Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui je suis ?

Enseignant de sciences économiques et sociales

 

Marié, père de 2 enfants

 

Conseiler municipal d'opposition de 2001 à 2008

Militant socialiste

Engagé aux côtés d'Edouard Baldo

 

Photo CDM site campagne primaire 2014

Rechercher

Tracts

 

Premier tract de lancement de campagne

Présentation et axes de campagne link

 

Propositions moralisation vie politique aixoise

Moralisation link


Propositions urbanisme et devenir de la ville

Urbanisme link

Archives

Twitter

Ouvrage décroissance

La crise écologique est là. Même les plus sceptiques ne peuvent en douter. Réchauffement climatique, pollutions croissantes, cancers en hausse constante, extinction de plus en plus rapide des espèces, raréfaction des ressources pétrolières. Face à ces destructions engendrées par notre système économique devenu fou, certains écologistes s’opposent au développement durable et parlent de plus en plus de décroissance. Comme si c’était l’unique solution. Mais la décroissance n’est pas seulement une remise en cause de la dépendance énergétique de notre système économique. Derrière ce mot vague de décroissance se cache une idéologie plus vaste aux alternatives plus que discutables. Au nom de l’anti-occidentalisme, de la critique du progrès et de la rationalité, nombre de décroissants défendent des thèses inquiétantes, sur la critique de la modernité, la place des femmes, la démographie, la respiritualisation de la société. C’est cette face cachée de la décroissance qu’explore cet ouvrage.

 Cyril Di Méo, élu et militant écologiste à Aix-en-Provence est aussi enseignant de Sciences Economiques et Sociales.

 «Cyril Di Méo grâce à la connaissance approfondie qu’il a à la fois des écrits des grands ancêtres de l’écologie politique et de ceux de la mouvance décroissanciste inscrit ce courant dans une histoire longue, en identifiant les origines et le cheminement de cette pensée. Il montre précisément la gravité des implications du discours décroissant, notamment vis-à-vis des pays du Sud et des femmes. Un ouvrage sans concession, mais aussi sans dérapages, Cyril Di Méo s’en tient toujours très précisément aux faits, aux écrits pour étayer ses conclusions. Il conclut d’ailleurs son ouvrage en indiquant que « l’écologie doit faire le pari de l’intelligence de la raison ». Et c’est bien ce à quoi il s’attelle fort utilement avec ce livre ». 

 Guillaume Duval, Rédacteur en chef d'Alternatives Economiques.

   ISBN: 2-296-01224-8

 Achat en ligne

http://www.amazon.fr/gp/product/2296012248/ref=sr_11_1/171-1636061-8438610?ie=UTF8

http://www.harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=21965

19 février 2008 2 19 /02 /février /2008 18:53

Voici un premier compte rendu sur un dossier qui sera capital pour l’avenir d’Aix. Le projet de nouvelle Duranne de la SEMEPA.

 

 Jeudi 22 se tenait à Pichaury une réunion organisée par la municipalité pour présenter le travail de la SEMEPA sur la future Duranne. Alors que le PAZ de la Duranne était en 1992 de 320 h, pour 490 000m2 de SHON et 700 logements, la SEMEPA (qui semble s’être substituée à la ville d’Aix et à la Cpa en se comportant comme un Etat dans d’Etat) a proposé et montré le nouveau Paz de la Duranne et projet sur le site.

 

Ainsi c’est une zone de 270 h avec 421 000 m2 de Shon et 2000 logement qui est créée. Les logements se répartiront entre 80 h de zones non constructibles, 150 h d’activité tertiaire, 25 h de Centre de vie+ZP5 + ZM , 12 h de logement et 5 h de construction déjà existante.  .

 La SEMEPA a donc présenté pendant quasiment 2 h ( sans distribuer une carte ou un document papier) son projet de nouveau village, de Bourg ou de petite ville.. le langage fluctuant tout au long des exposés.

 Que nous propose donc la SEMEPA et les architectes DENIS, FRAPOLLI, JACOULET, LONGEPIERRE ? De prendre le centre ville d’Aix et son Cours Mirabeau et de poser cette zone urbaine à l’Ouest de la Duranne 1 déjà existante, entre la Duranne 1 déjà sorti de terre et le pôle de l’Arbois. 

Une vue partielle du site. Là les 2 photos sont prises du haut du petit Arbois.

Le nouveau village sera donc en partie perché sur la colline que l’on voit en passant sur la RD 9 et le RD 543. Il s’agit de créer un néo-village provençal de 3500 logements…avec son Cours Mirabeau (sic) et sa vue sur la Sainte Victoire. Un village de 12 000 habitants. Tout est dessiné, les plans ont été montré et expliqué longuement. C'est donc une série d’îlots (comme à Sextius) avec des immeubles à R+3 entourant la RD 543 qui créeront ce nouveau village.

 Merci au riverain de la Duranne ayant eu l'idée de photographier le projet.

Que dire de tout cela ....? ça m’a renversé… Non pas que je sois hostile à une urbanisation à Aix mais pour un certain nombre de principes qui semblent si évidents que j’ai eu du mal à croire la réalité de cette séance. Pourquoi ?

D’abord car sur la méthode et la pratique sont détestables. Aix avec un tel projet engage l’avenir de notre territoire et cette présentation, ce projet se font sans qu’un plan d’ensemble de l’urbanisation d’Aix ait été prévu. Comment penser un tel projet sans avoir arrêté son Plan d'action pour le développement durable (PADD) et son Plan local de l’urbanisme (PLU) …. ?

 Deuxième grande interrogation c’est un plan tout ficelé d’un néovillage provençal qui nous a été présenté….Fait on encore de l’urbanisme ainsi sans concertation préalable ?.. sans écouter les désirs des futurs habitants…?On se croyait vraiment dans les années 60.. et les pires moments du fonctionnalisme.

Pire encore la présentation a duré plus de 2 heures sans que les mots développement durable, écologie, énergie, HQE quartiers durables ne soient évoqués.. C’est sidérant c’est comme si les créateurs du projet n’étaient pas au courant que nous sommes en pleine crise énergétique et qu’on doit construire avec comme objectif principal la contrainte environnementale ??? Comment construire sans faire des quartiers durables comme à Malmö, Bed Zed, Fribourg ?

Mais le pire n’était pas encore atteint…la catastrophe fut totale lorsqu’on les interrogea sur le réseau de transport…Ils furent tout fier de montrer 2 lignes  de bus traversant (sic) ce quartier  de 12 000 habitants. C’est incroyable mais la SEMEPA a réussi à penser une nouvelle ville sans couloir de bus, sans pistes cyclables, avec des parkings mi-enterrés (et oui c’est sur un caillou qu’on ne peut que très difficilement creuser) sous les immeubles et des parkings en silos (sic) de 3 étages à côté des immeubles. Pas un parking de périphérie.. pas un pôle d’échange dans ce nouveau quartier.. Et pas une liaison en transports public en site propre (ferré, tram) avec le centre Ville d'Aix....Mais sur quelle planète vivent ils ? Ils sont en train de créer nos pires cauchemars ? Le tout sans le minimum de démocratie ?

Il faut recréer des noyaux urbains à Aix. Mais la méthode et  les types d’urbanisation non écologiques envisagés dans ce projet de future Duranne nous sommes  complètement à côté de la plaque…Ce projet a juste 40 ans de retard sur ce qui se fait en matière d’urbanisme écolo de nos jours...

Ps ce projet revient à excentrer la Duranne existante du futur pôle urbain...c'est assez surprenant. mais le pire c'est que l'école va être créée côté Ouest de la RD 543 sur laquelle passent plus de 5000 véhicules/ jours. Et rien n'est prévu pour que les enfants de la Duranne 1 puissent aller tranquillement dans les équipements scolaires...Leurs parents devront donc les amener en voiture.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Alaric 24/12/2009 10:47


Heureusement nous pouvons constater que la municipalité à pris du recul sur ce projet. Cette fois on nous promet un eco-quartier, avec des objectifs ambitieux. Touta été repensé, modes de
déplacements doux, transports publics, équipements, espaces verts...


Jonathan Balsamo 17/10/2009 22:29


Je pense qu'il y aura trop de nouvelles constructions . Dire qu'avant il y avait une forêt là où il y a aujourd'hui les bureaux contre la ligne Haute Tension .


christophe 26/03/2008 16:52

Bon, maintenant que Maryse a été réélue, il faudrat muscler ce projet par la destruction de tout les trottoirs, des brigades de policiers municipaux pour arréter les vélos et les piétons, et l'interdiction de tout commerces en dehors de La pioline

megiax 13/03/2008 00:05

je rectifie alors cyril : depuis 2001 pourquoi est ce qu'aucun mouvement défenseur de l'environnement ne s'attaque sérieusement à ce projet d'urbanisme malheureux initié par MM Picheral et Medvedowsky ?

pourquoi rien en dehors de la bagarre des municipales ?

Comme vous le savez aussi bien que moi, avant 2001, tout était déjà dessiné : une urbanisation complète de st pons à lagreumeuse; et du petit arbois jusqu'à la gare tgv.

"Picheral et Medvedowsky parlaient avec fierté de leur "banane technologique" qui ferait pâlir d'envie même les catalans.....

alors, svp ne faignez pas la surprise...en voyant la duranne s'aggrandir.

Cyril 02/03/2008 10:08

Decidemment m megiax ou megiattto vous êtes un manipulateur de première. Désolé de vous dire que j'ai été élu pour la première fois en 2001. et ce dans l'opposition ..Alors la résponsabilité de la duranne attribuée là à qui de droit.