Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Qui je suis ?

Enseignant de sciences économiques et sociales

 

Marié, père de 2 enfants

 

Conseiler municipal d'opposition de 2001 à 2008

Militant socialiste

Engagé aux côtés d'Edouard Baldo

 

Photo CDM site campagne primaire 2014

Rechercher

Tracts

 

Premier tract de lancement de campagne

Présentation et axes de campagne link

 

Propositions moralisation vie politique aixoise

Moralisation link


Propositions urbanisme et devenir de la ville

Urbanisme link

Archives

Twitter

Ouvrage décroissance

La crise écologique est là. Même les plus sceptiques ne peuvent en douter. Réchauffement climatique, pollutions croissantes, cancers en hausse constante, extinction de plus en plus rapide des espèces, raréfaction des ressources pétrolières. Face à ces destructions engendrées par notre système économique devenu fou, certains écologistes s’opposent au développement durable et parlent de plus en plus de décroissance. Comme si c’était l’unique solution. Mais la décroissance n’est pas seulement une remise en cause de la dépendance énergétique de notre système économique. Derrière ce mot vague de décroissance se cache une idéologie plus vaste aux alternatives plus que discutables. Au nom de l’anti-occidentalisme, de la critique du progrès et de la rationalité, nombre de décroissants défendent des thèses inquiétantes, sur la critique de la modernité, la place des femmes, la démographie, la respiritualisation de la société. C’est cette face cachée de la décroissance qu’explore cet ouvrage.

 Cyril Di Méo, élu et militant écologiste à Aix-en-Provence est aussi enseignant de Sciences Economiques et Sociales.

 «Cyril Di Méo grâce à la connaissance approfondie qu’il a à la fois des écrits des grands ancêtres de l’écologie politique et de ceux de la mouvance décroissanciste inscrit ce courant dans une histoire longue, en identifiant les origines et le cheminement de cette pensée. Il montre précisément la gravité des implications du discours décroissant, notamment vis-à-vis des pays du Sud et des femmes. Un ouvrage sans concession, mais aussi sans dérapages, Cyril Di Méo s’en tient toujours très précisément aux faits, aux écrits pour étayer ses conclusions. Il conclut d’ailleurs son ouvrage en indiquant que « l’écologie doit faire le pari de l’intelligence de la raison ». Et c’est bien ce à quoi il s’attelle fort utilement avec ce livre ». 

 Guillaume Duval, Rédacteur en chef d'Alternatives Economiques.

   ISBN: 2-296-01224-8

 Achat en ligne

http://www.amazon.fr/gp/product/2296012248/ref=sr_11_1/171-1636061-8438610?ie=UTF8

http://www.harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=21965

17 septembre 2007 1 17 /09 /septembre /2007 08:39

Un peu d'humour urbain.

PS merci à Philippe pour la photo.

Ps En fait Chorro et Gallese ont surement raison de ne pas  faire des pistes cyclables à Aix, ça semble tellement dangereux comme activité.

Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Humeurs
commenter cet article
16 septembre 2007 7 16 /09 /septembre /2007 21:09

Pour que l'écologie soit présente dans le débat des futures municipales aixoises je lance un nouveau site . Vous y trouverez ce qui ne peut se faire sur ce blog;

- Un contrat écologique pour le Pays d'Aix à signer en ligne.

- Deux forums de discussion sur les dossiers du pays d'Aix et sur la stratégie politique des municipales. (soyez indulgents il y a quelques réglages encore à faire).

- Des dossiers sur les grands thèmes écologiques du Pays d'Aix.

- Des sondages en ligne sur l'actualité locale.

-Des propositions fortes pour écologiser Aix ( on mettra ça en ligne début octobre)

http://www.cyrildimeo.fr

Ps et puis comme ça je vous embéterai plus avec ma vie privée que j'étale dans ce blog, et qui va voir un heureux évènement en octobre... ( Et comme j'ai envie de pouvoir faire, à cette occasion) quelques posts qui seront surement décalés dans une élection municipale, il vaut mieux deux lieux ce blog plus perso et plus tourné vers mes humeurs ... et un site politique de campagne).

Bon surf.

http://www.cyrildimeo.fr

 

Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Aixo-Blogosphère
commenter cet article
15 septembre 2007 6 15 /09 /septembre /2007 18:01

Hier à la verrerie se tenait la présentation du festival du film de l'environnement. 70 personnes y assistaient.

Ce fut l'occasion d'entendre les discours des acteurs politiques qui soutenaient la manifestation.

Je noterai juste le discours complétement creux de Mme Larnaudie qui a essayé de nous faire croire qu'elle était une grand défenseur de l'environnment et de l'eau (puisque c'était le thème) dans le pays d'Aix. C'était assez pathétique.

Car la ville d'Aix et la CPa n'ont rien fait pour l'eau. Ont ils incités les agriculteurs de la CPA à passer à des techniques et des cultures plus économes en eau ? (le blé et le maîs dans la vallée de la Durance c'est de moins en moins pertinent) ? Non ? La ville d'Aix a t'elle arrêté de laver ses rues à l'eau ? Rien n'a bougé dans les services de nettoiement des rues. La ville d'Aix a t'elle modifié les plantations de ses rond points et jardins publics pour économiser l'eau..? Non. On continue à engazonner et arroser sans limite les terres plein..( par exemple encore avant hier le carrefour Mourret était inondé...)

La ville d'Aix a t'elle lancé une campagne d'économie d'eau dans les comportements des aixois ? NON.. La ville a t'elle cet été pris des arrêtés pour limiter l'arrosage, le lavage des voitures cet été ..??? Non. La proximité du canal de Provence semble et la relative abondance d'eau semble dédouaner les acteurs locaux de toute action sur cette ressource globale.

Alors eau secours quand Patricia Larnaudie s'exprime c'est vraiment à se noyer et ça rame dur.

 

Repost 0
14 septembre 2007 5 14 /09 /septembre /2007 18:25

Incroyable on nous rabache à longueur de journée qu'il faut une tolérance zero pour ceux qui ne respectent pas la loi. Jusque là on se dit pourquoi pas. Mais on apprend cette semaine que "

Bruxelles ne saisira pas la justice européenne au sujet de la pollution des eaux bretonnes par les nitrates. Michel Barnier, le ministre de l’Agriculture a fina­lement réussi à convaincre Stavros Dimas, le commis­saire européen en charge de l’Environnement, de sa bonne volonté. La décision doit être officiellement prise demain lors de la réunion hebdomadaire de l’exécutif européen.
La France voit ainsi s’éloigner l’importante menace qui pesait sur elle : une amende d’au moins 28 millions d’euros assortie d’une astreinte journalière de 117 882 euros. Cela fait plus de vingt ans que la France est en infraction, ne respectant pas le taux maximum de ni­trates autorisé (50 mg/l), en Bretagne. Neuf bassins contiennent toujours des concentrations excessives (il y en avait 37 lors de la condamnation par la Cour européenne de justice en 2001).
 
Décidemment on vit vraiment dans un système avec une justice à plusieurs vitesses. Comment avoir confiance alors dans nos institutions ???
 
Repost 0
14 septembre 2007 5 14 /09 /septembre /2007 18:14

A lire dans le Figaro du 13 septembre.

Selon une étude parue dans The Lancet, réduire la consommation de viande pourrait aider à combattre le réchauffement climatique.

 
Faudra-t-il comme La Fontaine, dire « Adieu veau, vache, cochon » pour sauver la Terre ? Selon une étude publiée dans la prestigieuse revue britannique The Lancet, une réduction globale de la consommation de viande aiderait à limiter le réchauffement climatique. 
 
La FAO (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture) estime en effet que le secteur de l’élevage à lui seul représente 18% des émissions mondiales de gaz à effet de serre. En France, le bétail compte pour 7% du « PRG » (pouvoir de réchauffement global, qui prend en compte l'effet de 6 gaz à effet de serre), derrière les véhicules particuliers (11%), mais devant les poids lourds (5.3%) (voir le rapport très détaillé du Citepa sur les polluants atmosphériques en France en PDF). Ces émissions calculées pour le bétail prennent en compte à la fois le transport du bétail et les rejets de méthane des systèmes digestifs des animaux.
 
Les auteurs de l’article préconisent donc de réduire au moins de 10% la consommation globale de viande. A l’heure actuelle, celle-ci s'élève à 100 grammes par personne et par jour dans le monde. Au rythme où croit la population humaine, le maintien de cette moyenne serait une catastrophe pour l’environnement, estiment Tony McMichael, de l'Université de Canberra, et John Powles, de l'Université de Cambridge. Une réduction à 90 grammes permettrait à peine de stabiliser les émissions de la « filière bétail ».
 
215 gr par jour et par Français
 
Mais toutes les viandes ne sont pas égales devant la pollution. Les ruminants, dont le système digestif à 4 estomacs rejette énormément de méthane, détiennent la palme du réchauffement climatique. Autrement dit, une vache "pollue" naturellement beaucoup plus qu'un cochon. 
 
Les auteurs estiment qu’une moyenne de 50 grammes par jour et par personne de ces viandes rouges est un maximum.
 
Les occidentaux devront donc se serrer la ceinture. Hamburger ou steak-frite, ils sont en effet, et de loin, les principaux consommateurs de viande. Selon la FAO, un Américain consomme 257 grammes de viande par jour, un Français 215 grammes, tandis qu’un Congolais peine à en trouver plus de 11 grammes, alors même qu’il a plus de chance de subir de plein fouet les effets du réchauffement climatique.
 
1/5 du réchauffement climatique lié à l'élevage c'est énorme. Mais fort heureusement s'il faut renoncer aux hamburger avec steack de boeuf...on peut garder notre bon vieux saucisson de porc.... si on le consomme avec modération (et s'il n'est pas produit dans une porcherie bretonne)...Ouf.
 
Repost 0
11 septembre 2007 2 11 /09 /septembre /2007 11:51

La ville fait des travaux sur l'Avenue de Lattre de Tassigny. Ils entendent faire une "bande cyclable" et ou "un trottoir cyclable". De quoi s'agit il ? De matérialiser (peindre) sur le trottoir un passage pour les vélos.

Hélas cette solution ne marche pas. Il suffit de constater ce qui se passe entre Bellegarde et le lycée Vauvenargues. Voici quelques photos.

Les conflits entre piétons et cyclistes sont importants car les vélos ne peuvent pas circuler (d'autant plus que ces tracés sont faits sur des lieux où circulent beaucoup de scolaires). Cela permet donc de se dédouaner à bon compte de l'absence de réalisation de pistes cyclables...car après 6 ans de mandat nous en sommes au bilan de 0 km de piste cyclable...et les couloirs de bus restent interdits aux vélos malgré nos demandent répétées...

Non ce qu'il faut ce sont des pistes cyclables... mais pour cela il faudrait contraindre la voiture...

Repost 0
10 septembre 2007 1 10 /09 /septembre /2007 22:07

Jean Claude Gaudin entend développer un équipement hotelier au milieu des calanques, en privatisant une partie du domaine public.

Vous pouvez consulter l'intégralité du dossier et signer une pétition pour refuser ce projet  sur le site.

http://www.elus-ecologistes.org/

Repost 0
10 septembre 2007 1 10 /09 /septembre /2007 20:47

Je reçois ça ce matin sur ma boite.. de la part de Remy Jean ancien responsable de la LCR aixoise puis responsable du collectif antilibéral aixois. Je ne sais pas à qui cela a été diffusé alors autant répondre publiquement.

"Le 22 septembre prochain, les Verts du Pays d'Aix, sous couvert de l'association ECASE, organisent un colloque "Transport et urbanisme dans le Pays d'Aix : où allons-nous ?". Initiative tout à fait louable et intéressante dans un contexte pré-municipales où ces questions méritent effectivement débat, mais qui ne peut qu'interroger les aixois de gauche au vu des personnalités politiques réunies pour la circonstance. On constate en effet avec étonnement que, parmi les principaux intervenants annoncés à la table ronde centrale de ce colloque, figurent en bonne place des responsables aixois de l'UMP (Bruno Genzana) et du centre (François Xavier de Peretti).
 
Au moment où la droite au pouvoir tente, sous couvert d'ouverture, d'effacer le clivage droite-gauche et de se faire décerner un brevet d'écologie en organisant la mascarade du "Grenelle de l'environnement", cette initiative contribue ainsi au plan local au brouillage des enjeux politiques et au mélange des genres dont le nouveau président de la République s'est fait une spécialité depuis son élection.
 
Outre qu'il est navrant de voir les Verts du Pays d'Aix préférer ce type d'interlocuteurs aux antilibéraux de gauche et aux altermondialistes, cette initiative augure mal de la détermination de ses promoteurs à défendre un véritable projet de gauche, un projet véritablement social et écologique, face à l'équipe Joissains.
 
A Aix, comme ailleurs, la confusion gauche/droite ne profite...    qu'à la droite.
 
Il est grand temps d'en sortir !
 
Rémy Jean"
 
Damned nous sommes démasqués... nous nous preparons à passer à l'UMP en effaçant le clivage gauche droite.. comme Sarkozy ! (Rien de moins) !
Les Verts du Pays d'Aix sont les principaux opposants au système Joissains.. surement pour mieux préparer la grande dépolitisation générale... Le fameux cheval de Troie.. S'ils sont les seuls à ne pas voter les budgets de la CPA et la diminution répétée du taux de taxe professionnelle, votés par l'UMP et le PS, c'est surement pour dépolitiser le pays d'Aix... Et  quand nous luttons contre l'implantation du centre d'entreposage de déchets radioactifs (CEDRA), d'Iter, contre l'ouverture de Plan de campagne le dimanche, contre le contournement Nord du Réaltor, contre le déclassement de 5000 de zone Natura 2000 sur l'Arbois nous ne sommes donc pas écologistes....?? Désolé nous portons un vrai combat écologiste dans le Pays d'Aix. Et sommes d'ailleurs souvent bien seuls sur certains dossiers....
Devrions nous être désolés d'inviter différents responsables politiques, de droite de gauche et du centre ? Non. C'est un signe d'ouverture et de souci du débat démocratique. Et cela a toujours été notre façon de faire. Certains se rappelent peut être du débat autour du TCE où nous avions fait débattre partisans du Oui et du NON. Car en général il vaut mieux ne pas être qu'entre soi pour débattre. De la confrontation des idées nait la lumière permettant de penser le futur. Et nous voulons que le Pays d'Aix soit enfin porté par des idées de solidarité et d'écologie.  
 
 
 
Ps La bataille à l'investiture de la liste d'extrême gauche semble donc bien lancée. Remy Jean n'a pourtant pas besoin de ça pour s'affirmer comme le plus vaillant et cohérent leader de cette liste.
Repost 0
10 septembre 2007 1 10 /09 /septembre /2007 20:40

Le Ravi s'arrête ce mois ci à Aix pour parler du conflit Medvedowsky / Picheral et leur attribuer 2 ravis de platre....le numéro parle aussi des liens bizarres entre mairies et Pasino.

A lire.

Le rugby est le champion de la rentrée. Mais y aura-t-il aussi une mêlée sociale dans la rue ? Lisez le mensuel régional qui marque tous les essais ! Un numéro ravissant avec toujours autant d’infos, de dessins, de satire.
Liste des points de vente en Paca du mensuel régional et
bulletin d’abonnement sur le www.leravi.org.


Au sommaire du Ravi n°44, septembre 2007

Travail : une valeur surcotée
Sarkozy a fait, avec succès, de la valeur « travail » un thème majeur de sa campagne et le fil conducteur de ses premières réformes : service minimum, heures supplémentaires, travail le dimanche… Au point de faire perdre son latin – et les élections ! - au PS. Trois pages d’enquêtes sur le travail, ceux qui en souffrent, qui en ont trop, qui en manquent, qui le refusent...

Enquête : « ma Tante » fait crédit
Dans la France des gagnants, les « perdants » s’accumulent. Et comme les banques ne prêtent qu’aux riches, nombreux sont ceux qui se précipitent dans les quatre « Crédits municipaux » de la région, descendants du Mont-de-Piété…

Commerce : les « antiquités nazies »
Le commerce des « antiquités militaires » se porte bien à Toulon. Les nostalgiques de la France pétainiste, de la guerre d’Algérie mais aussi du 3ème Reich, y trouvent matière à assouvir leur curieuse passion. En toute illégalité…

Reportage : ils ont débarqué
Une centaine d’Ufologues ont commémoré à Marseille, début septembre, le 60ème anniversaire du crash de Roswell. Entrez avec notre reporter et notre dessinateur dans la 4ème dimension.

Portrait : la vie en cirrhose
Patrick Ricard, PDG du groupe Pernod-Ricard, gère l’héritage depuis 30 ans. Ça s’arrose. Portrait satirique.

Pêche : le ton monte, les thons se font rares
Entre les recommandations scientifiques sur les ressources de thons, les cris d’alertes des écologistes, et les décisions prises à Bruxelles, les pêcheurs méditerranéens tentent de faire entendre leur voix. A la criée…

Gros sous : Jackpot pour le Pasino
Le conflit entre la mairie d’Aix-en-Provence et le Pasino est enterré. La mairie valide l’exploitation de 120 nouvelles machines à sous. Pourquoi une aussi belle et soudaine entente ?

Marseille : le conseil municipal au banc d’essai
Un grand reporter du Ravi « teste » incognito un conseil municipal dans une ville ou un village de notre belle région : ce mois-ci, Marseille, le 16 juillet 2007

L’actu en dessins : le rugby
Charmag, Fathy, Red, Tone & CDM et Yacine, les dessinateurs du Ravi, ont carte blanche sur le thème du mondial de rugby.

Reportage dessiné : le mondial à pétanque
Une BD édifiante pour tout savoir sur les coulisses de la 46ème édition mondial « la Marseillaise » à pétanque. Ames sensibles s’abstenir.

Le Ravi de plâtre du « mensuel régional qui ne se croise pas les bras » est décerné ce mois de septembre à Alexandre Medvedowsky, conseiller général PS (13), et Jean-François Picheral, sénateur PS (13), qui se détestent et le font savoir !

Repost 0
9 septembre 2007 7 09 /09 /septembre /2007 11:46

 

Voilà bien un argument dangereux. Le bilan de Maryse Joissains c'est celui des socialistes. Voici d'ailleurs l'extrait de la lettre de candidature, d'Alexandre Medvedowsky, à l'investiture interne qui défend cette thèse et que vous trouvez sur son blog. http://alexandre-medvedowsky.over-blog.net

"- On ne gagne pas, me dit-on, une élection ni sur un bilan - en l’occurrence contre un bilan - ni sur un projet ! Gagner en mars 2008 se fera cependant  autour de l’un et de l’autre.
Car le bilan de Maryse Joissains, c’est le nôtre : Sextius-Mirabeau, le Pavillon Noir, le Grand Théâtre de Provence, les premières applications du Plan de Déplacement Urbain, … sont des projets que nous avions initiés dès 1989 et portés pendant 12 ans. Autant de projets que Maryse Joissains s’est contentée d’inaugurer ! Cela ne nous empêchera pas de dénoncer son absence de vision d’avenir pour Aix et le Pays d’Aix, la formidable crise foncière et du logement, la dégradation de la qualité de vie des aixois, l’absence d’ambition en matière de politique de transports, l’absence de politique de solidarité envers les plus démunis, une politique culturelle, sportive et associative élitiste au profit de quelques uns et au détriment de tous les autres, une action et un comportement politique clanique, poujadiste, démagogue indigne. "
 
Comment est il possible de dire "Car le bilan de Maryse Joissains, c’est le nôtre" ??? Comment se vanter d'avoir rien fait sur le PDU, d'avoir lancé une salle de spectacle qui coute 60 millions d'euros et 5 à 6 millions d'euros de fonctionnement par an.. empechant dans les années futures toute politique culturelle innovante et non élitiste tant cela va créer une contrainte financière ?
Là je dois dire que ça me dépasse. Comment peut on défendre que tout ce qui est bien a été fait par les socialistes ? ( Sans d'ailleurs s'interroger sur ces réalisations qui sont plus que critiquables ?) Et comment penser alors  que tout ce qui va mal n'a pas aussi été déterminé par les 12 ans de gestion socialiste ? Comment peut on offrir sur un tel plateau à Maryse Joissains le fait que les problèmes de logement et de transports sont aussi liés à l'incurie socialiste pendant 12 ans ? Qui croira sérieusement à la thèse les succès c'est nous les échecs c'est elle ???? Là je dois dire que ça me dépasse. On est mal barrés si c'est avec ce type d'arguments qui revient à dire Maryse Joisains a pour partie un bon bilan car c'est un bilan socialiste....que la gauche compte battre Joissains.
PS
Jean François Picheral et Alexandre Medvedowsky ont donc au moins quelque chose en commun malgré leurs violents différents ....(ils pourront donc peut être passer outre dans l'intêret collectif !!) Ils considèrent que le bilan de Mme Joissains..c'est le leur.
Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Gauche aixoise
commenter cet article