Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui je suis ?

Enseignant de sciences économiques et sociales

 

Marié, père de 2 enfants

 

Conseiler municipal d'opposition de 2001 à 2008

Militant socialiste

Engagé aux côtés d'Edouard Baldo

 

Photo CDM site campagne primaire 2014

Rechercher

Tracts

 

Premier tract de lancement de campagne

Présentation et axes de campagne link

 

Propositions moralisation vie politique aixoise

Moralisation link


Propositions urbanisme et devenir de la ville

Urbanisme link

Archives

Twitter

Ouvrage décroissance

La crise écologique est là. Même les plus sceptiques ne peuvent en douter. Réchauffement climatique, pollutions croissantes, cancers en hausse constante, extinction de plus en plus rapide des espèces, raréfaction des ressources pétrolières. Face à ces destructions engendrées par notre système économique devenu fou, certains écologistes s’opposent au développement durable et parlent de plus en plus de décroissance. Comme si c’était l’unique solution. Mais la décroissance n’est pas seulement une remise en cause de la dépendance énergétique de notre système économique. Derrière ce mot vague de décroissance se cache une idéologie plus vaste aux alternatives plus que discutables. Au nom de l’anti-occidentalisme, de la critique du progrès et de la rationalité, nombre de décroissants défendent des thèses inquiétantes, sur la critique de la modernité, la place des femmes, la démographie, la respiritualisation de la société. C’est cette face cachée de la décroissance qu’explore cet ouvrage.

 Cyril Di Méo, élu et militant écologiste à Aix-en-Provence est aussi enseignant de Sciences Economiques et Sociales.

 «Cyril Di Méo grâce à la connaissance approfondie qu’il a à la fois des écrits des grands ancêtres de l’écologie politique et de ceux de la mouvance décroissanciste inscrit ce courant dans une histoire longue, en identifiant les origines et le cheminement de cette pensée. Il montre précisément la gravité des implications du discours décroissant, notamment vis-à-vis des pays du Sud et des femmes. Un ouvrage sans concession, mais aussi sans dérapages, Cyril Di Méo s’en tient toujours très précisément aux faits, aux écrits pour étayer ses conclusions. Il conclut d’ailleurs son ouvrage en indiquant que « l’écologie doit faire le pari de l’intelligence de la raison ». Et c’est bien ce à quoi il s’attelle fort utilement avec ce livre ». 

 Guillaume Duval, Rédacteur en chef d'Alternatives Economiques.

   ISBN: 2-296-01224-8

 Achat en ligne

http://www.amazon.fr/gp/product/2296012248/ref=sr_11_1/171-1636061-8438610?ie=UTF8

http://www.harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=21965

18 mars 2010 4 18 /03 /mars /2010 20:33

Convaincue par les pratiques locales Vichnievsky s'est mise au Fini Parti... C'est donc fait elle est rentrée à Paris...et ne sera pas vice présidente de la Région. Elle n'a même pas assisté au meeting d'entre deux tours de hier...
pour soutenir Vauzelle....


Lu sur MarsInfo

http://www.marsinfos.fr/2010/03/18/guerini-a-t-il-boycotte-hier-soir-le-meeting-de-vauzelle/


Hier soir, 2000 personnes ont assisté au meeting de campagne de « l’alliance de l’olivier » au dock des suds. Michel Vauzelle, la tête de liste PS pour ces régionales était entouré de ses nouveaux alliés pour le second tour, le Front de gauche et Europe Ecologie. Si tout le monde chantait, dansait, comme d’habitude, sur l’air de Bella Ciao, on était pourtant plus proche en coulisse de « la Nuit des Longs Couteaux », que de « la victoire en chantant ».

La tête de liste d’Europe Ecologie, Laurence Vichniesky n’était pas là. Remontée à Paris pour reprendre son vrai job de magistrate. D’ailleurs, déçue par son petit 11% du premier tour, elle ne devrait pas s’investir plus que ça dans l’exécutif de la Région, ne souhaitant pas trop s’éloigner de la capitale. Dans le deal passé avec Michel Vauzelle, elle aurait donc laissé la Vice-Présidence qui lui revenait, à Annabelle Geiger, membre d’Europe Ecologie , une proche de Nicolas Hulot, et ancienne directrice de sa fondation.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

bruno 28/03/2010 21:21



pas parfois mais à chaque fois que la commission se réunira (et idem pour les autres commissions dont elle fera partie).
Quand aux rapports de force, connaisseur comme vous l'êtes, les compositions de listes ne vous ayant pas échappées, vous connaissez bien les rapports de force existants. Mais ceux là vont se
diluer dans le travail au Conseil Régional car il n'y a qu'un seul groupe qui s'appelle Europe Ecologie. Et personne - surtout pas moi qui en use toujours - ne cherche à réduire la liberté
d'expression :-)



Cyril Di Méo 28/03/2010 21:11


Merci de confirmer donc que L Vichnievsky continuera à vivre et travailler à Paris comme magistrate et viendra parfois à la commission permanente du conseil régional..... Dommage qu'elle n'ait pas
voulu une vice présidence...vue sa campagne si elle avait pris le contrôle de gestion ou les finances ça aurait eu de la gueule. (et du sens politique)

Coté vice présidence avoir transport et mobilité (J Y Petit sera très bien sur ce poste) santé solidarité sécurité (aschieri sera impec aussi là dessus), environnment (delhaye fera le même
saupoudrage et usera le même nombre de secrétaire mais pourra continuer ses nombreux voyages...) et le foncier et le logement  (Hautant fera pas grand chose là dessus vue la misère de l'EPFR)
c'est pas mal  (il faut dire que vauzelle et menucci se sont débarassés des socialistes guerinistes avec plaisir...et radicalité)..mais vu le positionnment anti tout de campagne je vois pas ce
qui va sortir de là...Quant à leur attribution cela confirme que les non verts et les non apparatchiks sont minoritaires. Seule une implication forte de Vichnievsky auarit permis le contraire.

Désolé  je n'adhère à aucun parti..encore moins celui auquel vous pensez..(surtout qu'il ressemble paradoxalement beaucoup à celui auquel vous adhérez)

Quant à ce que vous appelez amertume.. moi je préfère le terme de lucidité. Et la liberté d'expression est sans prix, surtout en politique.


bruno 28/03/2010 19:35


cher Cyril
vous ignorez sans doute le fonctionnement des groupes d'élus. Les propositions pour les VP ne sont pas le fait d'un deal avec le PS mais d'un choix démocratique du groupe des élus. Plusieurs
candidats se présentent et les élus choisissent. Bref rien à voir avec un deal.
Sauf dans les anciens partis ou un autre plus récent :-) où le chef décide pour les autres ce qui n'est pas le cas d'Europe Ecologie. 
Pour votre gouverne enfin, sachez que Laurence s'était présentée pour diriger la région, auquel cas elle aurait quitté sa fonction de magistrate. Là tel n'est pas le cas et comme elle ne sait pas
faire les choses à moitié, une vice présidence n'était pas compatible avec sa fonction de magistrate en terme d'emploi du temps. Mais elle siègera à la Commission Permanente, là où se décide la
plus grande partie des choses.
Quand au résultat de la négociation, Europe Ecologie a obtenu 4 vice présidences dont les contours seront bientôt connus et vous verrez qu'ils sont en parfaite adéquation avec la campagne et les
propositions que nous avons porté.
Ne soyez pas si amer sur la politique, on peut encore faire des choses même si l'espèce humaine et ses défauts nous fait toujours douter du bien fondé de ces combats.
b
 


Cyril Di Méo 28/03/2010 17:01


Sur les infos il y a la source....du moment  (l'entre deux tours).. il ne s'agit pas d'amis mais d'un média public... Mais je suis ravi de savoir que Laurence se contentera de son poste de
Conseillère régionale et viendra s'installer en région PACA pour mener les combats de l'écologie et d'Europe Ecologie. Merci de tordre le coup à cette rumeur de retour à Paris pour aller y
travailler de nouveau.

Mais puisque vous êtes au coeur de tout cela expliquez moi comment un béotien de mon type doit comprendre le refus d'assumer une vice présidence pour une tête de liste ? Pour Copolla tout le monde
le sait et c'est peu glorieux, mais pour votre candidate ? Quand on est tête de liste c'est pas pour ensuite être simple conseillère régionale..  Surtout quand on connait la gouvernance
Vauzelle (ce qui est votre acs puisque vous en aviez fait un de vos thèmes de campagne)

Quant à la négo je ne doute pas de votre talent..mais vus le résultats en terme de VP.. je suis désolé de dire que mon propos est confirmé..les apparatchiks verts ont repris le pouvoir. Delhaye,
Petit..les verts radicaux duflotistes sur les grosses VP... A M Hautant leader de RPS (que le national vert a du vous imposer)...et Aschieri (ex député vert PS)..qui ont du talent mais sont aussi
de purs apparatchiks... Les quelques Verts hors tendance (moins apparatchiks..) de talent..ont été écartés...Où sont les représenatants d'Europe écologie .....et de l'ouverture  sur les gros
dossiers ? Comment expliquer que des candidats placés en fin de liste aient ces postes..? Bon vous me direz vous n'avez fait que copier le PS qui a lui aussi oublié toutes ses ouvertures en
viceprésidences....




Bruno Delport 28/03/2010 11:25


Cyril,
je pensais que dorénavant tu vérifiais tes infos.
Visiblement tu continues de penser que tes bonnes sources "savent".
C'est bien désolant d'écrire de telles âneries.
Sur Annabelle dont tout le monde connait le parcours. Sur des "deals" passés avec Vauzelle (tu m'excuseras d'être péremptoire sur le sujet mais j'ai mené toutes ces négos), sur l'absence de
LAurence durant la semaine du second tour (no comment mais sache que tes conclusions sont d'une rare stupidité), etc etc.
allez à bientôt