Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Qui je suis ?

Enseignant de sciences économiques et sociales

 

Marié, père de 2 enfants

 

Conseiler municipal d'opposition de 2001 à 2008

Militant socialiste

Engagé aux côtés d'Edouard Baldo

 

Photo CDM site campagne primaire 2014

Rechercher

Tracts

 

Premier tract de lancement de campagne

Présentation et axes de campagne link

 

Propositions moralisation vie politique aixoise

Moralisation link


Propositions urbanisme et devenir de la ville

Urbanisme link

Archives

Twitter

Ouvrage décroissance

La crise écologique est là. Même les plus sceptiques ne peuvent en douter. Réchauffement climatique, pollutions croissantes, cancers en hausse constante, extinction de plus en plus rapide des espèces, raréfaction des ressources pétrolières. Face à ces destructions engendrées par notre système économique devenu fou, certains écologistes s’opposent au développement durable et parlent de plus en plus de décroissance. Comme si c’était l’unique solution. Mais la décroissance n’est pas seulement une remise en cause de la dépendance énergétique de notre système économique. Derrière ce mot vague de décroissance se cache une idéologie plus vaste aux alternatives plus que discutables. Au nom de l’anti-occidentalisme, de la critique du progrès et de la rationalité, nombre de décroissants défendent des thèses inquiétantes, sur la critique de la modernité, la place des femmes, la démographie, la respiritualisation de la société. C’est cette face cachée de la décroissance qu’explore cet ouvrage.

 Cyril Di Méo, élu et militant écologiste à Aix-en-Provence est aussi enseignant de Sciences Economiques et Sociales.

 «Cyril Di Méo grâce à la connaissance approfondie qu’il a à la fois des écrits des grands ancêtres de l’écologie politique et de ceux de la mouvance décroissanciste inscrit ce courant dans une histoire longue, en identifiant les origines et le cheminement de cette pensée. Il montre précisément la gravité des implications du discours décroissant, notamment vis-à-vis des pays du Sud et des femmes. Un ouvrage sans concession, mais aussi sans dérapages, Cyril Di Méo s’en tient toujours très précisément aux faits, aux écrits pour étayer ses conclusions. Il conclut d’ailleurs son ouvrage en indiquant que « l’écologie doit faire le pari de l’intelligence de la raison ». Et c’est bien ce à quoi il s’attelle fort utilement avec ce livre ». 

 Guillaume Duval, Rédacteur en chef d'Alternatives Economiques.

   ISBN: 2-296-01224-8

 Achat en ligne

http://www.amazon.fr/gp/product/2296012248/ref=sr_11_1/171-1636061-8438610?ie=UTF8

http://www.harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=21965

2 janvier 2013 3 02 /01 /janvier /2013 16:39

 

Hier c'était réunion publique de discussion sur les primaires et les municipales aixoises..et on a eu droit de nouveau à de nombreux propos s'opposant à une ouverture au centre. Pour beaucoup c'était barre à gauche toute...


Pour rappel donc les résultats de la présidentielle.. Sarkozy fait 5 points de plus que sa moyenne nationale en 2012 à Aix et malgré la vague rose nationale vire largement en tête...au deuxième tour....avec 53%. Aix est une ville de droite et les mutations urbaines de maryse Joissains ont accentué le remplacement de population...regardez les votes du périurbain créé par Joissains les bureaux de Puyricard (43. Ecole de Puyricard FH 37.03 % NS 62.97 % ou de La Duranne (80. Gr. Scolaire Duranne FH 37.97 % NS 62.03 %) ou Luynes (77. Gr. Scolaire de Luynes FH 34.22 % NS 65.78 %).

 

 

Présidentielles Aix-En-Provence - Bouches-du-Rhône (13100)

 

Election présidentielle Mai 2012

 

2ème TOUR (6 mai 2012)

 
Candidats Résultat Moyenne nat.
Nicolas SARKOZY
UMP
53,09 % 48,38 %
François HOLLANDE
PS
46,91 % 51,62 %
 
Blancs ou nuls (en % des votes exprimés) 3,26 % 4,66 %
Taux de participation 80,63 % 80,34 %

 

1er TOUR (22 avril 2012)

 
Candidats Résultat Moyenne nat.
Nicolas SARKOZY
UMP
32,81 % 27,18 %
François HOLLANDE
PS
26,77 % 28,63 %
Marine LE PEN
FN
14,55 % 17,90 %
Jean-Luc MÉLENCHON
FG
11,22 % 11,11 %
François BAYROU
Mouvement Démocrate
9,03 % 9,13 %
Eva JOLY
Europe Ecologie les Verts
3,13 % 2,31 %
Nicolas DUPONT-AIGNAN
Debout la République
1,34 % 1,79 %
Philippe POUTOU
NPA
0,61 % 1,15 %
Nathalie ARTHAUD
LO
0,27 % 0,56 %
Jacques CHEMINADE
Solidarité et Progrès
0,26 % 0,25 %
 
Blancs ou nuls (en % des votes exprimés) 1,07 % 1,52 %
Taux de participation 79,38 % 79,47 %

Election présidentielle mai 2007

 

2ème TOUR (6 mai 2007)

 
Candidats Résultat Moyenne nat.
Nicolas SARKOZY
UMP
57,30 % 53,06 %
Ségolène ROYAL
PS
42,70 % 46,94 %
 
Blancs ou nuls (en % des votes exprimés) 2,88 % 3,53 %
Taux de participation 84,33 % 83,97 %

 

 

1er TOUR (22 avril 2007)

 
Candidats Résultat Moyenne nat.
Nicolas SARKOZY
UMP
36,78 % 31,18 %
Ségolène ROYAL
PS
25,36 % 25,87 %
François BAYROU
Mouvement Démocrate
19,78 % 18,57 %
Jean-Marie LE PEN
FN
8,47 % 10,44 %
Olivier BESANCENOT
LCR
2,59 % 4,08 %
Dominique VOYNET
VERT
1,64 % 1,57 %
Philippe de VILLIERS
MPF
1,46 % 2,23 %
José BOVÉ 1,35 % 1,32 %
Marie-George BUFFET
PC
1,21 % 1,93 %
Arlette LAGUILLER
LO
0,74 % 1,33 %
Frédéric NIHOUS
CPNT
0,40 % 1,15 %
Gérard SCHIVARDI
PT
0,23 % 0,34 %
 
Blancs ou nuls (en % des votes exprimés) 0,75 % 1,20 %
Taux de participation 82,75 % 83,77 %
Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Gauche aixoise
commenter cet article
1 janvier 2013 2 01 /01 /janvier /2013 00:19

 

  voeu2013.JPG

Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Gauche aixoise
commenter cet article
26 novembre 2012 1 26 /11 /novembre /2012 14:57

 

C'est avec une vraie inquiétude que je découvre dans la presse locale les nouveaux démélés du PS aixois. Comme depuis plusieurs semaines le PS aixois fait la une des médias locaux pour ses conflits. Et cette fois ci avec un titre radical qui fait froid dans le dos : "petits meurtres entre amis" : http://www.laprovence.com/actu/politique-en-direct/petits-meurtres-entre-amis-dans-lopposition-aixoise link

bagarre


En résumé une partie des élus du groupe d'opposition TEPA ( J Agopian, A Guinde, F Skrivan, B Devesa, C Davenne, M Einaudi) souhaitent faire un groupe Agir pour Aix, différent du précédent en se séparant de 3 élus (A Medvedowsky, FX De Peretti, A Amiach).

tepa

 

 

Je ne connais pas les tenants et aboutissants précis d'une telle procédure puisque tous les protagonistes n'ont pas justifié leurs positions publiquement. Je ne rentrerai pas dans la discussion de la culpabilité des uns ou des autres.... Mais il semble s'agir là de la suite avec des variantes compliquées d'un long conflit qui perdure depuis 2001, 2008, 2009, qui empoisonne le Ps Aixois et stérilise la gauche aixoise ddepuis de nombreuses années.

 

Il est aujourd'hui possible de gagner contre Maryse Joissains en 2014. Jean David Ciot nous a montré avec talent qu'une équipe rassemblée et ouverte à tous les aixois, capable de proposer un projet aux aixois avec un travail de terrain appuyé pouvait gagner. Il nous a donné la recette, ouverture, rassemblement, projet et travail de terrain. Il ne nous reste plus qu'à modestement l'appliquer.

 

Aussi face à l'état actuel du Ps aixois il me semble qu'il faut réaffirmer la nécessité de construire un projet progressiste pour Aix afin de sortir de la crise du logement, de la crise urbaine, sociale et écologique qui touche Aix. Un projet partagé par la plus large part des aixois. Un projet qui permettra de remettre en route la production de logement social via l'office HLM, un projet qui saura réaliser une urbanisation concertée et respectueuses des territoires, une politique des transports qui sorte du chaos actuel de la nouvelle délégation de service public du reseau aixois et qui permette une véritable coopération avec les autres institutions de notre métropole, une politique qui permette de sortir Aix du podium les villes les plus polluées  pour sa qualité de l'air. Un projet qui fixe enfin des modalités de concertation des aixois... Tout simplement un projet solidaire, démocratique et écologique pour notre ville. 

 

Il me semble qu'il faut rassembler le plus largement et sans exclusive tous les aixois qui ne partagent pas les valeurs de Maryse Joissains et ses valeurs proches de Marine Le Pen. La plupart des militants et personnes de bonne volonté doivent prendre leurs responsabilités de la gauche au centre en passant par la gauche de la gauche et les écologistes et républicains pour favoriser cette unité.


Pour retisser ce lien de confiance entre la gauche aixoise et sa population, il faut mettre en place des primaires ouvertes qui refermeront la machine à perdre.

 

J'espere que nous sommes nombreux à partager ces opinions.

Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Gauche aixoise
commenter cet article
16 novembre 2012 5 16 /11 /novembre /2012 03:58

 

Ce jeudi 15 novembre les socialistes aixois ont voté pour leur représentant départemental (premier fédéral) et leurs secrétaires de section.


ps-aix-logo

A Aix

Dans la section Ouest

C'est Natahlie Pigamo qui est arrivée en tête devant Jean David Ciot

45 voix contre 40 avec 2 nuls

Et pour les secrétaires de section c'est Jacky Lecuivre qui a eté élu avec 66 voix contre 21 à Patrice Poli

 

Dans la section Est

Nathalie Pigamo est aussi arrivée en tête avec 56 suffrages contre 50 et 6 nuls

Pour les secrétaires de section c'est Guillaume Guerrqui est élu avec 55 voix contre Noelle Cicolini qui récolte 54 voix.

 


 

 



Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Gauche aixoise
commenter cet article
23 août 2012 4 23 /08 /août /2012 13:52

Un article dans La Provence pour évoquer les primaires à Aix.Et quelques premières déclarations de candidature.

 

http://www.laprovence.com/article/politique/aix-un-site-internet-pour-des-primaires-a-gauche-pour-les-municipales

Aix : un site internet pour des primaires à gauche pour les municipales

 

Ex-Vert et cocandidat avec le MoDem, aujourd'hui PS, Cyril Di Méo lance l'initiative et rase gratis

Les primaires socialistes pour la désignation du candidat aux élections présidentielles avaient vu à Aix une participation supérieure de 20 % à la moyenne nationale.

Les primaires socialistes pour la désignation du candidat aux élections présidentielles avaient vu à Aix une participation supérieure de 20 % à la moyenne nationale.

 

Photos archives Sophie SPiteri et Serge Mercier

 

Même en pleine canicule, même après une période chargée en élections, beaucoup y pensent en se rasant le matin. La faute à Cyril Di Méo : il a lancé un site internet pour "mobiliser les Aixois afin de mettre en place des primaires ouvertes à Aix pour désigner le candidat de l'opposition à Mme Joissains pour les municipales de 2014 (...…) Nous souhaitons faire pression sur les appareils politiques et ouvrir le débat sur les modalités d'un tel processus (…...) Les primaires permettront à la gauche et aux démocrates de mobiliser la population (...…) et confronter des projets, des idées pour innover et répondre aux nombreuses préoccupations des Aixois."

Conseiller municipal Vert d'opposition entre 2001 et 2008, Cyril Di Méo fut exclu du parti pour son alliance aux municipales de 2008 avec François-Xavier de Peretti (MoDem), Bruno Genzana et Stéphane Salord (alors UMP). En juin 2011, il a repris sa carte au PS puisque, expliquait-il lors d'une conférence de presse, "j'ai toujours été à gauche".

"Cette idée de primaire, je l'avais lancée dès 2006 pour dépatouiller le b...… des candidatures aux municipales, rappelle-t-il. Le processus avait été blacklisté, on m'avait traité d'utopiste. L'histoire passe, on ne se baigne jamais deux fois dans le même fleuve…"

Depuis, les primaires, tout le monde est pour. On l'a vu avec la désignation du candidat socialiste aux présidentielles sur le plan national et local : 6 500 Aixois s'étaient déplacés. L'idée de primaires pour les municipales s'est amplifiée. Elle figure à l'ordre du jour du congrès du PS à Toulouse cet automne -le député Jean-David Ciot s'est déjà favorablement positionné. Elle fait son chemin à droite.

Pourquoi lancer maintenant ce site (http://primairesaix.hautetfort.com/) et un groupe Facebook, fort, déjà, de 58 amis qui, dans la vie politique, ne le sont pas forcément ? D'autant qu'à l'assemblée générale de la section aixoise du PS, en juin, on a fêté la victoire, et du tout parlé de cela ? "J'ai participé à la campagne dans le staff de Jean-David Ciot, souligne Cyril Di Méo, j'amorce le processus. Ceux qui tiennent la section d'Aix n'en veulent pas forcément. La gauche a assez crevé de sectarisme et de divisions. L'avantage des primaires, c'est déjà de régler le problème du leadership."

Certes. Car qui est patron du PS à Aix ? Alexandre Medvedowsky, conseiller municipal et général PS, deux fois battu par Maryse Joissains ? Jacky Lecuivre, patron récent de la section, encore auréolé de l'organisation impeccable des primaires aux présidentielles ? Jacques Agopian, de plus en plus leader de l'opposition municipale ? L'historique et populaire André Guinde, écarté par le parti aux dernières municipales puis, législatives, supplanté par Gaëlle Lenfant ? Gaëlle Lenfant, justement, qui a dû plier face au député UMP Kert ?

Pourquoi pas le maire du Puy-Sainte-Réparade, l'homme qui a fait tomber la députation de Mme Joissains ? Après tout, une adresse postale, ça se change. Jean-David Ciot, c'est "le gendre idéal, qui ratisse large vers le centre, voire la droite, avec son sage costume-cravate", tacle un de ses "collègues". Sauf que côté cumul des mandats, pour un patron de fédé, cela ferait désordre, remarque un autre. Qui l'imagine plus porté à rêver de la présidence de la Communauté du pays d'Aix.

Et pourquoi pas François-Xavier de Peretti, conseiller municipal Modem ? Il siège dans les rangs de l'opposition au côté du PS et a milité contre la député sortante : il pourrait annoncer en septembre sa candidature aux municipales, "pourquoi pas une candidature ouverte, avec une équipe forte pour battre Joissains", confie-t-il. Quitte à passer par des primaires ?

Et Hervé Guerrera (Partit occitan), les Verts, les dissidents socialistes adeptes de la rénovation... Bref : le casting vaut peut-être, en effet, une primaire, qui pourrait être largement ouverte à la gauche, et pas qu'aux militants socialistes. Ce que résume Cyril Di Méo : "Les primaires ont les vertus civilisatrices de l'hypocrisie : on se tape dessus mais en public et autour des grands débats sur la politique de transport, d'urbanisme, d'écologie que le candidat prône… Avec les primaires, on met un peu de contenu." Aussi.


Et déjà plein de candidats

Jean-David Ciot, député PS, 1er secrétaire de la fédération socialiste des Bouches-du-Rhône, maire du Puy-Sainte-Réparade : c'est une bonne initiative. J'apporterai au congrès de Toulouse ma contribution en proposant l'organisation de primaires ouvertes à tous les citoyens pour les municipales pour les villes de plus de 100 000 habitants quand il n'y a pas de candidat de gauche sortant. C'est le sens de ma proposition pour Aix et Marseille. On a vu la portée démocratique de l'exercice qui permet de parler du fond. À Aix, il n'existe pas de leadership affirmé, la question doit être débattue. Quand on perd une commune comme Aix en 2001, alors que François Picheral était au sommet, on peut comprendre que reconstruire un leadership prend du temps. Après, il faut aussi un projet de territoire. L'idée est d'ouvrir ces primaires à nos partenaires de la gauche.

Jacky Lecuivre, responsable de la section PS d'Aix : on sort d'une longue période électorale entre les primaires, les présidentielles puis les législatives, il va y avoir les universités d'été de La Rochelle, le congrès PS qui se tient tous les quatre as, une nouvelle direction nationale du parti et peut-être une modification des statuts, et voilà les Gaulois aixois...… Pourquoi les municipales d'Aix seraient-elles traitées différemment de celles de Toulouse ou de Bordeaux ? On se dirige vraisemblablement vers des primaires ouvertes et celles des présidentielles fut un succès, elle a assis la légitimité du candidat socialiste et à Aix, on a voté 20 % de plus que la moyenne nationale, je suis donc un grand tenant du processus.

Mais ce n'est pas en ouvrant un blog qu'on va mobiliser. On vient de gagner un match, c'est le temps de fêter la victoire et se reposer. Serais-je candidat ? Je pense que oui. J'ai été élu 1er secrétaire de section en septembre 2010 quand elle était un vieux tacot. On a fait du bon boulot, on a du monde dans les AG, sur le terrain, on a une meilleure image. Mais attention : Joissains sera plus difficile à battre qu'aux législatives, son bilan de député était catastrophique et elle s'est tirée elle-même une balle dans le pied, mais elle est un redoutable animal politique et son bilan municipal est différent ; en 2014, ce ne sera déjà plus la vague rose et là, ce sera violent.

Alexandre Medvedowsky, conseiller municipal et général PS: cela fait plusieurs semaines que je prône des primaires ouvertes à Aix pour conférer une vraie légitimité au candidat et régler les problèmes d'ego ; c'est une mécanique qui a montré son succès. Il faut se chercher le meilleur pour ce scrutin. Je dis bravo à Cyril d'avoir eu cette initiative, si celle-ci était venue de la section du PS, cela aurait exclu les autres formations de gauche. Oui, je serai candidat.

André Guinde, conseiller municipal et général PS : je suis très favorable à ces primaires, c'était dans les tuyaux depuis des mois. Je serai candidat, il y en aura d'autres, après, celui qui ira jusqu'au bout devra être le rassembleur, capable de mener une équipe plurielle, et je pense qu'il faut un peu d'expérience pour prendre une ville comme Aix, il ne suffit pas d'être militant sinon, on réunit la section et on vote entre nous… Une primaire ouverte booste le candidat, souvenez-vous, personne n'aurait donné un centime pour Hollande !

Jacques Agopian, conseiller municipal PS : cela me paraît prématuré même si je suis d'accord sur le principe. L'organisation des primaires pour les présidentielles avait été un processus lourd, coûteux, exigeant des débats mettant à pied d'égalité chaque candidat… L'urgence n'est pas de trouver la femme ou l'homme providentiel mais de réunir les conditions d'une victoire, travailler à un cahier des charges, rassembler autour d'une méthode de travail, de projets, faire une fiche du poste. Il faut connaître les dossiers aixois, avoir une expérience municipale… Je serai candidat : j'ai été longtemps équipier du groupe PS, peut-être le temps est-il venu d'être leader, mais je me rangerai derrière celui qui sera le mieux placé pour battre Maryse Joissains.

Hervé Guerrera, conseiller municipal et régional, Partit occitan : j'ai bien lu le texte de Cyril mais nulle part n'apparaît le terme d'écologie, pas plus de Front de gauche : ou on fait des primaires ouvertes, ou pas… Sur le fond, cela m'intéresse mais je n'ai pas vu d'appel des élus, il n'y a eu aucune rencontre entre formations politiques, aucun texte commun, on n'est pas dans le collectif, là. Cette initiative me paraît un peu précipitée. Oui, je pourrais être candidat à une candidature écologiste mais si on parle de primaires clairement ouvertes ; si c'est pour régler un problème de leadership interne au PS, je me sens hors jeu.

Carole BARLETTA

Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Gauche aixoise
commenter cet article
23 juillet 2012 1 23 /07 /juillet /2012 11:35

 

Nous créons un groupe facebook et un blog pour mobiliser les aixois afin de mettre en place des primaires ouvertes à Aix pour désigner le candidat de l’opposition à Mme Joissains pour les municipales aixoises de 2014. Nous souhaitons faire pression sur les appareils politiques et ouvrir le débat sur les modalités d’un tel processus.

Forts du grand succès populaire pour la désignation du candidat qui s’est opposé à Nicolas Sarkozy, nous entendons travailler à une telle dynamique sur Aix. Les primaires permettront à la gauche et les démocrates de mobiliser massivement la population aixoise. Elles permettront de retisser un lien de confiance entre représentants politiques et la population. Les primaires permettront aussi de confronter sur un long terme, des projets, des idées pour innover et répondre aux nombreuses préoccupations des aixois, délaissés par les dirigeants actuels de notre ville.

Nous vous invitons à faire vivre avec nous ce beau processus.
http://www.facebook.com/#!/groups/265713263532853/
 
http:// primairesaix.hautetfort.com/

 

Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Gauche aixoise
commenter cet article
10 juillet 2012 2 10 /07 /juillet /2012 13:18

 

On attend avec impatience 2013...

 

gaypride

Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Gauche aixoise
commenter cet article
7 juillet 2012 6 07 /07 /juillet /2012 13:07

 

 

Solidarité ARBOIS – Rassemblement citoyen de soutien aux Roms – C’est la misère qu’il faut écraser, pas ses victimes !

 

Les Roms du bidonville de Vasarély ont été expulsés par la force publique le 26 juin au petit matin. Tous les témoins de cette intervention l’ont indiqué : Personne n'avait de solution pour accueillir les populations. L’appel des mères, qui réclamaient désespérément un abri pour leurs enfants et leurs bébés, est resté sans réponse. Les personnes, alors présentes sur le camp, déambulent maintenant dans la ville.

 

Avec une intervention policière, dans la droite ligne du discours de Grenoble de Nicolas Sarkozy, le nouveau pouvoir ne sort pas grandi de l’écrasement, par les pelleteuses, du bidonville de Vasarély. Cet acte est aussi un soutien, de fait, aux errances politiques de la municipalité JOISSAINS « qui ne veut plus un seul Rom sur sa commune ». Les démocrates, républicains, humanistes, et tout particulièrement celles et ceux qui ont voulu le changement, ne peuvent se satisfaire d’une telle situation !

 

Aussi nous lançons un appel pour que ce même scénario soit évité sur l'Arbois. Ce campement est beaucoup plus grand que celui de Vasarély. Les conditions d'évacuation, de plusieurs centaines de personnes, à proximité d'une voie rapide, seraient tout particulièrement dangereuses.

 

Mais ce n’est pas un bidonville que nous défendons ! En l’absence de solutions nous refusons que le travail de scolarisation, de protection maternelle et infantile, de soutien social soit réduit à néant par l’action des pelleteuses. Le CADDRIS demande à l’État et au Conseil Général des Bouches-du-Rhône (en partie propriétaire des terrains de l'Arbois), de créer une solution d'accueil digne avec de l'eau, de l'électricité et des sanitaires.

 

A quelques jours de l'échéance d'expulsion de l’Arbois, prévue autour du 23 Juillet, il est temps de retrouver le sens commun. Plus que jamais les pouvoirs publics (ville, conseils général et régional, État, Europe) doivent coopérer et arrêter des solutions durables. En matière de solidarité, il est vraiment urgent de changer !

 

A l’occasion du Conseil Municipal et pour soutenir ces revendications, nous vous demandons de vous rassembler le lundi 9 Juillet à  17 H 30, place de la Mairie, à Aix-en-Provence.

 

Collectif Aixois pour les Droits et la Dignité des Roms, des Immigrés et des Sans-Papiers (CADDRIS) - Les adhérents du CADDRIS : Aix écologie, Aix-Solidarité, Alternatifs 13, Amnesty groupe 133 d'Aix en Provence, Association de Solidarité avec les Travailleurs Immigrés, Association des Travailleurs, Maghrébins de France, ATTAC Pays d’Aix, CFDT du Pays d'Aix, EMMAUS Cabriès, Europe Ecologie Les Verts Pays d'Aix, Féminin(s) Pluriel(s) en Pays d’Aix, Jeunesse Communiste d'Aix-en-Provence, Les Jeunes Ecologistes Aix-Marseille, Ligue des Droits de l’Homme, MAIS International, MRAP Aix, Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti Communiste Français - Aix, Parti de Gauche, Partit Occitan, Parti Socialiste, Rencontres Tsiganes, Réseau Education Sans Frontières 13, Syndicat des Avocats de France, Syndicat de la Magistrature, Tous Ensemble Pour Aix, Union des Étudiants Communistes, Union Pour Aix, Union locale de la Confédération Nationale du Logement du Pays d'Aix, Unis pour un Monde Solidaire… 

Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Gauche aixoise
commenter cet article
28 juin 2012 4 28 /06 /juin /2012 11:46

 

Lu dans Le Monde.

 

Ce qui a progressé nationalement pourrait aussi marcher localement.  A quand des élus aixois représentatifs de toutes les composantes de la ville ? Car aujourd'hui c'est un peu la division ethnique du travail politique. Certains distribuent les tracts .... et d'autres se font élire.....


Allez, on fait un rêve. En 2014 on vire Joissains et on met un peu de diversité à la mairie d'Aix. En tout cas je ferai tout mon possible pour qu'on donne un peu de couleurs aux élus à Aix.

 

La diversité progresse dans l'Hémicycle

Essentiellement "blanche" jusqu'à présent, l'Assemblée nationale va refléter un peu plus les couleurs de la France après les élections législatives de dimanche 17 juin. Huit députés d'origine africaine, maghrébine, asiatique ou brésilienne vont rejoindre les élus d'outre-mer ou originaires de ces départements sur les bancs du Palais-Bourbon. Tous ces nouveaux élus sont issus des rangs du Parti socialiste.

Cinq nouveaux députés sont originaires du Maghreb : Kader Arif (Haute-Garonne), Malek Boutih (Essonne), Kheira Bouziane (Côte-d'Or), Chaynesse Khirouni (Meurthe-et-Moselle) et Razzy Hammadi (Seine-Saint-Denis) ; une du Tchad, Seybah Dagoma (Paris) un de l'Iran, Pouria Amirshahi (Français de l'étranger), et un du Brésil Eduardo Rihan Cypel (Seine-et-Marne). Deux autres, Hélène Geoffroy, élue dans le Rhône, et Corinne Narassiguin (Français de l'étranger) viennent de départements d'outre-mer. Une autre députée ultra-marine, la ministre George Pau-Langevin, seule Noire élue en 2007 en métropole, a conservé son mandat à Paris.

 

Seybah Dagoma

 

Adjointe de Bertrand Delanoë, chargée de l'économie sociale et solidaire, Seybah Dagoma, 34 ans, a été élue dans la 5e circonscription de Paris avec 70,1 % des suffrages. Cette avocate d'affaires d'origine tchadienne, née à Nantes, est membre fondatrice du think tank Terra Nova et du conseil scientifique de la Fondation Jean-Jaurès.

  • Malek Boutih

 

Après un parachutage raté, en 2007, dans la 4e circonscription de Charente, Malek Boutih, d'origine algérienne, 47 ans, dont trente ans d'engagement associatif et politique, va succéder à son ancien "pote" de SOS Racisme, Julien Dray, dans la 10e circonscription de l'Essonne. Président de SOS Racisme de 1999 à 2003, ce natif de Levallois-Perret a été chargé des questions de société au secrétariat national du PS de 2003 à 2008. 

  • Razzy Hammadi

 

De père algérien et de mère tunisienne, Razzy Hammadi, qui n'avait pas réussi à ravir son fauteuil au maire communiste d'Orly (Val-de-Marne), où il avait été investi au titre de la "diversité" en 2008, a été élu, cette fois, dans la 7e circonscription de Seine-Saint-Denis, avant même le second tour, si l'on peut dire, puisque le député sortant, devancé au premier tour, s'était désisté en sa faveur et qu'il restait seul en lice. Président du Mouvement des jeunes socialistes de décembre 2005 à novembre 2007, il est chargé du service public, au  secrétariat national du PS, depuis novembre 2008.

  • Kader Arif

 

Ministre délégué aux anciens combattants, il a été élu dans la 10e circonscription de la Haute-Garonne. Ce député européen, en 2004 et en 2009, natif d'Alger, est arrivé en France avant ses 4 ans, avec ses parents, restés fidèles à la France au moment de l'indépendance algérienne.

  • Kheira Bouziane

 

Professeur d'économie de 58 ans née à Oran (Algérie), Kheira Bouziane, conseillère municipale à Quetigny (Côte-d'Or) a été élue dans la 3e circonscription du département.

  • Chaynesse Khirouni

 

Originaire de Rombas (Moselle), Chaynesse Khirouni a été élue dans la 1re circonscription de Meurthe-et-Moselle. Cette enseignante en microfinance à  l'université de Lorraine est passée par le milieu humanitaire et culturel avant de se lancer en politique en 2008.

  • Eduardo Rihan Cypel

 

Le socialiste Eduardo Rihan Cypel, 36 ans, né au Brésil, élu dans la 8e circonscription de Seine-et-Marne, s'est fait connaître par son combat acharné contre la politique d'immigration préconisée par le gouvernement Sarkozy.

 

Né en Iran, Pouria Amirshahi arrive en France à l'âge de 5 ans. Son père retourne en Iran, alors que sa mère s'installe dans une cité HLM de Paris où il passe son enfance. Il obtient la nationalité française dans les années 1990. M. Amirshahi a été président de l'UNEF-ID de 1994 à 1998, président de la MNEF de 1999 à 2000. Il est aujourd'hui chargé de la coopération, de la francophonie, de l'aide au développement et des droits de l'homme au secrétariat national du PS. Il a été élu dans la 9e circonscription des Français établis hors de France (Afrique du Nord et de l'Ouest).

  •  

 

Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Gauche aixoise
commenter cet article
19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 14:48

Une partie de la jeune TEAM de la 14e. (Dans la Provence du jour)


Fatia, François, Maxime, Anna, Guillaume

jeunes campagne

Une belle énergie

Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Gauche aixoise
commenter cet article