Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Qui je suis ?

Enseignant de sciences économiques et sociales

 

Marié, père de 2 enfants

 

Conseiler municipal d'opposition de 2001 à 2008

Militant socialiste

Engagé aux côtés d'Edouard Baldo

 

Photo CDM site campagne primaire 2014

Rechercher

Tracts

 

Premier tract de lancement de campagne

Présentation et axes de campagne link

 

Propositions moralisation vie politique aixoise

Moralisation link


Propositions urbanisme et devenir de la ville

Urbanisme link

Archives

Twitter

Ouvrage décroissance

La crise écologique est là. Même les plus sceptiques ne peuvent en douter. Réchauffement climatique, pollutions croissantes, cancers en hausse constante, extinction de plus en plus rapide des espèces, raréfaction des ressources pétrolières. Face à ces destructions engendrées par notre système économique devenu fou, certains écologistes s’opposent au développement durable et parlent de plus en plus de décroissance. Comme si c’était l’unique solution. Mais la décroissance n’est pas seulement une remise en cause de la dépendance énergétique de notre système économique. Derrière ce mot vague de décroissance se cache une idéologie plus vaste aux alternatives plus que discutables. Au nom de l’anti-occidentalisme, de la critique du progrès et de la rationalité, nombre de décroissants défendent des thèses inquiétantes, sur la critique de la modernité, la place des femmes, la démographie, la respiritualisation de la société. C’est cette face cachée de la décroissance qu’explore cet ouvrage.

 Cyril Di Méo, élu et militant écologiste à Aix-en-Provence est aussi enseignant de Sciences Economiques et Sociales.

 «Cyril Di Méo grâce à la connaissance approfondie qu’il a à la fois des écrits des grands ancêtres de l’écologie politique et de ceux de la mouvance décroissanciste inscrit ce courant dans une histoire longue, en identifiant les origines et le cheminement de cette pensée. Il montre précisément la gravité des implications du discours décroissant, notamment vis-à-vis des pays du Sud et des femmes. Un ouvrage sans concession, mais aussi sans dérapages, Cyril Di Méo s’en tient toujours très précisément aux faits, aux écrits pour étayer ses conclusions. Il conclut d’ailleurs son ouvrage en indiquant que « l’écologie doit faire le pari de l’intelligence de la raison ». Et c’est bien ce à quoi il s’attelle fort utilement avec ce livre ». 

 Guillaume Duval, Rédacteur en chef d'Alternatives Economiques.

   ISBN: 2-296-01224-8

 Achat en ligne

http://www.amazon.fr/gp/product/2296012248/ref=sr_11_1/171-1636061-8438610?ie=UTF8

http://www.harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=21965

1 novembre 2009 7 01 /11 /novembre /2009 15:20

En quelques mots clairs tout est dit. En esperant que pour une fois les aixois réussiront à arrêter le sacage de notre ville par le clan Joissains.

       

Déclaration du collectif pour l'amenagement des quartiers sud et la protection de la campagne aixoise.


Face à la campagne de désinformation à propos de la révision simplifiée de POS concernant la zone des Bornes, au Montaiguet, nous, Aixois, avons décidé de saisir l’opinion sur le dossier de la délocalisation de la polyclinique Rambot (P.P.R).

Ne reproduisons pas les erreurs du dossier de la gare routière !


Animés par le même souci, la défense du seul intérêt général, nous contestons la révision simplifiée aux Bornes, en nous fondant sur les motifs objectifs suivants :

sur le droit : étant donné les éléments qui nous ont été communiqués au cours de la procédure, si la polyclinique était construite aux Bornes, ce ne serait qu’après des décisions judiciaires, au terme d’un processus long et complet ;

sur les atteintes à l’environnement : circulation, nuisances, destruction d’espaces naturels, patrimoniaux et agricoles ne font pas de ce projet un projet écologiquement soutenable ;

sur le bouleversement apporté à l’économie générale du POS : trop de révisions simplifiées de POS ont été imposées sans réelle concertation ni vision d’ensemble.


C’est pourquoi nous exigeons le gel de tous les aménagements dans les quartiers Sud en attendant l’établissement du PLU qui fixera les grandes orientations de l’urbanisme pour l’avenir d’Aix-en-Provence.

 

 

CIQ Luynois, CIQ Luynes-Malouesse,

CIQ des chemins de La Blaque et Mazargues, CIQ Les Milles,

CIQ Saint Jérôme-Cuques, CIQ Encagnane, CIQ du Pigonnet

CIQ Pont des Trois-Sautets, CIQ des Trois-Pigeons,

Association des Amis du Montaiguet et du Pont de l’Arc


Repost 0
1 novembre 2009 7 01 /11 /novembre /2009 12:55
Un sondage lance la campagne et donne les premiers rapports de force de l'élection en PACA. L'UMP en l'état est dans les choux. Voilà une bonne nouvelle. L'ultra droitier Mariani ne convainc pas (et peu le connaissent). Deuxième nouvelle de taille le PS et surtout Vauzelle sont vraiment haut (très très haut ..surtout par rapport au ps national  ?). La stature de l'homme semble s'imposer et les affaires ne pas l'éclabousser. Bonne nouvelle, la région a de fortes chances en cas de triangulaire voire même de duel de rester à gauche. Oufff.



Côté extrême droite Le Pen tire son dernier coup et c'est entre deux.. Loin de l'écroulement mais loin du faste d'antan, 13 %. Laissons le mourir de sa belle mort.  Mais où sont passés ses électeurs ? L'UMP ne semblant pas en profiter ? On aimerait bien avoir quelques enquêtes statistiques sur le sujet. De son côté Bompard et sa ligue du Sud ne sont pas connus et se ramassent, 1 %. L'opération division de l'extrême droite fait un flop.. pour l'instant. L'alliance des nationalistes du MPF et des régionalistes des identitaires peu cohérente idéologiquement ne rassemble pas dans ces milieux.

 Côté écolo la performance des Verts est décevante eux qui se voyaient  suite aux européennes ravir le leadership à Vauzelle...on en est (très) loin. Et ce d'autan plus que la liste écolo de Miran tire très bien son épingle du jeu avec 5 % d'intention de vote. Le lancement de campagne de Vichnievsky sur la gestion morale de la région, contre Vauzelle et non sur des thématiques écolo fait flop... Vauzelle a une bonne image.. et les rêves de faire une opération "main propre " en PAca...est à côté de la plaque.  De plus quand on retrouve 31 kg de Plutonium  (juste de quoi faire 6 bombes atomiques..) en "trop" à Cadarache c'est surement plus important que la gestion de M Vauzelle pour les habitants de la région...Les Miran and Co labourent eux le terrain environnemental depuis des années. A 13 % ils devraient bien s'en tirer.. à condition que Vauzelle pardonne les attaques du lancement de campagne.

Côté extrême gauche les choses sont plus périlleuses. Le NPA fait 1 % LO 2 % et le Front de Gauche 3 % ...La bérezina.. Alors que le groupe communiste à la région est un des plus importants, les communistes sont en passe de perdre toute représentation en PACA. Le changement est énorme. (les autres composantes de la majorité doivent se lécher les babines en regardant les places qui se libèrent). Aussi on ne voit pas les élus PCF se faire harakiri . Il y a donc fort à parier que la consigne nationale de liste Front de gauche autonome du PS soit rejettée en Paca... Car si une telle autonomie était votée on pourrait parier sur de nombreux départs du PCF au PS... (les communistes ne sont pas tous suicidaires). Surtout que certains élus communistes n'ont pas des mauvais bilans. Chaud chaud (surtout en interne du Ps) donc en perspective.

Côté centriste le Modem s'en tire avec 7 % et s'éloigne de la barre fatidique des 5 % qui le reléguerait au banc des politiques régionales. Une bonne nouvelle pour FX de Peretti qui joue là une de ses dernières cartes car une contre performance après ses échecs aixois successifs lui serait fortement dommageable. Les rumeurs de changement de tête de liste vont donc s'arrêter et le Modem va pouvoir lancer sa campagne tranquillement. Même si la possible défection de CAp 21 PACa soulève des tempètes en son sein... C'est vrai que quelques demis points peuvent compter beaucoup. En tout cas l'effondrement de la gauche de gauche lui ouvre un boulevard s'il fait 5 %.

Enfin tout ne fait que commencer..

Paca : Vauzelle fait la course en tête et devance Mariani

Aliette de Broqua, correspondante à Marseille
29/10/2009 

Le baromètre Opinionway-Fiducial donne le candidat UMP perdant au premier comme au second tour.

La partie sera difficile en Provence-Alpes-Côte d'Azur pour Thierry Mariani, qui vient d'être choisi pour porter les couleurs de l'UMP en mars prochain. Même si les responsables de l'UMP soulignent que Paca est à droite, le parti du président détenant toutes les grandes villes de la région et 36 sièges de députés sur 40, le baromètre OpinionWay Fiducial pour Le Figaro -LCI pronostique la victoire de la gauche.

Selon ce sondage, le président socialiste sortant Michel Vauzelle, 65 ans, serait vainqueur au second tour en triangulaire (50 % contre 37 % pour Thierry Mariani et 13 % pour Jean-Marie Le Pen), comme en duel (56 % contre 46 % pour Thierry Mariani).

On comprend mieux le manque d'enthousiasme de Thierry Mariani à partir au combat après le retrait d'Hubert Falco. Un précédent sondage commandé fin septembre par l'UMP et resté secret arrivait au même résultat final, mais donnait alors le parti présidentiel en tête au premier tour (avec 31 à 34 %).

Le baromètre OpinionWay donne une nette avance au premier tour à Vauzelle, crédité de 31 % des intentions de vote, devant Mariani (24 %). Le président du Front national, qui mène sans doute son dernier combat électoral, obtient 12 %, ce qui lui permettrait de se maintenir au second tour.

 

Le seul, avec Le Pen, à bénéficier d'une forte notoriété

La juge Laurence Vichnievsky, tête de liste des Verts, obtient 13 %, alors qu'elle subit la concurrence de Patrice Miran pour l'Alliance écologiste indépendante (5 %). Elle devance le MoDem François-Xavier de Peretti (7 %) et Jean-Marc Coppola, chef de file du Front de gauche (4 %). Le maire d'Orange, Jacques Bompard, en délicatesse avec Philippe de Villiers et qui vient de nouer une alliance avec les Identitaires, n'obtient que 1 %.

Certes, pour le moment, seul Vauzelle a débuté sa campagne. Il y a deux semaines, il a gravi avec une troupe de militants la montagne de Lure, haut lieu de la Résistance. Et il enchaîne les prises de positions, sur les services publics, le nom de la région qu'il veut changer, l'utilisation des fonds régionaux ou les frais engagés pendant la présidence française de l'UE…

De plus, après deux mandats à la tête de la collectivité, il est le seul, avec Le Pen, à bénéficier d'une forte notoriété. La division de la gauche ne lui nuit visiblement pas. Pourtant, la juge Vichnievsky a lancé un pavé dans la mare en rappelant l'affaire de détournements de fonds qui mine la région et en soulignant son exigence d'« éthique, exemplarité et respect du droit ». L'UMP, pour sa part, a pris son temps pour désigner son champion.

La commission nationale d'investiture a attendu le 26 octobre pour trancher. Et il faudra encore attendre une dizaine de jours pour que les têtes de liste départementales soient choisies. Le député du Vaucluse va devoir rattraper le retard, mais risque d'être handicapé par sa fonction de représentant spécial de la France pour l'Afghanistan et le Pakistan. L'UMP mise sur sa jeunesse (51 ans) et sur son profil droitier pour mordre sur l'électorat d'extrême droite.

Repost 0
31 octobre 2009 6 31 /10 /octobre /2009 09:05

Suite au décès de M Obino les éléctions cantonales vitrollaises se rejouent.

Comme nous l'apprend le blog de Didier Hacquart http://didier-hacquart.over-blog.com la candidature écologiste  du docteur Souvet a été repoussée. Les Verts aixois et 13 ont rejeté ce candidat d'ouverture. Pour lui préférer un obscur militant aixois J P Hopp. Annick Delhaye encore à la manoeuvre a empéché que ce médecin soit candidat d'Europé Ecologie sur le canton. Surement trop écolo pour la dame....Mais jusqu'à quand va t'elle nuire aux écologistes en Paca ??

Pour ceux qui connaissent pas ce médecin....

  Pierre Souvet : président de l'ASEF élu médecin de l'année par la revue Impact médecine - Décembre 2008


Pierre Souvet : président de l'ASEF élu médecin de l'année par la revue Impact médecine - Décembre 2008
Président de l'Association Santé Environnement France, le Dr Pierre Souvet, cardiologue, se bat depuis 2006 pour faire connaître l'impact de la pollution environnementale sur la santé.
Son engagement vient d'être couronné par nos lecteurs.


Extrait de l'article :
« Je suis content. c'est une reconnaissance des confrères pour notre démarche et un encouragement à continuer nos actions ». L’homme au fort accent du Sud jubile : il vient d’être élu médecin de l’année par les lecteurs d’impact médecine. A 52 ans, le docteur Pierre Souvait est une figure médiatique. Émissions de télévision, radios locales, articles de presse, forums de discussions sur la Toile… Malgré un emploi du temps médical chargé, ce cardiologue de Vitrolles est toujours disponible pour les journalistes. Ce matin-là, il vient d’achever une émission sur France 5. A chaque occasion il délivre le même message. « En vingt-cinq ans, le nombre de cancers a doublé. Les allergies ont elles aussi été multipliées par deux en seulement dix ans et les maladies cardio-vasculaires ont largement augmenté ainsi que les troubles de la fécondité. La relation entre cette explosion des maladies et l’environnement est maintenant une évidence. Mais le lien santé environnement est insuffisamment pris en compte en France ».
Ce natif d’Avignon, devenu médecin pour être « utile », travaille à quelques encablures de l’étang de Berre. « Chaque jour, en voyant la pollution atmosphérique, je me demandais pourquoi personne ne faisait rien », confie-t-il.
C’est après avoir vu le film d’Al Gore que ce petit-fils de marchand de vélos a pris les choses en mains. En tandem avec un chirurgien orthopédiste pédiatre d’Aix, il a créé en décembre 2006 l’association Santé Environnement Provence (ASEP), devenue aujourd’hui l’association Santé Environnement France (ASEF) (1). En deux ans il a réussi à fédérer plus de 1000 professionnels de santé. PCB, amiante, ondes électromagnétiques, incinérateurs, antennes-relais ou téléphone portable… Il aborde chacun de ces sujets avec la rigueur scientifique qui le caractérise. « Le rapport Bio-initiative agréé par l’agence européenne de l’environnement a mis en garde contre l’usage du téléphone portable.
Pourquoi attendre pour donner des bons conseils d’utilisation ? » Il n’est pas pour autant question de supprimer les téléphones portables. « N’allons pas revenir au tam-tam, je me base sur des études scientifiques pour comprendre les risques et promouvoir la prévention. Il s’agit d’utiliser le progrès en toute intelligence. »
Autre coup d’éclat du docteur Souvet and Co : les PCB. « Nous avons constaté que les poissons étaient contaminés, la pêche interdite : et l’homme alors ? ». C’est lui qui a fait venir, avec son complice le Dr Patrice Halimi, les riverains du Rhône pour connaître leur contamination au PCB. Une première étude d’imprégnation au PCB de ses habitants a été lancée avec l’association WWF. Avec des résultats concluants, poussant ainsi le gouvernement a commander une étude de plus grande envergure. « Même si notre échantillon est limité, justifie-t-il, nous avons fait notre travail d’alerte. c’est aux pouvoirs publics de prendre le relais fermement et rapidement. »

(…)


---
Article complet à télécharger ci-dessous au format pdf.

---
Voir également :

- Dangers des champs électromagnétiques de la téléphonie mobile : O²Zone TV - interview du Dr Souvet - 28/06/2008

- Dangers du portable: l’appel des médecins : le JDD - 15/06/2008

- Une association de médecins tire la sonnette d'alarme sur les dangers des CEM - Colloque à Aix en Provence 07/02/2008 - VIDEO

- Infos scientifiques > Avis et analyses

- Appels de médecins ou d'experts
Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Gauche aixoise
commenter cet article
30 octobre 2009 5 30 /10 /octobre /2009 13:26

Lu dans le Figaro

Paca : Vauzelle fait la course en tête et devance Mariani

Aliette de Broqua, correspondante à Marseille
29/10/2009 

Le baromètre Opinionway-Fiducial donne le candidat UMP perdant au premier comme au second tour.

La partie sera difficile en Provence-Alpes-Côte d'Azur pour Thierry Mariani, qui vient d'être choisi pour porter les couleurs de l'UMP en mars prochain. Même si les responsables de l'UMP soulignent que Paca est à droite, le parti du président détenant toutes les grandes villes de la région et 36 sièges de députés sur 40, le baromètre OpinionWay Fiducial pour Le Figaro -LCI pronostique la victoire de la gauche.

Selon ce sondage, le président socialiste sortant Michel Vauzelle, 65 ans, serait vainqueur au second tour en triangulaire (50 % contre 37 % pour Thierry Mariani et 13 % pour Jean-Marie Le Pen), comme en duel (56 % contre 46 % pour Thierry Mariani).

On comprend mieux le manque d'enthousiasme de Thierry Mariani à partir au combat après le retrait d'Hubert Falco. Un précédent sondage commandé fin septembre par l'UMP et resté secret arrivait au même résultat final, mais donnait alors le parti présidentiel en tête au premier tour (avec 31 à 34 %).

Le baromètre OpinionWay donne une nette avance au premier tour à Vauzelle, crédité de 31 % des intentions de vote, devant Mariani (24 %). Le président du Front national, qui mène sans doute son dernier combat électoral, obtient 12 %, ce qui lui permettrait de se maintenir au second tour.

 

Le seul, avec Le Pen, à bénéficier d'une forte notoriété

La juge Laurence Vichnievsky, tête de liste des Verts, obtient 13 %, alors qu'elle subit la concurrence de Patrice Miran pour l'Alliance écologiste indépendante (5 %). Elle devance le MoDem François-Xavier de Peretti (7 %) et Jean-Marc Coppola, chef de file du Front de gauche (4 %). Le maire d'Orange, Jacques Bompard, en délicatesse avec Philippe de Villiers et qui vient de nouer une alliance avec les Identitaires, n'obtient que 1 %.

Certes, pour le moment, seul Vauzelle a débuté sa campagne. Il y a deux semaines, il a gravi avec une troupe de militants la montagne de Lure, haut lieu de la Résistance. Et il enchaîne les prises de positions, sur les services publics, le nom de la région qu'il veut changer, l'utilisation des fonds régionaux ou les frais engagés pendant la présidence française de l'UE…

De plus, après deux mandats à la tête de la collectivité, il est le seul, avec Le Pen, à bénéficier d'une forte notoriété. La division de la gauche ne lui nuit visiblement pas. Pourtant, la juge Vichnievsky a lancé un pavé dans la mare en rappelant l'affaire de détournements de fonds qui mine la région et en soulignant son exigence d'« éthique, exemplarité et respect du droit ». L'UMP, pour sa part, a pris son temps pour désigner son champion.

La commission nationale d'investiture a attendu le 26 octobre pour trancher. Et il faudra encore attendre une dizaine de jours pour que les têtes de liste départementales soient choisies. Le député du Vaucluse va devoir rattraper le retard, mais risque d'être handicapé par sa fonction de représentant spécial de la France pour l'Afghanistan et le Pakistan. L'UMP mise sur sa jeunesse (51 ans) et sur son profil droitier pour mordre sur l'électorat d'extrême droite.

Repost 0
29 octobre 2009 4 29 /10 /octobre /2009 08:58
En Paca les Verts sont en train de bloquer la stratégie de rassemblment orchestrée par Laurence Vichnievsky... Les discussions avec CAp 21 paca seraient ainsi bloquées ....empéchant d'ouvrir réellement portes et fenetres. C'est bien dommage mais peu étonnant. Le phénomène semble être national.

EUROPE-ECOLOGIE

Cohn-Bendit critique l'attitude des Verts

NOUVELOBS.COM | 29.10.2009 | 08:18

Le leader écologiste reproche aux responsables Verts de contribuer "à l'échec collectif à structurer" le rassemblement Europe Ecologie en limitant l'ouverture.

Daniel Cohn-Bendit critique le comportement des Verts. (Reuters)

Daniel Cohn-Bendit critique le comportement des Verts. (Reuters)

Daniel Cohn-Bendit a dénoncé l'attitude des VertsEurope-Ecologie créé pour les Européennes autour des Verts et de personnalités non Vertes et jugé que leur comportement venait "renforcer notre échec collectif à structurer" le mouvement écologiste.
Dans un courriel envoyé mardi à des responsables des Verts et d'Europe-Ecologie que s'est procuré l'AFP, "Dany", en convalescence après une opération de la hanche, estime que "certains 'Verts' paniquent à l'idée de voir émerger une force organisationnelle concurrente".
"Ils tentent alors de redéfinir Europe-Ecologie à leur manière : 'oui à l'ouverture mais gérée, encadrée et limitée par nous les Verts'. Une attitude qu'illustre à merveille Jean-Vincent Placé (secrétaire national adjoint des Verts, ndlr) quand il se dit 'preneur' de toute proposition de candidat pour l'ouverture. Autrement dit, 'les Verts', personnifiés par Jean-Vincent Placé, 'prennent' et 'décident'", poursuit-il.

concernant le rassemblement

Difficultés pour rassembler


Pour "Dany", cette attitude "vient indubitablement renforcer notre échec collectif à structurer les comités locaux d'Europe-Ecologie", "à rassembler tant les personnalités que les non-encartés et à donner à la composante non-verte d'Europe-Ecologie une quelconque réalité organisationnelle".
Selon le leader écologiste, "le degré d'ouverture des listes régionales dépend donc essentiellement de deux facteurs : d'un côté de l'intelligence, de la lucidité et du bon-vouloir des Verts et, de l'autre, de la capacité argumentative du canal historique d'Europe-Ecologie" (Yannick Jadot, Jean-Paul Besset, Pascal Durand ou José Bové).

L'ovni Europe-Ecologie


"Quant à la secrétaire nationale des Verts, Cécile Duflot, elle est le point cardinal raisonnable et conscient de la nécessité d'une unité d''Europe Ecologie-Les Verts'", souligne le co-président des Verts au Parlement européen.
"Dany va finir par faire du mal au rassemblement en opposant Verts et non-Verts", déplore un Verts, proche de la direction.
Avant de mener le débat "difficile et fondamental sur l'avenir définitif de l'Ovni 'Europe Ecologie-les Verts'", "nous avons la responsabilité commune de mener à bien l'aventure des régionales autour de trois maximes : 'rassembler, ouvrir, se respecter'", écrit encore Daniel Cohn-Bendit.

(Nouvelobs.com avec AFP)
Repost 0
27 octobre 2009 2 27 /10 /octobre /2009 15:51

http://quartierdurable.blogspot.com
link
Repost 0
27 octobre 2009 2 27 /10 /octobre /2009 15:42
Un nouveau site.. pour une fois la politique de caniveau d'Aix..aura un blog adéquat...

http://poubelle-la-vie.over-blog.com link


Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Aixo-Blogosphère
commenter cet article
22 octobre 2009 4 22 /10 /octobre /2009 21:51

Lu dans le Figaro.

Laurence Vichnievsky, la carte éthique des Verts en Paca 

Aliette de Broqua - Correspondante à Marseille
22/10/2009 
La magistrate Laurence Vichnievsky a notamment instruit l'affaire Elf avec Eva Joly, laquelle l'a convaincue de s'engager en politique.
La magistrate Laurence Vichnievsky a notamment instruit l'affaire Elf avec Eva Joly, laquelle l'a convaincue de s'engager en politique. Crédits photo : SIPA

La magistrate a été désignée tête de liste Europe-Ecologie aux élections régionales de mars prochain, en PACA.

Les Verts sont-ils devenus les messieurs propres de la politique en Provence-Alpes-Côte d'Azur ? Ils viennent de se choisir pour tête de liste la magistrate parisienne Laurence Vichnievsky. Celle-ci s'est fait connaître en enquêtant sur le financement présumé occulte du Parti communiste et en mettant en examen Robert Hue. Elle a aussi instruit l'affaire Elf avec Eva Joly, élue en juin dernier députée européenne sur la liste Europe-Ecologie. Désormais avocat général au parquet de la cour d'appel de Paris, Laurence Vichnievsky devait représenter le ministère public au procès en appel de l' Erika ouvert le 5 octobre. Mais depuis l'annonce de sa candidature, elle s'est désistée. «Eva Joly m'a contactée. Elle m'a demandé de réfléchir à un engagement politique. À l'époque, je travaillais à fond sur le dossier Erika. Mais on ne peut pas continuer à vivre comme on a vécu jusqu'à présent. Cela a provoqué mon engagement », explique la magistrate qui bénéficie désormais d'un «emploi du temps aménagé» pour commencer à faire campagne. À partir de janvier, elle prendra des vacances.

 

Pas d'alliance au premier tour

L'irruption de la magistrate à la tête de la liste des Verts, actuels alliés du président socialiste de la région Michel Vauzelle, n'est peut-être pas anodine. En effet, la justice enquête actuellement à Marseille pour «détournement de fonds», à propos de l'attribution par la région de subventions à des associations. Une quinzaine de personnes ont déjà été mises en examen dont l'ancien directeur de cabinet de Vauzelle, l'ancien directeur général des services et un proche de la députée Sylvie Andrieux, à l'époque en charge de la politique de la Ville au conseil régional. D'autres mises en examen devraient intervenir.

Dans ce contexte, Laurence Vichnievsky souligne son exigence d'«éthique, exemplarité et respect du droit !». «J'observe qu'il y a beaucoup de saupoudrage, une politique de guichet, sans qu'il y ait des objectifs. C'est un peu à la demande. Ce n'est pas une bonne manière de gérer. On voudrait proposer plus de rigueur», assène-t-elle.

Car la magistrate, novice en politique, affirme : «On est là pour gagner et pour gérer». Mais avec qui ? «On va discuter avec le PS mais aujourd'hui, c'est trop tôt», indique-t-elle en précisant qu'une chose est sûre, elle ne se rapprochera pas de la droite. Et le MoDem ? «On lance un appel au rassemblement mais il n'y aura pas d'alliance d'appareil au premier tour ni avec le MoDem ni avec un autre parti.» Et au second tour ? «On verra ce que disent les électeurs au premier. À partir de là, on verra ce que l'on fait», répond-elle.

Michel Vauzelle, qui avait réussi en 1998 et 2004 à unir dans la «coalition de l'olivier» l'ensemble de la gauche, et qui prône à nouveau le plus large rassemblement, risque de se sentir un peu seul. Comme les Verts, les communistes pourraient ne pas repartir au combat avec lui. Ces derniers sont en effet tentés de s'allier au premier tour avec le Parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon, comme lors des européennes où ils avaient recueilli 5,9 % des suffrages en Paca.

 

PS Comment les élus Verts Paca qui ont participé de la gestion de PACA et soutenu sans aucune opposition publique sur ses méthodes Michel Vauzelle,  vont ils pouvoir faire de la lutte contre la corruption leur axe central de campagne...et dénoncer ses pratiques non éthiques.. et les "affaires" ? En plus la barre est mise haut car  dans La Provence Laurence Vichnievsky annonce qu'elle refusera de faire alliance avec toute personne mise en examen... (esperons que Sarkozy ne lit pas ces journaux et ne donnera aucune consigne ..) En tout cas on attend avec impatience de voir...car ça pourrait être saignant.  En tout cas les élus Verts  (qui n'ont pas tous à rougir de leur bilan)  vont surement pas laisser Laurence Vichnievsky  continuer ainsi...sous peine de se faire harakiri et de se priver de toute alliance de second tour et de toute vice présidence...

Ps2  En tout cas on souhaite bonne chance à Laurence Vichnievsky. C'est un coup d'air frais pour l'écologie en PACA. Et le combat s'amorce avec panache.


Repost 0
22 octobre 2009 4 22 /10 /octobre /2009 12:38
Radio Zinzine va disparaitre....Voilà un bel outil militant qui disparait. Même si on ne partage pas toujours ses positions on peut saluer son travail.

ps Toute correlation entre cette disparition et  le comportement de certains acteurs de cette radio lors des dernières municipales est évidemment  fortuite. La gauche aixoise est une grande famille dans laquelle vous le savez règne la Fraternité...

Fin d'une radio sur Aix

Sauvons radio Zinzine à Aix-en-Provence !

Depuis 1998, radio Zinzine Aix-en-Provence (association «Aix-Ensemble ») offre un relais de l’expression sociale et culturelle des acteurs citoyens du Pays d’Aix.

Depuis septembre 2003, elle occupe des locaux au 8 rue de la Molle, gracieusement mis à dispositions par le Conseil Général des Bouches-du-Rhône.

Brusquement, en septembre 2009, le Conseil Général nous a ordonné de quitter les lieux sans nous proposer d’autres locaux pour continuer à assurer notre mission.

La diversité, et la qualité de nos programmes ont toujours été au service de l’expression démocratique et citoyenne du Pays d’Aix et de la région PACA.

La décision du Conseil Général, signe l’arrêt de mort de radio Zinzine à Aix-en-Provence, ainsi que le licenciement de son dernier salarié. Cette décision est incompréhensible !

En signant cette pétition, je soutiens la seule radio libre d’Aix-en-Provence afin qu’elle dispose de locaux sur Aix-en-Provence, lui permettant de poursuivre ses activités.



Sauvons radio Zinzine à Aix-en-Provence !

 

 Radio ZINZINE

Radio Zinzine Aix : 8 rue de la molle

13100 Aix-en-Provence Tel: 04.42.23.05.33

aix-ensemble@wanadoo.fr

 www.radiozinzineaix.org
Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Gauche aixoise
commenter cet article
15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 13:14

On pourrait en rire s'il ne s'agissait du risque nucléaire...

ps et puis comme c'était en juin...on est rassuré tout est rentré dans l'ordre depuis ces 4 mois écoulés....

Dormez tranquilles le CEA s'occupe de tout.

La Provence

Incident nucléaire à Cadarache : plus de plutonium que prévu


Publié le jeudi 15 octobre 2009

L'ASN a suspendu le démantèlement d'un atelier de technologie de plutonium

Le centre Cadarache est implanté à Saint-Paul-Lez-Durance.

L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a classé au niveau 2 sur l'échelle internationale de gravité des événements nucléaires, qui en compte 7, un incident survenu sur le site nucléaire du Commissariat à l'énergie atomique (CEA) à Cadarache (Bouches-du-Rhône).

Dans un communiqué publié mercredi, l'ASN indique avoir été avertie la semaine dernière par le CEA de l'incident survenu au mois de juin dernier sur l'Atelier de technologie du plutonium, qui est à l'arrêt définitif et en cours de démantèlement.

Le CEA a signalé des dépôts de plutonium supérieurs à ses prévisions sur ce site exploité par Areva. "Evalués à environ 8 kg pendant la période d'exploitation de l'installation, les dépôts récupérés à ce jour sont, selon le CEA, de l'ordre de 22 kg et le CEA estime que la quantité totale pourrait s'élever à près de 39 kg", indique l'ASN dans un communiqué.

L'ASN précise avoir "suspendu les opérations de démantèlement dans l'installation et soumis leur reprise à son accord préalable".

Selon l'autorité, "l'incident n'a eu aucune conséquence" même si "la sous-estimation de la quantité de plutonium a conduit à réduire fortement les marges de sécurité prévues à la conception pour prévenir un accident de 'criticité', dont les conséquences potentielles pour les travailleurs peuvent être importantes".

Le risque dit de criticité est défini comme le risque de démarrage d'une réaction nucléaire en chaîne lorsqu'une masse de matière fissile trop importante est rassemblée au même endroit.

Le ministre de l'Ecologie, Jean-Louis Borloo, a réclamé "la transparence la plus complète" sur cet incident et dit regretter "profondément qu'un tel délai se soit écoulé entre la découverte de cette situation et sa déclaration".

"Cette transparence et cette exigence de sécurité sont les conditions incontournables de la fourniture d'électricité d'origine nucléaire. Elles seront respectées
", a-t-il ajouté dans un communiqué.

Greenpeace a accusé pour sa part "Areva et le Commissariat à l'énergie atomique (CEA) d'être incapables de gérer le plutonium". "Nous estimons que la découverte, à Cadarache, de plusieurs kilos de plutonium ayant échappé à tout inventaire constitue une des situations les plus graves et les plus critiques que l'on ait pu rencontrer dans une installation nucléaire depuis longtemps", déclare dans un communiqué Yannick Rousselet, responsable de Greenpeace France.

Repost 0