Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Qui je suis ?

Enseignant de sciences économiques et sociales

 

Marié, père de 2 enfants

 

Conseiler municipal d'opposition de 2001 à 2008

Militant socialiste

Engagé aux côtés d'Edouard Baldo

 

Photo CDM site campagne primaire 2014

Rechercher

Tracts

 

Premier tract de lancement de campagne

Présentation et axes de campagne link

 

Propositions moralisation vie politique aixoise

Moralisation link


Propositions urbanisme et devenir de la ville

Urbanisme link

Archives

Twitter

Ouvrage décroissance

La crise écologique est là. Même les plus sceptiques ne peuvent en douter. Réchauffement climatique, pollutions croissantes, cancers en hausse constante, extinction de plus en plus rapide des espèces, raréfaction des ressources pétrolières. Face à ces destructions engendrées par notre système économique devenu fou, certains écologistes s’opposent au développement durable et parlent de plus en plus de décroissance. Comme si c’était l’unique solution. Mais la décroissance n’est pas seulement une remise en cause de la dépendance énergétique de notre système économique. Derrière ce mot vague de décroissance se cache une idéologie plus vaste aux alternatives plus que discutables. Au nom de l’anti-occidentalisme, de la critique du progrès et de la rationalité, nombre de décroissants défendent des thèses inquiétantes, sur la critique de la modernité, la place des femmes, la démographie, la respiritualisation de la société. C’est cette face cachée de la décroissance qu’explore cet ouvrage.

 Cyril Di Méo, élu et militant écologiste à Aix-en-Provence est aussi enseignant de Sciences Economiques et Sociales.

 «Cyril Di Méo grâce à la connaissance approfondie qu’il a à la fois des écrits des grands ancêtres de l’écologie politique et de ceux de la mouvance décroissanciste inscrit ce courant dans une histoire longue, en identifiant les origines et le cheminement de cette pensée. Il montre précisément la gravité des implications du discours décroissant, notamment vis-à-vis des pays du Sud et des femmes. Un ouvrage sans concession, mais aussi sans dérapages, Cyril Di Méo s’en tient toujours très précisément aux faits, aux écrits pour étayer ses conclusions. Il conclut d’ailleurs son ouvrage en indiquant que « l’écologie doit faire le pari de l’intelligence de la raison ». Et c’est bien ce à quoi il s’attelle fort utilement avec ce livre ». 

 Guillaume Duval, Rédacteur en chef d'Alternatives Economiques.

   ISBN: 2-296-01224-8

 Achat en ligne

http://www.amazon.fr/gp/product/2296012248/ref=sr_11_1/171-1636061-8438610?ie=UTF8

http://www.harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=21965

4 juin 2009 4 04 /06 /juin /2009 19:45
ça bruisse toujours dans Aix et la première question que ne cessent de me poser mes rencontres... est...."Au fait il dit quoi le Conseil d'Etat sur les municipales aixoises"... Et force est de répondre que je ne sais pas et que j'attends aussi... Comme beaucoup je trouve ça long.

 La sérénité retrouvée de Joissains depuis quelques semaines, (depuis  la position du commissaire du gouvernement) l'atonie du camp Medvedowskyste (qui a priori connait bien ....le Conseil d'Etat et annonce 10 % de chance d'annulation  dans la Provence et 0 %  au sein du  PS) fait dire que c'est plié et qu'il n'y aura pas de 3eme tour aixois... mais en même temps d'un point de vue logique  le report du prononcé de la décision après le scrutin du 7 juin a peu de sens, en dehors  d'une lourdeur administrative ou ... ou ..ou ...d'une d'une possible annulation... La logique contre le ressenti des politiques locaux qui connaissent tous les rouages de ces vénérables institutions ?  Qui l'emportera.? En tout cas une annulation serait en tout cas un Big Bang du droit éléctoral car il aménerait à définir de manière forte le dénigrement lors de campagnes éléctorales. Il y aurait là un acte fort de normalisation et civilisation du droit éléctoral. Ce qui serait heureux pour toutes les élections à venir.

To be or not to be annuled. Nous pouvons peut être pour trancher nous référer aux grands auteurs.. et suivre le seul et l'unique : Marx  (depuis que Le Point fait des numéros spéciaux c'est oeucuménique) qui nous dit que l'histoire se produit  toujours une fois en tragédie puis se répète une suivante en comédie.. Vous me direz que c'était à propos de Louis Napoléon Bonaparte (statut qui dépasse un peu celui du clan Joissains)...et qu'avec Joissains c'est déjà tellement souvent la comédie que l'histoire a  déjà bégayé plusieurs fois....Mais bon il faut faire confiance aux grands auteurs..surtout quand ils sont à la mode. Donc 90 % de chance qu'elles soient annulées.

Aura t'on droit à un nouveau "Sang et or".... L'histoire nous le dira bientôt....


Repost 0
29 mai 2009 5 29 /05 /mai /2009 12:48
Humeur du 20 mai.

Chez certains ça bruisse, chez d'autres ça tremble .. en  tout cas on en cause beaucoup . Et nombreux sont ceux qui pensent qu'on va rejouer un troisième tour des municipales aixoises. Si si... tout est possible. Ce serait assez jouissif que le recours de Stephane Salord entraine une troisième chance de battre Joissains.

Les analyses sérieuses sont celles qui sont faites préalablement et que l'histoire vérifie  alors voici mon pronostic en cas de 3eme tour.  Ma politique fiction... ou presque.

Les protagonistes.

A l'extrême droite d'abord nous aurons surement deux listes une FN et une divers extrême droite. Le FN ne va pas se laisser enfumer une deuxième fois... Ayant mal vécu l'humiliation du non dépot de liste on ne les y reprendra surement pas...A priori il ne pourra que chercher à faire perdre Joissains  qui si l'on en croit la presse de l'époque était pour partie considérée comme  responsable de leur effondrement.

Joissains repartira.. mais sans son "poids lourds" Olivier Nales...qui essayera surement de faire payer sa démission. Ira t'il jusqu'à rejoindre un de ses concurrrents ? Ce sera surement un déterminant notable du vote.

Medve et Agopian tenant le Ps aixois lanceront leur liste d'union de la gauche avec le ps, PCF, Verts. Ayant repris totalement la main dans les sections PS en détruisant (avec l'accord de Guinde) les sections ouest et Sud ils auront sans difficultés l' investiture. Et les rivalités internes au team Medve notamment d'Agopian n'ont pas encore eu le temps de suffisamment s'exacerber pour faire apparaître un leadership différent. On pourrait rêver d'un nouveau leader PS qui recolle les morceaux entre Medvedowskystes et pezettistes..Guinde aurait bien pu jouer ce rôle mais son rôle actif dans la fusion des sections ne lui permet hélas plus de jouer ce rôle.

Le parti de Gauche ayant récupéré nombre de dessus du Ps aixois et de la liste aix pour tous ..il a fort à parier qu'il essayera de faire sa liste même s'il a peu de chance d'en avoir les moyens car jamais le PCF aixois ne se détachera de Medvedowsky... Ils seront donc bien seuls. Mais les rancoeurs de la fusion des sections PS et des mensonges de campagne des municipales ont aussi laissé des traces douloureuses.

Le NPA complétement renouvellé tentera surement de lancer une liste mais vu les délais aura beaucoup de mal à le faire. En même temps l'air du temps rend son existence quasi automatique. Il y aura donc surement une liste d'extreme gauche...qui cette fois ci ne se laissera pas voler son logo par le PS.. et qui s'ils ont quelque honneur entraveront l'élection de Medve.

Au centre il y a fort à parier que Stephane Salord entendra surfer sur son succès (et effectivement beaucoup vont quand même se poser alors la question de savoir pourquoi d'autres listes n'ont pas fait le même recours) en présentant une liste pour faire battre Maryse Joissains. Elle agrégera beaucoup d'aixois impressionnés par son talent et son activisme. Il a fort à parier qu'il aura le renfort de Bruno Genzana.

François Xavier de Peretti lancera  de son côté sa liste Modem et tentera encore une fois en Bayrou local de préconier une large alliance pour battre Joissains.  (il sera peut être aidé par la collaboration UMP / Ps à la CPA http://cyril-dimeo.over-blog.com/article-18988441.html link) Peut être réussira t'il cette fois ci à agréger quelques pezettistes laminés au sein du PS qui auront beaucoup de mal à relancer une liste..mais la liste centriste de Salord emputera surement son score.

Si on résume en cas de nouveau vote on aura donc de manière pifométrique...
une liste FN 3%
une  liste extreme droite divers 2%
une  liste Joissains 35%
une liste Salord / Genzana 6%
une liste FX De Peretti 15%
une liste Medvedowsky 35 %
une liste NPA et /ou parti de Gauche 4%

Les mêmes conditions créant les mêmes résultats il y a fort à parier que trois listes passeront les 10 %... Joissains / De Peretti / Medvedowsky. Reste à savoir si la raison l'emportera enfin et si Medvedowsky fera l'alliance victorieuse avec le Modem. Cette fois encore c'est lui qui aura les clés de la victoire ou de la défaite face à Joissains...Il faudrait pour ça une remise en question, une analyse sérieuse des résultats. (jusqu'à présent on n'a pu lire dans la presse locale que des diatribes anti Pezet). Il lui faudrait aussi rompre son alliance fondatrice de l'Union pour aix avec les ex LCR , PCF et autres qui refusent l'alliance avec le Modem.. Aujourd'hui ce pacte qui avait pour but d'éliminer Pezet (et trouver ue caution de gauche) a t'il encore un intêret ? Le problème c'est que le délai pour faire un 180 degré est un peu court,. Un mandat complet aurait permis de le faire..mais là, ce va être un peu dur. Surtout sans l'appui des médias locaux ?? En tout cas l'homme est un politicien suffisamment habile pour arriver à le faire. Mais le veut il ? En même temps il sait que s'il perd une nouvelle fois il est définitivement hors jeu.

Il faut le croire et l'éspérer, en se disant qu'en politique tout est possible.

Enfin esperons que la volonté de battre Joissains et son système berlusconiste local l'emportera sur les amertumes et les erreurs passées. Esperons que l'échec du scénario de la triangulaire amenera certains à sortir de leurs scénarios.

Enfin moi je dis ça..mais peut être que vendredi ce sera de la politique totalement fiction...

ps
Aix-en-Provence - 1er Tour

Inscrits: 89621Nombre de votants: 53084Nombre d'abstention: 36537Nombre de votes blancs/nuls: 1279


Maryse JOISSAINS MASINI

(ENS. POUR AIX & PAYS AIX Liste de la majorité)



   33,81%
Alexandre MEDVEDOWSKY
(AIX POUR TOUS Liste d union de la gauche)
   29,09%
François-Xavier DE PERETTI
(GENERATION AIX Liste centre-MoDem)
   20,15%
Michel PEZET
(AIX A VENIR Liste divers gauche)
   10,14%
Aude CHARCOSSET
(AIX EN LUTTES Liste d extrême gauche)
   2,91%
Jean-Louis GARELLO
(DROITES AIXOISES Liste divers droite)
   2,72%
Maryse GALLAND MOURBRUN
(MARYSE GALLAND MOURBRUN Liste divers droite)
   1,17%
En pourcentages des suffrages exprimés
Données fournies par le ministère de l'Intérieur

Aix-en-Provence - 2nd Tour
(retour)
Acceder aux résultats des municipales par: région ou département
Inscrits: 89620Nombre de votants: 57104Nombre d'abstention: 32516Nombre de votes blancs/nuls: 1344

Maryse JOISSAINS MASINI

(ENS. POUR AIX & PAYS AIX Liste de la majorité)
 
  44,28%
Alexandre MEDVEDOWSKY
(AIX POUR TOUS Liste d union de la gauche)
   42,94%
François-Xavier DE PERETTI
(GENERATION AIX Liste centre-MoDem)
   12,77%
En pourcentages des suffrages exprimés
Données fournies par le ministère de l'Intérieur

Repost 0
27 mai 2009 3 27 /05 /mai /2009 12:11

On se croirait si loin et c'est à quelques kilomètres de chez nous. La magnifique vallée de la Roya. Un régal.


Tende et ses chapelles. (Et son musée des merveilles)



Saorge et ses toits d'ardoise rouge...





Et il faut se dépecher d'en profiter avant que Lefevbre et ses amis UMP décident de supprimer les jours fériés...





Repost 0
27 mai 2009 3 27 /05 /mai /2009 11:54
La dernière du porte parole de l'UMP c'est de proposer une avancée pour les salariés...leur "permettre" de "travailler' pendant leur congé maladie.... ouahh quelle avancée sociale... Après le travail du dimanche, la fin des 35 heures,... la possibilité de départ à la retraite à 70 ans......Jusqu'où iront ils ? Au droit de travailler dès 10 ans, au droit de faire des journées de 15 heures.. au droit de choisir son salaire en supprimant le SMIC, au droit de renoncer à ses congès payés....
Tout semble possible.
Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Humeurs
commenter cet article
27 mai 2009 3 27 /05 /mai /2009 02:06
13 mai 2009

De retour d'un meeting de Le Pen, des militants du FN tabassent un noir RATONNADE.


De retour dimanche du « banquet patriotique » donné à Marseille par le leader du Front national, cinq militants niçois s’en sont pris à un jeune homme sur une aire d’autoroute à Vidauban (Var). Ils ont été condamnés en comparution immédiate mardi par le tribunal correctionnel de Draguignan. Quatre d’entre eux sont en prison. Lire la suite « On prenait un café devant la boutique quand ces jeunes sont descendus de leur autocar en criant “La France aux Français. Le Pen Président. A mort les noirs ou les Arabes. Heil Hitler”, en me regardant du coin de l’œil. Ils se sont jetés sur moi à cinq ou six et m’ont donné des coups de poing et de pied. Un boutonneux au crâne rasé me frappait en criant “On va niquer ta mère sale Arabe” », a raconté la victime au tribunal, selon Var-Matin. Ce cuisinier de 25 ans a trouvé refuge dans la boutique. Un client s’est interposé, une employée a crié : « J’appelle les gendarmes ! » Les agresseurs se sont enfuis. Les gendarmes ont intercepté le bus au péage de Fréjus et présenté les occupants à la victime et aux témoins, qui ont désigné les agresseurs. Quatre prévenus, âgés de 20 à 25 ans, ont été condamnés mardi en comparution immédiate à 18 mois de prison, dont 15 mois avec sursis, pour violences en réunion, sous emprise de l’alcool et à caractère raciste, ou complicité. Ils ont été écroués. L’un est responsable du FNJ (Front national de la jeunesse) dans les Alpes-Maritimes. Selon le procureur Philippe Guémas, « ils étaient bien imbibés, deux d’entre eux avaient l’équivalent de 1,5 gr/l d’alcool dans le sang, explique le magistrat. Un premier a donné une gifle, et les autres se sont précipités. » La victime a eu une interruption temporaire de travail (ITT) de 8 jours. « Il a pris des coups un peu partout », rapporte son avocate, Me Alexandra Granier. « Il est blessé au genou, des soins sont en cours, une expertise médicale doit avoir lieu. » Une cinquième militante, une retraitée âgée de 69 ans, était poursuivie pour avoir encouragé l’agresseur principal, un mineur qui sera jugé devant le tribunal pour enfants le 10 juin. Elle aurait crié : « La France aux Français, vas-y Manu, attaque », en agitant un drapeau tricolore. Elle a écopé de la même peine, mais sans mandat de dépôt. Selon Var-Matin, elle a dit au tribunal être « un peu raciste, parce qu’à la différence des Asiatiques, les Arabes et les Noirs ne nous respectent pas, et parce qu’il existe des mosquées souterraines ». A l’issue du procès elle a affirmé qu’elle rendait sa carte du FN. Les condamnés ont présenté leurs excuses à la victime et plaidé l’effet de groupe. Plusieurs d’entre eux rêvent d’entrer dans l’armée. « Vous voulez intégrer l’armée ? Mais elle n’a pas besoin de gens comme vous. Vous êtes le contraire des valeurs de la République », a estimé le Procureur, en dénonçant ce « groupe de nazillons caricatural qui débarque du bus en scandant des slogans nazis ». Il avait requis 18 mois de prison, dont 6 mois ferme. Les prévenus ont surtout chargé le mineur, dénommé Manu. « Il n’aime pas les noirs ni les juifs, se dit néo-nazi mais n’assume pas », ont expliqué ses compagnons, selon Var-Matin, qui le décrit ainsi : « Couvert d’acné, le crâne rasé, chaussé de rangers, portant t-shirt et bretelles, avec 1,70 g/l d’alcoolémie due à la bière, celui-ci avait tout de la panoplie du skinhead. » Dans l’attente de son procès, il a été placé dans un centre éducatif fermé. Du côté du FN, la secrétaire départementale des Alpes-Maritimes, Lydia Schenardi, affirme : « Mon mouvement ne cautionne absolument pas ces actes inadmissibles. Nous avons exclu les trois personnes qui appartiennent au Front national », les autres étant, selon la député européenne, des « sympathisants ». « Je les connais, ils ont apporté leur contribution au Front national depuis des mois et se comportaient correctement, assure Lydia Schenardi, numéro deux sur la liste du FN dans le Sud-Est pour les élections européennes du 7 juin. Leur sanction est très lourde mais méritée. La démocratie, c’est la voie des urnes, certainement pas le coup de poing. Je ne veux absolument pas de personnes comme ça dans nos rangs. » Quant à la militante âgée de 69 ans, Lydia Schenardi estime que son cas « tient de la psychiatrie ». Pour Bruno Ligonie, secrétaire départemental adjoint, « ils avaient un peu trop bu à table, étaient chauds, contents d’avoir vu Le Pen. Ils se sont laissés déborder par un effet de groupe. C’est une imbécillité, c’est débile. » Tout le groupe avait assisté au « banquet patriotique » donné dimanche midi par Jean-Marie Le Pen à Marseille, au cours duquel le leader FN avait ressassé ses rengaines habituelles, notamment sur l’immigration. M.H.

ET pendant ce temps là le gouvernment fait de la pub à Dieudonné et ses listes antisionistes...en faisant semblant de chercher à les interdire... Là ils pourraient pas se pencher sur l'affaire ? Même si c'est électoralement moins payant car Dieudonné enlève des électeurs à la gauche radicale et populaire là ou Le Pen pioche dans l'éléctorat UMP...
Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Humeurs
commenter cet article
20 mai 2009 3 20 /05 /mai /2009 12:43
En lisant le Canard enchainé de ce mercredi on apprend que les éditos fulgurants de Maryse Joissains dans Aix en dialogue sont copiés par quelques uns de ses collègues....Qui aurait cru ?
Ainsi Pascal Lazerand maire d'Epone vient de faire un copier coller en avril d'un de ses éditos.
J'ai confiance dans les hommes politiques.

 
Repost 0
14 mai 2009 4 14 /05 /mai /2009 21:07

bagnolo-trophee-2009

Carfree France décerne son bagnolo-trophée 2009 à la ville de Toulon, et plus particulièrement à son maire, Hubert Falco, pour l’ensemble de son œuvre en faveur du tout-automobile et pour avoir fait de Toulon la “ville de la bagnole”.

Le Grenelle de l’Environnement, c’est bon pour les autres ! C’est ce que pense Hubert Falco, Secrétaire d’état à l’aménagement du territoire, membre de l’équipe de Jean-Louis Borloo, Ministre d’état de l’écologie, de l’énergie, du développement durable et de l’aménagement du territoire… En effet, à Toulon, ville dont il cumule les mandats de maire et de président d’agglomération, la voiture est reine.

En 2008, la Fédération nationale des usagers des transports (FNAUT) décernait à l’agglomération de Toulon le “Ticket rouge” destiné à “récompenser” la “plus grande agglomération française sans tramway”. Hubert Falco, maire UMP de Toulon et président de Toulon Provence Méditerranée a en effet renoncé à une ligne de tramway décidée en 2000 dans le cadre du plan de déplacements urbains qu’il avait fait adopter, au profit d’un trolleybus guidé de moindre capacité. Puis, il a reporté la construction de la ligne après la réalisation du second tunnel routier qui doit traverser la ville de Toulon en 2012. Enfin il a décidé de ne réaliser d’ici 2015 que la moitié de la ligne prévue. Toulon est désormais la seule grande agglomération française à ne posséder encore ni métro ni tramway.

Récemment, la Fédération française des usagers de la bicyclette (FUBicy) vient d’attribuer à la ville de Toulon son “Clou Rouillé“, qui “récompense” la ville française faisant le moins d’effort pour la pratique et le développement du vélo en ville : moins de 40 km de voies cyclables à Toulon, aucune continuité d’itinéraires, des pistes servant aussi de trottoirs, du stationnement seulement pour les voitures et les motos et un refus manifeste de concertation avec l’association locale des cyclistes urbains. Bref un mauvais exemple à ne pas suivre !

Pour toutes ces raisons, et au regard des responsabilités nationales d’Hubert Falco dans le domaine de l’aménagement du territoire au sein d’un ministère sensé porter les notions d’écologie et de développement durable, Carfree France décerne son bagnolo-trophée 2009 à la ville de Toulon.

 

Avec la seule agglomération de plus de 300 000 habitants sans reseau de transports en commun en site propre.. on a nos chances.

Repost 0
8 mai 2009 5 08 /05 /mai /2009 16:24
On se demandait qui allait représenter Aix sur la liste des européennes de l'UMP.. ce sera P Larnaudie...elle représentera la gauche moderne..même si on n'a jamais vu en quoi elle était de gauche..et moderne...


CIRCONSCRIPTION "SUD-EST"

Corse – PACA - Rhône-Alpes


1 - Françoise GROSSETETE (Loire) – Investie le 24 janvier 2009. Député européen.

2 - Damien ABAD - Président des Jeunes Centristes.

3 - Dominique VLASTO (Bouches du Rhône) - Député européen, Adjointe au Maire de Marseille.

4 - Gaston FRANCO (Alpes-Maritimes) - Ancien Député, ancien Conseiller Général, Conseiller du Maire de Nice.

5 - Nora BERRA (Rhône) - Candidate en 5ème position sur la liste UMP aux européennes de 2004.

6 - Michel DANTIN (Savoie) - Conseiller municipal de Chambéry.

7 - Karine FENOCCHI (Corse du Sud) - Conseillère municipale d’Ajaccio. Candidate du Nouveau Centre.

8 - Jérôme CLEMENT (Vaucluse)

9 - Chantal EYMEOUD (Hautes-Alpes) - Maire d’Embrun. Candidate du Nouveau Centre.

10 - Benoît PELLETIER (Var) - Conseiller municipal de Toulon, SDA de la Fédération UMP du Var.

11 - Pascale MODELSKI (Isère) - Conseillère municipale de Grenoble.

12 - Jean-François ROYER (Bouches-du-Rhône) - Délégué des Jeunes Populaires pour la Zone Sud-Est.

13 - Sonia LACROIX - CHAMOSSET (Haute-Savoie)

14 - Loïc HERVE (Haute-Savoie) - Maire de Mernaz. Candidat du Nouveau Centre.

15 - Patricia LARNAUDY (Bouches-du-Rhône) - Adjointe au Maire d’Aix-en-Provence. Candidate de la Gauche Moderne.


16 - Jean-Roger DURAND (Ardèche) - Conseiller général. Maire de Largentières. Candidat du Nouveau Centre.

17 - Sandrine MAIGRET (Var)

18 - Djamel KERICHE (Savoie) - Candidat de la Gauche Moderne.

19 - Marie-Eugénie BOUGE (Alpes-Maritimes) - Conseillère municipale de Peymeinade. Déléguée nationale des Jeunes Populaires.

20 - Richard KITAEFF (Vaucluse)

21 - Lydie BAYOUD (Isère) - Adjointe au Maire de Vienne, Conseillère communautaire.

22 - Guillaume JOUVE (Bouches-du-Rhône) - Adjoint au Maire des 6ème et 8ème arrondissements de Marseille.
Soutenu par le Forum des Républicains Sociaux.

23 - Michelle GILLES (Bouches-du-Rhône) - Adjointe au Maire de Cassis.

24 - François VAUTE (Vaucluse)

25 - Stéphanie PERNOD-BEAUDON (Ain) – Conseillère municipale de Hauteville.

26 - Didier BESNIER (Drôme) - Maire de Rochegude.
Repost 0
7 mai 2009 4 07 /05 /mai /2009 22:23

Enfin la gauche pacaienne s'occupe de choses sérieuses....En fin vrai projet de territoire lol

La région Paca pourrait changer de nom

Jérôme Bouin (lefigaro.fr)
07/05/2009 | 

Le conseil régional va lancer prochainement une consultation auprès de ses habitants pour trouver un nouveau nom à la région. Un changement qui devrait également permettre de donner un nom aux habitants de cette région, qui n'en possèdent pas.

 

Michel Vauzelle, président de la région Paca.
Michel Vauzelle, président de la région Paca. Crédits photo : AP

Comment s'appellent les habitants de la région Paca (Provence-Alpes-Côte d'Azur) ? Contrairement aux Bretons, Auvergnats ou Alsaciens, ils n'ont en fait pas de véritable nom. La faute à l'acronyme qui désigne l'ensemble des six départements* de cette région : PACA. Conséquence, on peut simplement parler des ‘habitants de la région Paca', certains osent même le terme ‘Pacaiens', une dénomination qui ne fait pas vraiment le bonheur de Michel Vauzelle, président du Conseil Régional. «Nous avons un nom qui nous handicape profondément, parce que Provence-Alpes Côte d'Azur c'est indicible, explique-t-il sur France Info. J'ai été accueilli en Algérie en tant que président de Provence-Alpes-Côte d'Ivoire, quand ce n'est pas Provence-Alpes-Côte d'agneau !». «C'est un handicap sur le plan économique, sur le plan de l'identité et de la fierté des gens de la région. Provence-Alpes-Côte d'Azur c'est très beau, ça fait rêver, mais c'est beaucoup trop long ! (…) Imaginez mes discours qui commencent par Provençaux-Alpins-Azuréens», ajoute-t-il, évoquant à propos de l'acronyme Paca une «injure à l'histoire de la région», et un nom pas très «vendeur».

Invoquant les changements de nom de département par le passé (la Seine-Inférieure transformée en Seine-Maritime, les Côtes-du-Nord en Côtes-d'Armor ou encore les Basses-Alpes devenues Alpes-de-Haute-Provence), le président de Paca souhaite que sa région puisse à son tour changer d'appellation. La région va donc lancer dans les prochaines semaines une consultation auprès des habitants de la région, par internet et l'envoi de documents à tous les citoyens. En fonction des résultats, et si le nom qui «sortira» du scrutin recueille l'unanimité dans les six départements, Michel Vauzelle proposera à l'État de rebaptiser la région.

Soulevant la polémique dans la région, le ministre Brice Hortefeux avait expliqué il y a quelques semaines sur i-Télé : «Il y a trois régions identifiées par les Français : Bretagne, Alsace et Auvergne», contrairement à Paca dont «personne ne sait ce que c'est». La saillie du ministre avait déjà à l'époque incité le site internet de La Provence à lancer une consultation auprès de ses internautes pour trouver un nouveau nom à la région.


* Alpes-de-Haute-Provence, Alpes-Maritimes, Bouches-du-Rhône, Hautes-Alpes, Var et Vaucluse. La Corse a fait partie de la région pendant les années soixante avant de former une région à part entière.


Ps1  au moins pendant ce temps là on parle pas de certaines affaires...

Ps2 Pourquoi pas Septimanie..il parait que c'est dispo comme nom...

Ps3 Pourquoi ils ne demandent pas à Karim Zeribi de s'en occuper lors d'un débat aux grandes gueules...

Ps 4 pour ne pas être trop négatif j'ai donné ma contribution sur le forum de la Provence où ça rigole bien . Ce sera donc : Vieuxland...  Pagnolie ou Subventionnie

Ps 5 en tout cas à mon avis vu le ridicule de la situation ..Vauzelle risque de se la trainer longtemps...son histoire de nom...


Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Gauche aixoise
commenter cet article
5 mai 2009 2 05 /05 /mai /2009 21:51

Un nouveau retournement de veste de Fabius. Heureusement pour lui comme nous disait Bruno Etienne la population à une mémoire politique de maximum trois ans.. alors les politiques peuvent passer leur temps à changer...

Il faut dire que les régionales approchant les socialistes commencent à nuancer leurs propos antiBayrou...

Modem : Fabius laisse la porte ouverte, mais pas dans l'urgence

Charles Jaigu Le figaro
04/05/2009 

L'ancien premier ministre juge François Bayrou «très timide» en matière économique et sociale.

Deux ans après l'élection de Nicolas Sarkozy, Laurent Fabius cherche toujours «la vision» du sixième président de la Ve. S'il en concède une à tous ses prédécesseurs, il n'a reconnu, hier, à l'actuel chef de l'État que celle qui le pousserait à «conserver son pouvoir, ou même à l'étendre». Un grief qui rappelle celui que formule François Bayrou dans son livre. «Je ne l'ai pas lu», a reconnu Fabius, qui a néanmoins trouvé «juste» la dénonciation de «l'ego-présidence» de Sarkozy menée par le président du MoDem.

«Bayrou a raison de critiquer. Mais sur la partie économique et sociale, il reste très timide. Il y a un effort de clarification à faire», a ajouté le député socialiste, invité du «Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI». L'hypothèse d'une alliance entre le MoDem et le PS lui paraît très lointaine. Même si Fabius, adversaire de l'Europe voulue par Bayrou, celle du traité de Lisbonne, n'a en rien fermé la porte à ce nouveau venu. «C'est avec les civils qu'on fait les militaires», a-t-il ironisé, en citant François Mitterrand, et en laissant ainsi entendre que la gauche pourrait avoir besoin du renfort de Bayrou, et, un jour, l'enrôler sous sa bannière.

 

«Un problème après l'autre»

Toutefois, Fabius n'a pas jugé urgent de traiter cette question tactique, notamment à la veille des européennes. «Il faut que les choses soient ouvertes. Un problème après l'autre», a-t-il estimé, «en tant que socialiste, j'appelle à voter socialiste.» L'ancien premier ministre a gardé tout son mordant quand il s'agit d'évoquer ses amis socialistes. Notamment François Hollande, qui a jugé récemment que le PS «manque d'un leader naturel». «Comme il l'a dirigé pendant dix ans, il doit se faire une idée», a décoché Laurent Fabius.

Il a également jugé que le 1er Mai avait manifesté «beaucoup d'inquiétude et pas mal de colère». Selon lui, les effets de la crise sont moins nocifs en France grâce au «modèle social français, qui permet de résister mieux qu'ailleurs». Un modèle, que, selon lui, «le gouvernement critique».

Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Humeurs
commenter cet article