Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui je suis ?

Enseignant de sciences économiques et sociales

 

Marié, père de 2 enfants

 

Conseiler municipal d'opposition de 2001 à 2008

Militant socialiste

Engagé aux côtés d'Edouard Baldo

 

Photo CDM site campagne primaire 2014

Rechercher

Tracts

 

Premier tract de lancement de campagne

Présentation et axes de campagne link

 

Propositions moralisation vie politique aixoise

Moralisation link


Propositions urbanisme et devenir de la ville

Urbanisme link

Archives

Twitter

Ouvrage décroissance

La crise écologique est là. Même les plus sceptiques ne peuvent en douter. Réchauffement climatique, pollutions croissantes, cancers en hausse constante, extinction de plus en plus rapide des espèces, raréfaction des ressources pétrolières. Face à ces destructions engendrées par notre système économique devenu fou, certains écologistes s’opposent au développement durable et parlent de plus en plus de décroissance. Comme si c’était l’unique solution. Mais la décroissance n’est pas seulement une remise en cause de la dépendance énergétique de notre système économique. Derrière ce mot vague de décroissance se cache une idéologie plus vaste aux alternatives plus que discutables. Au nom de l’anti-occidentalisme, de la critique du progrès et de la rationalité, nombre de décroissants défendent des thèses inquiétantes, sur la critique de la modernité, la place des femmes, la démographie, la respiritualisation de la société. C’est cette face cachée de la décroissance qu’explore cet ouvrage.

 Cyril Di Méo, élu et militant écologiste à Aix-en-Provence est aussi enseignant de Sciences Economiques et Sociales.

 «Cyril Di Méo grâce à la connaissance approfondie qu’il a à la fois des écrits des grands ancêtres de l’écologie politique et de ceux de la mouvance décroissanciste inscrit ce courant dans une histoire longue, en identifiant les origines et le cheminement de cette pensée. Il montre précisément la gravité des implications du discours décroissant, notamment vis-à-vis des pays du Sud et des femmes. Un ouvrage sans concession, mais aussi sans dérapages, Cyril Di Méo s’en tient toujours très précisément aux faits, aux écrits pour étayer ses conclusions. Il conclut d’ailleurs son ouvrage en indiquant que « l’écologie doit faire le pari de l’intelligence de la raison ». Et c’est bien ce à quoi il s’attelle fort utilement avec ce livre ». 

 Guillaume Duval, Rédacteur en chef d'Alternatives Economiques.

   ISBN: 2-296-01224-8

 Achat en ligne

http://www.amazon.fr/gp/product/2296012248/ref=sr_11_1/171-1636061-8438610?ie=UTF8

http://www.harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=21965

20 février 2010 6 20 /02 /février /2010 17:38
C'est fait la CLCV aixoise est quasiment morte. Téléphone coupé, salariés licensiés...activité plus que réduite. Cette association qui a toujours fait un travail d'aide et de défense des locataires dans le parc HLM d'Aix en Provence  (qui n'est pas reluisant et dont la gestion a à de nombreuses reprises été critiquée).  Elle vient de perdre une grande partie de ses 50 000 euros de subventions du Conseil Régional PACa ( subvention passée de 20 000 à 8 000 euros) et Conseil général 13 ( de 30 000 euros à 0 ).
Et la raison est claire pour nathalie Leconte, son refus d'appeler à voter pour la liste Tous ensemble pour Aix d'Alexandre medvedowsky link. " Par choix politique j'ai décidé au 2eme tour [des municipales aixoises 2009] de ne pas prendre position pour la liste de gauche qui faisait alliance avec le Modem. On nous fait payer cher cet engagment politique que j'ai pris à titre personnel". (Provence 14 fevrier 2010)

Pourtant Nathalie (tête de liste Pcf, PG , NPA) avait quand même envoyé un SMS personnel à la liste mais refusé avec sa liste de faire un appel à voter franc et clair. Melenchon avait à l'époque dans les journaux nationaux dit qu'on avait à Aix essayé "de leur tordre les bras "pour arracher cet appel à voter link Mais l'accusation est claire et la cause de la disparition des subventions transparente. Les anciens amis de gauche devenus ennemis ne se cachent d'ailleurs pas vraiment de cette sanction
"Le conseil général n'a pas pour compétence de faire vivre des associations qui ont l'impression que tout leur est dû.  Parmi ses compétences il n'a pas en charge de faire vivre une Amicale de locataires. Mme Leconte devrait plutot nous remercier pour l'avoir beaucoup aidée. Chaque année, elle venait nous voir en catastrophe pour le paiement des salariés...On ne peut pas jouer les pompiers avec les deniers publics " et de suggérer des "dérives au fil des années" explique Alexandre Medvedowsky conseiller général, leader de la liste ayant perdu à 180 voix contre Mme Joissains
(Provence 14 fevrier 2010).
Rien que ça.."impression que tout leur est dû"..."amicale de locataire" on comprendra que la logique des systèmes d'obligation réciproques n'a pas été réspéctée ... Quant à l'accusation de "dérives de gestion" il faut aller plus loin où c'est de la diffamation....Le propos est clair.

Enfin bon c'est avec horreur que l'on voit les déflagrations de la défaite de 2009 continuer à pulvériser la gauche aixoise et les associations locales avec ces nouveaux petits meurtres entre amis..

Je ne partage pas les opinions de Nathalie  Leconte est trouve dangereux de préférer Joissains à une liste Ps alliée au Modem...cependant c'est son droit. Mais je trouve extrêmement regrettable  l'épée de Damoclès qui pèse aujourd'hui sur certaines associations aixoises surtout quand celles ci aident des personnes dans la précarité la plus absolue. Et la CLCV (quoi qu'on pense du mélange politico-associatif) faisait en cela un bon travail.

La  gauche aixoise est vraiment un drôle de milieu.

Comment elle dit Ségolène Royal  ? "FRATERNITE"
!!! Je suis un peu royaliste aujourd'hui. C'est seulement ainsi que nous mettrons un jour Joissains hors de cette municipalité..mais c'est pas gagné.


Partager cet article

Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Gauche aixoise
commenter cet article

commentaires

le pauvre 03/07/2010 09:24



Très surpris que tu défends Madame Leconte .Sa Présence même au sein du Parti Communiste est une tâche de honte.


 



Cyril Di Méo 28/02/2010 00:46


Et puis on (surtout les plus fragiles) se retrouve seuls face à Joissains....


HDP 20/02/2010 19:48


Une association s'en va, une autre arrive !
Chacune à son tour de becqueter à la gamelle généreuse des deniers publics bien souvent trop largement distribués pour des résultats pas toujours à la hauteur !


David 20/02/2010 18:28


Après ZINZINE la CLCV a qui le tour ?