Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Qui je suis ?

Enseignant de sciences économiques et sociales

 

Marié, père de 2 enfants

 

Conseiler municipal d'opposition de 2001 à 2008

Militant socialiste

Engagé aux côtés d'Edouard Baldo

 

Photo CDM site campagne primaire 2014

Rechercher

Tracts

 

Premier tract de lancement de campagne

Présentation et axes de campagne link

 

Propositions moralisation vie politique aixoise

Moralisation link


Propositions urbanisme et devenir de la ville

Urbanisme link

Archives

Twitter

Ouvrage décroissance

La crise écologique est là. Même les plus sceptiques ne peuvent en douter. Réchauffement climatique, pollutions croissantes, cancers en hausse constante, extinction de plus en plus rapide des espèces, raréfaction des ressources pétrolières. Face à ces destructions engendrées par notre système économique devenu fou, certains écologistes s’opposent au développement durable et parlent de plus en plus de décroissance. Comme si c’était l’unique solution. Mais la décroissance n’est pas seulement une remise en cause de la dépendance énergétique de notre système économique. Derrière ce mot vague de décroissance se cache une idéologie plus vaste aux alternatives plus que discutables. Au nom de l’anti-occidentalisme, de la critique du progrès et de la rationalité, nombre de décroissants défendent des thèses inquiétantes, sur la critique de la modernité, la place des femmes, la démographie, la respiritualisation de la société. C’est cette face cachée de la décroissance qu’explore cet ouvrage.

 Cyril Di Méo, élu et militant écologiste à Aix-en-Provence est aussi enseignant de Sciences Economiques et Sociales.

 «Cyril Di Méo grâce à la connaissance approfondie qu’il a à la fois des écrits des grands ancêtres de l’écologie politique et de ceux de la mouvance décroissanciste inscrit ce courant dans une histoire longue, en identifiant les origines et le cheminement de cette pensée. Il montre précisément la gravité des implications du discours décroissant, notamment vis-à-vis des pays du Sud et des femmes. Un ouvrage sans concession, mais aussi sans dérapages, Cyril Di Méo s’en tient toujours très précisément aux faits, aux écrits pour étayer ses conclusions. Il conclut d’ailleurs son ouvrage en indiquant que « l’écologie doit faire le pari de l’intelligence de la raison ». Et c’est bien ce à quoi il s’attelle fort utilement avec ce livre ». 

 Guillaume Duval, Rédacteur en chef d'Alternatives Economiques.

   ISBN: 2-296-01224-8

 Achat en ligne

http://www.amazon.fr/gp/product/2296012248/ref=sr_11_1/171-1636061-8438610?ie=UTF8

http://www.harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=21965

13 octobre 2013 7 13 /10 /octobre /2013 09:45

 

 

votez le 13

Repost 0
5 octobre 2013 6 05 /10 /octobre /2013 14:58

Nouvelle prise de parole en public ce matin au marché du centre. J'ai écouté et répondu aux questions des aixois.

stand up centre ville

 

 

stand up centre ville3

 

 

 

Repost 0
5 octobre 2013 6 05 /10 /octobre /2013 14:50
Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Gauche aixoise
commenter cet article
4 octobre 2013 5 04 /10 /octobre /2013 09:08

 

Je me réjouis de découvrir ce matin que notre campagne de clean tag menée depuis quelques semaines à Aix a inspiré Marie Arlette Carlotti. Les Marseillais ont trouvé ce matin de nombreux tag propres dans leur ville.

 

clean tag carlotti

 

clean tag 2014 carlotti

 

Comme nous à Aix, Marie Arlette Carlotti a voulu dénoncer une ville sale au sens ..propre... mais aussi au sens figuré. Elle entend comme nous dénoncer une ville minée par le clientélisme. Nous nous retrouvons dans ces primaires dans ce message essentiel :pour faire respirer Aix et Marseille il est temps de faire le ménage.

clean tag Rotonde

 



clean tag fontaines Allées provençales7

 

Opérations Clean tag à Aix link

Repost 0
2 octobre 2013 3 02 /10 /octobre /2013 16:32

 

Bonjour

 

 

Pour une réappropriation collective de l’espace public, je continué mes prises de parole et les séries de questions/réponses avec les Aixois. J’étais samedi 28 au Jas de Bouffan et samedi après midi au centre ville, et ce lundi 30 au marché d’Encagnane. Les sujets suivant ont été évoqués : sécurité, culture, jeunesse,  quartier du Jas, cannabis, métropole, toilettes publiques.

 

stand up jas de bouffan

 

En voici le résumé  :

 

Question du public : Que ferez vous pour la sécurité à Aix ?

 

Ma réponse : Aix n’est pas une ville connaissant une aussi grande insécurité que Marseille, mais nous sommes quand même dans une situation qui se dégrade pour certains quartiers de plus en plus abandonnés. La police municipale dysfonctionne : c’est une armée mexicaine avec une douzaine de sous directeurs pour quatre vingt agents…Elu maire, je remettrai de l’ordre dans cette gestion.  J’affecterai une partie des services de police municipaux aux maires de secteurs pour qu’ils puissent faire de l’îlotage. Je reverrai aussi les horaires de travail des policiers municipaux qui, aujourd’hui, ne sont quasiment plus présents la nuit. J’imposerai le travail en commun entre police municipale et police nationale, qui se concurrencent et ne se coordonnent pas. Mais la sécurité c’est aussi un travail de terrain et de prévention C’est pourquoi, je remettrai en route le Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD) que Mme Joissains a mis enterré.

 

stand up encagnane2

 

 

Question du public : A Aix la culture est faite pour qui ? Pourquoi on ne fait rien pour nous au Jas ?

 

Ma réponse : Aix a une vision assez élitiste de la culture. Elle aide beaucoup les grands équipements et les grandes structures, elle fait peu pour les pratiques amateures et pour l’aide à la création. Quand on voit le gâchis d’équipements comme La Fonderie, toujours fermée, de la salle du Bois de L’Aune sous utilisée…c’est assez rageant ! Je crois qu’il faut redynamiser ces équipements de proximité. Il faut aussi enfin créer une salle de spectacle de 3000 places, où pourront se tenir des concerts de musique actuelle. L’idéal serait que cet équipement héberge aussi des salles de répétition pour l’aide à la création. La mairie pourrait aussi créer un « pass culture » qui fournirait aux jeunes créateurs une aide juridique et une aide à la diffusion.

 

Question du public : Que pouvez vous faire pour le Jas, qui a la taille d’une grande ville mais qui est sous-équipée et délaissée ?

 

Ma réponse : Aujourd’hui, le quartier du Jas est abandonné comme beaucoup de quartiers. Des équipements existent mais sont sous-utilisés : salle des Cèdres, salle des Amandiers et salle du Bois de l’Aune. Faute de faire confiance aux habitants, la municipalité Joissains gâche l’opportunité de faire de ces équipements le socle d’un tissu social et associatif vivant.

 

Pour le cas particulier du Jas, son problème majeur est qu’il manque d’une «  centralité », un lieu qui soit le noyau du quartier. Cela pourrait être assez simple. On pourrait faire, comme dans certaines villes, une halle là où se tient le marché, avec, tout autour, quelques salles collectives et un centre social digne de ce nom… Car aujourd’hui ce qui se passe au Château de l’Horloge est une honte ! C’est, me semble t-il, un véritable cœur de village qu’il faut créer, en concertation avec les habitants, afin de redynamiser un quartier qui a la chance d’avoir de nombreux espaces verts et des parcs (souvent mal entretenus). Quant aux équipements sportifs, ils profitent peu aux habitants du quartier…comme on peut le voir avec le  tennis….

 

stand up encagnane3

 

 

 

Question du public : Etes vous pour la dépénalisation du cannabis

 

Ma réponse : Ce sujet n’est pas au pouvoir du maire. Mais ma position personnelle sur le sujet est qu’il faut un usage contrôlé du cannabis. Pour certains, le cannabis est un produit dangereux. Mais ces cas sont rares, et aujourd’hui la plupart des consommateurs en font un usage modéré et festif. On pourrait se satisfaire de la situation actuelle de relative tolérance judiciaire, si la consommation ne s’accompagnait pas d’un trafic considérable laissé aux trafiquants et aux délinquants. Quand on voit les violences marseillaises, il est clair qu’une grande partie d’entre elles viennent des conflits mafieux pour le contrôle de cet immense marché. Pour casser la rente des trafiquants et assainir les quartiers gangrenés par ces réseaux, je crois que l’Etat devrait  réfléchir à une production et à une distribution légalisées et encadrées, comme l’alcool et le tabac.  Mais le maire d’Aix n’aura aucun pouvoir sur ce sujet.

 

 

 

 

 

Question du public : Etes vous pour la métropole ?

 

Ma réponse : « En matière de transport, de cohésion urbaine, de développement économique nous avons besoin de la Métropole. Le pouvoir du maire d’Aix dans la Métropole va être faible. Maryse Joissains nous a tiré une balle dans le pied avec ce dossier. Il y aura 13 ou 14 conseillers de la majorité municipale aixoise sur les 230 conseillers métropolitains. Maryse Joissains a bloqué, bloqué… et comme d’habitude, elle s’est pris la vague sur la tête : nous serons sous-représentés dans la future assemblée. La Métropole va nous coûter cher : 10 à 15 % du budget de l’agglomération vont sauter au nom de la Métropole. Sur un budget de 450 millions d’euros, je pense que la métropole va nous priver de 30 à 40 millions de budget. Et il y aura davantage de prélèvements sur les ménages du pays d’Aix, notamment à travers la taxe d’enlèvement des ordures ménagères. Pour que la Métropole soit bénéfique à Aix, il faudra que le futur maire obtienne de la Métropole des investissements bénéficiant à Aix : la RD9, le redéploiement hors du centre ville de l’hôpital, la gare TGV, la Duranne, la desserte ferroviaire de la zone d’activité des Milles, une salle de spectacle de musiques actuelles etc... Il faudra un maire qui projette Aix dans la Métropole.

 

stand up rotonde

 

Question du public : Il n’y a pas de WC publics à Aix. Et ceux qui existent comme ceux du Palais de Justice ferment tôt. Que ferez vous  pour ce sujet ?

 

Ma réponse : Certaines villes italiennes ont adopté une mesure très efficace. La municipalité confie à certains bars la fonction de toilettes publiques. Ces bars, sélectionnés pour la propreté de leurs toilettes et leur emplacement, disposent sur leur devanture d’une affiche « toilettes publiques ». Les touristes ou habitants d’Aix pourraient alors gratuitement les utiliser. En échange, la ville indemniserait ces commerces, parce qu’ils prendraient en charge une mission de service public.

 

Question du public : Pourquoi ne peut on pas trier ses déchets à Aix comme dans toutes les autres villes de France ?

 

Ma réponse : La gestion des déchets relève de la communauté du Pays d’Aix (CPA). Effectivement aujourd’hui la moitié des aixois ne sont pas touchés par le tri sélectif et ce particulièrement dans le centre ville. C’était pourtant une des missions principales de la communauté du Pays d’Aix. Sur ce dossier encore la présidente de la CPA a failli. Elle a préféré saupoudrer les associations du pays d’Aix pour des activités périphériques plutôt que de prendre à bras le corps un dossier traité correctement dans d’autres grandes villes qu’elles soient de gauche ou de droite. C’est encore un manque de volonté et d’efficacité et de volonté politique.

 

 

En vous attendant pour mes prochaines prises de parole en public, dont le calendrier sera disponible sur ce site.

 

 

Bien à vous

 

Cyril Di Méo

Repost 0
29 septembre 2013 7 29 /09 /septembre /2013 22:08

Pour préparer la parution du vendredi 27 septembre

 

interview provence

Repost 0
24 septembre 2013 2 24 /09 /septembre /2013 22:02

 

Bonjour

 

 

Avec mes tags propres, j’ai montré la saleté et l’état d’abandon de l’espace public à Aix. Je ne me résigne pas  à cette dégradation. Pour une réappropriation collective de l’espace public, j’ai lancé ce samedi une démarche de prise de parole en public et d’échange avec les passants.

 

J’ai présenté en direct sur la place Jeanne d’Arc, samedi dernier entre 15h30 et 17h, certains aspects de mon programme pour le redressement de notre ville en matière de logement, de transport et j’ai répondu à toutes les questions. Voici le résumé de quelques échanges : propreté, transport, Apple store, crèches, quartiers…

 

stand up lancement

 

Question du public : Comment pourrez vous rendre la ville vraiment plus propre ?

 

Ma réponse : La ville d’Aix est aujourd’hui assez sale au sens… « propre ». Et plus on s’éloigne du centre ville plus c’est flagrant. Elu maire, je défendrai le rattachement d’une partie des personnels du nettoiement aux mairies de quartier afin d’avoir une réponse et un service de proximité. Il faudra aussi améliorer les conditions de travail des personnels, si l’on veut des résultats. Les salariés du nettoyage travaillent dans des conditions indignes parfois à la limite des règles de sécurité, et souvent avec un matériel obsolète.

 

 

Question du public : Comment améliorerez vous la vie des quartiers aujourd’hui délaissés?

 

Ma réponse : Les quartiers sont aujourd’hui abandonnés. Il n’y en a que pour le centre ville.

Mon projet est de  créer des lieux de rassemblements collectifs pour les habitants qui veulent se réunir de manière associative, sportive, culturelle  ou festive doivent être construits quand ils n’existent pas. Mais certains équipements doivent être « ranimés » en les confiant aux habitants comme par exemple La salle du bois de l’aune, la salle des Cèdres etc.. Il faut faire confiance aux habitants des quartiers et les associer via des conseils de quartiers à l’animation des espaces publics des quartiers.

 

stand up2

Question du public : Que pensez-vous de la construction d’un Apple Store sur la place de la Rotonde ?

 

Ma réponse : Je considère comme une hérésie que l’on vende un terrain public dans un endroit aussi symbolique et central que la Rotonde pour y faire un Apple Store. J’aurai préféré un équipement collectif au service des aixois et de la vie sociale plutôt qu’un temple de la marchandise, qui aurait pu trouver sa place dans les Allées Provençales mais pas là, au lieu le plus emblématique d’Aix ! Mais cela va de pair avec la pratique très libérale de Mme Joissains de privatiser le patrimoine municipal : immeubles classés de la rue Pierre et Marie Curie, Hôtel de Caumont, et maintenant La Rotonde. Cette municipalité préfère décidément spéculer plutôt qu’investir.

 

stand up 1

 

Question du public : Comment peut- on améliorer les transports à Aix ?

 

Ma réponse : En augmentant l’offre de transport collectif (voie ferrée Aix/ Les Milles vers Gardanne et Marseille, bus à haute qualité de service entre le centre et le Jas de Bouffan, gare routière déconcentrée, pistes cyclables en site propre là où il faut protéger les cyclistes contre les voitures).

Il y a beaucoup à faire mais cela prendra du temps, de la volonté et une vision à long terme de ce qu’on veut pour Aix dans la future métropole marseillaise.

stand up 4

 

Question du public : Que ferez vous pour les crèches ?

 

Ma réponse : C’est un dossier sensible. Aix manque de places en crèche. Il faudra donc une politique offensive de la petite enfance. Mais le problème est celui de la future Délégation de Service Public des crèches qui devra bientôt être renouvelée. Quand on voit comment la ville a géré récemment le cas de la délégation des bus à  Kéolis, il y a de quoi être inquiet pour les crèches, car le moins-disant social est la norme à Aix. Ce seront alors les salariés et les usagers qui trinqueront. Elu maire, j’étudierai les conditions d’une reprise en régie des crèches municipales.

 

stand up 3

 

En vous attendant pour mes prochaines prises de parole en public dont le calendrier sera disponible sur ce site.

 

 

Bien à vous

 

Cyril Di Méo

Repost 0
8 septembre 2013 7 08 /09 /septembre /2013 23:17

 

 

 

clean tag fontaines Allées provençales7

 

  Site tags propres link


clean tag fontaines Allées provençales2

 

clean tag fontaines Allées provençales3

Repost 0
4 septembre 2013 3 04 /09 /septembre /2013 18:35

 

 

Bonne nouvelle année à mes amis juifs.

 

Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Humeurs
commenter cet article
22 août 2013 4 22 /08 /août /2013 16:43

 

Face à la présence de "quelques" "corrections" dans ma présentation biographique sur le site national des primaires, et après plusieurs demandes de correction restées sans réponse, j'ai saisi le 17 aout la Haute Autorité des Primaires pour obtenir la publication du texte initial.


 

1) Texte initial envoyé et correspondant au nombre de caractères demandés

 

« Agé de 38 ans, marié et père de deux enfants, j’ai effectué mes études à Aix en Provence, ville où j’enseigne depuis une quinzaine d’année les sciences économiques et sociales au Lycée Militaire d’Aix.

 

Soucieux des questions écologiques, j’ai travaillé longuement sur les problèmes de pollution et de transports dont notre ville souffre. J’ai d’ailleurs réussi à faire annuler le Plan de Déplacement Urbain (PDU) du pays d’Aix au tribunal administratif tant il n’était pas respectueux de l’environnement. J’ai aussi écrit un ouvrage et de nombreux articles sur la question écologique.

 

Présent sur la liste de Jean François Picheral en 2001, j’ai siégé comme conseiller municipal d’opposition de 2001 à 2008. Période pendant laquelle j’ai mené un combat permanent contre la maire sortante, son népotisme, son immobilisme urbain et ses valeurs proches de celles de Marine Le Pen.

 

Depuis 2006, je défends l’idée d’une primaire de l’opposition à Aix, pour régénérer démocratiquement des appareils politiques à bout de souffle et abandonner les pratiques d’apparatchiks et de clientélisme.

 

Constant et fidèle à mes valeurs, je défends depuis 2001 une opposition sans concession au système Joissains au nom de valeurs écologiques, progressistes et laïques. Depuis une dizaine d’année, je préconise une large union de l’opposition allant du centre à la gauche de gauche, équipe fédérée par un projet ambitieux de redressement en matière de logement, de transport, et de solidarité pour redonner un nouveau souffle urbain à notre ville.

C’est cette nouvelle respiration démocratique, urbaine et solidaire que je propose aux aixois. De l’AIR !
 

2) Texte du site "réécrit" sur le site national des primaires  http://www.lesprimairescitoyennes.fr/aix-en-provence/cyril-di-meo


« Cyril Di Méo Candidat de Aix-en-Provence

Cyril Di Méo étudie à Aix en Provence, ville où il enseigne depuis une quinzaine d’année les sciences économiques et sociales au Lycée Militaire d’Aix.

Soucieux des questions écologiques, il a longuement travaillé sur les problèmes de pollution et de transports, écrit un ouvrage et rédigé de nombreux articles sur ces enjeux.

Présent sur la liste de Jean François Picheral en 2001, il siège comme conseiller municipal d’opposition de 2001 à 2008.

Depuis une dizaine d’année, il milite en faveur d’un projet de redressement en matière de logement, de transport, et de solidarité pour redonner un nouveau souffle urbain à la ville d’Aix »

http://www.lesprimairescitoyennes.fr/aix-en-provence/cyril-di-meo

 

Pour ceux qui aiment jouer au jeu des sept erreurs...

 

 

Les réponses sont

Disparitions :

1)    Mon âge de moins de 40 ans !

2)    Mes deux enfants

3)    La bataille juridique et l’obtention de l’annulation du PDU du Pays d’Aix.

4)    La critique sans compromission du système Joissains dès 2001

5)    La proposition d’une primaire municipale ouverte dès 2006

6)    La critique des pratiques clientélistes et des méthodes d’apparatchiks du PS local

7)    La proposition d’une large alliance du centre à la gauche de gauche


Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Gauche aixoise
commenter cet article