Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui je suis ?

Enseignant de sciences économiques et sociales

 

Marié, père de 2 enfants

 

Conseiler municipal d'opposition de 2001 à 2008

Militant socialiste

Engagé aux côtés d'Edouard Baldo

 

Photo CDM site campagne primaire 2014

Rechercher

Tracts

 

Premier tract de lancement de campagne

Présentation et axes de campagne link

 

Propositions moralisation vie politique aixoise

Moralisation link


Propositions urbanisme et devenir de la ville

Urbanisme link

Archives

Twitter

Ouvrage décroissance

La crise écologique est là. Même les plus sceptiques ne peuvent en douter. Réchauffement climatique, pollutions croissantes, cancers en hausse constante, extinction de plus en plus rapide des espèces, raréfaction des ressources pétrolières. Face à ces destructions engendrées par notre système économique devenu fou, certains écologistes s’opposent au développement durable et parlent de plus en plus de décroissance. Comme si c’était l’unique solution. Mais la décroissance n’est pas seulement une remise en cause de la dépendance énergétique de notre système économique. Derrière ce mot vague de décroissance se cache une idéologie plus vaste aux alternatives plus que discutables. Au nom de l’anti-occidentalisme, de la critique du progrès et de la rationalité, nombre de décroissants défendent des thèses inquiétantes, sur la critique de la modernité, la place des femmes, la démographie, la respiritualisation de la société. C’est cette face cachée de la décroissance qu’explore cet ouvrage.

 Cyril Di Méo, élu et militant écologiste à Aix-en-Provence est aussi enseignant de Sciences Economiques et Sociales.

 «Cyril Di Méo grâce à la connaissance approfondie qu’il a à la fois des écrits des grands ancêtres de l’écologie politique et de ceux de la mouvance décroissanciste inscrit ce courant dans une histoire longue, en identifiant les origines et le cheminement de cette pensée. Il montre précisément la gravité des implications du discours décroissant, notamment vis-à-vis des pays du Sud et des femmes. Un ouvrage sans concession, mais aussi sans dérapages, Cyril Di Méo s’en tient toujours très précisément aux faits, aux écrits pour étayer ses conclusions. Il conclut d’ailleurs son ouvrage en indiquant que « l’écologie doit faire le pari de l’intelligence de la raison ». Et c’est bien ce à quoi il s’attelle fort utilement avec ce livre ». 

 Guillaume Duval, Rédacteur en chef d'Alternatives Economiques.

   ISBN: 2-296-01224-8

 Achat en ligne

http://www.amazon.fr/gp/product/2296012248/ref=sr_11_1/171-1636061-8438610?ie=UTF8

http://www.harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=21965

26 novembre 2012 1 26 /11 /novembre /2012 14:57

 

C'est avec une vraie inquiétude que je découvre dans la presse locale les nouveaux démélés du PS aixois. Comme depuis plusieurs semaines le PS aixois fait la une des médias locaux pour ses conflits. Et cette fois ci avec un titre radical qui fait froid dans le dos : "petits meurtres entre amis" : http://www.laprovence.com/actu/politique-en-direct/petits-meurtres-entre-amis-dans-lopposition-aixoise link

bagarre


En résumé une partie des élus du groupe d'opposition TEPA ( J Agopian, A Guinde, F Skrivan, B Devesa, C Davenne, M Einaudi) souhaitent faire un groupe Agir pour Aix, différent du précédent en se séparant de 3 élus (A Medvedowsky, FX De Peretti, A Amiach).

tepa

 

 

Je ne connais pas les tenants et aboutissants précis d'une telle procédure puisque tous les protagonistes n'ont pas justifié leurs positions publiquement. Je ne rentrerai pas dans la discussion de la culpabilité des uns ou des autres.... Mais il semble s'agir là de la suite avec des variantes compliquées d'un long conflit qui perdure depuis 2001, 2008, 2009, qui empoisonne le Ps Aixois et stérilise la gauche aixoise ddepuis de nombreuses années.

 

Il est aujourd'hui possible de gagner contre Maryse Joissains en 2014. Jean David Ciot nous a montré avec talent qu'une équipe rassemblée et ouverte à tous les aixois, capable de proposer un projet aux aixois avec un travail de terrain appuyé pouvait gagner. Il nous a donné la recette, ouverture, rassemblement, projet et travail de terrain. Il ne nous reste plus qu'à modestement l'appliquer.

 

Aussi face à l'état actuel du Ps aixois il me semble qu'il faut réaffirmer la nécessité de construire un projet progressiste pour Aix afin de sortir de la crise du logement, de la crise urbaine, sociale et écologique qui touche Aix. Un projet partagé par la plus large part des aixois. Un projet qui permettra de remettre en route la production de logement social via l'office HLM, un projet qui saura réaliser une urbanisation concertée et respectueuses des territoires, une politique des transports qui sorte du chaos actuel de la nouvelle délégation de service public du reseau aixois et qui permette une véritable coopération avec les autres institutions de notre métropole, une politique qui permette de sortir Aix du podium les villes les plus polluées  pour sa qualité de l'air. Un projet qui fixe enfin des modalités de concertation des aixois... Tout simplement un projet solidaire, démocratique et écologique pour notre ville. 

 

Il me semble qu'il faut rassembler le plus largement et sans exclusive tous les aixois qui ne partagent pas les valeurs de Maryse Joissains et ses valeurs proches de Marine Le Pen. La plupart des militants et personnes de bonne volonté doivent prendre leurs responsabilités de la gauche au centre en passant par la gauche de la gauche et les écologistes et républicains pour favoriser cette unité.


Pour retisser ce lien de confiance entre la gauche aixoise et sa population, il faut mettre en place des primaires ouvertes qui refermeront la machine à perdre.

 

J'espere que nous sommes nombreux à partager ces opinions.

Partager cet article

Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Gauche aixoise
commenter cet article

commentaires

Gilbert SOULET 01/12/2012 07:16


Bonjour Cyril,


Je fais le même constat pour PERTUIS et arrive aux mêmes conclusion que toi.


Mais il y a malheureusement d'autres Communes semblables et non des moindres : Marseille et Avignon, par exemple!


Très amicalement,


Gilbert SOULET