Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Qui je suis ?

Enseignant de sciences économiques et sociales

 

Marié, père de 2 enfants

 

Conseiler municipal d'opposition de 2001 à 2008

Militant socialiste

Engagé aux côtés d'Edouard Baldo

 

Photo CDM site campagne primaire 2014

Rechercher

Tracts

 

Premier tract de lancement de campagne

Présentation et axes de campagne link

 

Propositions moralisation vie politique aixoise

Moralisation link


Propositions urbanisme et devenir de la ville

Urbanisme link

Archives

Twitter

Ouvrage décroissance

La crise écologique est là. Même les plus sceptiques ne peuvent en douter. Réchauffement climatique, pollutions croissantes, cancers en hausse constante, extinction de plus en plus rapide des espèces, raréfaction des ressources pétrolières. Face à ces destructions engendrées par notre système économique devenu fou, certains écologistes s’opposent au développement durable et parlent de plus en plus de décroissance. Comme si c’était l’unique solution. Mais la décroissance n’est pas seulement une remise en cause de la dépendance énergétique de notre système économique. Derrière ce mot vague de décroissance se cache une idéologie plus vaste aux alternatives plus que discutables. Au nom de l’anti-occidentalisme, de la critique du progrès et de la rationalité, nombre de décroissants défendent des thèses inquiétantes, sur la critique de la modernité, la place des femmes, la démographie, la respiritualisation de la société. C’est cette face cachée de la décroissance qu’explore cet ouvrage.

 Cyril Di Méo, élu et militant écologiste à Aix-en-Provence est aussi enseignant de Sciences Economiques et Sociales.

 «Cyril Di Méo grâce à la connaissance approfondie qu’il a à la fois des écrits des grands ancêtres de l’écologie politique et de ceux de la mouvance décroissanciste inscrit ce courant dans une histoire longue, en identifiant les origines et le cheminement de cette pensée. Il montre précisément la gravité des implications du discours décroissant, notamment vis-à-vis des pays du Sud et des femmes. Un ouvrage sans concession, mais aussi sans dérapages, Cyril Di Méo s’en tient toujours très précisément aux faits, aux écrits pour étayer ses conclusions. Il conclut d’ailleurs son ouvrage en indiquant que « l’écologie doit faire le pari de l’intelligence de la raison ». Et c’est bien ce à quoi il s’attelle fort utilement avec ce livre ». 

 Guillaume Duval, Rédacteur en chef d'Alternatives Economiques.

   ISBN: 2-296-01224-8

 Achat en ligne

http://www.amazon.fr/gp/product/2296012248/ref=sr_11_1/171-1636061-8438610?ie=UTF8

http://www.harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=21965

23 juillet 2009 4 23 /07 /juillet /2009 12:26
Embarqués dans leur recours et leur accusation d'illégitimité de l'éléction de Joissains, les élus de Tous ensemble pour aix  annoncent qu'ils vont boycotter la première séance du Conseil municipal ... ILs laisseront donc choisir par Joissains à leur place les délégués de l'opposition à la CPA, et dans les diverses commissions municipales ? Notamment la très sensible commission d'appel d'offre ?? Est ce bien raisonnable ?? Et comment ce boycott pourra t'il tenir les 1 an et demi( au moins) que durera l'examen du recours ?

Ps Cela annonce cependant une bonne chose cependant cela signifie surement que le ps aixois n'assurera plus de vice présidence aux côtés de maryse joissains à la CPA.

Ordre du jour - Conseil Municipal du 26 juillet 2009

Affaires

Télécharger l'ordre du jour

1 - Élection du Maire
2 - Création de 16 postes d’Adjoints au Maire
3 - Élection de 16 Adjoints au Maire
4 - Création de 5 postes d’Adjoints de Quartiers
5 - Élection de 5 Adjoints de Quartiers
6 - Création de 4 postes d’Adjoints Spéciaux
7 - Élection de 4 Adjoints Spéciaux
8 - Délégations de missions complémentaires données par le Conseil Municipal au Maire en application des dispositions de l’Article L 2122-22 du Code Général des Collectivités Territoriales (CGCT)
9 - Désignation des représentants du Conseil Municipal auprès du Conseil Communautaire de la Communauté du Pays d’Aix
10 - Création de la Commission d’Appel d’Offres et Élection des membres du Conseil Municipal
11 - Création de la Commission de Délégation de Service Public et Élection des membres du Conseil Municipal
12 - Désignation des représentants du Conseil Municipal auprès de la Société d’Economie Mixte d’Equipement du Pays d’Aix (SEMEPA)
13 - Désignation des représentants du Conseil Municipal auprès de la Société Anonyme de Construction et de Gestion Immobilière de la Ville d’Aix en Provence (SACOGIVA)
14 - Désignation des représentants du Conseil Municipal auprès de l’Agence d’Urbanisme du Pays d’Aix (AUPA)
15 - Désignation des représentants du Conseil Municipal auprès de l’Office Public d’Habitat – Pays d’Aix Habitat (OPH-PAH)
16- Désignation des représentants du Conseil Municipal appelés à siéger au Conseil d’Administration du Centre Communal d’Action Sociale (CCAS)
17 - Désignation des représentants du Conseil Municipal au Comité de la Caisse des Écoles
18 - Désignation des représentants du Conseil Municipal au Centre Hospitalier du Pays d’Aix
19 - Désignation des représentants du Conseil Municipal au Centre Hospitalier Montperrin
20 - Désignation des représentants du Conseil Municipal au Conseil de Discipline de Recours de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA)
21 - Désignation des représentants du Conseil Municipal à l’Office Municipal des Sports (OMS)
22 - Désignation des représentants du Conseil Municipal à la Mission Locale Jeune du Pays d’Aix
23 - Désignation des représentants du Conseil Municipal au Comité de Direction de l’Office Municipal de Tourisme (OMT)

Repost 0
19 juillet 2009 7 19 /07 /juillet /2009 20:06

Municipale aixoise.



Résultats

Inscrits : 88.913

Votants : 43.972 (49,46%)

Blancs/nuls : 925 (2,10%)

Exprimés : 43.047 (97,90%)

         

Maryse JOISSAINS (UMP) :

21.617 (50,22%)

Alexandre MEDVEDOWSKY (PS/MoDem/Ecologistes) :

21.430 (49,78%)

Ecart de voix : 187

 

Putain j'ai la rage. Cette élection était imperdable.. mais est finalement perdue encore une fois. Il y aurait beaucoup à dire sur la campagne, la communication, les méthodes, la liste, les hommes mais là c'est au dessus de mes forces et c'est surtout la tristesse qui m'envahit.. On va continuer le massacre écologique et urbanistique à Aix.. Et le clan Joissains va continuer à sévir en toute impunité. Décidemment Aix et les aixois ne méritent pas ça.

Pour rappel 1er tour.

Inscrits : 88.893

Votants : 39.199 (44,10%)

Blancs/nuls : 537 (0,61%)

Exprimés : 38.662 (43,49%)

 

Maryse JOISSAINS (UMP/NC/ Trefle) : 16.745 (43,31%)

Stéphane SALORD (DVD) : 2.739 (7,08%)

Alexandre MEDVEDOWSKY (PS/MoDem) : 13.177 (34,08%)

Hervé GUERRERA (Verts/ POC) : 4.372 (11,31%)

Nathalie LECONTE (NPA/ PCF/ PG) : 1.629 (4,21%)

 

ps: Medve capitalise la quasi intégralité des votes Salord, Ps / Modem / Guerrera / Leconte . Il ne perd que 500 voix du total de tous ces scrutins. de premier tour.. Ce qui est peu. Mais il ne va pas au delà ... Incapable de mobiliser plus que ce cercle depremier tour. Par contre Joissains gagne presque 5000 voix entre les deux tours... Un peu plus que le total des nouveaux votants (4773). Sa campagne  tonitruante et nationale a donc hyper bien fonctionné. Enorme et rageant. 



Repost 0
18 juillet 2009 6 18 /07 /juillet /2009 03:28

Dernier sprint. On piétine d'impatience et trépigne d'espoir.

Politis nous annonçait un enjeu national pour le scrutin aixois.. Après les 4,2 % de toute la gauche de gauche réunit..ils ont oublié cette semaine de parler de ce sujet hier si important. Silence radio aussi sur les sites nationaux du PG, NPAou PCF.. comme quoi c'était peut être pas si national que cela. lol


Côté gauche, aucun ténor national ne s'est déplacé ni au Modem, (sauf Bennhamias)  ni au pS ni des Verts.. et pourtant je vous parie que mardi vous aurez quelques communiqués de grands leaders récupérant la victoire.

Joissains a fait venir Fadela Amara pour la légitimer.  Certains ont pu croire qu'elle avait fait le déplacement spécialement pour ça  ..que les candides se rassurent. Les amateurs de théatre avignonnais (ah ben oui ça a du bon d'être ne vacance..) ont pu la croiser au festival en balade. Disons donc plutot que dans sa séléction de spéctacles elle a décidé de voir la comédie Joissains...à Aix.

Dernière question de campagne : la clinique du Montaiguet. Je trouve la réponse de la liste Tous Ensemble pour aix bien évasive. Alors que le sujet appelle une réponse claire pas de clinique à cet endroit là... pas de révision simplifiée pour soutenir ce projet. Point. Je ne comprends pas cette position timorée. Esperons qu'il ne s'agisse pas d'une reculade. (je sais Hervé Guerrera en bon écologiste hostile au projet.. s'il a l'urbanisme esperons qu'il saura convaincre toute l'équipe). C'est comme la position sur le terrain de brocante Rebagliatto, c'est une inépsie environnementale en l'état.. pourquoi soutenir et péréniser cette situation ?

Vrai-faux appel de Michel Pezet à voter pour la liste de Medvedowsky... Après le pseudo soutien personnel non public mais finalement publié de nathalie Leconte....on est dans le pataques rocambolesque. Vivement que cette campagne se termine car sinon on se demande où ça va finir.

Joissains se moque des querelles possibles en Modem / Ps et Verts.. et ceci aux côtés de son ami... Jean Claude Gaudin, avec qui elle se battait hier encore sur la LGV, Marseille capitale européennes de la culture et les sénatoriales... Comme dit le proverbe avant de régarder la paille dans le jardin du voisin.il faut regarder la poutre qui est dans le sien.. Joissains sait être incisive sur les autres ..mais manque bizaremment de lucidité sur son cas.

Vous avez noté que cette année personne n'a remis en cause l'objectivité de la Provence. On ne peut d'ailleurs que saluer la neutralité et la bonne couverture de cette élection par la nouvelle équipe de la locale aixoise. Chapeau. Tout est possible.

Dommage. Nous n'aurons pas les notations des programmes des différents candidats en fonction de leur réponse au pacte écologique du docteur Halimi. Vous me direz qu'au niveau national une mauvaise note n'avait pas empéché Sarko d'être élu.. Mais bon on aurait bien aimé voir les résultats moi j'aurais bien mis un 6/20 à Joissains et un 14/ 20 à tous ensemble pour aix... Mais bon

Thèmes disparus ?? On regrettera que le sujet de la mosquée,des antennes relais et de Iter aient été oubliés... par les candidats. par contre Joissains se fend d'un couurier spécial aux pieds noirs..et rappelle qu'elle salue les actions civilisatrices (sic) de la France..
Comme vous l’êtes, je le suis aussi, fière de l’action civilisatrice de la
France dans tous ces territoires, réalisée souvent au prix de grandes
souffrances, marquées par les larmes et le sang.
MAis personne n'a relevé ces propos encore une fois ultradroitiers. Et personne n' a posé la question à Fadela Amara qui a du apprécier.

Soutein pour soutien Joissains nous sort un soutien de Libertas et du MPF. Ultra droite quand tu nous tiens. Que cela se dise aux  pro-européens aixois (Aix est la seule ville où le OUi au TCE a fait 54 % ). Joissains est vraiment en tous points contraire aux valeurs d'ouverture de cette ville.

Côté soutien c'est aussi bruno genzana qui sort de l'ombre (ou presque..regardez la vidéo ). Pour défendre Joissains et l'unité UMP Nouveau centre aux municipales et ...législatives..
http://www.dailymotion.com/video/x9si8k_m-bruno-genzana-conseil-general-sou_news . C'est assez peu crédible.


Copé et Muselier viennent soutenir maryse Joissains. Dans leur conférence de presse ils se félicitent des travaux du parlement et de la majorité. Et prennent un exemple: le travail du dimanche. Pour les commerçants aixois qui ne savent pas encore pour qui voter qu'ils pensent aux vertus de l'ouverture des supermarchés le dimanche (comme à plan de campagne.).ça les aidera peut être à se décider dimanche.

Stephane Salord fait le job. On peut lire sur internet une lettre très virulente contre le système Joissains. Et il a pris à plusieurs reprises lors d'apéritif la parole pour redire les mêmes choses. Chapeau. La photo de La provence avec Salord et annick Delhaye est assez drôle je la garde pour mes archives.

Meeting de Joissains elle verse une larme.. Nous ça fait 8 ans qu'on pleure de désespoir et de rage de voir la carnage qu'elle  fait dans cette ville en matière de logement, de parc HLM, de développement, de ITER, d'absence de démocratie et de népotisme....

Bon vivevement que ça se termine et qu'on en soit débarassé. Plus que 2 jours avec Joissains. Alors votez bien dimanche.

Repost 0
17 juillet 2009 5 17 /07 /juillet /2009 10:36
Raymond Chaoul m'envoie l'article de mediapart suivant. Je crois qu'il est bon de le relayer. L'affaire est majeure, car soit c'est un délire et dans ce cas il n'y a qu'à vérifier les faits de manière indépendante et clore tout ça, ce que bizarrement tout le monde refuse, soit c'est ENORME.. Faut il le rappeler les deux dernières élections se sont jouées à Aix à moins de 700 voix.. (on parle là de 13 000 votants flottants !!) et il y a eu 3000 procurations au premier tour de 2009..(avec tout ce que ça laisse de possibilité ...) On ne peut qu'être inquiet de cette gestion "non agressive " des listes électorales..

Ps : je n'arrive pas à comprendre la désinvolture avec laquelle les opposants à Joissains traitent cette affaire.


Un fonctionnaire dénonce des irrégularités électorales depuis 2007

 

Dimanche 19 juillet, 88.893 Aixois sont appelés à choisir un nouveau maire. En lice au second tour, la liste UMP de Maryse Joissains-Masini, députée et maire d’Aix-en-Provence arrivée en tête au premier tour (43% des suffrages). Face à elle se trouve une alliance de circonstance entre le PS, le Modem et les Verts, menée par le socialiste Alexandre Medvedowsky.

Le Conseil d’Etat a invalidé les dernières municipales à cause d’un tract anonyme injurieux qualifiant les adversaires centristes de Maryse Joissains d’homosexuels, d’alcooliques voire de pédophiles. Les juges du conseil d’Etat n’ont également pas apprécié les propos tenus par Maryse Joissains dans une interview au Nouvel Observateur du 28 février 2008, «mettant clairement en cause la vie privée» de François-Xavier de Peretti, leader du Modem, et de ses colistiers.

88.893 inscrits sur les listes et «combien de faux électeurs ?», demande Raymond Chaoul, 47 ans, employé municipal de la ville d’Aix (142.600 habitants). Ancien agent au service des élections, ce trouble-fête a été mis au placard, muté puis sanctionné après avoir osé former un recours auprès du Conseil constitutionnel pour dénoncer des irrégularités dans la tenue des listes électorales des législatives de juin 2007. Il attaque : «Si le Conseil d’Etat avait poussé à fond toutes les pièces du dossier, Maryse Joissains aurait été inéligible.»

De fait, le conseil d’Etat semble s’être arrêté au recours déposé par Stéphane Salord, ex-adjoint de Maryse Joissains, qui fait désormais cavalier seul, estimant ses arguments suffisants pour faire annuler les élections. Mais s’il avait poussé plus loin, il serait tombé sur de curieux chiffres remontant aux élections législatives de juin 2007.

Tous les trois ans environ, l'intégralité des cartes d’électeurs sont renvoyées aux citoyens. En mars 2007, 13.000 cartes reviennent en mairie d’Aix faute d’avoir trouvé preneur à l’adresse indiquée. Le pourcentage est surprenant : 13.000 électeurs évanouis dans la nature sur 90.000 cartes envoyées. «Normal, estime Raymond Chaoul. Depuis 2004, nous n’entretenions plus les listes à partir des cartes retournées, donc ça s’est accumulé.»

Quant aux électeurs décédés entre la présidentielle et les législatives, ils n’ont pas été radiés des listes, officiellement du fait d’un problème informatique entre l’état civil et le service des élections. Simple négligence sans conséquence ? Pas vraiment, puisque pour se maintenir au second tour d’une élection législative, un candidat doit réunir au moins 12,5% des inscrits. «En ne radiant plus les gens qui ont quitté la commune, ni les décès, on grossit le chiffre d’inscrits, avance Raymond Chaoul. Et on limite le risque d’une triangulaire avec le Modem – lequel fit 9% des inscrits, NDLR – qui aurait pu être fatale à Maryse Joissains.»

Au lendemain des législatives, Raymond Chaoul compulse les procès-verbaux des bureaux de vote et constate que 7.000 de ces 13.000 électeurs «n’habitant pas à l’adresse indiquée» ont tout de même récupéré leur carte sans avoir prouvé leur rattachement à la commune. Une pièce d’identité a suffi. Le nombre n’est pas anodin puisque l’écart entre Maryse Joissains et son adversaire du second tour, Alexandre Medvedowsky, n’était que de 5.600 voix. Le fonctionnaire évoque aussi des proches de Maryse Joissains habitant d'autres communes rattachées de façon irrégulière à des bureaux d'Aix grâce à des certificats d'hébergement.

 

Des radiations sélectives ?

 

Aucune enquête n’a eu lieu non plus à propos des 13.000 enveloppes de propagande contenant les professions de foi des candidats à la présidentielle et aux législatives retournées par la poste, là encore faute d’avoir trouvé acquéreur. «Elles ont été détruites sur ordre du chef de service, Michel Degrange», affirme Raymond Chaoul.

L’intéressé confirme. «Les enveloppes de propagande faisaient double emploi car nous préférons travailler à partir des retours de cartes d’électeurs. D’ailleurs le chiffre de 13.000 retours n’a rien d’exceptionnel, nous avons toutes les années de refonte un chiffre pareil.»

Il incrimine une distribution postale «horrible» et le choix d’une «politique de radiation non agressive». «Nous ne voulons pas priver des gens de leur droit de vote simplement à cause d’un retour de courrier, cela mènerait à des contentieux», explique-t-il. Ce alors que la commission administrative des listes électorales est censée, comme le rappelle une circulaire du ministère de l'intérieur de décembre 2007, procéder «à l'examen systématique des cas des électeurs dont la carte électorale a été retournée» et «des cas où les enveloppes de propagande n'ont pu être distribuées à l'électeur».

En 2001, alors que Maryse Joissains venait de conquérir la mairie aixoise, la même commission avait montré beaucoup moins de scrupules à l’égard des électeurs de deux quartiers populaires, le Jas-de-Bouffan et la Pinette. «Une élue, Charlotte Benon avait pointé les noms sur les listes de ces quartiers et nous avait demandé de leur envoyer des lettres recommandées et de les radier s’ils ne justifiaient pas qu’ils habitaient bien à l’adresse indiquée», raconte Raymond Chaoul.

Sur la fraction de cette liste de radiation qu’il s’est procurée, la plupart des noms sont d’origine maghrébine ou étrangère. «Certains habitants se sont aperçus qu’ils étaient radiés au moment où ils sont venus voter aux législatives de 2002, se souvient André Guinde, conseiller général socialiste d'Aix-ouest. Ces radiations concernaient essentiellement les quartiers du Jas-de-Bouffan, qui ne sont pas les meilleurs bureaux de Mme Joissains. Le hasard a bien fait les choses... »

 

«Personne ne veut faire les vérifications nécessaires»


Depuis Raymond Chaoul se heurte à un mur. Aucune des procédures engagées - auprès du Conseil constitutionnel, de la préfecture, du tribunal administratif, de la Halde, du président de la République, du tribunal de grande instance, de la délégation spéciale - n’a abouti. Le Conseil constitutionnel a rejeté en novembre 2007 sa requête. Sans contester les irrégularités, les sages ont estimé que l’employé municipal ne prouvait pas qu’elles résultaient de manœuvres volontaires de la part du maire.

Quant à la délégation spéciale, mise en garde par la présidente de la section aixoise de la Ligue des droits de l'homme (LDH), elle l’a envoyé inspecter ailleurs. «Il apparaît que les listes ont été gérées normalement au fil des années», tranche dans un courrier au ton expéditif, Fernand Lieure, un des membres de la délégation spéciale. Contacté à ce propos, son secrétariat renvoie au service des élections, déclarant que les sept membres de la délégation «vont à l’essentiel et ont autre chose à faire».

«On est en présence de dénonciations très crédibles et facilement vérifiables, s’indigne André Koulberg, de la LDH aixoise. Et aucune des institutions qui auraient pu et dû enquêter au fond, vérifier par exemple que ces enveloppes de propagande ont été détruites alors qu’elles sont censées être conservées, ne s’est donné cette peine. Même la délégation spéciale dont la principale mission est tout de même d’organiser les élections.»

L’opposition ne se mouille pas non plus. Interrogé par Plus belle la ville, un blog citoyen créé à l'occasion des municipales, Alexandre Medvedowsky, tête de liste PS, s’effarouche : «C’est des dossiers épais, des choses à étayer : en tant que simple citoyen, je n’ai pas les moyens d’aller vérifier s’il a tort ou raison.» Lucien-Alexandre Castronovo, conseiller municipal d’opposition (PRG) jusqu’en 2008, se souvient qu’il lui avait fallu près de trois ans et demi pour réussir à faire annuler en octobre 2008 par le tribunal administratif le contrat de directeur de cabinet d'Alain Joissains — ancien maire d'Aix — auprès de Maryse Joissains, député-maire d'Aix, pour salaire excessif. «Ce sont des démarches de longue haleine qui ne paient pas forcément, note-t-il. Et les uns et les autres veulent s’installer à la mairie sans être trop regardants sur les arrière-cuisines.»

 

Dans un cul-de-sac administratif


Privé d’accès au serveur des élections et à sa messagerie professionnelle dès juillet 2007, Raymond Chaoul est mis en quarantaine puis affecté en décembre 2007 à l’école supérieure d’art sur un poste inexistant, sans bureau ni mission pendant quatre mois. Il était élu, sans étiquette, dans le village voisin de Saint Puy Réparade. En pleine campagne pour les municipales de 2008, le maire UMP sortant, Jean-Pierre Bertrand, annonce devant ses colistiers devoir le retirer de sa liste suite à un coup de fil de la mairie d’Aix. Contacté, celui-ci dit s’être retiré de la vie politique et en pas vouloir revenir sur cette histoire.

En juillet 2008, un conseil de discipline décide d’une exclusion de trois mois sans solde à partir du 15 décembre pour faute professionnelle et «préméditation» du recours au Conseil constitutionnel. Maryse Joissains est déçue, elle avait demandé un an d’exclusion pour cet «excité» qui a osé se servir «de documents internes à la mairie pour étayer ses thèses».

Les anciens collègues de Raymond Chaoul n’ont ni confirmé ni infirmé ses dires. «Nous avions demandé à un agent de témoigner au conseil de discipline, mais elle n’a pas voulu, clairement par peur pour sa carrière», raconte Alain Capus, représentant syndical FSU des agents municipaux.

Après un an d’arrêt maladie et de dépression «causée par le harcèlement moral subi», Raymond Chaoul ne touche plus aujourd’hui qu’une demi-solde, soit 500 euros par mois. «On compte sur l’épuisement du citoyen isolé pour que l’oubli se fasse», estime Jean Julien-Laferrière de la LDH aixoise. Mais Raymond Chaoul ne lâche rien : «Si depuis deux ans j’étais effectivement fou ou vraiment diffamatoire, pourquoi un avocat aussi performant que Maryse Joissains n’a fait aucune démarche contre moi ?»
Repost 0
16 juillet 2009 4 16 /07 /juillet /2009 06:16

Aix-en-Provence, le labo du PS avant les régionales ?

Jean-Claude Bouildé - Marianne | Mercredi 15 Juillet 2009 à 17:08

Le premier tour des municipales d'Aix en Provence la semaine passée à déjà mis sur la table nombre d'enseignements à prendre avec précaution : la résistance de l'UMP, le score en demi teinte de la gauche, l'explosion de la bulle verte et l'effondrement du Front de gauche. Explications.



En mars 2008, Maryse Joissins Masini (Maire sortante UMP) avait réussi à conserver sa ville avec avance de 747 voix au second tour dans une triangulaire que l’on peut désormais qualifier de fratricide qui avait vu s’opposer à la mairesse UMP, le PS et le Modem. Fratricide puisque les deux partis, PS et Modem, ont décidé de faire cause commune dimanche dernier. Un accord inédit obtenu avec fermeté par l’homme fort du PS des Bouches du Rhône, Jean-Noël Guerini, déjà habitué de la chose à Marseille.

Autrement dit, un vrai test avant les élections régionales de mars 2010. Un test d’autant plus idéal que le Front de Gauche se présentait lui aussi sous le signe de l’unité  avec une liste PG/PCF/NPA et que les Verts, dopés par les résultats d’Europe Ecologie en juin dernier, faisaient cavalier seul. En résumé, cette élection intermédiaire à Aix-en-Provence offrait cinq listes et un paysage plutôt clarifié : UMP, PS/Modem, Verts, PG/PCF/NPA, Divers droite. Les résultats du premier tour nous livrent déjà nombre d’enseignements intéressants.



La réussite en trompe l’œil de l’accord PS/Modem

La liste d’union des socialistes et des centristes a recueilli 34,08% des voix dimanche dernier contre 43,31% à liste UMP de Joissins Masini. Un score honorable en apparence. Les Verts, alliés du Parti Socialiste dans la municipalité aixoise, ont recueilli de leur côté 11,31% des voix. Au grand jeu de la calculette, la liste d’opposition socialo-centriste rejointe par les Verts a donc de grandes chances de l’emporter en s’appuyant sur un socle de 45,39% des suffrages face à l’UMP, 43,31%, qui ne semble pas disposer de réserves de voix.

Cependant, ce serait oublier qu’en mars 2008, les mêmes (PS/Verts d’un côté et Modem de l’autre) totalisaient près de 60% des suffrages au premier tour. Un score bien supérieur à celui de juillet 2009. Si les sondages locaux d’Opinion Way, comme le note l’Impératrice d’Aix-en-Provence sur son blog, se sont complètement plantés, c’est qu’ils ont, entre autres, sous estimés l’effet de vote utile qui semble s’être manifesté pour les deux poids lourds de cette élection. Un vote utile qui ne permet pourtant pas à la coalition de centre-gauche d’atteindre les sommets.



La bulle verte se dégonfle, le Front de gauche se ramasse

Forts de leur score aux européennes, les Verts se sont positionnés pour partir à l’assaut des régions. Une gourmandise qui ne laisse pas indifférent au Parti socialiste qui cherche de nouveaux alliés pour minimiser l’impact électoral des écolos. La solution trouvée à Aix et qui circule déjà depuis plusieurs mois dans les couloirs de la région PACA et dans l’entourage de son Président, c’est l’alliance au premier tour avec le Modem, une façon de tordre le coup aux concurrents direct (Verts et Front de gauche). Une solution aussi qui permettrait d’envisager de conserver les régions en ralliant l’électorat centriste qui faisait autrefois une force d’appoint pour la droite.

L’exemple d’Aix-en-Provence est sur ce point révélateur. En l’espace d’un mois, le score des Verts sur la ville d’Aix-en-Provence a été divisé par deux passant de 21,64% à 11,34%. De quoi rafraîchir les ardeurs des apôtres de la lutte contre le réchauffement climatique. Quant à la gauche alternative incarnée par le Front de Gauche, totalisant 8% aux dernières européennes sur la ville, pronostiqué à plus de 10% par Opinion Way toujours aussi bien inspiré, il tombe de haut : 4,21%. Un échec qui se passe de commentaires. Signalons enfin que la participation n’y est pas pour grand-chose dans cette redistribution des cartes, elle était de 40% aux européennes de juin 2009, elle est de 44% aux municipales de juillet.



La Droite en embuscade, le Reste aux aguets

Si le divers droite Stéphane Salord, farouchement opposé à Maryse Joissins Masini, a obtenu 7,08% des voix, c’est aussi lui qui est à l’origine du recours ayant fait annulé l’élection de mars 2008. Il a par ailleurs appelé à voter pour la liste PS/Verts/Modem au second tour, des signes qui ne laissent pas présager d’un report de voix pour l’UMP. Dimanche prochain, la mairesse sortante se présente donc en ballottage défavorable face à Alexandre Medvedowsky, leader socialiste d’une opposition qui a fait le choix de ne pas mettre les logos des partis sur ses professions de foi pour ne pas froisser partisans et rassembler le plus largement possible.

Ce qui est certain, c’est que le retour d’un Maire socialiste à Aix-en Provence grâce aux voix du Modem, après avoir écrasé l’autre gauche et remis à leur place les Verts, donnera assurément des idées au Président de la région PACA Michel Vauzelle. Une région cruciale qui pourrait sceller la victoire comme la défaite de la gauche aux régionales de 2010 selon que le PS en conserve sa direction ou pas. Lever de rideau dimanche 20 juillet, la surprise à Aix-en-Provence fait aussi partie de la donne électorale locale, pronostiqueurs s’abstenir.

Retrouvez le blog de Jc Bou sur les Régionales 2010 


Retrouvez les dessin de Louison
Repost 0
15 juillet 2009 3 15 /07 /juillet /2009 20:18
Certains me posent la question de savoir si la liste Tous Ensemble pour Aix sera écologique ? On me demande si les verts péseront en ce sens ? Il faut noter d'abord qu'il s'agit de 2 questions bien distinctes.

D'abord à ma connaissance les verts ont eu 8 places en cas de victoire et 4 délégations .Sur ces places peu sont pour des Verts...Hervé guerrera est occitan (mais très écologiste), michel De Maria est occitanne, Robert Delgiovine ex UMp Joissains, (mais il  fait du compost dans son jardin et du Taï Chi..) M José Valéta est néo verte ( et d'après ce qu'on m'a dit ex salariée du CEA de Cadarache), Mme Abassia Bachi est associative, il y a bien JP Dalfau et F Hamy...qui sont verts.. et  Mélanie Petetin (néoverte ??? ).  4 Verts dont  deux qui ne l'étaient pas en octobre 2007.. ça fait peu.. Mais tous ont peut être plein de bonnes intentions écologistes...

Il y a donc deux façons de juger les postes obtenus et les avancées programmatiques... Sur les postes il parait que la liste Aix écologie aurait obtenu 4 postes d'ajoint : sur l'urbanisme, la démocratie locale, l'environnement et l'économie sociale et solidaire. Sur l'urbanisme c'est extrêment positif s'ils ont obtenu l'urbanisme réglementaire (c'est à dire la signature sur les permis de construire et le lancement des opérations) et pas seulement l'urbanisme prospectif..c'est à dire la simple la concertaion du PLU... Sinon ils se sont fait enfler. A ma connaissance ils n'auraient qu'un bout prospectif .. Cela reviendrait à Hervé Guerrera, ce qui est positif car il ne betonnera pas la ville et fera de son mieux pour écologiser Aix...Il aime viscéralement cette région et  bloquera  l'urbanisation anarchique qu'elle connait.

E t puis lui il est clean. Donc on évitera les affaires de corruption. Ensuite il y a  la démocratie locale, ce qui est bien vague (même si on a du leur enrober ça de transversalité) . De plus  j'ai peur que ce soit Robert Delgiovine qui en hérite. Et on sait la catastrophe qu'il a fait au pont de Beraud  sous Joissains.. Quant à l'économie sociale et solidaire c'est bien mais ça reste marginal si on n'a pas l'économie, je ne sais pas quel est le périmètre y a t'il l'emploi ou le développemnt économique avec ? C'est déterminant pour juger.  Pour l'environnement c'est une bétise car il n'y a plus de service sur ce thème à la ville. Tout à basculé à la CPa ce serait donc un paquet cadeau vide,  un marché de dupe.. Il faudra donc espérer qu'ils l'ont eu aussi au niveau communautaire..avec une vice présidence. Mais là dessus points d'infos.. Car en l'état c'est peu transparent sur ce domaine. De la même manière que l'on ne sait toujours pas de Medve ou De Peretti qui sera maire et qui sera président de la CPa.  (ma préférence serait De Peretti maire, Medve président de la CPA et vues leurs qualités respective ce serait le plus efficace). En tout cas côté délégations vertes ça fait pas lourd pour 10 % des voix.. Même si le nombre d'élus est conséquent.

Pour le programme il y a bien un PLU et un PDU annoncé..ouff... enfin !!! Il y a bien un syndicat mixte des transports avec le cg13. Super. C'est déterminant même s'il faudra faire attention de pas se faire piquer l'argent d'Aix..IL faudra donc un élu à poigne non lié au Ps 13 sur ce dossier. Il y a aussi un arrêt du projet de gare routière et un nouveau pole d'échange de délestage. Très bien. A priori Medve serait revenu à la défense du tracé Sud de la RD9  pour aller à la gare TGV de l'Arbois ce qui débloquerait ce dossier sensible. Par contre hélas les verts n'ont pas fait renoncer le PS / modem à l'idée de transports gratuits pendant 18 mois (fausse bonne idée) là où l'enjeu principal est l'augmentation de l'offre de transport et un lancement d'un reseau de bus site propre grace à une augmentation du versement transport.  Par contre fort heureusement le Modem / Ps a rejetté leur idée de tramway aixois.


Sinon il y a aussi un plan énergie. Très bien. MAis on ne voit pas d'accord Alteriter local. La CPa continuera donc a priori de verser ses 75  millions d'euros au CEA (voire plus la facture ayant doublé )..
C'est pourtant un dossier budgétivore (sans impact de développement local). Et on ne connait pas l'ampleur budgétaire de cette politique énergétique ce qui est le seul moyen de parler sérieusement. On ne sait pas si un écologiste siègera pour la CPA à la commision locale d'information de Cadarache...mais si Valetta est effectivement une verte, ancienne salariée du Cea, elle pourra peut être faire une jonction interessante. (sauf si elle dérape et comme J M Servant ancien adjoint vert de Pertuis se met à défendre sans recul ITER en séance plénière..) L'absence de communication sur ce sujet pendant la campagne est inquiétant. Pas un mot non plus sur la gabegie (et l'échec) des Vélos Decaux.. mais on sait FX De Peretti très attentif à ce dossier. On notera avec intéret le passage des cantines au bio et produits locaux..Enfin !!!


Première réponse je crois que les verts péseront peu sur l'écologisation de la liste paradoxalement...
Le nombre d'élus ne comptant pas vraiment le point central étant les délégations, les budgets alloués.


Sur la deuxième question cette liste sera t'elle écologiste. Je crois que ce sera sans commune mesure avec ce qu'a fait Maryse Joissains qui a bloqué le PLU, fait un PDU sans ambition et mité le térritoire avec de nombreuses révisions partielles du PLU sans cohérences les unes avec les autres... Le projet de clinique du Montaiguet serait bloqué. (On ne sait par contre rien de l'avenir de l'urbanisation des 100 000 m2 de bureau autour de la gare TGV.. ) Et puis nombre de membres de la liste Tous ensemble pour Aix ont une sensibilité écologique. et des combat environnementaux. Voir la réponse de Benoit Petit au pacte de P Halimi.... http://benoit.petit.over-blog.fr/article-33189672.html link On est loin du carnage Joissiniste. Alors oui côté environnement entre Joissains et Tous ensemble pour Aix il n'y aurait pas photo..Faites donc le bon choix dimanche.

Ps la liste de premier tour des Verts...dont l'ordre a été chamboulé dans l'entre deux tours. Exit donc Daniel Beranger, A grognou, jean Pierre lanfrey qui auraient du faire partie des retenus ???

LA LISTE
1 Hervé Guerrera. 2 Marie-José Valeta.
3 Daniel Béranger. 4 Abbassia Bachi.
5 François Hamy. 6 Isabelle Filliozat.
7
Alain Grognou. 8 Michèle Demaria.
9
Jean-Pierre Lanfrey. 10 Françoise Colard-Roux.
11
Jean-Pierre Dalfau. 12 Mélanie Pétetin.
13
Robert Delgiovine. 14 Monique Le Guillou.
15
Jean- Paul Hopp. 16 Florence Bernard-Colombat.
17
Pierre Rousseau. 18 Fatiha Benchick.
19
Loïc Giraudon. 20 Pascale Chabrol.
21 Jean-Marc Vidal. 22 Monique Rivière-Djebli.
23 Gérard Bourgeat. 24 Sylvie Rivoire.
25
Jean-Bernard Fried. 26 Laetitia Montpellaz.
27 Vincent Stagetti. 28 Céline Luneau-Vial.
29
Hessou Edorh. 30 Marilène Hidreau.
31
Jean-Claude Thill. 32 Anne-Marie Mille-Saffores.
33 Mélaine Kermarc. 34 Françoise Mounier-Giraudon.
35 Patrick Guennec. 36 Virginie Vieri.
37 Damien Zavrsnik. 38 Chantal Orsini.
39
Alexis Bernard. 40 Catherine Pollessel.
41 Jérôme Guirand. 42 Christine Jouanny.
43
Tristan Berthier. 44 Bernadette Guerry.
45
Jacques Hurtevent. 46 Martine Richier.
47
Alain Ortole. 48 Vesna N'Diaye.
49
Yves Crochemure. 50 Yasmina Ouanès.
51
Patrick Pouilly. 52 Paule Tempier.
53 Claude Billy. 54 Elisabeth Prost.
55 Jean-Georges Bonnier.

Repost 0
15 juillet 2009 3 15 /07 /juillet /2009 10:40

Le tous contre Joissains c'est presque fait.  De la droite républicaine de Stephane Salord, au PCF 13 (certes c'est pas la liste Aix à gauche avec PCF aix, PG, NPA mais bon..), en passant par l'extrême gauche de l'UMS tous appellent à battre Joissains. On ne voit pas comment  la liste Tous ensemble pour Aix soutenu aussi largement pourrait perdre cette ville... Les 57% d'aixois qui ne veulent pas de maryse Joissains confient cette mission au leader du PS A Medvedowsky qui devrait ainsi pouvoir nous débarraser du système Joissains.

Allez plus que 4 jours de système Joissains.

Alors votez bien.
Repost 0
14 juillet 2009 2 14 /07 /juillet /2009 22:15

Les commentateurs sont souvent obnubilés par les % ..mais ce qui compte c'est le nombre de voix....En comparant ce premier tour et le second de 2008, on note que Joissains compte encore un réservoir de voix de plus de 8000 voix...des gens qui ont simplement déjà voté pour elle. La clé du scrutin de dimanche sera donc dans la capacité à mobiliser leurs éléctorats de chacun des candidats.

ps Personne n'a noté que si on a 39 199 votants et plus de 3000 procurations cela signifie que c'est 7,6 % du corps éléctoral qui se joue.... La clé de l'éléction est donc là. C'est dans ces moments qu'on se demande pourquoi les arguments de  M Chaoul sur les listes éléctorales aixoises ne sont pas plus écoutés ?


Inscrits : 88.893

Votants : 39.199 (44,10%)

Blancs/nuls : 537 (0,61%)

Exprimés : 38.662 (43,49%)

 

Maryse JOISSAINS (UMP/NC/ Trefle) : 16.745 (43,31%)

Stéphane SALORD (DVD) : 2.739 (7,08%)

Alexandre MEDVEDOWSKY (PS/MoDem) : 13.177 (34,08%)

Hervé GUERRERA (Verts/ POC) : 4.372 (11,31%)

Nathalie LECONTE (NPA/ PCF/ PG) : 1.629 (4,21%)

Municipales 2008.

RESULTATS DU 2ème TOUR

  Nombre % Inscrits % Votants
Inscrits 89620    
Abstentions 32516 36,28  
Votants 57104 63,72  
Blancs ou nuls 1344 1,50  2,35
Exprimés 55760 62,22  97,65


Liste conduite par Voix % Exprimés Sièges
gagnés
M. Alexandre MEDVEDOWSKY 23945 42,94 12
M. François-Xavier DE PERETTI 7123 12,77 3
Mme Maryse JOISSAINS MASINI 24692 44,28 40

 

Repost 0
14 juillet 2009 2 14 /07 /juillet /2009 19:14

L'union Modem / PS / Verts est faite... et on découvre que Stéphane Salord n'a pas été accepté dans cette coalition (car quoi qu'on en dise c'est ça la vraie histoire). C'est un mauvais signe pour les milieux économiques (plutot à droite)  où son talent est reconnu (il a quand même fait 7 % sans étiquette et avec une camapagne d'un mois).... Que coutaient 3 à 4 postes à sa liste et une délégation en lien avec les milieux économiques où la politique de la ville (la gauche n'ayant quasiment voté contre son travail de 2001 à 2008!!). Ce refus d'ouvrir à cette liste l'alliance anti Joissains est à mon avis une erreur stratégique (surtout car il n'y aura de toute façon pas ou peu de report de la gauche de la gauche). L'histoire tranchera et l'on verra dimanche soir si la marge de la victoire est suffisamment large pour ne pas avoir pris un risque inconsidéré avec cette position.

Stéphane avec courage et vertu appelle malgré tout à battre Joissains et voter Medve (j'entends encore les sarcasmes à son encontre.. ils se tairont surement). Il y aura bien, sur la liste, Tous Ensemble pour Aix, déguisés,  quelques anciens soutiens de la majorité UMpiste, Nadia Kahoule fondatrice de l'UMP sur Aix et quelques anciens adjoints de Joissains dont  Jean Yves Roure et Robert Delgiovine ( que les verts ont préféré à quelques associatifs écolos ???) mais cela suffira t'il à signifier à la droite républicaine et morale que tous sont unis pour battre Joissains ?  Esperons le,  car il y a urgence à se débarrasser du système Joissains ..


Ps A quelques jours de la victoire que j'espère, cela me fait quand même un petit pincement au coeur de voir que ceux qui ont le plus violemment combattu le système Joissains, Nathalie Leconte à l'office HLM (et au CM de 2008 à 2009), Castronovo au CM (2001-2008) et ses attaques victorieuses au TA sur le statuts des fonctionnaires municipaux et la rémunération d'Alain Joissains, Stephane Salord et son recours au Conseil d'Etat grace à qui une nouvelle chance est possible et moi même ayant fait annuler le plan de déplacement urbain car pas assez écologique... ne seront pas de la victoire contre Maryse Joissains.  La politique est mauvaise mère. MAis cela donne au moins une leçon de vie : il faut  agir par morale avant de le faire par intérêt personnel ou attente de reconnaissance personnnelle.

Repost 0
14 juillet 2009 2 14 /07 /juillet /2009 19:09



Résultats définitifs du 1er tour :


Maryse Joissains : 43,31%
Alexandre Medvedowsky : 34,08%
Hervé Guerrera : 11,31%
Stéphane Salord : 7,08%
Nathalie Leconte : 4,21%


J'avais pronostiqué
Maryse Joissains : 44%
Alexandre Medvedowsky : 29%
Hervé Guerrera : 10%
Stéphane Salord : 9%
Nathalie Leconte : 9%

Ce qui semble flagrant c'est le vote utile dès le premier tour dans la gauche de la gauche...C'est bien car ça donne une dynamique à la liste PS Modem mais ça sigignifie qu'ils ont surement fait le plein de ce côté là !!!! et le refus de donner une consigne de vote de la liste Aix à gauche va dans ce sens.. car il n'y a même pas de service minimum appelant à battre Joissains...On est dans la plus complète irrésponsabilité politique... Esperons que leurs électeurs sauront raison garder et voudront battre Joissains plus que faire passer un message national au PS ...


Voir leur communiqué  http://www.aixagauche.com/

Déclaration de la liste Aix à Gauche

Elections municipales 2ème tour
du 19 juillet 2009.
Déclaration de la liste Aix à Gauche.




Nous remercions les électrices et les électeurs qui ont voté pour notre liste.
Seule véritable liste d’union des forces de gauche, syndicalistes, associatives et citoyennes, elle est le socle sur lequel les luttes contre la droite et la politique de Sarkozy et pour le rassemblement s’appuieront.

Cette élection, en plein week-end du 14 juillet est un déni de démocratie qui a conduit à près de 56% d’abstention. Il est clair que la gauche sort affaiblie de ce scrutin. L’alliance avec le MoDem réalisée par la liste « Tous ensemble pour Aix » non seulement n’était pas nécessaire mais est dangereuse pour l’avenir. Le seul discours « anti-Joissains », même de la part de responsables de droite ne fait pas une politique de gauche.
Madame Joissains rassemble la droite la plus dure et la plus réactionnaire. Elle est la représentante de la politique de Sarkozy, c’est pour cela qu’il faut combattre cette droite.
Nous avons mené une campagne populaire, intense et digne. Nous avons été les seuls à porter clairement une orientation et des propositions de gauche dans cette élection.
Dans la diversité de notre liste nous nous sommes mobilisés pour un projet qui s’attaque aux inégalités et aux conséquences locales de la politique de la droite et de sa mise en œuvre. Partout, et en particulier dans les quartiers populaires, nous avons constaté les dégâts causés par le manque de démocratie et par une gestion de la ville qui accentue inégalités sociales et environnementales.

Dès demain nous continuerons dans les luttes et dans les débats à porter ce courant clairement de gauche qui veut rassembler et se mettre au service de la population aixoise.
Nous avons été clairs et responsables et nous entendons le rester en particulier par le respect des paroles données et des engagements pris vis-à-vis des électeurs.
Nous sommes mobilisés dans le combat contre la politique de Sarkozy, de la droite en général et du MEDEF.

A Aix, sur des questions nationales ou locales nous poursuivrons dans ce sens, pour défendre au quotidien, l’ambition d’une ville solidaire.
Dans cette situation, les électrices et les électeurs, face à l’importance de l’enjeu de ce 2ème tour, déciderons en toute conscience de leur vote.



Aix-en-Provence, le 13-07-09.
Repost 0