Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Qui je suis ?

Enseignant de sciences économiques et sociales

 

Marié, père de 2 enfants

 

Conseiler municipal d'opposition de 2001 à 2008

Militant socialiste

Engagé aux côtés d'Edouard Baldo

 

Photo CDM site campagne primaire 2014

Rechercher

Tracts

 

Premier tract de lancement de campagne

Présentation et axes de campagne link

 

Propositions moralisation vie politique aixoise

Moralisation link


Propositions urbanisme et devenir de la ville

Urbanisme link

Archives

Twitter

Ouvrage décroissance

La crise écologique est là. Même les plus sceptiques ne peuvent en douter. Réchauffement climatique, pollutions croissantes, cancers en hausse constante, extinction de plus en plus rapide des espèces, raréfaction des ressources pétrolières. Face à ces destructions engendrées par notre système économique devenu fou, certains écologistes s’opposent au développement durable et parlent de plus en plus de décroissance. Comme si c’était l’unique solution. Mais la décroissance n’est pas seulement une remise en cause de la dépendance énergétique de notre système économique. Derrière ce mot vague de décroissance se cache une idéologie plus vaste aux alternatives plus que discutables. Au nom de l’anti-occidentalisme, de la critique du progrès et de la rationalité, nombre de décroissants défendent des thèses inquiétantes, sur la critique de la modernité, la place des femmes, la démographie, la respiritualisation de la société. C’est cette face cachée de la décroissance qu’explore cet ouvrage.

 Cyril Di Méo, élu et militant écologiste à Aix-en-Provence est aussi enseignant de Sciences Economiques et Sociales.

 «Cyril Di Méo grâce à la connaissance approfondie qu’il a à la fois des écrits des grands ancêtres de l’écologie politique et de ceux de la mouvance décroissanciste inscrit ce courant dans une histoire longue, en identifiant les origines et le cheminement de cette pensée. Il montre précisément la gravité des implications du discours décroissant, notamment vis-à-vis des pays du Sud et des femmes. Un ouvrage sans concession, mais aussi sans dérapages, Cyril Di Méo s’en tient toujours très précisément aux faits, aux écrits pour étayer ses conclusions. Il conclut d’ailleurs son ouvrage en indiquant que « l’écologie doit faire le pari de l’intelligence de la raison ». Et c’est bien ce à quoi il s’attelle fort utilement avec ce livre ». 

 Guillaume Duval, Rédacteur en chef d'Alternatives Economiques.

   ISBN: 2-296-01224-8

 Achat en ligne

http://www.amazon.fr/gp/product/2296012248/ref=sr_11_1/171-1636061-8438610?ie=UTF8

http://www.harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=21965

1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 15:10

 

Félicitations à notre camarade Lucien Alexandre Castronovo et à sa tenacité.

 

On lit sur le site compte public la nouvelle suivante.

Le Conseil d’Etat soulève une grossière erreur dans l’affaire du contrat d’Alain Joissains à Aix-en-Provence

27 février 2013 16 h 18 min 

Le Conseil d’Etat vient d’annuler l’arrêt de la cour administrative d’appel de Marseille qui avait rejeté le recours de Lucien Alexandre Castronovo tendant à l’annulation du contrat portant recrutement d’Alain Joissains. Une erreur grossière commise par les juges d’appel…

Conseil d'Etat

Conseil d’Etat – © Belleuvre

Le Conseil d’Etat vient d’annuler l’arrêt de la cour administrative d’appel de Marseille qui avait rejeté le recours de  Lucien Alexandre Castronovo tendant à l’annulation du contrat portant recrutement d’Alain Joissains, ancien maire, en qualité de collaborateur de cabinet de la députée maire UMP d’Aix-en-Provence, Maryse Joissains-Masini, signé le 18 avril 2001 et, ensemble, ses deux avenants en date des 23 août 2001 et 24 octobre 2002.

Le requérant avait obtenu gain de cause devant le tribunal administratif de Marseille. Le conseiller municipal d’opposition reprochait alors au contrat litigieux « d’avoir donné lieu à une rémunération globale brute de 475 778 euros sur sept ans au lieu de 307 972 euros, soit un surpassement de 167 806 euros ».

Une dénaturation grossière des pièces du dossier

Dans sa décision rendue le lundi 25 février 2013, le juge administratif suprême a estimé que les juges d’appel avait « dénaturé les pièces du dossier » en considérant, pour annuler le jugement dudit tribunal, que le mémoire de la ville d’Aix-en-Provence présenté devant ce dernier contenait des éléments nouveaux. Alors même que ledit mémoire « se bornait à demander au tribunal administratif de préciser le moyen soulevé d’office » et donc que ce mémoire « ne comportait ni élément de fait, ni élément de droit nouveau susceptible d’influer sur la solution du litige porté devant le tribunal ». La commune d’Aix-en-Provence est, par ailleurs, condamnée à verser 3 000 euros à M. Castronovo au titre des frais de justice. Les sages du Palais-Royal ont renvoyé l’affaire devant la cour administrative d’appel de Marseille.

Pas d’intérêt suffisant pour agir

Dans cette affaire, par des délibérations du conseil municipal notamment en date du 21 décembre 2000, du 17 mai 2001 et du 7 mars 2002 a été décidée la création de quatre puis de cinq emplois de collaborateurs de cabinet avec les indices afférents de rémunération. En exécution des délibérations précitées, l’emploi de collaborateur de cabinet en cause a été pourvu par le contrat passé le 18 avril 2001 entre le maire d’Aix-en-Provence et Alain Joissains et les avenants à ce contrat ont été pris en vertu des mêmes délibérations.

Dans son arrêt n° 08MA05273 du 7 juin 2011, la cour administrative d’appel de Marseille avait jugé que Lucien Alexandre Castronovo « ne soutient nullement que ces actes ont été signés en méconnaissance des compétences du conseil municipal ». Ainsi, avaient estimé les juges d’appel, le requérant ne justifiait pas d’un intérêt suffisant lui donnant qualité pour agir à leur encontre.

Réf. : 3e sous-section jugeant seule – 9h30 – req. 351427
Rapporteur public : Emmanuelle Cortot-Boucher - Rapporteur : Anne Egerszegi
Avocats aux conseils : SCP Celice, Blancpain, Soltner – Me Haas

 

Repost 0
26 février 2013 2 26 /02 /février /2013 15:24

 

 

cesarini

Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Gauche aixoise
commenter cet article
24 février 2013 7 24 /02 /février /2013 20:58

 

  C'est avec délice que j'ai lu récemment "La fin du village" . Pourtant les ouvrages de Le Goff d'habitude je n'en suis pas fan tant il s'est spécialisé dans la dénonciation réactionnaire (de gauche ??) des effets néfastes de mai 68 et de son esprit libéral-libertaire...comme si l'anticapitalisme de mai 68 avait produit le néolibéralisme. Thèse qui ne m'a jamais convaincue.

 

Mais là il s'agit de (presque) tout autre chose, l'analyse ethnographique de la disparition des solidarités communautaires villageoises dans un village de Lubéron.


Un village que je connais bien pour y avoir beaucoup traîné dans mon adolescence dans les années 90 pour y suivre mes camarades du lycée de Pertuis. C'est donc avec un petit pincement au coeur que j'ai lu l'ouvrage. 

 

Jean Pierre Le Goff y décrit l'arrivée massive de classes moyennes et supérieures ayant complètement déstructuré l'équilibre foncier local. Il y montre aussi l'introduction d'une économie résidentielle qui vide le village de ses anciennes coutumes et le transforme en cité dortoir. La fin de la solidarité de bistrot, la fin des liens militants ouvriers qui créaient la morale républicaine et socialiste. Car ce que montre LeGoff c'est la montée de l'individualisme et du consumérisme.  

La nature est transformée en parc d'attraction géré par des technocrates abscons (la parc du Lubéron), des associations culturelles où l'on vient consommer de l'épanouissement personnel (le New age), de la culture mondialisée et de la spiritualité en pack... Tout y est individualisé même l'accès (la chasse) aux subventions et le travail social. Le Goff y décrit aussi l'isolement dans le pavillonnaire et le résidentiel en nous dressant le portrait tragique des femmes de cadre... Il y décrit aussi l'importation de curés polonais et leur décalage avec une société complètement déchristianisée...

 

On lit donc cet ouvrage avec passion et on comprend mieux comment ce village ouvrier centré sur la vannerie s'est transformé. On comprend mieux les mutations politiques de ce lieu sous le coup des mutations sociologiques. On savoure son talent littéraire pour moquer le ridicule de certaines pratiques culturelles et spirituelles..... Et on arrive à comprendre un peu la nostalgie de Le Goff quant à ces anciennes solidarités ouvrières fondant le socialisme municipal remplacées par une idéologie mortifère de l'épanouissement personnel .

 

fin village

Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Coin Lecture et musique
commenter cet article
15 février 2013 5 15 /02 /février /2013 13:28
En 2010, les habitants de Provence-Alpes-Côte d'Azur ont fait le choix de renouveler leur confiance en Michel Vauzelle. À ses côtés, en tant que Vice-Présidente de la Région, et avec la majorité régionale, nous avons fait le choix d'une politique volontariste qui bénéficie à nos territoires.
Après ces trois premières années de mandat, je vous propose de dresser ensemble un bilan de l'action régionale pour Aix-en-Provence. J'ai le plaisir de vous inviter, avec les Conseillers régionaux aixois et du Pays d'Aix, à une réunion de présentation des actions et des partenariats le

Mercredi 20 février à 18h
Salle Voltaire
11, rue des Muletiers - Aix-en-Provence

Gaëlle Lenfant

Vice-présidente du Conseil Régional PACA
Déléguée à la jeunesse, aux solidarités,

Prévention et sécurité, Lutte contre les discriminations

Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Gauche aixoise
commenter cet article
13 février 2013 3 13 /02 /février /2013 22:06

 

salman-rushdie-en-2010-andrew-winning-reuters

Je ne suis pas très objectif avec Salman Rushdie car je suis fan intégral. Mais là il nous livre encore une merveille. Avec son autobiographie, cet enfant de presque minuit, nous ouvre les portes de son intimité et de son histoire familiale qui est romanesque, jusqu'à l'origine de son nom.... Il nous raconte aussi sa vie d'immigré en grande Bretagne et sa rencontre du racisme quotidien. Il nous permet de comprendre la génèse de nombre de ses ouvrages ( dont le premier des enfants de minuit qui est sa merveille). On découvre comment et quand ont il été écrits, avec quelles contraintes éditoriales et avec quel état d'esprit. On a presque l'impression de redécouvrir et relire ses ouvrages. Quel bel exercice de dévoilement et de vérité. Quel plaisir de faire le voyage dans cette oeuvre magnifique guidé par son auteur.


Dans cet ouvrage on suit aussi et surtout la traque que les Iraniens vont organiser contre lui. Et l'on voit avec quelle lacheté répondent nombre d'Etats européens (surtout la grande Bretagne) aux pressions iraniennes. Salman nous guide dans les méandres de son enfermement et de son combat pour se libérer de cette fatwa. Dans ses angoisses et ses combats, dans ses amours et ses peines. C'est passionnant. On y découvre les horreurs des médias, députés et dirigeants anglais qui s'attaquent à lui et relayent les prires propos des intégristes mulsulmans en GB. On y voit les lachetés du monde littéraire....et nombre d'autres turpitudes.Mais on y découvre les mécanismes européens de la solidarité de quelques auteurs...le combat de certains dirigeants français et américains.


Une leçon de littérature tout autant que de politique.

 

A lire et relire.

 

Mais le combat n'est pas fini

http://bibliobs.nouvelobs.com/actualites/20121012.OBS5563/l-institut-du-monde-arabe-censure-une-video-sur-rushdie.html link

Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Coin Lecture et musique
commenter cet article
12 février 2013 2 12 /02 /février /2013 21:00

Je vous invite à signer la pétition pour des primaires citoyennes à Aix

 

http://www.cap2014aix.org link


 

cap2014noir

Appel pour des Primaires Municipales ouvertes à Gauche à Aix-en-Provence.

Nous, habitant-e-s et citoyen-ne-s Aixois constatons tous les jours la dégradation des conditions de vie dans notre ville : logement, circulation, pollution, insécurité… Aix va mal pour les plus fragiles : les jeunes, les personnes modestes, les classes moyennes et les plus âgés. Cette situation est appelée à se dégrader encore ; les principaux documents de programmation urbaine de notre territoire, Schéma de Cohérence Territoriale, Plan Local de l’Urbanisme ou Plan de Déplacement Urbain n’ayant pas été mis en place. Les dysfonctionnements du réseau de bus, de la police municipale, de l’office HLM pour ne prendre que les cas les plus récents, montrent que notre ville est mal gérée, sans transparence ni réelle démocratie.

Face à ce constat inquiétant, nous devons, au nom de l’égalité, de la justice, de la solidarité, donner un nouvel élan à notre Ville et créer les conditions de l'alternance. Pour lancer une dynamique de reconquête de notre ville, l’opposition doit organiser une véritable mobilisation démocratique. Les primaires Citoyennes nous semblent être l’outil le plus efficace pour lever ce souffle régénérateur. Aussi, nous appelons les partis de la majorité présidentielle et de toute la gauche dont les écologistes à organiser une primaire municipale ouverte à Aix pour désigner celui ou celle, qui nous l’espérons, deviendra le futur maire d’Aix en Provence. Il est temps de rendre le pouvoir aux Aixois et de les mobiliser en les associant à une campagne préélectorale de grande ampleur.

Une primaire de gauche ouverte permettra de dépasser les méfiances de la population Aixoise vis-à-vis des appareils politiques. Elle associera le savoir faire et l’expérience des militants à l’exigence de démocratie locale de tous nos concitoyens. Elle atténuera aussi les querelles et dissidences internes aux partis en assurant que tous les candidats à la primaire soutiendront le vainqueur. Pour l’élection présidentielle ce sont presque 8000 Aixois qui sont venus voter à la primaire en contribuant à lancer la dynamique des campagnes présidentielles et législatives (avec le succès que l’on sait). Les primaires seront donc l’occasion d’une nouvelle alliance entre tous les démocrates Aixois qui refusent de voir leur ville s’enfoncer dans un dysfonctionnement chronique et souhaitent construire une ville plus juste et solidaire.

De plus l’organisation d’une primaire locale, de par la rigueur organisationnelle qu’elle nécessite, démontrera le sérieux d’une opposition prête à gérer dans la transparence et à relever les défis de notre ville afin de lui assurer l’avenir qu’elle mérite.

Les primaires seront l’occasion d’une confrontation d’opinions sur la base d’un projet et d’un programme partagé permettant la diffusion la plus large possible des propositions des candidats. Les Primaires offriront ainsi à la l’opposition Aixoise une véritable dynamique pour emporter la mairie et porter enfin la voix des démocrates Aixois.

Grâce à cette primaire nous remettrons les citoyens Aixois au cœur des décisions et de la gestion de cette ville.


Nous, citoyens Aixois, appelons donc tous les partis de Gauche à s’unir et à organiser ensemble une primaire ouverte aux municipales de 2014 sur Aix en Provence.

Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Gauche aixoise
commenter cet article
11 février 2013 1 11 /02 /février /2013 18:26

 

primaire martine

Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Gauche aixoise
commenter cet article
11 février 2013 1 11 /02 /février /2013 15:13

 

vautour pétrole

Repost 0
10 février 2013 7 10 /02 /février /2013 21:17

 

 

Publié le dimanche 10 février 2013 à 20H03 dans La Provence

Le compte de campagne de Maryse Joissains (UMP) pour l'élection législative de juin dernier a été rejeté par la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques. On lui reproche l'origine de certains fonds utilisés pour la campagne, notamment son indemnité de frais de représentation de mandat de député.

Le Conseil constitutionnel est saisi de l'affaire : il pourrait la frapper l'inéligibilité.


http://www.laprovence.com/actu/politique-en-direct/maryse-joissains-encourt-lineligibilite



Repost 0
9 février 2013 6 09 /02 /février /2013 10:02

 

Celle qui a géré avec talent la police municipale, l'office Hlm, le resau de bus a été candidate à des élections législatives. Elle a géré ses comptes de campagne... avec le même talent.

 

Mais la CNCCFP n'a pas trouvé ça génial...et a priori demander au conseil constitutionnel de les rejeter... avec une petite sanction d'inéligibilité en bonus  parait il.

 

Quel talent...


Repost 0