Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Qui je suis ?

Enseignant de sciences économiques et sociales

 

Marié, père de 2 enfants

 

Conseiler municipal d'opposition de 2001 à 2008

Militant socialiste

Engagé aux côtés d'Edouard Baldo

 

Photo CDM site campagne primaire 2014

Rechercher

Tracts

 

Premier tract de lancement de campagne

Présentation et axes de campagne link

 

Propositions moralisation vie politique aixoise

Moralisation link


Propositions urbanisme et devenir de la ville

Urbanisme link

Archives

Twitter

Ouvrage décroissance

La crise écologique est là. Même les plus sceptiques ne peuvent en douter. Réchauffement climatique, pollutions croissantes, cancers en hausse constante, extinction de plus en plus rapide des espèces, raréfaction des ressources pétrolières. Face à ces destructions engendrées par notre système économique devenu fou, certains écologistes s’opposent au développement durable et parlent de plus en plus de décroissance. Comme si c’était l’unique solution. Mais la décroissance n’est pas seulement une remise en cause de la dépendance énergétique de notre système économique. Derrière ce mot vague de décroissance se cache une idéologie plus vaste aux alternatives plus que discutables. Au nom de l’anti-occidentalisme, de la critique du progrès et de la rationalité, nombre de décroissants défendent des thèses inquiétantes, sur la critique de la modernité, la place des femmes, la démographie, la respiritualisation de la société. C’est cette face cachée de la décroissance qu’explore cet ouvrage.

 Cyril Di Méo, élu et militant écologiste à Aix-en-Provence est aussi enseignant de Sciences Economiques et Sociales.

 «Cyril Di Méo grâce à la connaissance approfondie qu’il a à la fois des écrits des grands ancêtres de l’écologie politique et de ceux de la mouvance décroissanciste inscrit ce courant dans une histoire longue, en identifiant les origines et le cheminement de cette pensée. Il montre précisément la gravité des implications du discours décroissant, notamment vis-à-vis des pays du Sud et des femmes. Un ouvrage sans concession, mais aussi sans dérapages, Cyril Di Méo s’en tient toujours très précisément aux faits, aux écrits pour étayer ses conclusions. Il conclut d’ailleurs son ouvrage en indiquant que « l’écologie doit faire le pari de l’intelligence de la raison ». Et c’est bien ce à quoi il s’attelle fort utilement avec ce livre ». 

 Guillaume Duval, Rédacteur en chef d'Alternatives Economiques.

   ISBN: 2-296-01224-8

 Achat en ligne

http://www.amazon.fr/gp/product/2296012248/ref=sr_11_1/171-1636061-8438610?ie=UTF8

http://www.harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=21965

3 juillet 2011 7 03 /07 /juillet /2011 13:50

Comme le signale Jean Marie Harribey, on trouve dans l'ouvrage de Paul Ariès  La simplicité volontaire contre le mythe de l'abondance (2010) un extrait qui fait ...froid... dans le dos quant aux méfaits du relativisme culturel des décroissants.

 

Dans son ouvrage ce sont ainsi  les « arts de la maternité » chez les Lumbu du Congo, qui sont  magnifiés. De quoi s'agit t'il ? De pratiques qui consistent à « contraindre la jeune mère à boire de l’eau bouillante accompagnée de lait chaud pour la débarrasser des résidus de la grossesse et faciliter la montée de lait maternel, d’asperger d’eau bouillante ses parties génitales puis tout son corps, afin de lui redonner sa vitalité, de lui restituer sa féminité. Ce rituel oral codifié implique une intervention constante de toutes les femmes de la famille et du village pour apporter leur soutien à la jeune mère, ainsi toujours entourée. […] Ce rituel est une initiation longue qui peut durer plus d’un an, avec ses rituels d’eau deux fois par jour, signe que la "fabrique de l’humain" y est sacrée. » (p. 226-227).

 

Là au moins il n'y a pas d'emprise de la technique, du marché....et au moins l'activité a un sens sacré....

 

Ah la défense du traditionnel et du vernaculaire ....ça  fait frémir...

 

Repost 0
2 juillet 2011 6 02 /07 /juillet /2011 08:38

Détendez vous il n'y a pas de méduses en France......

 

Grande-Bretagne : Une invasion de méduses bloque une centrale nucléaire

Info rédaction, publiée le 01 juillet 2011
Les méduses bouchent les filtres qui acheminent l'eau

Des méduses ont envahi la cuve de refroidissement d’une centrale nucléaire en Écosse, ce qui a empêché l’activité des réacteurs nucléaires, mercredi 29 juin.

L’arrivée de dizaines de méduses à l'entrée d’une cuve de refroidissement dans une centrale nucléaire écossaise en empêché le fonctionnement des réacteurs. Le phénomène pourrait se répandre, selon les scientifiques. Deux réacteurs de la centrale nucléaire EDF Energy’s Torness sur la côte écossaise ont été fermés pendant une journée après avoir été arrêtés manuellement à cause d’une masse importante de méduses qui obstruaient les filtres de refroidissement d’eau, rapporte ScientificAmerican.

Les centrales aspirent de l’eau des mers et des rivières avoisinantes pour refroidir leurs réacteurs. Des grilles empêchent les animaux d’être acheminés dans les cuves : aussi, lorsque celles-ci sont bouchées par un surplus d’animaux marins, la station doit fermer pour maintenir les températures aux normes de sécurité.

Le Bureau de Régulation Nucléaire de Grande-Bretagne a expliqué que les centrales suivent un programme précis dans ces situations. Les réacteurs pourront semble-t-il reprendre leur fonctionnement les 5 et 6 juillet prochains. Cette interruption est l’occasion pour les opérateurs d’effectuer les travaux de maintenance, comme l’explique un porte-parole d’EDF Energy : "Nous travaillons à éliminer toutes les méduses des eaux proches de la centrale. Ce travail, ainsi qu’une surveillance visant à détecter d’autres méduses, est en cours".

Le phénomène est plutôt répandu dans certains pays comme le Japon, mais s’avère être exceptionnel en Grande-Bretagne. David Conway, biologiste à l’Association Biologique de la Marine, estime que c’est un coup de malchance. Cela peut arriver quand le temps est calme et chaud, or l’eau est actuellement à 13 degrés, soit un degré de plus que les températures habituelles. Le réchauffement climatique et l’accroissement de la pêche de poissons (prédateurs naturels des méduses) favorisent leur prolifération. Selon les scientifiques, ces circonstances pourraient augmenter la fréquence de ce genre d’incidents.

Repost 0
30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 13:53

On savait les étudiants aixois mal  aimés et maltraités : prix des logement ahurissants, animation de la ville non tournée vers eux, système de santé à leur destination fermé..

 

Et voilà que Maryse Joissains en remet une couche en fermant la maison de l'étudiant (MDE) .  Faute d'animation et de fréquentation puisque c'est cela le motif (qui est aussi un aveu d'inefficacité), ce lieu est virtualisé.. puisqu'il est remplacé par un portail internet... Les 35 à 40 000  étudiants ( c'est selon que l'on croit ou pas les chiffres dE mme Joissains qui nie le déclin universitaire d'AIX) sont donc encore une fois les parents pauvres d'une ville en pleine gentrification et vieillissement..

 

A Aix on ferme des classes d'école maternelle et primaire, on ferme la MDE, on voit les couples de jeunes actifs s'en aller.

 

Pour la jeunesse à Aix on pourra bientôt dire "Joissains m'a tuer..."

 

Repost 0
29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 21:38

Joissains est capable de tout.... et surtout du pire.

 

070806101427.jpg

 

Ce lundi soir au conseil municipal elle a donné le meilleur d'elle même en proposant une motion pour une sortie de Schengen et le retour des frontières en France.  "Il est urgent de rétablir les frontières en Europe".... pour "empécher une mendicité organisée par des professionnels chevronnés"....une mendicité "agressive".  Retablir les frontières car "il y a eu beaucoup d'agressions". .Il s'agissait  de cibler les roms qui ne "travaillent pas ".

 

Encore une fois Maryse Joissains a fait dans le nauséabond pour draguer l'électorat FN.

 

Repost 0
29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 18:04

Javier Cercas est un romancier génial...mais c'est aussi un historien de talent.

 

C'est ce que je viens de découvrir en lisant son magnifique ouvrage "Anatomie d'un instant". Ecrivain se faisant historien il y décortique le coup d'Etat manqué de février 1981 en Espagne. IL creuse les ramifications du coup d'Etats , les motivations des protagonistes, la dramaturgie de son déroulement. Mais plus que cela il nous dévoile avec une finesse d'écrivain la psychologie des principaux personnages de ce drame ...presque antique. C'est pour lui le moyen de faire une analyse sociologique poussée de l'Espagne franquiste et post franquiste qu'il nous propose et de sa famille.

 

 

anatomi e cercas

A lire.

 

 

 

Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Coin Lecture et musique
commenter cet article
29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 17:58

Lu Dans La Provence du 3 juin

 

bandeau

 

Ils organisent une conférence de presse pour annoncer l’adhésion de Cyril Di Méo au PS ? "Pfff, c’est un non-événement", souffle un militant historique de la section aixoise. N’empêche, l’arrivée de cet ancien Verts, exclu du mouvement écolo dans lequel il a milité pendant treize ans pour cause d’alliance avec le MoDem et une partie de la droite lors de la municipale aixoise de 2008, méritait bien quelques explications.  

 

Et c’était aussi une occasion comme une autre pour Jacky Lecuivre, qui a pris la tête de la section aixoise, de fêter son 50e nouvel adhérent ? soit 328 militants à jour de cotisation ? depuis sa prise d’armes. "C’est un signe fort, qui montre que le PS attire de plus en plus à l’aube des primaires", assure Jacky Lecuivre.
 Comme on avoue avoir sacrifié quelques convictions nationales sur l’autel des ambitions personnelles et locales, Cyril Di Méo le rappelle: "J’ai toujours été à gauche". Avant de se présenter avec François-Xavier de Peretti (MoDem), Bruno Genzana et Stéphane Salord (alors à l’UMP), il a même été élu de 2001 à 2008 dans l’opposition municipale au côté des socialistes. Avec lesquels il n’a pas toujours été tendre: la fameuse photo des Verts partis avec De Peretti faisant un bras d’honneur, hilares, aux écolos de la liste Medvedowsky en 2008 n’est que la partie émergée de l’iceberg. Et des relations glaciales qu’entretenaient il n’y a encore pas si longtemps celui qui fut un virulent élu anti-Joissains et le leader du PS aixois. Ils auraient fait la paix.

Et puis Di Méo l’assure: "Je n’entre pas dans le parti d’untel ou d’untel. Je m’inscris dans la dynamique d’ouverture du PS". Le professeur d’économie au lycée militaire se fend même d’un petit satisfecit autocentré: "En 2006, j’avais déjà émis à Aix l’idée d’une primaire de la gauche. À l’époque, La Provence avait jugé cette idée romantique, rappelle-t-il. L’idée d’une alliance large en 2008 m’a amené à être exclu dans la douleur de chez les Verts, qui ont pourtant fait la même chose à la municipale de 2009".

 

Cyril Jacky PS

 

Mais promis, Di Méo ne vient pas régler quelque compte en prenant sa carte à la rose et au poing. Il marche même dans les pas d’Arinna Latz, élue Verts de 2001 à 2008, exclue pour les mêmes causes, qui a rejoint le PS aixois l’an dernier. "Je pense que la gauche doit mobiliser le plus largement possible dans la société, dont elle est parfois coupée. Il faut recréer un lien entre les forces progressistes et la population. Aujourd’hui, la gauche s’est engagée dans ce processus et c’est le seul valable pour battre Nicolas Sarkozy en 2012", promet Cyril Di Méo, qui veut rester ? cela va-t-il durer? ? loin "des logiques de motions", des affaires qui secouent la vie interne du parti dans les Bouches-du-Rhône et son homme fort, Jean-Noël Guérini. "La primaire va effacer tout ça, espère-t-il. La population est en demande de s’exprimer, de débattre. Pour une fiscalité plus juste, par exemple. Pas de ce qui se passe au sein du parti". Jusqu’ici donc, tout va bien.

 
Alexandra DUCAMP
Repost 0
26 juin 2011 7 26 /06 /juin /2011 17:29

 

On se pince, le président de la Banque Centrale Europenne, Mario Draghi n'est rien de moins que l'ancien représentant Europe de la banque  Goldman Sachs qui a été au coeur de la crise financière des subprimes.

 

Un représentant des intérêts américains et des pires intérêts privés de la finance privée....à la tête de la monnaie européenne... 

 

En fait l'euro et l'Europe doivent être en phase de mort clinique...pour en arriver là. Comment pourra t'on s'en sortir avec de tels personnages ?

 

 

 

Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Humeurs
commenter cet article
25 juin 2011 6 25 /06 /juin /2011 17:39

L'État de New York approuve le mariage homosexuel

25/06/2011
Les New Yorkais ont accueilli dans liesse ce «triomphe historique pour l'égalité et la liberté».

Dans la communauté gay de New York, l'ambiance était à la fête vendredi soir. Le Sénat de l'Etat venait en effet d'approuver de justesse la loi reconnaissant le droit au mariage homosexuel, par 33 voix contre 29. Quatres sénateurs républicains se sont prononcés en faveur du texte. Le document avait besoin de 32 voix sur 62 pour être adopté. Cela faisait des années que cette chambre haute rejetait un projet de loi qui avait reçu quatre fois le feu vert de l'Assemblée.

 

 

 

Le Sénat était réuni depuis mardi en session extraordinaire pour peaufiner le texte. La loi, fortement amendée par les sénateurs républicains ces derniers jours, prévoit un certain nombre d'exceptions de nature religieuse. Le gouverneur Andrew Cuomo, fervent défenseur des droits des homosexuels et à l'origine du projet, est arrivé dans la salle après le vote et a été accueilli par des applaudissements.

A l'extérieur du bâtiment du Sénat - situé à Albany, capitale de l'Etat à plus de 200 km au nord de New York -, des dizaines de manifestants pour ou contre le mariage homosexuel campaient depuis une semaine, brandissant des pancartes et scandant des slogans. Des explosions de joie ont accueilli le scrutin dans les quartiers à forte concentration homosexuelle de la ville de New York, notamment Greenwich Village, à l'ouest de Manhattan, où des dizaines de militants étaient réunis depuis le début de la soirée. Le maire de la ville, Michael Bloomberg, qui milite en faveur du mariage homosexuel, a salué un «triomphe historique pour l'égalité et la liberté».

La conférence épiscopale «déçue et troublée»

La conférence épiscopale de New York s'est au contraire déclarée «profondément déçue et troublée» par le vote de la loi. «Nous considérons nos frères et soeurs homosexuels avec respect, dignité et amour. Mais nous affirmons tout autant que le mariage est l'union d'un homme et d'une femme», ont déclaré les évêques dans un communiqué. Un récent sondage a toutefois montré que 58% des habitants de l'Etat étaient favorables aux unions homosexuelles.

Après promulgation du texte das la soirée par Andrew Cuomo, New York est ainsi devenu le sixième État, et de loin le plus important aux Etats-Unis -puisqu'il est le troisième plus peuplé après la Californie et le Texas, à reconnaître le mariage entre personnes de même sexe. Les cinq autres Etats ayant légalisé le mariage homosexuel sont l'Iowa, le Connecticut, le Massachusetts, le New Hampshire et le Vermont. Quatre autres Etats - Delaware, Hawaï, Illinois et New Jersey - ont approuvé des unions civiles homosexuelles sans donner droit au mariage. Les premièress cérémonies new-yorkaises devraient commencer dans une trentaine de jours, ouvrant la voie à une grande vague de mariages gays.

 

 

Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Humeurs
commenter cet article
24 juin 2011 5 24 /06 /juin /2011 22:04

Pendant que le gouvernement sort 300 000 foyers de l'ISF en passant son seuil de 790 000  euros à 1,3 million faisant ainsi un cadeau fiscal de 1,5 milliard d'euros aux plus riches, ce sont les services publics qui trinquent. Un exemple à Aix.

 

Au collège du Jas de Bouffan ce sont trois médiateurs de vie scolaire qui seront supprimés à la prochaine rentrée scolaire.

 

 

Repost 0
15 juin 2011 3 15 /06 /juin /2011 16:38

Vous me direz que ça étonnera personne...

 

Analyse du scrutin n° 773 - Première séance du 14/06/2011

Scrutin public sur  l'ensemble de la proposition de loi visant à ouvrir le mariage aux couples de même sexe.

 

Nombre de votants : 531

Nombre de suffrages exprimés : 515

Majorité absolue : 258

Pour l'adoption : 222

Contre : 293

 

L'Assemblée nationale n'a pas adopté.

 

Groupe Union pour un Mouvement Populaire (313)

Pour: 9

M. Jean-Louis Borloo, Mme Jacqueline Farreyrol, MM. Alain Ferry, Laurent Hénart, Yves Jego, Jean-François Mancel, Mme Henriette Martinez, MM. Axel Poniatowski et Franck Riester.

Contre: 269

MM. Élie Aboud, Manuel Aeschlimann, Yves Albarello, Mme Michèle Alliot-Marie, MM. Alfred Almont, Jean Auclair, Mme Martine Aurillac, MM. Patrick Balkany, Jean Bardet, Mmes Brigitte Barèges, Sylvia Bassot, MM. Patrick Beaudouin, Jacques Alain Bénisti, Éric Berdoati, Jean-Louis Bernard, Marc Bernier, Jean-Yves Besselat, Jérôme Bignon, Jean-Marie Binetruy, Claude Birraux, Etienne Blanc, Émile Blessig, Roland Blum, Claude Bodin, Philippe Boennec, Marcel Bonnot, Gilles Bourdouleix, Mme Chantal Bourragué, MM. Loïc Bouvard, Michel Bouvard, Mme Françoise Branget, M. Xavier Breton, Mme Françoise Briand, MM. Philippe Briand, Bernard Brochand, Mme Chantal Brunel, MM. Michel Buillard, Yves Bur, Dominique Bussereau, Dominique Caillaud, Patrice Calméjane, François Calvet, Bernard Carayon, Olivier Carré, Mme Joëlle Ceccaldi-Raynaud, MM. Yves Censi, Gérard Cherpion, Dino Cinieri, Éric Ciotti, Pascal Clément, Philippe Cochet, Georges Colombier, Mme Geneviève Colot, MM. Jean-François Copé, François Cornut-Gentille, Louis Cosyns, Édouard Courtial, Alain Cousin, Jean-Michel Couve, Mme Marie-Christine Dalloz, MM. Olivier Dassault, Marc-Philippe Daubresse, Bernard Debré, Jean-Pierre Decool, Bernard Deflesselles, Rémi Delatte, Mme Sophie Delong, MM. Yves Deniaud, Bernard Depierre, Vincent Descoeur, Patrick Devedjian, Nicolas Dhuicq, Éric Diard, Michel Diefenbacher, Jacques Domergue, Jean-Pierre Door, Dominique Dord, Olivier Dosne, David Douillet, Mmes Marianne Dubois, Cécile Dumoulin, MM. Jean-Pierre Dupont, Paul Durieu, Gilles d' Ettore, Daniel Fasquelle, Yannick Favennec, Jean-Michel Ferrand, Daniel Fidelin, André Flajolet, Jean-Claude Flory, Nicolas Forissier, Mme Marie-Louise Fort, MM. Jean-Michel Fourgous, Marc Francina, Pierre Frogier, Yves Fromion, Sauveur Gandolfi-Scheit, Jean-Paul Garraud, Claude Gatignol, Gérard Gaudron, Jean-Jacques Gaultier, Guy Geoffroy, Bernard Gérard, Alain Gest, Georges Ginesta, Jean-Pierre Giran, Louis Giscard d'Estaing, Claude Goasguen, François-Michel Gonnot, Didier Gonzales, Jean-Pierre Gorges, Philippe Gosselin, François Goulard, Michel Grall, Mme Claude Greff, M. Jean Grenet, Mme Anne Grommerch, M. Jacques Grosperrin, Mme Arlette Grosskost, M. Serge Grouard, Mmes Pascale Gruny, Françoise Guégot, MM. Jean-Claude Guibal, Jean-Jacques Guillet, Christophe Guilloteau, Gérard Hamel, Michel Havard, Michel Heinrich, Antoine Herth, Mme Françoise Hostalier, MM. Philippe Houillon, Guénhaël Huet, Mme Jacqueline Irles, MM. Christian Jacob, Denis Jacquat, Paul Jeanneteau, Mme Maryse Joissains-Masini, MM. Marc Joulaud, Alain Joyandet, Didier Julia, Jacques Kossowski, Mme Fabienne Labrette-Ménager, MM. Marc Laffineur, Jacques Lamblin, Mme Marguerite Lamour, M. Pierre Lang, Mme Laure de La Raudière, MM. Pierre Lasbordes, Charles de La Verpillière, Thierry Lazaro, Jean-Marc Lefranc, Guy Lefrand, Marc Le Fur, Jacques Le Guen, Michel Lejeune, Dominique Le Mèner, Jacques Le Nay, Jean-Claude Lenoir, Jean-Louis Léonard, Jean Leonetti, Pierre Lequiller, Céleste Lett, Mme Geneviève Levy, MM. François Loos, Gérard Lorgeoux, Mme Gabrielle Louis-Carabin, MM. Lionnel Luca, Daniel Mach, Guy Malherbe, Richard Mallié, Alain Marc, Jean-Pierre Marcon, Mme Christine Marin, MM. Hervé Mariton, Muriel Marland-Militello, Alain Marleix, Franck Marlin, Philippe-Armand Martin, Patrice Martin-Lalande, Alain Marty, Jean-Claude Mathis, Jean-Philippe Maurer, Pierre Méhaignerie, Christian Ménard, Gérard Menuel, Damien Meslot, Philippe Meunier, Jean-Claude Mignon, Pierre Morange, Pierre Morel-A-L'Huissier, Philippe Morenvillier, Jean-Marie Morisset, Georges Mothron, Etienne Mourrut, Alain Moyne-Bressand, Renaud Muselier, Jacques Myard, Jean-Marc Nesme, Jean-Pierre Nicolas, Yves Nicolin, Bertrand Pancher, Yanick Paternotte, Mme Béatrice Pavy, MM. Jacques Pélissard, Dominique Perben, Bernard Perrut, Étienne Pinte, Michel Piron, Henri Plagnol, Serge Poignant, Mmes Bérengère Poletti, Josette Pons, Sophie Primas, MM. Jean Proriol, Didier Quentin, Michel Raison, Eric Raoult, Frédéric Reiss, Jean-Luc Reitzer, Bernard Reynès, Arnaud Richard, Jean Roatta, Arnaud Robinet, Camille de Rocca Serra, Marie-Josée Roig, Jean-Marie Rolland, Mme Valérie Rosso-Debord, MM. Jean-Marc Roubaud, Max Roustan, Martial Saddier, Francis Saint-Léger, Paul Salen, Mme Françoise de Salvador, MM. Bruno Sandras, François Scellier, André Schneider, Jean-Pierre Schosteck, Jean-Marie Sermier, Fernand Siré, Jean-Pierre Soisson, Michel Sordi, Eric Straumann, Alain Suguenot, Mme Michèle Tabarot, MM. Jean-Charles Taugourdeau, Guy Teissier, Michel Terrot, Jean-Claude Thomas, Mme Marie-Hélène Thoraval, MM. Dominique Tian, Jean Tiberi, Alfred Trassy-Paillogues, Jean Ueberschlag, Yves Vandewalle, Christian Vanneste, François Vannson, Mmes Isabelle Vasseur, Catherine Vautrin, MM. Jean-Sébastien Vialatte, René-Paul Victoria, Philippe Vitel, Gérard Voisin, Michel Voisin, Jean-Luc Warsmann, Eric Woerth, André Wojciechowski, Gaël Yanno, Mme Marie-Jo Zimmermann et M. Michel Zumkeller.

Repost 0