Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Qui je suis ?

Enseignant de sciences économiques et sociales

 

Marié, père de 2 enfants

 

Conseiler municipal d'opposition de 2001 à 2008

Militant socialiste

Engagé aux côtés d'Edouard Baldo

 

Photo CDM site campagne primaire 2014

Rechercher

Tracts

 

Premier tract de lancement de campagne

Présentation et axes de campagne link

 

Propositions moralisation vie politique aixoise

Moralisation link


Propositions urbanisme et devenir de la ville

Urbanisme link

Archives

Twitter

Ouvrage décroissance

La crise écologique est là. Même les plus sceptiques ne peuvent en douter. Réchauffement climatique, pollutions croissantes, cancers en hausse constante, extinction de plus en plus rapide des espèces, raréfaction des ressources pétrolières. Face à ces destructions engendrées par notre système économique devenu fou, certains écologistes s’opposent au développement durable et parlent de plus en plus de décroissance. Comme si c’était l’unique solution. Mais la décroissance n’est pas seulement une remise en cause de la dépendance énergétique de notre système économique. Derrière ce mot vague de décroissance se cache une idéologie plus vaste aux alternatives plus que discutables. Au nom de l’anti-occidentalisme, de la critique du progrès et de la rationalité, nombre de décroissants défendent des thèses inquiétantes, sur la critique de la modernité, la place des femmes, la démographie, la respiritualisation de la société. C’est cette face cachée de la décroissance qu’explore cet ouvrage.

 Cyril Di Méo, élu et militant écologiste à Aix-en-Provence est aussi enseignant de Sciences Economiques et Sociales.

 «Cyril Di Méo grâce à la connaissance approfondie qu’il a à la fois des écrits des grands ancêtres de l’écologie politique et de ceux de la mouvance décroissanciste inscrit ce courant dans une histoire longue, en identifiant les origines et le cheminement de cette pensée. Il montre précisément la gravité des implications du discours décroissant, notamment vis-à-vis des pays du Sud et des femmes. Un ouvrage sans concession, mais aussi sans dérapages, Cyril Di Méo s’en tient toujours très précisément aux faits, aux écrits pour étayer ses conclusions. Il conclut d’ailleurs son ouvrage en indiquant que « l’écologie doit faire le pari de l’intelligence de la raison ». Et c’est bien ce à quoi il s’attelle fort utilement avec ce livre ». 

 Guillaume Duval, Rédacteur en chef d'Alternatives Economiques.

   ISBN: 2-296-01224-8

 Achat en ligne

http://www.amazon.fr/gp/product/2296012248/ref=sr_11_1/171-1636061-8438610?ie=UTF8

http://www.harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=21965

4 avril 2009 6 04 /04 /avril /2009 21:44
 composée de 4 noms... le Costa Rica, la Malaisie, les Philippines et l'Uruguay.

Interdit de rire le G20 lutte contre les paradis fiscaux.

Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Humeurs
commenter cet article
27 mars 2009 5 27 /03 /mars /2009 21:00
Où peut on lire l'article de Sylvia Zappi du Monde qui montre le caractère peu démocratique du NPA.... Article intitulé "Des militants du parti de M. Besancenot dénoncent un "bug démocratique"" Publié le 26 mars.

 

Sur le site même du NPA... Voilà un certain courage dont on aimerait voir les organisations politique faire preuve plus souvent...

Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Humeurs
commenter cet article
26 mars 2009 4 26 /03 /mars /2009 18:27

Elle est jeune, dynamique et sympathique. Elle est de gauche (pour de vrai malgré le fait d'être au PS). Elle lutte à fond pour des trucs importants.. Elle est pour l'Europe même si elle a voté NON (c'est possible ? ). Elle se bat pied à pied contre son maire d'ultradroite à Fréjus...

C'est ma frangine.


Elle est 15 eme sur la liste Ps aux européennes dans le Sud. Et ceci pas à l'insu de son plein gré...

Cela suffira t'il à faire voter PS dans la famille Di Méo...???

La suite au prochain épisode.

Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Humeurs
commenter cet article
18 mars 2009 3 18 /03 /mars /2009 00:40

Lu dans Pro Choix

Une mère brésilienne a fait avorter sa fillette de 9 ans, enceinte de jumeaux, qui avait été violée par son beau père. Jeudi dernier, l'archevêque de Recife dans le nord-est du Brésil a excommunié la mère de l'enfant. L'excommunication a été étendue à toute l'équipe médicale qui a pratiqué l'opération. Le cardinal Giovanni Battista Re, préfet de la congrégation pour les évêques au Vatican, a justifié l'excommunication de la mère. "C'est un triste cas, mais le vrai problème est que les jumeaux conçus étaient deux personnes innocentes, qui avaient le droit de vivre et qui ne pouvaient pas être supprimées", a déclaré Mgr Re, qui est également président de la Commission pontificale pour l'Amérique latine. "Il faut toujours protéger la vie, l'attaque contre l'Eglise brésilienne est injustifiée", a-t-il estimé. Porter l’enfant issu d’un viol comme seconde humiliation, c’est cela le christianisme officiel ?


Vendredi, le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva avait vivement critiqué l'excommunication de l'archevêque de Recife, "déplorant profondément en tant que chrétien et catholique qu'un évêque de l'Eglise catholique ait un comportement aussi conservateur". D’autant que la grossesse de la fillette comportait de hauts risques et mettait la vie de l'enfant en danger. Au Brésil, l'interruption volontaire de grossesse est toujours interdite, sauf en cas de viol ou de danger pour la vie de la mère.


Le violeur, quant à lui, n’est pas excommunié. Car "le viol est moins grave que l'avortement" a expliqué Giovanni Battista Re. Au nom d’un christianisme rétrograde et sexiste, le Vatican a donc choisi de culpabiliser la mère en lieu et place du violeur de son enfant. Ce n’est pas la première fois que le Vatican protège ainsi des prédateurs sexuels. Par le passé, le Vatican a étouffé de nombreuses affaires de pédophilie dans le plus grand mépris de la souffrance des victimes et de leurs familles. A cet égard, voir le Vatican se poser en défenseur des intérêts de l’enfant (à naître) alors qu’il laisse des pédophiles agir impunément et en toute liberté a de quoi laisser rêveur. Dans le débat sur l’avortement, c’est bien le contrôle du corps des femmes par les hommes, puisse-t-il aller jusqu’au viol, qui est en réalité clairement revendiqué. Et si le Vatican avait un tant soi peu de « respect pour la vie » comme il le prétend, il commencerait par s’attaquer au douloureux problème que représente l’infanticide des petites filles en Chine et en Inde. Mais ces fillettes assassinées ne constituent apparemment pas des personnes innocentes très intéressantes. Le Vatican n’a ni l’amour de la vie et ne protège pas les enfants. Le Vatican n’a que du mépris et de la haine pour les femmes.


Caroline Brancher

mardi 10 mars 2009

Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Humeurs
commenter cet article
7 mars 2009 6 07 /03 /mars /2009 14:36
Voilà ce qu'on appelle de l'efficacité un coup de gueule dans la Provence et c'est fini..

La Provence

Faismesdevoirs.com ou la triche en mode 2.0

Publié le mercredi 4 mars 2009 à 15H29

5 euros l'exercice de maths, 30 l'exposé d'histoire. C'est ce que propose dès demain le site Faismesdevoirs.com, sorte d'e-boutique sur laquelle les élèves peuvent poster leurs sujets et recevoir sous 48 heures et moyennant finance un corrigé réalisé par un étudiant d'une grande école. L’inscription est gratuite et donne droit à un crédit de 50 points, soit un problème de math...

Ensuite, il faut mettre la main à la poche : les devoirs sont payables par SMS, audiotel, CB ou via des cartes prépayées. "Elles seront disponibles au départ dans quelques points de vente comme des salles de jeux en réseau ou les vidéoclubs", précise Stéphane Boukris, l’un des fondateurs et tout jeune diplômé d’une grande école.

"Tu n’y arrives pas… Nous sommes là !" Avec un slogan pareil et un nom aussi provocateur, comment ne pas attirer les foudres du corps enseignant ? Sur le profil Facebook du site, on lit pourtant que la mission fixée par Faismesdevoirs.com est "d'aider les collégiens et lycéens dans leur scolarité en leur fournissant des conseils d’élèves et anciens élèves issus de grandes écoles."

Sauf que le site propose surtout des devoirs rédigés de A à Z par des super-étudiants et pas vraiment des conseils pour s'améliorer. Et puis, qu’en est-il du suivi des élèves ? Quelle influence sur la relation entre l’élève - qui tout d’un coup rendra des devoirs parfaits sans pour autant comprendre le sujet - et le professeur qui croit noter le travail de son élève ?

Stéphane Boukris, fondateur de Staaff, l'un des premiers site de services à la personne, a réponse à tout : "les correcteurs doivent mettre des indications de correction" et "indiquer les notions qui doivent être connues pour ce sujet."

Sur de nombreux forums, les enseignants s'indignent de cette initiative. Certains reprochent "d’inciter à la triche", d’autres considèrent que "c’est un manque de respect envers les professeurs et l’école en général". Cyril, professeur d’économie à Aix-en-Provence, n’est "pas contre ces sites internet qui proposent une aide aux élèves en difficulté. Certains mis en place par l’Académie elle-même proposent des travaux qui peuvent permettre d’alimenter une réflexion". Pour Marlène, professeur de biologie à Marseille, "le risque est aussi de créer une sélection par l’argent".

L'idée n'est pas nouvelle mais Faismesdevoirs.com l'a perfectionnée. En fait, il existe déjà plusieurs sites de soutien scolaire tels que cyberprofs.com, maxicours.com ou encore cyberpapy.com qui proposent, moyennant finance, fiches de cours, corrections de sujets ou forums sur lesquels des enseignants répondent aux questions des élèves. Mais aucun ne s'était lancé dans de la correction "sur-mesure".

C'est ce que Cyril reproche à Faismesdevoirs.com : "cela supprime toute notion de travail personnel". Et ce n'est pas les "indications" des correcteurs qui y changeront quelque chose.


Pascal Linte 

 

 

Et trois jours après...lol

Libération 7 /03/09

Faismesdevoirs.com ferme déjà ses pages

Au lendemain de son lancement, le site marchand qui proposait de faire les exercices scolaires à la place des lycéens et collégiens annonce la fin de son activité. L'équipe présente même ses excuses.


Le site internet faismesdevoirs.com, qui proposait de faire les exercices scolaires à la place des lycéens et collégiens moyennant 5 à 30 euros, a annoncé vendredi sa fermeture, au lendemain de son lancement.

Dans une brève note datée du 6 mars à 18h00, sous le titre "Fermeture de faismesdevoirs.com", l'équipe du site "présente ses excuses" et propose de "rembourser 100 % des commandes dans les huit jours sur simple demande par mail".

Avant même son lancement jeudi, ce site avait suscité les critiques du ministre de l'Education nationale, des syndicats d'enseignants et de parents d'élèves.

Joint par l'AFP en début de soirée, le créateur du site Stéphane Boukris, ancien élève de l'Essec, a assuré qu'il "n'avait subi aucune intimidation". Il a affirmé que le site avait compté jeudi "80.000 connections en moins de trois heures d'ouverture".

"Nous aurions eu pour des millions d'euros de commandes de manière tout à fait légale mais nous ne voulions pas être mêlés à la paupérisation intellectuelle du pays" provoquée par ce site, a-t-il ajouté.

Sur le site de faismesdevoirs.com, l'équipe explique dans sa note : "Il y a bientôt un mois, nous avons eu l’idée de mettre à disposition des internautes un outil pédagogique innovant".

"Nous tenons à vous présenter toutes nos excuses dans la mesure où nous réalisons à ce jour, à quel point ce site va à l’encontre de nos propres valeurs", poursuit la note sans autre précision.

L'équipe "souhaite faire en sorte que les générations futures soient meilleures que les précédentes, et faismesdevoirs.com ne pourra en rien y contribuer" et conclut que les "nouvelles technologies doivent servir à nous améliorer et non à nous assister".

Le site Le Post.fr a relevé en fin d'après-midi que les collaborateurs de Stéphane Boukris, dont les photos étaient également présentées sur le site, ne précisaient pas leurs propres diplômes contrairement à Stéphane Boukris.

La facturation prévue, avec paiement par SMS, cartes prépayées, mandat postal ou paypal, allait de 5 euros pour un exercice simple en mathématiques à 30 euros pour un exposé complet.

Le ministre de l'Education nationale Xavier Darcos s'était déclaré hostile à cette formule : "Le meilleur endroit pour être éduqué et pour avoir des copies corrigées, c'est l'école de la République, je n'encourage nullement des dispositifs payants qui permettent de rendre ces services-là".

(Source AFP)




Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Humeurs
commenter cet article
5 mars 2009 4 05 /03 /mars /2009 18:11
 Voilà une bien triste nouvelle.  Bruno Etienne qui a laissé un souvenir imperissable à nombre de ses anciens élèves dont je suis....nous a quitté. L'homme était plein de contradictions propos révolutionnaires néo-situationnistes et défense du maçonnisme le plus ritualiste ou d'auteurs comme  T Ramadan, propos anti-institution et acceptation de la légion d'honneur.. etc.. Mais qui n'en a pas ? Et puis cela faisait partie du "personnage". Mais ses reflexions et cours étaient toujours des grenades entre-ouvertes..ou plutot dégoupillées qui vous éclataient à la figure là où on ne s'y attendait pas. Combien de bouquins et d'auteurs nous a t'il fait découvrir ?? Dur à mesurer mais ça doit se chiffrer en mètres de bibliothèque. Et de Debord à M Eliade en passant par Arendt, Ricoeur et Castoriadis. Un régal..

Une pédagogie du "coup de pied au derrière"..du type "quoi vous connaissez pas ce philosophe ou politologue, vous n'avez pas vu ce film, lu ce roman....vous êtes vraiment une bande de petits cons..de fils à papa bourgeois faisant science po... vous ne pouvez rien comprendre"
..Tout ça nous poussait (paradoxalement) à chercher et comprendre. Fièvreusement.. Bon ça nous a poussé à aller voir des horreurs, comme Salo ou les 120 jours de Sodome de Pasolini car il parait que toute l'essence de la science politique était dans ce film.. (il nous a fallu de nombreux mois avant de "digérer"... et voir l'essence de la science politique).  Mias aussi à ldécouvrir des pépites comme lire Dune ...car là aussi toute la science politique y était exposée.  Créer le manque par la provocation pour susciter le désir d'apprendre...il faisait ça avec efficacité et théatralité. Inoubliable..On ne peut plus instructif..

Il nous a aussi fait découvrir le Moyen Orient au moment où ils rasaient la mésopotamie...il nous racontait la géopolitique du Moyen Orient, les conflits religieux et politiques..les reseaux.. des affaires étrangères françaises...la DST...Les grandes et petites causes de la politiques... Il nous parlait déjà de Marchiani et des otages du Liban.. de M Seurat... De tout ce qu'on lisait nulle part et dont il était la mémoire...

Et puis Bruno Etienne c'est aussi le grand artisan de l'institutionnalisation de l'islam de france..le grand apotre de l'acceptation de l'islam en france et de la séparation entre islam et islamisme radical. Encore un décentrement dans notre culture ultra laiquarde et républicaine...Bon c'était au nom de l'idée que l'ontologie humaine est un homo religiosus plus qu'un homo politicus... Ce qui est plus que discutable mais qui reste très fécond tant les phénomènes de croyance sont présents en politique...

Voilà une bien triste nouvelle.


Lu sur le site du figaro

AFP 05/03/2009 | Mise à jour : 12:42

 Le professeur Bruno Etienne, pionnier de la recherche sur le phénomène religieux, est décédé hier à l'âge de 71 ans "au terme d'un combat courageux contre +la maladie+". Bruno Etienne qui est mort chez lui à Aix-en-Provence, "demeurera pour le monde universitaire un pionnier de la recherche pluridisciplinaire sur le phénomène religieux et plus particulièrement sur la dimension politique dans l'espace euro-méditerranéen". L'IEP déplore la perte d'"un ami et un enseignant-chercheur de renommée internationale" et précise qu'un rassemblement est prévu pour lui rendre hommage à l'occasion de son enterrement vendredi à Aix-en-Provence. Bruno Etienne avait fondé en 1992 l'Observatoire du religieux à l'IEP d'Aix-en-Provence pour fédérer les recherches en sciences politiques, en sociologie et en anthropologie sur le phénomène religieux. Né le 6 novembre 1937 à La Tronche (Isère), Bruno Etienne était diplômé de l'IEP d'Aix-en-Provence, diplômé d'arabe de l'Institut Bourguiba des langues (Tunis) et avait obtenu son agrégation en sciences politiques en 1975. Sa thèse en 1965 était intitulée "Les Européens et l'indépendance de l'Algérie". Il avait aussi enseigné en Tunisie, en Egypte, en Turquie, en Syrie, en Israël/Palestine, aux Etats-Unis et au Japon.
Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Humeurs
commenter cet article
1 mars 2009 7 01 /03 /mars /2009 18:41
La liste du PS dans le SUD-EST

1/ VINCENT PEILLON  (parachuté à l'insu de son plein gré...(sic))
Un crève-coeur". Vincent Peillon n'a pas caché son amertume, dimanche 1er mars, au lendemain de sa désignation à la tête de la liste socialiste dans le Sud-Est pour les élections européennes du 7 juin. "C'est contre mon plein gré", a souligné le député européen dans le cadre du "Grand Rendez-Vous" Europe 1-Le Parisien-Vincent Peillon, l'un des principaux lieutenants de Ségolène Royal, souhaitait conduire la liste PS dans son fief, le Nord-Ouest, mais Martine Aubry, premier secrétaire du parti, en a décidé autrement. "Ce n'est pas un choix que j'ai fait. C'est un choix qui résulte des résultats du congrès (de Reims)", a-t-il expliqué. "Est-ce que je souhaitais être député européen dans la région Nord-Ouest ? Bien entendu, c'est ma région", a-t-il poursuivi. "C'est un choix fait par Martine Aubry, elle l'assume". Samedi, lors de la présentation des listes socialistes pour les européennes, Martine Aubry a comparé Vincent Peillon à la "cerise sur le gateau".

Le Monde













2/ SYLVIE GUILLAUME
3/ KARIM ZERIBI
4/ FARIDA BOUDAOUD
5/ JEAN DAVID CIOT
6/ MIREILLE PEIRANO
7/ OTMAN EL HARTI
8/ DE GENTILI EMMANUELLE
9/ BERNARD SOULAGE
10/ CECILE HELLE
11/ STEPHANE PILLET
12/ CHRISTINE PRIOTTO
13/ YANN LIBRATI

Ps les amateurs de psologie auront remarqué la disparition de Marie Arlette Carlotti principale leader delanoiste du 13... dont Guerini ne voulait pas... ainsi que de Guy Bono lol. On voit aussi l'arrivée en force de Karim Zeribi (vous savez les grandes gueules..sur RMC) qui devrait donc jouer un rôle déterminant dans les prochaines municipales marseillaises et de Jean David Ciot maire du Puy Saint Reparade nouvel homme fort de Guerini dans le 13 (en place charnière).

La liste de 2004 (4 élus)

M. Michel  ROCARD 
  Mme Martine  ROURE 
  M. Guy  BONO 
  Mme M.Arlette  CARLOTTI 
  M. Bernard  SOULAGE 
  Mme Alexandrine  MEYNAUD 
  M. Antoine  ORSINI 
  Mme Laure  DEROCHE 
  M. Patrick  MENNUCCI 
  Mme Michèle  MATRINGE 
  M. Hugues  MANOUVRIER 
  Mme Françoise  LUNG 
  M. P.Antoine  MOLINA 
  Mme Farida  BOUDAOUD 
  M. Philippe  ZITTOUN 
  Mme Joëlle  JOSELET 
  M. Yann  LIBRATI 
  Mme Claire  DONZEL 
  M. Claude  OLIVIERI 
  Mme Sylvia  AKDAG 
  M. Bernard  CRAYSSAC 
  Mme Annie  POLLARD-BOULOGNE 
  M. Emmanuel  CHUMIATCHER 
  Mme Evelyne  FONTAINE 
  M. J.Noël  SALMON 
  Mme Nathalie  PIGAMO 
Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Humeurs
commenter cet article
28 février 2009 6 28 /02 /février /2009 16:55

Plus de riches qui payent moins d'impôts. C'est ça le sarkozysme.


Lu dans Le figaro

Plus de 565 000 foyers ont payé l'ISF en 2008

Cécile Crouzel 23/02/2009 |

 La recette de l'impôt sur la fortune a baissé pour l'État parce que 73 000 foyers ont utilisé le système de réduction mis en place pour investir dans les PME. L'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) ne connaît pas la crise. Ou du moins pas pour le moment. Selon les statistiques définitives fournies par Bercy, 38 100 foyers sont venus grossir, en 2008, les rangs des assujettis à cet impôt sur le patrimoine. Au total, 565 966 foyers ont déclaré et payé l'ISF l'an passé. En 2003, ils étaient moins de 300 000. Pourquoi une telle hausse ? Tout simplement parce que le patrimoine des Français a pris énormément de valeur ces dernières années, entre une Bourse dynamique et un immobilier en plein boom. Résultat, de plus en plus de foyers ont passé le seuil d'imposition, fixé à 770 000 euros en 2008. L'essentiel des contribuables se situe dans les deux premières tranches qui vont de 770 000 euros à 2,45 millions d'euros. Ils étaient 261 000 dans les deux premières tranches en 2003. Ils sont 497 000 cinq ans plus tard. Depuis un an, la « fête » boursière et immobilière est finie. Mais, comme l'explique l'entourage du ministre du Budget, «les derniers chiffres de l'ISF n'en portent pas la trace puisque les contribuables ont payé leur impôt au 15 juin 2008 sur la base d'un patrimoine évalué au 1er janvier 2008». Avant donc la dégringolade de la Bourse - le CAC 40 a encore gagné 1,54 % en 2007 - et la crise immobilière. Le patrimoine taxable à l'ISF a ainsi augmenté de 8,6 % l'an passé, selon les données de Bercy. Les valeurs mobilières (actions, obligations) ont affiché une progression de 6,6 % et les immeubles de 12,3 %. Seul constat : la hausse s'est ralentie. En 2006 et 2007, le patrimoine taxable croissait sur des rythmes annuels de 18 %. Le nombre d'assujettis augmentait alors de 15 %. En 2008, il n'a finalement crû que de 7 %. Surtout, chaque contribuable a payé en moyenne un peu moins d'ISF en 2008 qu'en 2007 : 6 732 euros, contre 7 637 euros. Étonnant alors que la valeur du patrimoine a augmenté. Mais plus de 73 000 foyers ont diminué l'an passé leur impôt sur le patrimoine en choisissant d'investir dans le capital de PME. C'est la loi Tepa, votée en août 2007, qui a introduit ce nouveau dispositif. Le succès a été fulgurant puisque rien qu'en 2008, cela a fait baisser la recette d'ISF de 660 millions d'euros. En proportion, ce sont surtout les contribuables des tranches intermédiaires qui l'ont le plus utilisée. La réduction d'ISF pour dons a été moins utilisée, comme en témoigne le manque à gagner pour l'État limité à 40 millions. Ou encore, le nombre d'utilisateurs, qui a à peine dépassé les 21 000. Il faut dire que le dispositif PME est doublement attractif puisqu'il permet de réduire son ISF et éventuellement de dégager des bénéfices grâce à son investissement. Un recul qui est une première «La loi Tepa a permis de drainer au minimum 1,1 milliard de capitaux vers les PME», se réjouit-on dans l'entourage d'Éric Woerth. Et tant pis si la recette de l'ISF pour l'État en pâtit. «Nous avons revu à la hausse l'impact de ces deux réductions d'impôt Tepa, de 656 millions à 700 millions. Si on y ajoute l'effet du relèvement de l'abattement sur la résidence principale, on comprend pourquoi le produit de l'ISF a baissé pour l'État en 2008, malgré la hausse du patrimoine taxable», précise-t-on à Bercy. Très précisément, l'État n'a engrangé que 3,8 milliards au titre de l'ISF, contre 4 milliards en 2007. Ce recul est une première, après des années de hausse continue. Mais sûrement pas une dernière. «Nous allons être amenés à réviser en baisse nos prévisions de recettes pour 2009», ajoute un membre de l'entourage du ministre. Les effets de la crise immobilière et boursière risquent d'être ravageurs sur le patrimoine des Français, et donc, avec un an de décalage, sur la base de l'ISF.
Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Humeurs
commenter cet article
23 février 2009 1 23 /02 /février /2009 15:56
 

Les occasions de boire du Champagne se font rares en ce moment... Ce bouchon millésimé "Congrès de Reims" permettra de prendre son temps. L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération

Pour nous contacter, écrivez à contact@laboutiquedups.com , utilisez le formulaire en ligne ou téléphonez au 01.43.46.19.12.

 ps une blague...non un objet de la boutique du ps...la gauche champagne c'est déjà mieux que la gauche caviard..mais des efforts restent à faire.



Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Humeurs
commenter cet article
18 février 2009 3 18 /02 /février /2009 13:06

Voilà la dernière estimation IFOP pour les européennes.


Voici les estimations de l'Ifop : UMP 26% PS 23% Modem 14,5% NPA 9% Les Verts 7% Front national 6% Libertas (Philippe de Villiers) 5% PCF-Parti de gauche 4% Lutte ouvrière 3% Debout la République (Nicolas Dupont-Aignan) 2% Dissidents du Front national 0,5%

L'ump sort en tête (vue la crise économique c'est surprenant ), le ps n'est que moyennement abimé.. (pourtant ??) les verts dégringolent (vu la cohérence de leur ligne politique en temps de crise économique c'est compréhensible), le NPA grimpe en flèche (il faut dire qu'ils sont assez bonset cohérents) ..et melenchon tire vaguement (2 pts) le pcf...(mais continue à se faire garenouille plus grosse que le boeuf en fixant ses exigences au NPA pour un front de gauche ?), Le modem grandit mais visiblement en piquant peu de voix à gauche.... et Villiers se met à remplacer progressivement le FN...

Interessant.

Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Humeurs
commenter cet article