Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Qui je suis ?

Enseignant de sciences économiques et sociales

 

Marié, père de 2 enfants

 

Conseiler municipal d'opposition de 2001 à 2008

Militant socialiste

Engagé aux côtés d'Edouard Baldo

 

Photo CDM site campagne primaire 2014

Rechercher

Tracts

 

Premier tract de lancement de campagne

Présentation et axes de campagne link

 

Propositions moralisation vie politique aixoise

Moralisation link


Propositions urbanisme et devenir de la ville

Urbanisme link

Archives

Twitter

Ouvrage décroissance

La crise écologique est là. Même les plus sceptiques ne peuvent en douter. Réchauffement climatique, pollutions croissantes, cancers en hausse constante, extinction de plus en plus rapide des espèces, raréfaction des ressources pétrolières. Face à ces destructions engendrées par notre système économique devenu fou, certains écologistes s’opposent au développement durable et parlent de plus en plus de décroissance. Comme si c’était l’unique solution. Mais la décroissance n’est pas seulement une remise en cause de la dépendance énergétique de notre système économique. Derrière ce mot vague de décroissance se cache une idéologie plus vaste aux alternatives plus que discutables. Au nom de l’anti-occidentalisme, de la critique du progrès et de la rationalité, nombre de décroissants défendent des thèses inquiétantes, sur la critique de la modernité, la place des femmes, la démographie, la respiritualisation de la société. C’est cette face cachée de la décroissance qu’explore cet ouvrage.

 Cyril Di Méo, élu et militant écologiste à Aix-en-Provence est aussi enseignant de Sciences Economiques et Sociales.

 «Cyril Di Méo grâce à la connaissance approfondie qu’il a à la fois des écrits des grands ancêtres de l’écologie politique et de ceux de la mouvance décroissanciste inscrit ce courant dans une histoire longue, en identifiant les origines et le cheminement de cette pensée. Il montre précisément la gravité des implications du discours décroissant, notamment vis-à-vis des pays du Sud et des femmes. Un ouvrage sans concession, mais aussi sans dérapages, Cyril Di Méo s’en tient toujours très précisément aux faits, aux écrits pour étayer ses conclusions. Il conclut d’ailleurs son ouvrage en indiquant que « l’écologie doit faire le pari de l’intelligence de la raison ». Et c’est bien ce à quoi il s’attelle fort utilement avec ce livre ». 

 Guillaume Duval, Rédacteur en chef d'Alternatives Economiques.

   ISBN: 2-296-01224-8

 Achat en ligne

http://www.amazon.fr/gp/product/2296012248/ref=sr_11_1/171-1636061-8438610?ie=UTF8

http://www.harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=21965

3 juin 2013 1 03 /06 /juin /2013 23:12

 

 

administration-au-service-des-aixois

Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Gauche aixoise
commenter cet article
2 juin 2013 7 02 /06 /juin /2013 23:11

 

 

maire-exemplaire

Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Gauche aixoise
commenter cet article
29 mai 2013 3 29 /05 /mai /2013 22:31

 

Chers camarades, 

 

Après avoir réalisé mes études à l’Institut d’Etudes Politiques d’Aix, je suis devenu enseignant de Sciences économiques et sociales au Lycée militaire d’Aix. Profession que j’exerce avec plaisir depuis 1999 et qui est ma seule source de revenu. Dans le climat malsain de la politique nationale et des affaires locales, soucieux de transparence, j’ai publié il y a quelques jours mon revenu et mon patrimoine. Si vous me faites la confiance de me désigner comme premier des socialistes pour mener le combat des municipales, je demanderai à mes colistiers d’en faire autant. J’entends faire de la lutte contre le clientélisme et les affaires un élément fondateur de ma politique municipale. Dans une période de crise majeure, si nous ne voulons pas voir revenir des périodes sombres, nous nous devons d’être exemplaires et de rétablir la confiance entre responsables politiques et citoyens.  

 

Un opposant constant au système Maryse Joissains et à sa politique

 

Colistier de Jean François Picheral en 2001, j’ai eu l’honneur de siéger comme conseiller municipal d’opposition de 2001 à 2008. J’ai pendant cette période été un vaillant opposant au népotisme. Sans compromission et avec constance, j’ai dénoncé une gouvernance autoritaire et des pratiques familiales insupportables. J’ai mis toute mon énergie aux élections présidentielles pour faire élire François Hollande et aux élections législatives de la 14e circonscription pour faire battre Maryse Joissains. J’ai initié depuis quelques semaines la rédaction d’un livre noir du bilan Joissains, dont la première mouture est accessible à l’adresse suivante : ......... Nous y travaillons collectivement avec quelques militants. Pour l’enrichir, le concours de tous les militant-es serait fécond et nous vous invitons à y contribuer. Le document final sera évidemment à la disposition du Parti, s’il décide d’officialiser cette démarche.

 

Sur les principaux dossiers de cette ville j’ai toujours refusé les nombreuses dérives de la gestion municipale. J’ai, dès le premier mandat, attaqué devant le Tribunal administratif les différentes révisions simplifiées du POS qui, sans schéma urbain global, défigurent notre ville. J’ai, dès leur installation, mis en garde contre l’échec annoncé des vélos Decaux. J’ai obtenu l’annulation par le Tribunal Administratif du Plan de Déplacement Urbain (PDU) d’Aix et du Pays d’Aix, qui n’était pas assez respectueux de l’environnement et se faisait sans vision urbaine. Je n’ai eu de cesse de refuser l’image haineuse et intolérante qui est donnée de notre ville qui, contrairement aux affinités de Maryse Joissains, ne partage pas les valeurs de Marine Le Pen .

 

C’est au nom des valeurs de l’écologie et de la Gauche que j’ai toujours mené ces combats. J’ai argumenté pour la compatibilité de la solidarité et de la protection de l’environnement dans « La face cachée de la décroissance », préfacé par Jean Marie Harribey, alors vice président d’Attac, où je dénonce l’idéologie réactionnaire et malthusienne de la décroissance.

 

Une candidature pour un projet de ville solidaire et écologique

 

Par mon slogan « DE L’AIR », je ne vise pas seulement le renouvellement des personnes ; je pense au nouveau souffle qui doit inspirer un projet urbain à 20 ans. Aix en Provence doit réagir contre les facteurs qui l’entraînent sur la pente du déclin. Elle doit développer l’activité  économique, retenir ses jeunes et en attirer d’autres, plutôt que de miser exclusivement sur sa rente immobilière. Je n’ai pas peur d’affirmer qu’il faut d’abord construire massivement des logements dans les 20 ans qui viennent sur le territoire de la commune d’Aix en Provence, avec une priorité donnée aux logements sociaux, intermédiaires et étudiants. Et cela tout en favorisant une ville « rassemblée », où la spécialisation (commerce, habitat, lieu de travail, lieux culturels) devra être réduite ; en refusant l’hyper-centralité du centre ville et en reliant l’ensemble des quartiers à la ville.  Cette nouvelle respiration urbaine doit se faire avec l’objectif environnemental d’une réduction de l’empreinte écologique de la ville et une diminution de la pollution atmosphérique.

La victoire est à notre portée :

 

Le système Joissains est à bout de souffle. La défaite de la députée Joissains dans la 14° circonscription a été le prélude à sa chute aux prochaines municipales. Je ne crois pas les électeurs aixois disposés à permettre la transmission en douce de la Mairie de la mère à la fille Je crois au contraire le corps électoral très conscient du fait que la constitution inéluctable de la métropole marseillaise va bouleverser les données en profondeur, et que la municipalité Joissains n’a rien pensé, rien prévu pour l’avenir du Pays d’Aix.

Cependant, la mairie ne va pas tomber à Gauche comme un fruit pourri. Il va falloir nous battre unis  sous nos couleurs, dans la perspective de la réunion nécessaire de toutes les forces progressistes pour le second tour. Et d’abord réussir les primaires à Aix, comme nous avons réussi la primaire présidentielle.

 

Pour des primaires constructives.

 

Ayant publiquement proposé, dès décembre 2006, l’organisation à Aix des primaires,je serai, si vous me faites confiance en m’accordant votre parrainage, un candidat respectueux. J’animerai le débat programmatique qui aujourd’hui fait cruellement défaut. Les aixois nous attendent sur ce point où nous avons été trop longtemps silencieux. Loin des querelles et divisions intestines, auxquelles nous ont habitué les frasques de l’opposition ces derniers mois, je n’aurai de cesse de défendre l’unité et le débat de fond dans cette primaire, car c’est unis autour du projet d’une ville dynamique, solidaire et protectrice de son environnement que nous gagnerons !

Sincères salutations militantes
Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Gauche aixoise
commenter cet article
10 mai 2013 5 10 /05 /mai /2013 15:41
Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Gauche aixoise
commenter cet article
9 mai 2013 4 09 /05 /mai /2013 16:41

 

De l’Air pour Aix-en-Provence !

 

Le cap des 100 premières signatures est franchi

 

Après un premier mois de campagne en vue des primaires citoyennes municipales, je suis fier d’enregistrer aujourd’hui plus d’une centaine de signatures citoyennes d’aixoises et d’aixois en soutien à ma candidature. Cette confiance qui m’est accordée témoigne de la forte aspiration de nos concitoyens à renverser la chape de plomb qui étouffe notre ville. Partout où je me rends, à la rencontre des habitants, j’entends résonner avec force cette exaspération et le désir de changement. 

Opposant de la première heure au système Joissains, j’ai souhaité engager une campagne de terrain, de proximité, pour dénoncer le bilan désastreux de la gestion municipale actuelle. Je veux tourner la page du gâchis des intelligences et des énergies que subit Aix-en-Provence, et proposer une nouvelle respiration pour notre ville.

Ma responsabilité est de poursuivre ce combat d’idées, sans relâche, dans ces primaires, avec la constance et la détermination qui me caractérisent. Je donne rendez-vous aux aixoises et aux aixois pour débattre autour de nouvelles actions et propositions concrètes, dans les semaines à venir.

 

 

 

Mais j’ai également besoin que chacun d’entre vous se mobilise pour signer et faire signer une promesse de parrainage en ma faveur, afin de me permettre de continuer à défendre mes idées dans cette campagne , et contribuer au réveil de l’opposition. Je vous remercie de votre confiance et de votre soutien.

 

Formulaire en ligne link

 

parrainage C. DiMeo

 

 

 

Le formulaire link


Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Gauche aixoise
commenter cet article
20 avril 2013 6 20 /04 /avril /2013 08:50

 

DE L’AIR ! UNE RESPIRATION DEMOCRATIQUE POUR AIX

 

Après 12 ans de gestion municipale clanique et familiale, notre ville étouffe. La récente promotion du conseiller politique, chauffeur et ex-attaché parlementaire de Mme Joissains, au rang de cadre municipal de catégorie A, représente une étape de plus dans l’escalade au favoritisme. Dans le même temps, on apprenait la condamnation en première instance à 6 mois de prison ferme du maire de Ventabren, tout récemment recruté comme collaborateur politique de Mme le Maire.

 

Il est temps d’en finir avec le népotisme, et ses conséquences désastreuses sur la prise en charge des dossiers aixois. Le chaos qui mine l’office HLM ou la désorganisation de la police municipale en sont des exemples éloquents.

 

Mais la gauche, encore marquée par l’héritage defferriste, n’est pas à l’abri de ces dérives. Je veux donc modifier en profondeur le système existant, pour passer un nouveau contrat moral avec les aixois.

 

Je veux apporter un nouveau souffle à notre démocratie municipale.

 

UN MAIRE EXEMPLAIRE

 

On ne peut demander aux citoyens de faire preuve de probité et d’éthique, si leur premier magistrat ne donne pas l’exemple. Je n’ai jamais vécu de la politique, ayant toujours conservé une activité professionnelle principale, et je m’engage à être un maire exemplaire.

- Favorable au non cumul des mandats dans le temps, je m’engage à ne pas exercer plus de deux mandats à la tête de la municipalité, pour éviter l’usure du pouvoir.

- Si la loi ne l’impose pas d’ici 2014, je prendrai la décision d’interdire les écrêtements et la réversion d’indemnités entre élus.

- Je publierai également, avec les élus de la majorité, mon patrimoine chaque année. Chaque citoyen pourra ainsi juger de l’absence d’enrichissement personnel durant le mandat.

 

UNE EQUIPE RENOUVELLEE

 

Lorsque le personnel politique ne se renouvelle pas, il risque de s’enfermer dans un cercle vicieux de connaissance, de copinage et d’échanges de faveurs. Je souhaite ouvrir la vie municipale à de nouveaux acteurs, habituellement privés de parole.

- Je prendrai sur ma liste des jeunes, des personnalités issues de la société civile, des co-listiers représentatifs de la grande diversité sociale, culturelle, professionnelle de notre ville.

- Je créerai une commission de déontologie, chargée de surveiller les cas de conflits d’intérêts économiques et familiaux.

 

UNE ADMINISTRATION AU SERVICE DES AIXOIS

 

Aujourd’hui, l’administration municipale souffre. Placardisés, malmenés, de nombreux agents ne peuvent mener à bien leurs missions. Les hiérarchies parallèles se multiplient, à l’image de la police municipale qui compte 12 directions pour 70 agents, alors que l’insécurité progresse à Aix. Je veux réorganiser en profondeur cette administration, pour lui permettre de réaliser les grands projets d’avenir pour la ville.

 

- Je rendrai tout d’abord la gestion municipale transparente, en encadrant strictement les embauches familiales. Je ferai publier les listes de commission d’avancement du personnel, et demanderai aux Directeurs administratifs de publier une déclaration d’intérêts.

- Je ferai un état des lieux des postes contractuels, pour mener plus efficacement la lutte contre la précarité statutaire et les recrutements de complaisance.

- Je favoriserai le recrutement, pour les postes de DGS et DGA, de hauts fonctionnaires provenant d’autres régions, pour faire émerger de nouvelles élites.

- Je lancerai des audits indépendants sur les services de la ville, et notamment sur l’office HLM, Pays d’Aix Habitat, qui a connu 7 directeurs en 12 ans.

 

 

 

Bien à vous

 

 

Revue de presse

 

http://www.laprovence.com/article/edition-aix-pays-daix/2317242/cyril-di-meo-ps-en-quete-depuration-ethique.html

 

 

http://www.citylocalnews.com/actualite/2013/04/19/non-au-chauffeur-et-au-boxeur

 

Pétition contre le système Joissains

 

http://www.change.org/fr/p%C3%A9titions/p%C3%A9tition-anti-joissains-non-au-clientelisme-et-au-nepotisme-au-sein-de-la-mairie-d-aix

 

Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Gauche aixoise
commenter cet article
19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 20:25

Aix-en-Provence / Publié le vendredi 19 avril 2013 à 11H27 La Provence


Le candidat à la primaire dénonçait, hier, la promotion du chauffeur de Maryse Jossains et l'embauche du maire de Ventabren tout juste condamné

Cyril Di Méo espère que les autres candidats "reprendront" son argumentaire.
Photo Serge Guéroult
 Cyril Di Méo espère que les autres candidats "reprendront" son argumentaire.
 

 

Cyril di Méo le sait : il n'y a rien d'illégal dans tout cela. Un coup politique à jouer ? Certainement. D'autant que depuis quelques jours, le microcosme aixois a connaissance de la promotion d'Omar Achouri, ancien chauffeur du maire et de l'embauche comme collaborateur politique à la Ville de Claude Filippi, maire de Ventabren fraîchement condamné à de la prison ferme pour violences. Et que la seule réaction dans l'opposition est un silence plutôt gêné...

Ancien élu Verts, farouche opposant de Maryse Joissains, Cyril Di Méo a donc décidé de poser sur la table son "coup de colère". Et jouait deux gammes en même temps, hier, lors d'une conférence de presse : entre dénonciation sur le plan de la morale et propositions du candidat à la primaire qu'il est. "Je veux dénoncer la gestion de la main-d'oeuvre locale : la semaine dernière, le chauffeur du maire est promu "catégorie A" alors qu'il n'était pas le mieux placé sur la liste, ce qui montre que dans cette municipalité, la promotion ne se fait pas au mérite mais plutôt à la proximité. Et je voudrais le préciser : je ne suis pas gêné par le principe de promotion sociale mais quand je vois que le nombre de gens qui n'ont pas fait allégeance et qui ont été placardisé..." Omar Achouri, fidèle d'entre les fidèles de Maryse Joissains, fait là valeur de symbole.

Di Méo égrène aussi pour argumenter son propos sur la mauvaise gestion des personnels la valse des directeurs de l'office HLM (sept en douze ans), la police municipale épinglée par la Chambre régionale des comptes pour ses douze sous-directions pour 80 agents, la dimension "clanique" de la famille Joissains : "la fille directrice de cabinet puis sénateur, le mari directeur de cabinet" et la procédure judiciaire qui court toujours pour faire rembourser à Alain Joissains "135 000d'indemnités" qui auraient été perçus en trop.


Claude Filippi : "un type qui vient de prendre six mois de prison ferme"


"L'embauche de Claude Filippi ? C'est la cerise sur le gâteau ! Non, ce n'est pas illégal mais c'est un type qui vient de prendre six mois de prison ferme qui va guider la politique de la majorité ?" Périlleux de taper bille en tête sur des personnes, alors il contextualise : "A Aix, l'extrême droite n'est pas historiquement très forte. Mais elle se présente toujours comme garante de la morale et quand on voit la décadence de ce système, c'est leur ouvrir la voie..."

L'opposant prend alors sa casquette de candidat pour proposer : "Il faut un maire exemplaire qui ne fasse pas plus de deux mandats et qui s'engage à ne pas embaucher des membres de sa famille". Une déclaration de patrimoine ? "Je m'y engage ainsi que pour tous les conseillers municipaux. Cela ne me pose pas de problème : il n'est pas question que ce soit la curée mais simplement de rassurer les Aixois". Il prône aussi le renouvellement des candidats pour éviter "l'endogamie", la création d'une commission de déontologie pour mettre à mal les conflits d'intérêts et en finir avec des "relations de défiance", des audits "externes"...


"Si l'administration de cette ville n'est pas assainie, les grands dossiers aixois ne seront jamais structurés", décrète-t-il. Quid des autres candidats à gauche alors qu'il est seul à porter publiquement un tel discours ? "Je ne suis pas dans un plaisir d'épuration éthique : je mets des choses sur la table et je pense que les autres le reprendront. S'ils ne le font pas, les Aixois s'en souviendront".

 

Retrouvez l'intégralité du dossier, dans La Provence du jour édition Aix-en-Provence.

Alexandra Ducamp

 
Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Gauche aixoise
commenter cet article
19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 14:58

Lu dans Aix city News

Cyril Di méo accuse maryse joissains d’immoralité “Non au chauffeur et au boxeur”

Le candidat aux primaires d’opposition Cyril Di Méo a piqué une colère suite à deux décisions de Maryse Joissains qu’il a jugées immorales. Il a lancé une pétition sur les réseaux sociaux. Le maire d’Aix-en-Provence se défend.

Cyril Di Méo appelle à la moralisation de la vie politique aixoise et a lancé une pétition sur les réseaux sociaux. Maryse Joissains se défend. S.D.

Cyril Di Méo appelle à la moralisation de la vie politique aixoise et a lancé une pétition sur les réseaux sociaux. Maryse Joissains se défend. S.D.

1 / 2
  • Cyril Di Méo appelle à la moralisation de la vie politique aixoise et a lancé une pétition sur les réseaux sociaux. Maryse Joissains se défend. S.D.

« Un gros coup de colère ». C’est ce qu’a d’abord expliqué aux journalistes Cyril Di Méo, candidat aux primaires d’opposition, lors d’une conférence de presse qu’il a tenue jeudi 18 avril. La cause de son ire, la nomination du chauffeur de Maryse Joissains, Omar Achouri, au grade de fonctionnaire de catégorie A par la commission administrative paritaire de la ville : “par la voie de la promotion interne, sans avoir passé ce concours administratif”. Et surtout pour lui, le recrutement comme conseiller politique de Claude Filippi, le maire de Ventabren qui vient d’être condamné à 6 mois de prison ferme et 3 ans d’inéligibilité suite à des violences pendant la campagne de 2011 (il a fait appel). Cyril Di Méo y va avec le sens de la formule : “non au clientélisme et au népotisme au sein de la mairie d’Aix. Il n’y a pas de raison que le chauffeur et le boxeur passent devant les autres. Tout cela pue. Jusqu’où iront-ils… ?”

Le socialiste en appelle au changement dans la vie politique aixoise, tout en soulignant lui-même : “tout cela est certes légal mais si immoral”. Il a lancé via les réseaux sociaux, une pétition dans laquelle il demande tout simplement : “l’annulation du contrat de M. Filippi et l’annulation de la procédure de nomination de M. Achouri”. Dans l’opposition, certains ont relayé son action mais il affirme ne pas faire cela pour les emmener dans son sillage : “je n’ai pas de leçon à leur donner”.

Le professeur d’économie du lycée militaire évoque aussi un profond malaise chez certains personnels de la Ville qui se sont confiés à lui : “des gens sont placardisés et souffrent. Je suis peut-être décalé dans ce monde de brutes mais tout cela est glauque”. C’est en tout cas la première charge d’un candidat d’opposition envers l’équipe en place et sa chef de file. Maryse Joissains y répond (voir ci-dessous). Affaire à suivre à n’en pas douter.

La réaction de Maryse Joissains:

Concernant la nomination d’Omar Achouri : “Cette nomination s’est effectuée lors de la CAP (commission administrative paritaire) en toute légalité puisqu’Omar Achouri était sur les listes. La CAP se déroule en présence des représentants syndicaux, de fonctionnaires et d’élus. Les listes sont établies par l’administration selon des critères qui prennent en compte notamment la formation et la mobilité. Bon nombre de fonctionnaires ne peuvent pour raison de service prendre le temps d’effectuer des formations ou restent stables dans leur direction. Ces derniers sont pénalisés puisqu’ils sont alors privés des points qui leur permettraient d’être en meilleure position. Si la CAP discute autour des listes proposées c’est justement pour rétablir cette « inégalité » et permettre de prendre en compte le mérite et la qualité du service rendu.”

Concernant le recrutement de Claude Filippi : "J’ai recruté il y a quinze jours, avant que la décision de justice ne tombe, Claude Filippi car c’est un homme politique de grande valeur. Il a fait appel du jugement qui, sans le commenter, est à mon sens d’une extrême lourdeur. Rappelons que ce dernier était avec sa fille en voiture lorsqu’il a croisé des gens qui distribuaient des tracts orduriers et mensongers sur sa personne. Une dispute a éclaté, il a mis une gifle à la personne qui lui a tordu le bras. Quoi qu’il en soit, en attendant le procès en appel, il bénéficie de la présomption d’innocence.”

Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Gauche aixoise
commenter cet article
19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 11:08

Bon accueil

 

encagnane 19 avril

 

Encagnane 19 avril p2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Gauche aixoise
commenter cet article
9 avril 2013 2 09 /04 /avril /2013 22:59

Cyril Di Méo, conseiller municipal de 2001 à 2008 s’est déclaré candidat aux primaires. Le prof d’éco veut provoquer le débat entre les différentes forces de gauche et appelle au rassemblement.

Cyril Di Méo, adhérent au PS, est le 2e candidat officiel aux primaires. S.D.

Cyril Di Méo, adhérent au PS, est le 2e candidat officiel aux primaires. S.D.


Pour Cyril Di Méo, il est temps de : “faire respirer la ville qui depuis 12 ans est sous une chape de plomb”. Adhérent au PS et ancien conseiller municipal d’opposition (Vert) de 2001 à 2008, il a donc décidé de se lancer dans les primaires qui sont selon lui : “une très bonne chose, c’est l’outil qu’il nous faut pour le débat”. Mais ce débat tarde à venir selon le prof d’éco du lycée militaire qui regrette l’immobilisme actuel dans la gauche aixoise : “je ne veux pas que ces primaires soient lancées trois semaines avant et ressemblent à un concours de beauté. Hors aujourd’hui le débat n’est pas lancé.” Seul Edouard Baldo s’est aussi déclaré candidat aux primaires. Du côté d’Agir pour Aix, Jacques Agopian a toujours laissé entendre qu’il voulait devenir maire d’Aix. La formation constituée de Medvedowsky, de Peretti, Maraninchi et Salord n’a toujours pas désigné de leader même si les quatre jurent qu’ils n’ont pas de conflit d’ego.

“Basta. Dehors !”


Di Méo veut donc réveiller tout ce beau monde et lance un appel au rassemblement : “le plus large possible, du centre à la gauche de la gauche”. En attendant l’union sacrée, il passe au crible la politique de Maryse Joissains avec entre autres dans son viseur le logement, le PLU, le réseau de transports en commun : “il y en a assez de cette gestion. Basta. Dehors !”


Cyril Di Méo entend aussi amener du sang neuf dans sa classe politique. Il ne veut mettre à l’index personne mais il exprime clairement qu’il veut de nouveaux visages : “il y en a marre que ceux qui collent les affiches ne soient jamais sur les listes”. Saura-t-il incarner cette voie du changement et du rassemblement ? Cyril Di Méo n’a en tout cas pas écarté le meilleur des scénarios en présentant sa candidature. Maire d’Aix, il y pense peut-être en se rasant : “vous auriez donné François Hollande vainqueur de la primaire vous ?”


par Stéphan Dudzinski le 09/04/2013 à 10:30    Aix city News

Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Gauche aixoise
commenter cet article