Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui je suis ?

Enseignant de sciences économiques et sociales

 

Marié, père de 2 enfants

 

Conseiler municipal d'opposition de 2001 à 2008

Militant socialiste

Engagé aux côtés d'Edouard Baldo

 

Photo CDM site campagne primaire 2014

Rechercher

Tracts

 

Premier tract de lancement de campagne

Présentation et axes de campagne link

 

Propositions moralisation vie politique aixoise

Moralisation link


Propositions urbanisme et devenir de la ville

Urbanisme link

Archives

Twitter

Ouvrage décroissance

La crise écologique est là. Même les plus sceptiques ne peuvent en douter. Réchauffement climatique, pollutions croissantes, cancers en hausse constante, extinction de plus en plus rapide des espèces, raréfaction des ressources pétrolières. Face à ces destructions engendrées par notre système économique devenu fou, certains écologistes s’opposent au développement durable et parlent de plus en plus de décroissance. Comme si c’était l’unique solution. Mais la décroissance n’est pas seulement une remise en cause de la dépendance énergétique de notre système économique. Derrière ce mot vague de décroissance se cache une idéologie plus vaste aux alternatives plus que discutables. Au nom de l’anti-occidentalisme, de la critique du progrès et de la rationalité, nombre de décroissants défendent des thèses inquiétantes, sur la critique de la modernité, la place des femmes, la démographie, la respiritualisation de la société. C’est cette face cachée de la décroissance qu’explore cet ouvrage.

 Cyril Di Méo, élu et militant écologiste à Aix-en-Provence est aussi enseignant de Sciences Economiques et Sociales.

 «Cyril Di Méo grâce à la connaissance approfondie qu’il a à la fois des écrits des grands ancêtres de l’écologie politique et de ceux de la mouvance décroissanciste inscrit ce courant dans une histoire longue, en identifiant les origines et le cheminement de cette pensée. Il montre précisément la gravité des implications du discours décroissant, notamment vis-à-vis des pays du Sud et des femmes. Un ouvrage sans concession, mais aussi sans dérapages, Cyril Di Méo s’en tient toujours très précisément aux faits, aux écrits pour étayer ses conclusions. Il conclut d’ailleurs son ouvrage en indiquant que « l’écologie doit faire le pari de l’intelligence de la raison ». Et c’est bien ce à quoi il s’attelle fort utilement avec ce livre ». 

 Guillaume Duval, Rédacteur en chef d'Alternatives Economiques.

   ISBN: 2-296-01224-8

 Achat en ligne

http://www.amazon.fr/gp/product/2296012248/ref=sr_11_1/171-1636061-8438610?ie=UTF8

http://www.harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=21965

23 décembre 2009 3 23 /12 /décembre /2009 18:22
Pas de cadeau de Noel sous  le sapin pour Alexandre Medvedowsky (et plus de raison pour De Peretti de se retirer des régionales ) ... Le recours en annulation de l'éléction municipale aixoise au Tribunal Administratif a fait Pschitttt comme dirait l'autre.  Mais heureusement, il reste encore le Conseil d'Etat, devant lequel Medve va faire appel. Tous les protagonistes avaient de toute façon annoncé leurs recours à cette instance quelle que soit la décision. du TA..Vive la confiance dans la justice. On se demande même pourquoi le Ta s'est embêté à traiter le dossier.

En tout cas politiquement, Joissains prend  largement la main car après le rejet de la plainte au pénal, elle gagne encore une fois au TA.  Et à n'en pas douter elle réussira à transformer la situation, quel que soit le résultat du CE, en harcèlement ou en stratégie de mauvais perdants. Joissains  sort donc renforcée de ce rejet de demande d'annulation, car de manière un peu présomptueuse ses adversaires avaient annoncé partout leur victoire judiciaire.. Pour sur, j'ai même croisé une connaissance qui m'a demandé quand la tutelle (sic) serait levée car on lui avait annoncé dans sa cage d'escalier, qu'il y avait eu annulation il y a quelques semaines.....


Il reste donc le Conseil d'Etat qui, espérons le après ce que Joissains dit sur lui, aura surement envie de géner la maire d'Aix. Mais comme Joissains a souvent un coup d'avance sur ses adversaires elle
a déjà engagé le bras de fer sur un plan juridique. Et elle attaque le CE au bazooka.  Avec une  forte  dimension politique l' attaque porte sur  impartialité du CE. Joissains porte donc plainte contre le CE au près de la cour européenne des droits de l'homme (rien de moins !!). Elle annonce aussi avoir des témoins permettant d'"arroser les arroseurs" (le scud est violent) dans l'affaire du tract diffamatoire qui lui avait valu une première annulation. Plus c'est gros plus ça passe dans la population.

Il reste donc encore une ultime chance pour Alexandre Medvedowsky de gagner la bataille juridique mais il semble que pour la bataille politique Joissains mène haut la main . Joissains a déjà positionné le débat : toute nouvelle décision ne sera dans sa grille d'analyse que le harcèlement du Conseil d'Etat et d'un ancien membre du Conseil d'Etat (faites le lien nous dit elle)...contre une élue ayant gagné 5 fois contre son concurrent.. Intenable mais...imparable.

Non ce n'est pas sur le terrain judiciaire que Joissains sera battue car même en cas d'annulation elle aura les aixois derrière elle.. c'est sur le terrain politique que ses adversaires la battrons. Et ça ne sera pas une mince affaire. Mais bon on a le droit à quelques voeux pour 2010. 
 
Lu dans La Provence

Municipales : le recours contre Maryse Joissains (UMP) rejeté

Le tribunal administratif de Marseille a annoncé aujourd'hui le rejet du recours déposé par Alexandre Medvedowsky.Ce n'est pas une surprise, car ce n'est pas moi qui ai organisé les élections", déclare Maryse Joissains. Son adversaire socialiste, qui avait 187 voix de retard, devrait faire appel de la décision devant le Conseil d'Etat. (PS) pour faire annuler les élections municipales d'Aix-en-Provence, remportées en juillet dernier par Maryse Joissains (UMP). "

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ombredesvoyageuses 27/12/2009 11:49


100 ou 200 voix, c'est tellement peu, mais dieu merci, c'est suffisant.
Il ya un bien plus grand nombre d 'électeurs de gauche à Aix qui ne voteront jamais ni pour Medvedowsky, ni pour sa clique arrogante, dont Fleur Skrivan.
Tant qu'ils n'auront pas compris ça !
je ne voterai jamais pour quelqu'un qui travaille pour le canadien Bombardier contre Alsthom, et pour les russes (recherche des entreprises françaises en difficulté pour les revendre), contre les
intérêts de l'économie française, ni pour quelqu'un qui assiste à l'inauguration du cercle Concorde, avec Maryse Joissains d'ailleurs.
D'ailleurs ledit cercle va réouvrir : affaire à suivre



Un de la Bande 26/12/2009 15:53


Tous ces gens sont biens médiocres, de gauche, comme de droite !

Je me bats aux élections, j'ai perdu donc je vais devant le juge !

Les choses stagnent. L'une jubile, l'autre s'enfonce !

Les candidats brillants restent sur le pavé, Michel PEZET, vous même Cyril...

Les Aixois sont condamnés à la médiocrité, s'ils sont bien ainsi


Frichtre 25/12/2009 02:23


Le jour où des élections se gagneront à la régulière n'est pas encore arrivé !