Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Qui je suis ?

Enseignant de sciences économiques et sociales

 

Marié, père de 2 enfants

 

Conseiler municipal d'opposition de 2001 à 2008

Militant socialiste

Engagé aux côtés d'Edouard Baldo

 

Photo CDM site campagne primaire 2014

Rechercher

Tracts

 

Premier tract de lancement de campagne

Présentation et axes de campagne link

 

Propositions moralisation vie politique aixoise

Moralisation link


Propositions urbanisme et devenir de la ville

Urbanisme link

Archives

Twitter

Ouvrage décroissance

La crise écologique est là. Même les plus sceptiques ne peuvent en douter. Réchauffement climatique, pollutions croissantes, cancers en hausse constante, extinction de plus en plus rapide des espèces, raréfaction des ressources pétrolières. Face à ces destructions engendrées par notre système économique devenu fou, certains écologistes s’opposent au développement durable et parlent de plus en plus de décroissance. Comme si c’était l’unique solution. Mais la décroissance n’est pas seulement une remise en cause de la dépendance énergétique de notre système économique. Derrière ce mot vague de décroissance se cache une idéologie plus vaste aux alternatives plus que discutables. Au nom de l’anti-occidentalisme, de la critique du progrès et de la rationalité, nombre de décroissants défendent des thèses inquiétantes, sur la critique de la modernité, la place des femmes, la démographie, la respiritualisation de la société. C’est cette face cachée de la décroissance qu’explore cet ouvrage.

 Cyril Di Méo, élu et militant écologiste à Aix-en-Provence est aussi enseignant de Sciences Economiques et Sociales.

 «Cyril Di Méo grâce à la connaissance approfondie qu’il a à la fois des écrits des grands ancêtres de l’écologie politique et de ceux de la mouvance décroissanciste inscrit ce courant dans une histoire longue, en identifiant les origines et le cheminement de cette pensée. Il montre précisément la gravité des implications du discours décroissant, notamment vis-à-vis des pays du Sud et des femmes. Un ouvrage sans concession, mais aussi sans dérapages, Cyril Di Méo s’en tient toujours très précisément aux faits, aux écrits pour étayer ses conclusions. Il conclut d’ailleurs son ouvrage en indiquant que « l’écologie doit faire le pari de l’intelligence de la raison ». Et c’est bien ce à quoi il s’attelle fort utilement avec ce livre ». 

 Guillaume Duval, Rédacteur en chef d'Alternatives Economiques.

   ISBN: 2-296-01224-8

 Achat en ligne

http://www.amazon.fr/gp/product/2296012248/ref=sr_11_1/171-1636061-8438610?ie=UTF8

http://www.harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=21965

8 juillet 2009 3 08 /07 /juillet /2009 10:40
Une bonne BD, sans   paroles mais avec des  dessins magnifiques.



Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Coin Lecture et musique
commenter cet article
29 juin 2009 1 29 /06 /juin /2009 22:12
Les vacances approchent. Moi je suis devenu fan cette année. C'est une revue décalée mais géniale. A lire absolument.

Couleur des rayures de la couverture : vert épinard
104 pages couleur et N&B, dos carré, sans publicité.
En kiosques, en librairies, et en vente à l’unité au prix de 6,80 euros.
En vente au format électronique (PDF) au prix de 4,50 euros

 

 Un numéro d’été « vert épinard » avec une double couverture, qui se promène dans un quadrilatère aux marges de Paris, qui apprend à « booster son développement commercial », qui teste les tests de l’été, qui présente Léon Calippe, qui calcule le prix du bikini divisé par deux, et qui n’est pas avare de pinard...

 Tigre 32 librairies Tigre 32 kiosques

Couverture en librairies (à gauche) : photo de Jean-Yvon Chassagne, vers 1950
Couverture en kiosques (à droite) : photo de Patrick Imbert, Eure-et-Loir, 2007

LE DOSSIER : Le quadrilatère

De l’Argonne à la Gironde, un quadrilatère déterminé arbitrairement, aux marges de Paris, a été livré au regard de quelques contributeurs réguliers du Tigre. Un dossier à la tonalité littéraire, qui sacrifie à la tradition du récit de voyage en zone non touristique.

REPORTAGE : Commerce

Une conférence-débat au titre alléchant : « Booster son développement commercial. Zoom sur les stratégies gagnantes », en un lieu alléchant : le Fouquet’s. Comment Le Tigre n’aurait-il pas mordu à un si bel hameçon ? Il en est revenu instruit sur « l’infidélité client », la chasse, l’élevage, l’Angleterre, Roland-Garros, l’humanisme, et surtout « la prédisposition génétique à la vente »...

 

L’INCROYABLE ALMANACH : pinard

Un almanach qui, après un, deux, trois, dix verres de vin, subit les effets de l’alcool : riant, parlant trop vite, trop fort, riant encore, vacillant, titubant, et sombrant. On y trinque, ivre mort, à la santé de Popeye, des épinards, des spinachs, de Spinoza, des épines, de l’épineux concours Lépine, et de l’art des mots en « ard »...

DOCUMENT : littérature

C’était un serrurier du nom de Léon Calippe, habitant en Picardie. Un de nos lecteurs a récupéré, dans une brocante, ses extraordinaires carnets. Ici, annotés pêle-mêle, des chansons, des maximes, des conseils pratiques et des événements politiques, où « Degaule » et « Kénédi » côtoient le petit chaperon rouge et « un veau un veau qui nous montrait son derrière fort beau »

LE MOUTON : le grand test de l’été : les tests de l’été !

Comme son nom l’indique, une parodie du Mouton, qui n’a de cesse de noyauter le Tigre...

 

+

PORTFOLIO PHOTO « Juste la mer » par Patrick Imbert | « Paysages contre nature » par Nicolas Havette | « Le jardin délaissé » par Aude Ben Haim

INTERVIEW GRAPHIQUE ce mois-ci : Isabelle Boinot

LA CHRONIQUE du dessinateur Killoffer

 +

ET TOUJOURS...les brèves d’Eric Chevillard, le portrait (ce numéro-ci : modèle), le dictionnaire infidèle de L’Amour, le décryptage de publicités (ce numéro-ci : la disjonction exclusive du Bikini et la morale des points fidélité), la chronique judiciaire, l’histoire de la presse, Allô conso, l’énigme policière à résoudre, des jeux, etc...

 

Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Coin Lecture et musique
commenter cet article
28 juin 2009 7 28 /06 /juin /2009 13:49

Commencer en leader révolutionnaire pour finir en vulgaire marchandise. Décidemment le capitalisme est capable de tout. Et le pauvre Debord doit se retourner dans sa tombe. A quand le Debord en cannettes.


LE MONDE | 17.06.09 |


Bruno Racine, le président de la Bibliothèque nationale de France (BNF), a régalé 200 mécènes potentiels, lundi 15 juin, lors d'un dîner dans le hall des Globes. Les convives étaient incités à donner le plus d'argent possible afin d'acquérir les archives de Guy Debord, le chef de file du situationnisme. Selon M. Racine, ces archives constituent "un fonds unique sur les avant-gardes littéraires".

Mais les mécènes ne se sont pas bousculés. Près de 180 000 euros ont été levés, soit moins du dixième de la somme que la France doit réunir dans les deux ans et demi qui viennent. "C'est un bon début", a néanmoins estimé M. Racine, qui mise sur une conjoncture plus favorable à partir de 2010. La ministre de la culture - Christine Albanel était présente - pourrait faire grimper la cagnotte française en puisant dans le Fonds du Patrimoine. Mais des universités américaines, en particulier celle de Yale, sont en embuscade...

Pour allécher les convives, trois cahiers à spirale, deux à petits carreaux, un à grands carreaux, avec le trait rose qui sépare la marge, étaient exposés durant le dîner. Classés "Trésor national", ils forment le manuscrit de La Société du Spectacle, de Guy Debord. Le texte est surchargé d'annotations à l'encre bleue ou noire et se lit en suivant des paragraphes soigneusement numérotés, qui indiquent les pages du livre à venir.

Alain Beuve-Méry
Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Coin Lecture et musique
commenter cet article
26 juin 2009 5 26 /06 /juin /2009 13:36
Comment comprendre la crise sans être économiste .. C'est ludique, clair et précis. Encore une fois Jean Marie Harribey s'évertue à rendre accessible à tous ce que l'on veut réserver à quelques spécialistes. A lire. 'Surtout les pages entre le fables qui posent clairement la question de la valeur)

Ps mon préféré c'est le dialogue Keynes marx.




Jean-Marie Harribey
 
Raconte-moi la crise
 
Genre : Economie, social, politique
Format : 12x20,5
190 pages environ

ISBN : 978-2-35687-037-7

Prix de vente public : 14 € TTC
 
 
 
 
 
 
 
 
Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Coin Lecture et musique
commenter cet article
5 juin 2009 5 05 /06 /juin /2009 20:58
Il a un style dévastateur, mais il faut dire que la réalité dépassant la fiction..il est un un peu aidé. Frédéric Lordon commet un pamphlet qui avec un côté didactique réussit à rendre limpide les mécanismes les plus obscurs de la finance. Si si c'est possible.

C'est l'occasion de rappeler quelques propos favorables au marché d'un certain nombre d'éditorialistes qui aujourd'hui vantent la régulation. Et le retournement de veste est impressionnant.

C'est aussi l'occcasion de proposer un modèle : le SLAM permettant d'encadrer les rémunérations financières des actionnaires afin que l'épargne permette  de nouveau un rôle productif  et un investissment de l'entreprise  avec des taux "normaux "3 % au lieu de 15 ou 30....

Il nous fait aussi un petit historique de la dérégulation et nous rappele comment les gouvernements socialistes sont pour partie à la racine de ce tournant libéral des années 80....Le portrait est alors dévastateur et le soutien répété de ces élus pour  la finance dérégulée laisse pantois...Montrant s'il en était encore besoin la nécesité d'un bon coup dee balai dans la gauche française..

A lire et faire lire.

Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Coin Lecture et musique
commenter cet article
23 février 2009 1 23 /02 /février /2009 16:03
 Une très bonne très bonne revue la RiLi. : Revue internationale des Livres.

http://revuedeslivres.net
link

Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Coin Lecture et musique
commenter cet article
11 février 2009 3 11 /02 /février /2009 12:04
Bon quand on est jeunes parents on n'a pas beaucoup de sorties ciné... alors là on avait pioché dans les critiques des journaux de gauche..pour trouver notre bonheur.  C'était dithyrambique..Il fallait voir le si audacieux Louise Michel. On s'y est donc collé.



Deux transexuels..se mettent à la chasse d'un patron. En gros cons prolos qu'ils sont...ils bouffent des pigeons attrapés avec des pièges à souris ou des lapins crus...(et oui les pauvres sont un peu sauvages). Quand il s'agit d'aller tuer leur patrons ils prennent une membre de leur famille en phase terminale du cancer pour faire le travail.. Abject.
Les deux gros, cons vulgaires...(là on est même plus au 2eme ou 3eme degré) vont donc se faire un patron qui est tout aussi con et vulgaire.. A force de caricature..on se demande s'il y a vraiment caricature..

Nos deux tourterons finiront après leur execution par retrouver leur identité (ou presque) sexuelle. Drôle de métaphore de l'aliénation par un capitalisme qui transforme les hommes en gonzesses et les femmes en camionneurs.....

1h 30 de souffrance.

A éviter donc.

ps : même si on y voit 1mn 30 Denis Robert faire le garde du corprs d'un grand patron..et même si les anciens aixois y reconnaitront un musicien qui faisait la joie des consommateurs de bistrot il y a 10 ans.. à éviter.
Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Coin Lecture et musique
commenter cet article
28 janvier 2009 3 28 /01 /janvier /2009 12:25
Blutch a du style avec son deuxième tome du petit Christian de l'humour et beaucoup de profondeur dans les réactions de ce petit Christian. Un trait très épuré.. mais beaucoup de rythme...et de nostalgie. Le petit Christain nous replonge dans les affres de l'adolescence..avec un réalisme qui nous montre que la BD est bien devenue un art majeur.




Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Coin Lecture et musique
commenter cet article
28 janvier 2009 3 28 /01 /janvier /2009 12:05
L'ouvrage est simplissime.....mais d'une force assez surprenante...d'une capacité à aller à l'essentiel qui impressionne.
 
Un petit garçon s'interroge sur la relation avec son père au moment fatidique de leur existence.. (on peut pas en dire plus sous peine de donner la clé du livre). Avec une construction impécable qui donne un rythme puissant à sa BD  Julien Neel nous emporte dans les tourments de l'enfance et des relations familiales.

Un ravissement. 
Une des meilleures BD lues depuis de nombreux mois. Une vraie révélation. A lire absolument



Quelques planches ont consultables sur son site.

http://blogdejulienneel.blogspot.com/ link
Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Coin Lecture et musique
commenter cet article
28 janvier 2009 3 28 /01 /janvier /2009 11:59
Gipi nous sort encore une merveille. D'une violence et d'une beauté inouie. Gipi se met à poil dans cette BD autobiographique. Le trait est moins précis que précedemment, les couleurs moins tendres. On est dans le brut, le haché des coups de crayons...Mais ça semble aller avec le contenu autobiographique de l'ouvrage.


Bon je suis totalement fan.... et puis du coup vous pourrez relire les précédents avec une clé plus personnelle.

C'est pour quand le prochain ? On est déjà en manque...

Ps Gipi ne fait pas les choses à moitié vous pouvez aller sur son bloc où beaucoup de ses BD sont en ligne ..et où il fait une interview commentant ce dernier ouvrage.

http://gipifrance.blogspot.com/ link




Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Coin Lecture et musique
commenter cet article