Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Qui je suis ?

Enseignant de sciences économiques et sociales

 

Marié, père de 2 enfants

 

Conseiler municipal d'opposition de 2001 à 2008

Militant socialiste

Engagé aux côtés d'Edouard Baldo

 

Photo CDM site campagne primaire 2014

Rechercher

Tracts

 

Premier tract de lancement de campagne

Présentation et axes de campagne link

 

Propositions moralisation vie politique aixoise

Moralisation link


Propositions urbanisme et devenir de la ville

Urbanisme link

Archives

Twitter

Ouvrage décroissance

La crise écologique est là. Même les plus sceptiques ne peuvent en douter. Réchauffement climatique, pollutions croissantes, cancers en hausse constante, extinction de plus en plus rapide des espèces, raréfaction des ressources pétrolières. Face à ces destructions engendrées par notre système économique devenu fou, certains écologistes s’opposent au développement durable et parlent de plus en plus de décroissance. Comme si c’était l’unique solution. Mais la décroissance n’est pas seulement une remise en cause de la dépendance énergétique de notre système économique. Derrière ce mot vague de décroissance se cache une idéologie plus vaste aux alternatives plus que discutables. Au nom de l’anti-occidentalisme, de la critique du progrès et de la rationalité, nombre de décroissants défendent des thèses inquiétantes, sur la critique de la modernité, la place des femmes, la démographie, la respiritualisation de la société. C’est cette face cachée de la décroissance qu’explore cet ouvrage.

 Cyril Di Méo, élu et militant écologiste à Aix-en-Provence est aussi enseignant de Sciences Economiques et Sociales.

 «Cyril Di Méo grâce à la connaissance approfondie qu’il a à la fois des écrits des grands ancêtres de l’écologie politique et de ceux de la mouvance décroissanciste inscrit ce courant dans une histoire longue, en identifiant les origines et le cheminement de cette pensée. Il montre précisément la gravité des implications du discours décroissant, notamment vis-à-vis des pays du Sud et des femmes. Un ouvrage sans concession, mais aussi sans dérapages, Cyril Di Méo s’en tient toujours très précisément aux faits, aux écrits pour étayer ses conclusions. Il conclut d’ailleurs son ouvrage en indiquant que « l’écologie doit faire le pari de l’intelligence de la raison ». Et c’est bien ce à quoi il s’attelle fort utilement avec ce livre ». 

 Guillaume Duval, Rédacteur en chef d'Alternatives Economiques.

   ISBN: 2-296-01224-8

 Achat en ligne

http://www.amazon.fr/gp/product/2296012248/ref=sr_11_1/171-1636061-8438610?ie=UTF8

http://www.harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=21965

5 juillet 2009 7 05 /07 /juillet /2009 21:43
Madame, Monsieur,

Dans un mail diffusé sur le web et sous l'égide des "Associations Apolitiques des Riverains de l'Aéroport des Milles" , il a été déclaré de façon fallacieuse que la liste conduite par Stéphane SALORD serait favorable à l'extension de l'Aérodrome. Considérant que les positions prêtées à la liste "Une Nouvelle Chance pour Aix" sont contraires la vérité et qu'elles pourraient relever d'une manipulation dangereuse, Stéphane SALORD a établi le courrier ci-contre à l'attention de M.BOURDAREL l'invitant à dementir ses écrits. les 1000 Décibels M.BOURDAREL 8 rue Sainte Victoire 13320 BOUC BEL AIR

Monsieur

Vous déclarez dans un mail ouvert que la liste que je défends serait favorable à l'extension de l'Aérodrome des MILLES. C'est totalement mensonger. La Liste "Une Nouvelle Chance pour Aix" n'a fait jamais aucune déclaration en ce sens et pour cause, vous ne m'avez jamais saisi de ce dossier ! Il vous est donc impossible de répondre à ma place. La présence de M.Laurent PERALLAT en son sein et la lecture de notre programme auraient du vous alerter sur l'absence de bienveillance de principe que nous pouvons avoir à l'égard de l'acroissement des nuisances sonores et des pollutions liées au fonctionnement de cet aérodrome. La politisation forte autour de ce dossier me semble préjudiciable et contre-productive et je souhaite sur un sujet de cette nature qu'une véritable concertation s'engage avec tous les acteurs concernés, loin de l'agitation partisane dans laquelle vous vous complaisez. Cependant, je connais fort bien le dossier.Je me suis toujours engagé pour une maitrise des flux et jamais pour leur extension mais je refuse qu'un dossier aussi grave pour les riverains soit manipulé à des fins électorales . Votre initiative me fait m'interroger sur l'intérêt particulier que vous défendez dans cette affaire alors qu'habitant BOUC BEL AIR, les manoeuvres électorales aixoises devraient vous être étrangères. Je vous donne donc 12 heures pour relayer de l'ensemble de votre premier envoi dont je vous demande de m'envoyer la preuve sur ce présent mail. (Le fichier de vos envois) Si tel n'est pas le cas, je porterais plainte pour diffamation en période électorale avec constitution de partie civile.


Salutations distinguées

Stéphane SALORD
Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Blog Ouvert
commenter cet article
4 juillet 2009 6 04 /07 /juillet /2009 13:59


ça bouge pas beaucoup sur la blogospère aixoise.. bizarrement..malgré les élections. Les candidats semblent peu utiliser internet. Le meilleur est donc ailleurs. Il y a le toujours très bon blog de Castronovo http://castronovo.canalblog.com/ link, le très original et percutant blog sur la conquête de Plassans http://plassans2009.hautetfort.com/ link (qui tombe souvent très juste) et à noter un blog que je viens de découvrir Plus belle la ville..  http://plusbellelaville.com/link qui présente quelques vidéos originales qui en disent plus que de longs articles.

Bon surf
Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Aixo-Blogosphère
commenter cet article
3 juillet 2009 5 03 /07 /juillet /2009 22:20

Borloo : «Le Parti radical est résolument écologiste»

Propos recueillis par Jean-Baptiste Garat et Philippe Goulliaud Le figaro
03/07/2009
Jean-Louis Borloo (ici dans son bureau, à Paris, le 6 mai) : «Nous devons faire de la politique avant tout pour nos enfants.»
Jean-Louis Borloo (ici dans son bureau, à Paris, le 6 mai) : «Nous devons faire de la politique avant tout pour nos enfants.» Crédits photo : Le Figaro

INTERVIEW - Le Parti radical de Jean-Louis Borloo tient samedi et dimanche ses ateliers d'été à Marseille.


En quoi consistent vos ateliers d'été qui se déroulent à Marseille jusqu'à dimanche ?

Nous sommes en train de mettre la dernière main à notre manifeste pour la société du XXIe siècle que nous présenterons lors de notre congrès. Avec une ligne de conduite : nous devons faire de la politique avant tout pour nos enfants. Notre génération ne doit plus penser seulement à elle. Le travail ne manque pas, et il faut notamment réviser en ce sens toutes nos politiques publiques : éducation, urbanisme, économie, culture, technologies de demain… Pour tout cela, il faut que l'on se retrouve pour travailler tous ensemble. Nos ateliers à Marseille, c'est vraiment notre réunion de famille.

Êtes-vous suivi par les autres partis dans cette démarche ?

Sur les questions environnementales par exemple, j'observe que le Parlement nous a suivis avec quatre votes quasi unanimes ! Nous sommes un parti résolument écologiste ! Nous ne sommes pas étrangers au fait que les Français considèrent maintenant l'UMP comme un vrai parti engagé dans le développement durable. Et, plus généralement, je pense que le Parti radical est légitimement le plus avancé aujourd'hui dans la réflexion sur la démocratie, la République, l'éducation, les solidarités…

Pourquoi cette avance ne se traduit-elle pas dans les urnes ?

Détrompez-vous ! Avec les européennes, nous envoyons quatre députés radicaux à Strasbourg. Pour les régionales, grâce à nos implantations locales fortes en Rhône-Alpes, Midi-Pyrénées, en Languedoc-Roussillon, en Lorraine, en Paca, en Corse, dans le Nord-Pas-de-Calais, nous serons bien présents. Nous sommes d'ailleurs au sein de l'UMP les plus implantés localement, à travers notre tissu de grandes villes qui comprend Nancy, Valenciennes, Perpignan, Massy, Montereau, Bourges, Bayonne, Tarbes, Antibes, Montélimar…

Et AIX ? Tient ça lui vient pas à l'esprit lorsqu'on l'interviewe ?? Voilà comment l'alibi écolo de Mme Joissains (radicale valoisienne) s'effondre... Même si elle a fait l'effort de venir (elle) avec tous son staff écouter le pacte écologique (surtout pour contester certains points). Même dans sa famille politique on oublie de parler d'elle...et encore plus lorsqu'il s'agit d'écologie. 

Repost 0
3 juillet 2009 5 03 /07 /juillet /2009 00:10
A partir d'une méthode célèbre : la pifométrie, voici mon sondage pour le premier tour de la municipale aixoise (s'il y a une bonne participation...car en cas de faible participation je crains un score de joissains plus élevé).

Liste Joissains 44 %
Liste Salord 9 %
Liste Medve De Peretti 29 %
Liste Guerrera 10 %
Liste Leconte 8 %

Qu'en pensez vous ?

Aix-en-Provence - 1er Tour

Inscrits: 89621Nombre de votants: 53084Nombre d'abstention: 36537Nombre de votes blancs/nuls: 1279


Maryse JOISSAINS MASINI

(ENS. POUR AIX & PAYS AIX Liste de la majorité)



   33,81%
Alexandre MEDVEDOWSKY
(AIX POUR TOUS Liste d union de la gauche)
   29,09%
François-Xavier DE PERETTI
(GENERATION AIX Liste centre-MoDem)
   20,15%
Michel PEZET
(AIX A VENIR Liste divers gauche)
   10,14%
Aude CHARCOSSET
(AIX EN LUTTES Liste d extrême gauche)
   2,91%
Jean-Louis GARELLO
(DROITES AIXOISES Liste divers droite)
   2,72%
Maryse GALLAND MOURBRUN
(MARYSE GALLAND MOURBRUN Liste divers droite)
   1,17%
En pourcentages des suffrages exprimés
Données fournies par le ministère de l'Intérieur

Aix-en-Provence - 2nd Tour
(retour)
Acceder aux résultats des municipales par: région ou département
Inscrits: 89620Nombre de votants: 57104Nombre d'abstention: 32516Nombre de votes blancs/nuls: 1344

Maryse JOISSAINS MASINI

(ENS. POUR AIX & PAYS AIX Liste de la majorité)
 
  44,28%
Alexandre MEDVEDOWSKY
(AIX POUR TOUS Liste d union de la gauche)
   42,94%
François-Xavier DE PERETTI
(GENERATION AIX Liste centre-MoDem)
   12,77%
En pourcentages des suffrages exprimés
Données fournies par le ministère de l'Intérieur

Résultats de Aix-en-Provence (Sud-Est)
 

Abstention : 59.76%

Têtes de listes Commune Région
(nombre de sièges)
Liste de la majorité
Mme GROSSETETE Françoise
31.59% 29.34% (5)
Liste des Verts
Mme RIVASI Michèle
21.64% 18.27% (3)
Liste du Parti socialiste
M. PEILLON Vincent
14.32% 14.49% (2)
Liste centre-MoDem
M. BENNAHMIAS Jean-Luc
7.83% 7.37% (1)
Liste du Front national
M. LE PEN Jean-Marie
6.85% 8.49% (1)
Liste du PCF et du Parti de gauche
Mme VERGIAT Marie-Christine
4.76% 5.90% (1)
Liste d'extrême-gauche
M. JENNAR Raoul
3.54% 4.33%  
Autre liste
M. LALANNE Francis
3.43% 3.75%  
Liste divers droite
M. LOUIS Patrick
3.16% 4.29%  
Liste divers droite
Mme VIANES Michèle
1.64% 1.99%  
Liste d'extrême-gauche
Mme ARTHAUD Nathalie
0.49% 0.84%  
Autre liste
M. ESPINOSA Victor Hugo
0.40% 0.49%  
Autre liste
M. GARINO Christian
0.16% 0.15%  
Autre liste
M. CHAUVIN Matthieu
0.11% 0.15%  
Liste divers gauche
Mme VITAL Annie
0.03% 0.04%  
Autre liste
M. MEDEVILLE Jérôme
0.02% 0.02%  
Autre liste
M. HAMEL Dominique
0.01% 0.02%  
Liste divers droite
M. GAUTRON Jacques
0.01% 0.02%  
Liste divers droite
M. DUFRENEY Daniel
0.00% 0.01%  
Liste d'extrême-gauche
M. RICERCHI Christophe
0.00% 0.02%  
Liste divers gauche
M. BARIOL Philippe
0.00% 0.00%  
Repost 0
2 juillet 2009 4 02 /07 /juillet /2009 09:06
Communiqué de presse


Au-delà de toutes les rancoeurs personnelles, de toutes les divergences qui ont pu se faire jour au sein de la gauche, l’enjeu de l’élection municipale de 2009 est clair. Les aixois ne doivent pas se tromper de combat : il s’agit de sortir Mme Joissains et son clan de la mairie d’Aix et la Communauté du Pays d’Aix. En matière de transport, de démocratie, de logement les 8 ans de mandats de Mme Joissains sont un échec. Nous devons pouvoir nous loger, nous déplacer et être respectés comme citoyens à Aix. Cela ne pourra se faire que par un renouvellement d’équipe municipale.

Comme je le souhaite depuis 3 ans une alliance de toute l’opposition est en train de se mettre en place. Son socle, la liste PS / Modem est constitué et l’on peut souhaiter que les diverses autres listes s’agrégeront au second tour à cette coalition, de M Salord aux écologistes jusqu’à la gauche de la gauche. C’est la seule voie pour gagner. C’est pourquoi j’appelle les aixois à soutenir dès le premier tour l’alliance PS / Modem et à voter pour la liste: Tous Ensemble Pour Aix. Pour que le clan Joissains ne soit plus qu’un mauvais souvenir pour les aixois.



Cyril Di Méo
Repost 0
29 juin 2009 1 29 /06 /juin /2009 22:12
Les vacances approchent. Moi je suis devenu fan cette année. C'est une revue décalée mais géniale. A lire absolument.

Couleur des rayures de la couverture : vert épinard
104 pages couleur et N&B, dos carré, sans publicité.
En kiosques, en librairies, et en vente à l’unité au prix de 6,80 euros.
En vente au format électronique (PDF) au prix de 4,50 euros

 

 Un numéro d’été « vert épinard » avec une double couverture, qui se promène dans un quadrilatère aux marges de Paris, qui apprend à « booster son développement commercial », qui teste les tests de l’été, qui présente Léon Calippe, qui calcule le prix du bikini divisé par deux, et qui n’est pas avare de pinard...

 Tigre 32 librairies Tigre 32 kiosques

Couverture en librairies (à gauche) : photo de Jean-Yvon Chassagne, vers 1950
Couverture en kiosques (à droite) : photo de Patrick Imbert, Eure-et-Loir, 2007

LE DOSSIER : Le quadrilatère

De l’Argonne à la Gironde, un quadrilatère déterminé arbitrairement, aux marges de Paris, a été livré au regard de quelques contributeurs réguliers du Tigre. Un dossier à la tonalité littéraire, qui sacrifie à la tradition du récit de voyage en zone non touristique.

REPORTAGE : Commerce

Une conférence-débat au titre alléchant : « Booster son développement commercial. Zoom sur les stratégies gagnantes », en un lieu alléchant : le Fouquet’s. Comment Le Tigre n’aurait-il pas mordu à un si bel hameçon ? Il en est revenu instruit sur « l’infidélité client », la chasse, l’élevage, l’Angleterre, Roland-Garros, l’humanisme, et surtout « la prédisposition génétique à la vente »...

 

L’INCROYABLE ALMANACH : pinard

Un almanach qui, après un, deux, trois, dix verres de vin, subit les effets de l’alcool : riant, parlant trop vite, trop fort, riant encore, vacillant, titubant, et sombrant. On y trinque, ivre mort, à la santé de Popeye, des épinards, des spinachs, de Spinoza, des épines, de l’épineux concours Lépine, et de l’art des mots en « ard »...

DOCUMENT : littérature

C’était un serrurier du nom de Léon Calippe, habitant en Picardie. Un de nos lecteurs a récupéré, dans une brocante, ses extraordinaires carnets. Ici, annotés pêle-mêle, des chansons, des maximes, des conseils pratiques et des événements politiques, où « Degaule » et « Kénédi » côtoient le petit chaperon rouge et « un veau un veau qui nous montrait son derrière fort beau »

LE MOUTON : le grand test de l’été : les tests de l’été !

Comme son nom l’indique, une parodie du Mouton, qui n’a de cesse de noyauter le Tigre...

 

+

PORTFOLIO PHOTO « Juste la mer » par Patrick Imbert | « Paysages contre nature » par Nicolas Havette | « Le jardin délaissé » par Aude Ben Haim

INTERVIEW GRAPHIQUE ce mois-ci : Isabelle Boinot

LA CHRONIQUE du dessinateur Killoffer

 +

ET TOUJOURS...les brèves d’Eric Chevillard, le portrait (ce numéro-ci : modèle), le dictionnaire infidèle de L’Amour, le décryptage de publicités (ce numéro-ci : la disjonction exclusive du Bikini et la morale des points fidélité), la chronique judiciaire, l’histoire de la presse, Allô conso, l’énigme policière à résoudre, des jeux, etc...

 

Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Coin Lecture et musique
commenter cet article
29 juin 2009 1 29 /06 /juin /2009 18:34
Voilà que Borloo (Président du parti radical valoisien) trouve le bon moment pour annoncer le passage de la LGV par les métropoles et donc non pas par le pays d'AIX. Ce qui devrait aider.... Maryse Joissains (radicale valoisienne..) dans sa campagne. Car à n'en pas douter elle va s'attribuer cette victoire...

LGV PACA: le tracé retenu

AFP
29/06/2009 | Mise à jour : 17:04
 

Le ministre de l'Ecologie, Jean-Louis Borloo, a annoncé que le tracé sud, dit des métropoles, passant par Marseille, Toulon et Nice, avait été retenu pour la Ligne Grande Vitesse du sud-est de la France (LGV PACA), selon un communiqué publié aujourd'hui.

"Sur la base du rapport qui vient de leur être remis (..) Jean-Louis Borloo et Dominique Bussereau (respectivement ministre de l'Ecologie et secrétaire d'Etat aux transports, ndlr)" ont fait part aux élus que "le scénario Métropoles du Sud desservant les agglomérations d'Aix-en-Provence, Marseille, Toulon et Nice est le mieux adpaté", disent-ils dans une lettre aux élus locaux."Il fait l'objet de l'accord des parties prenantes" et doit en conséquence "être retenu", ajoutent-ils.

En février dernier, Jean-Louis Borloo avait annoncé que la décision sur le tracé définitif de la ligne LGV PACA serait prise "au 30 juin".Deux tracés étaient en concurrence et divisaient les élus du Sud-Est. Celui qui a été abandonné, dit "nord", évitait Marseille et Toulon, en suivant l'A8 et traversait le Haut-Var jusqu'à Nice. Ce second tracé était moins onéreux, mais il ne desservait pas les grandes métropoles régionales et longeait la Sainte-Victoire, montagne aixoise rendue célèbre par Cézanne.

Repost 0
28 juin 2009 7 28 /06 /juin /2009 21:56
Alduy réélu..malgré des fraudes avérées..certes avec une opposition éclatée..mais bon ça fait froid dans le dos. Pour la population de telles pratiques  ne suffisent pas à disqualifier un candidat..La politique n'est décidemment pas une question de morale...on ne peut s'empécher de penser à Aix. Et de trembler...

Perpignan: Alduy "droit dans ses chaussettes"

 LePost

 Le 23 avril dernier, l'élection de Jean-Paul Alduy à la mairie de Perpignan a été annulée par le Conseil d'Etat, pour cause de "fraude à la chaussette". Ce soir, Jean-Paul Alduy a récupéré son siège de premier magistrat. Il est crédité de 54% des voix. Rappel des faits: En mars 2008, le président de ce bureau de vote, Georges Garcia, avait été mis en examen après avoir été surpris en possession de bulletins et d'enveloppes dissimulés dans ses poches et ses chaussettes. Des bulletins de vote du maire sortant UMP, Jean-Paul Alduy. Le tribunal administratif de Montpellier a annulé l'élection municipale de Perpignan, estimant que la fraude était bien avérée et que le faible écart de voix entre les deux candidats pouvait altérer la sincérité du résultat. L'auteur de la fraude, Georges Garcia, a de son côté été mis en examen pour fraude électorale.
Repost 0
28 juin 2009 7 28 /06 /juin /2009 13:49

Commencer en leader révolutionnaire pour finir en vulgaire marchandise. Décidemment le capitalisme est capable de tout. Et le pauvre Debord doit se retourner dans sa tombe. A quand le Debord en cannettes.


LE MONDE | 17.06.09 |


Bruno Racine, le président de la Bibliothèque nationale de France (BNF), a régalé 200 mécènes potentiels, lundi 15 juin, lors d'un dîner dans le hall des Globes. Les convives étaient incités à donner le plus d'argent possible afin d'acquérir les archives de Guy Debord, le chef de file du situationnisme. Selon M. Racine, ces archives constituent "un fonds unique sur les avant-gardes littéraires".

Mais les mécènes ne se sont pas bousculés. Près de 180 000 euros ont été levés, soit moins du dixième de la somme que la France doit réunir dans les deux ans et demi qui viennent. "C'est un bon début", a néanmoins estimé M. Racine, qui mise sur une conjoncture plus favorable à partir de 2010. La ministre de la culture - Christine Albanel était présente - pourrait faire grimper la cagnotte française en puisant dans le Fonds du Patrimoine. Mais des universités américaines, en particulier celle de Yale, sont en embuscade...

Pour allécher les convives, trois cahiers à spirale, deux à petits carreaux, un à grands carreaux, avec le trait rose qui sépare la marge, étaient exposés durant le dîner. Classés "Trésor national", ils forment le manuscrit de La Société du Spectacle, de Guy Debord. Le texte est surchargé d'annotations à l'encre bleue ou noire et se lit en suivant des paragraphes soigneusement numérotés, qui indiquent les pages du livre à venir.

Alain Beuve-Méry
Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Coin Lecture et musique
commenter cet article
26 juin 2009 5 26 /06 /juin /2009 13:36
Comment comprendre la crise sans être économiste .. C'est ludique, clair et précis. Encore une fois Jean Marie Harribey s'évertue à rendre accessible à tous ce que l'on veut réserver à quelques spécialistes. A lire. 'Surtout les pages entre le fables qui posent clairement la question de la valeur)

Ps mon préféré c'est le dialogue Keynes marx.




Jean-Marie Harribey
 
Raconte-moi la crise
 
Genre : Economie, social, politique
Format : 12x20,5
190 pages environ

ISBN : 978-2-35687-037-7

Prix de vente public : 14 € TTC
 
 
 
 
 
 
 
 
Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Coin Lecture et musique
commenter cet article