Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Qui je suis ?

Enseignant de sciences économiques et sociales

 

Marié, père de 2 enfants

 

Conseiler municipal d'opposition de 2001 à 2008

Militant socialiste

Engagé aux côtés d'Edouard Baldo

 

Photo CDM site campagne primaire 2014

Rechercher

Tracts

 

Premier tract de lancement de campagne

Présentation et axes de campagne link

 

Propositions moralisation vie politique aixoise

Moralisation link


Propositions urbanisme et devenir de la ville

Urbanisme link

Archives

Twitter

Ouvrage décroissance

La crise écologique est là. Même les plus sceptiques ne peuvent en douter. Réchauffement climatique, pollutions croissantes, cancers en hausse constante, extinction de plus en plus rapide des espèces, raréfaction des ressources pétrolières. Face à ces destructions engendrées par notre système économique devenu fou, certains écologistes s’opposent au développement durable et parlent de plus en plus de décroissance. Comme si c’était l’unique solution. Mais la décroissance n’est pas seulement une remise en cause de la dépendance énergétique de notre système économique. Derrière ce mot vague de décroissance se cache une idéologie plus vaste aux alternatives plus que discutables. Au nom de l’anti-occidentalisme, de la critique du progrès et de la rationalité, nombre de décroissants défendent des thèses inquiétantes, sur la critique de la modernité, la place des femmes, la démographie, la respiritualisation de la société. C’est cette face cachée de la décroissance qu’explore cet ouvrage.

 Cyril Di Méo, élu et militant écologiste à Aix-en-Provence est aussi enseignant de Sciences Economiques et Sociales.

 «Cyril Di Méo grâce à la connaissance approfondie qu’il a à la fois des écrits des grands ancêtres de l’écologie politique et de ceux de la mouvance décroissanciste inscrit ce courant dans une histoire longue, en identifiant les origines et le cheminement de cette pensée. Il montre précisément la gravité des implications du discours décroissant, notamment vis-à-vis des pays du Sud et des femmes. Un ouvrage sans concession, mais aussi sans dérapages, Cyril Di Méo s’en tient toujours très précisément aux faits, aux écrits pour étayer ses conclusions. Il conclut d’ailleurs son ouvrage en indiquant que « l’écologie doit faire le pari de l’intelligence de la raison ». Et c’est bien ce à quoi il s’attelle fort utilement avec ce livre ». 

 Guillaume Duval, Rédacteur en chef d'Alternatives Economiques.

   ISBN: 2-296-01224-8

 Achat en ligne

http://www.amazon.fr/gp/product/2296012248/ref=sr_11_1/171-1636061-8438610?ie=UTF8

http://www.harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=21965

21 octobre 2008 2 21 /10 /octobre /2008 20:26



Sous la direction de Patrice Halimi, "Durablement" sur TV7 Provence sera désormais le titre des émissions consacrées au développement durable.



Vous pouvez aussi établir un lien vers l'émission depuis vos sites internet:
http://www.tv7provence.com/index.php?option=com_content&task=view&id=622&Itemid=223

Quelle énergie. Esperons qu'elle est renouvelable..

Repost 0
20 octobre 2008 1 20 /10 /octobre /2008 10:32

Incroyable mais vrai..Cohn Bendit va faire liste commune avec Waechter aux européennes c'est  à se tordre de rire.. Réussir à mettre sur une même liste Bové et un écologiste ni gauche ni droite qui a fricoté avec la droite extrême (voire les affaires : Le Pen /  Alexis Carrel / Goldsmith/  Jean Brière..)



Par exemple en 1999 Waechter avait participé à un colloque organisé par Laurent Ozon et la "Nouvelle Ecologie". Le titre en était : "Les éveilleurs". L'un des thèmes : "Alexis Carrel est-il un précurseur de l'écologie ?"» L’événement a fait grand bruit dans la presse nationale. Cautionner un néo-nazi sous couvert d'écologie...

L' association écologiste lyonnaise appelée Ecolo avait à lépoque raconté l'opération http://www.ecolo.asso.fr/textes/20000120mei.htm. Leur communiqué est intitulé, « Le Mouvement Ecologiste Indépendant et l'extrême droite ».

Waechter s'est aussi fait remarquer pour ses fréquentations avec le GRECE et Teddy Goldsmith.

Il s'est aussi fait remarquer pas son soutien à Jean Brière Vert accusé de négationnisme et antismétisme....

Quant à ses diverses positions politiques elles furent plus réacs les unes que les autres....


C'est totalement n'importe quoi sur le fond.. mais quel talent ce Dany...réussir à faire cohabiter des ultraréacs et des ultragauchistes.. c'est du génie..Même si là ça va un peu trop loin à mon goût ...déterrer un tel cadavre par électoralisme c'est un peu too much Dany.

Ps Cependant quelle rigolade..voire des ultra gauchistes comme la direction des Verts en être réduit à manger leur chapeau et laisser faire ça..avec ces gens aussi douteux... pour pas disparaitre c'est assez cocasse. ça va tenir le temps d'une élection.. mais Dany est vraiment trop fort.

Repost 0
20 octobre 2008 1 20 /10 /octobre /2008 10:31
Trop les boules..le génial Rushdie vient à Aix... tout était prévu pour y aller et boum... Anouk nous fait une vulvite dans le week end.... Les joies de la vie de jeunes parents...

Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Humeurs
commenter cet article
19 octobre 2008 7 19 /10 /octobre /2008 18:41

 

 

La crise écologique est là. Même les plus sceptiques ne peuvent en douter. Réchauffement climatique, pollutions croissantes, cancers en hausse constante, extinction de plus en plus rapide des espèces, raréfaction des ressources pétrolières. Face à ces destructions engendrées par notre système économique devenu fou, certains écologistes s’opposent au développement durable et parlent de plus en plus de décroissance. Comme si c’était l’unique solution. Mais la décroissance n’est pas seulement une remise en cause de la dépendance énergétique de notre système économique. Derrière ce mot vague de décroissance se cache une idéologie plus vaste aux alternatives plus que discutables. Au nom de l’anti-occidentalisme, de la critique du progrès et de la rationalité, nombre de décroissants défendent des thèses inquiétantes, sur la critique de la modernité, la place des femmes, la démographie, la respiritualisation de la société. C’est cette face cachée de la décroissance qu’explore cet ouvrage.

 Cyril Di Méo, élu et militant écologiste à Aix-en-Provence est aussi enseignant de Sciences Economiques et Sociales.

 «Cyril Di Méo grâce à la connaissance approfondie qu’il a à la fois des écrits des grands ancêtres de l’écologie politique et de ceux de la mouvance décroissanciste inscrit ce courant dans une histoire longue, en identifiant les origines et le cheminement de cette pensée. Il montre précisément la gravité des implications du discours décroissant, notamment vis-à-vis des pays du Sud et des femmes. Un ouvrage sans concession, mais aussi sans dérapages, Cyril Di Méo s’en tient toujours très précisément aux faits, aux écrits pour étayer ses conclusions. Il conclut d’ailleurs son ouvrage en indiquant que « l’écologie doit faire le pari de l’intelligence de la raison ». Et c’est bien ce à quoi il s’attelle fort utilement avec ce livre ». 

 Guillaume Duval, Rédacteur en chef d'Alternatives Economiques.

 

 ISBN: 2-296-01224-8

 

 17,50 euros

Achat en ligne

http://www.amazon.fr/gp/product/2296012248/ref=sr_11_1/171-1636061-8438610?ie=UTF8

http://www.harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=21965

Repost 0
18 octobre 2008 6 18 /10 /octobre /2008 21:10
Enfin libre..  je viens de me reconnecter à Internet  ; )

Mais dit comment on faisait dans le monde d'avant.... ? ???
Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Humeurs
commenter cet article
18 octobre 2008 6 18 /10 /octobre /2008 18:25
C'est le plus grand, le plus fort..le plus génial.

Salman Rushdie est à  Aix vendredi à La Cité du Livre

Et dire que ces salauds d'islamistes ont décidé de faire sa pub sur le plus mauvais de ses ouvrages.. (si c'est pas de la méchanceté ça !!) car les versets sataniques sont illisibles. Là où les enfants de minuit, Furie, Haroun et la mer des victoires, Shalimar le clown sont des merveilles...
Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Coin Lecture et musique
commenter cet article
17 octobre 2008 5 17 /10 /octobre /2008 14:41

Mon commentaire sur la gauche aixoise a suscité quelques interrogations.

Pourquoi ne pas évoquer Agopian et Anthony Sette ? Effectivement chaque camp pezetiste et medvedowskyste prépare la relève. D'un côté l'absence répétée du leader amène Agopian a jouer la doublure permanente. Agopian n'a pas les qualités intellectuelles de synthèses et d'analyse de Medve ...mais il a le culot et la capacité de faire le spectacle et le show réussissant à semer la zizanie là où personne ne l'attend..(même lui). Je ne lui vois cependant pas le profil de leader de la gauche aixoise.



Encore moins socialiste que ses acolytes (c'est dire) et trop "poujadiste" pour être crédible... De l'autre côté la noblesse de Michel Pezet le pousse à préparer sa succession avec Anthony Sette. Anthony est à peu pret l'inverse d'Agopian . Homme de conviction et de valeur il est socialiste jusqu'au bout des ongles et préfére les débats d'idées et règles éthiques aux effets de manche et polémiques médiatiques.(Hélas ce ne sont pas sur ces qualités que sont choisis les leaders locaux) Le problème c'est qu'il est jeune et ne s'est présenté à aucune élection sous son nom à Aix. Peut être (et on peut le souhaiter) que les prochaines cantonales et législatives changeront les choses..mais en l'état il manque de surface médiatique vis à vis des aixois et son jeune âge reste un handicap...

C'est pour cela que je ne vois que des quadras bien avancés pour sortir la gauche locale de l'ornière... pourquoi pas Marc Pena ou Patrice Halimi...??? Mais bon il faudrait que les clans socialistes acceptent de vouloir faire gagner la gauche... Or rien n'est moins sûr, car en l'état je crois que nous repartons comme en 2001. Les principaux leaders se sont effacés, repartis travailler à Paris, ou plaider à Aix (mais sans esapace politique aixois)...et attendent que le fruit pourri tombe tout seul. Cette stratégie a déjà perdu ..Mais visiblement cette idée qu'"il y a des défaites qui préparent les victoires" continue d'animer les leaders locaux. Le tout sous l'oeil bienveillant du ps 13 qui savoure de ne pas voir émerger sur Aix de concurrent sérieux pour le leadership sur le département.

Repost 0
17 octobre 2008 5 17 /10 /octobre /2008 13:58
Sans internet depuis quelques semaines... il m'est dur d'alimenter ce blog.

Désolé pour les lecteurs.

Promis je mettrai les bouchées doubles pendant les vacances.

Ps mais vous pouvez toujours aller picorer chez Cixi Helene
http://cixi-helene.over-blog.com/ c'est assez drôle, chez achim http://a.gertz.over-blog.com/ Alexandre  http://www.castronovo.canalblog.com , DD http://13770.org/ ou Benoit http://benoit.petit.over-blog.fr/ qui fidèles au poste chroniquent avec régularité.


Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Humeurs
commenter cet article
16 octobre 2008 4 16 /10 /octobre /2008 15:11


Face à la situation toujours inextricable du marché public des vélos Decaux.  Joissains s'engage à fournir la relation chiffrée -par des organismes indépendants- du contrat de Decaux avec la Ville et une comparaison avec d'autres grandes agglomérations. "Et si ces documents démontrent qu'Aix a été bernée, je m'engage à exiger une baisse des tarifs voire à engager une action en justice."
Après un reportage de M6 après de multiples interventions passées...plus d'un an après Joissains commence à accepter de parler du sujet. A ce rythme on aura une prochaine réponse lors de son troisième mandat.

Et pendant ce temps le contribuable aixois paye pour des vélos ...que personne n'utilise... car j'ai beau ouvrir grands les yeux.. je n'arrive à pas à croiser des usagers sur Aix....

Repost 0
10 octobre 2008 5 10 /10 /octobre /2008 13:13

 La gauche aixoise s'enfonce dans son incompétence et ses querelles intestines... Et il y a fort à parier que rien de bon n'en sortira... La guerre interne au sein du PS continue. Les deux prétendants aux municipales Medvedowsky et Pezet continuent chacun de leur côté à animer leurs troupes de groupies et essayent de faire oublier leurs attitudes aux municipales, espérant faire du neuf sur de l'ancien. Je ne crois pas qu'ils y arrivent. Medve est carbonisé par une attitude et un tempérament qui l'ont amené deux fois à faire perdre la gauche. Une fois en refusant l'alliance  avec la gauche de la gauche (en 2001) et une en refusant l'alliance avec d'autres socialistes et avec le centre (en 2008)..(chaque fois avec la même intransigeance et la même rigidité..) De son côté Michel Pezet n'a pas réussi son parachutage aixois et s'il a réusi à parler brillament d'un projet pour aix ..il n'a pas su trouver le souffle militant dans les appareils aixois... (il faut dire qu'il avait lui peu de subventions à distribuer à ses partenaires politiques..)

Cette querelle sans fin continuera d'empoisonner la gauche aixoise... mais il y a fort à parier qu'elle n'amenera à rien de constructif. Le clan Joissains a de beaux jours devant elle. Et la dynastie peut s'enraciner progressivement. La seule solution serait l'émergence d'une candidature nouvelle, incarnant travail, probité et enracinement local. (oui je sais c'est pas gagné) Pour ma part je ne vois que deux personnes ayant l'envergure. Le docteur Patrice Halimi qui se bat pied à pied localement pour lutter contre les pollutions et tente de promouvoir  la question écologique..













et Marc Pena président de la fac de droit.

 Le premier plutôt proche des pezetistes a participé comme expert aux municipales. Il a la fougue et le vent de l'histoire pour lui (l'écologie) ...mais pas de parti ou de reseau politique. L'autre a déjà taté de la politique (durement) puisqu'il fut sur aix il y a presque 10 ans candidat chevenementiste. Il a aussi donné de lui même pendant les municipales en participant à l'équipe de Medve...mais en restant furtif.. pas fou le bougre. Il a donc quelques reseaux.

Les deux passent régulièrement dans la presse l'un pour ses nombreuses conférences et actions coup de point.. l'autre pour la défense de son université (un peu aidée par son amitié pour certains responsables locaux de La Provence).. En tout cas ils le font bien. Tous les deux ont le potentiel, l'envergure, les qualités pour régénérer la gauche aixoise.

Lequel des deux assumera cette stratégie de reconstruction de la gauche aixoise, lequel choisira de renoncer à sa position dorée d'expert local pour la situation risquée de challenger politique local.. lequel réussira à écarter les éléphant socialistes locaux qui cherchent à gagner les élections par épuisement de leur concurrente, se disant qu'il faudra bien qu'elle perde un jour..et que ça leur tombera bien dessus un jour... Je ne sais pas. Lequel accepetera de se sacrifier pour le bonheur des aixois ??? L'histoire nous le dira... Ce qui est sûr c'est qu'il est urgent que sorte du nouveau du marasme local actuel...esperons que l'un d'eux assumera cette mission de salut publioc ..que les éléphants socialistes sont incapables de dépasser.

Wait and see.
ET du sang neuf.

Repost 0