Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui je suis ?

Enseignant de sciences économiques et sociales

 

Marié, père de 2 enfants

 

Conseiler municipal d'opposition de 2001 à 2008

Militant socialiste

Engagé aux côtés d'Edouard Baldo

 

Photo CDM site campagne primaire 2014

Rechercher

Tracts

 

Premier tract de lancement de campagne

Présentation et axes de campagne link

 

Propositions moralisation vie politique aixoise

Moralisation link


Propositions urbanisme et devenir de la ville

Urbanisme link

Archives

Twitter

Ouvrage décroissance

La crise écologique est là. Même les plus sceptiques ne peuvent en douter. Réchauffement climatique, pollutions croissantes, cancers en hausse constante, extinction de plus en plus rapide des espèces, raréfaction des ressources pétrolières. Face à ces destructions engendrées par notre système économique devenu fou, certains écologistes s’opposent au développement durable et parlent de plus en plus de décroissance. Comme si c’était l’unique solution. Mais la décroissance n’est pas seulement une remise en cause de la dépendance énergétique de notre système économique. Derrière ce mot vague de décroissance se cache une idéologie plus vaste aux alternatives plus que discutables. Au nom de l’anti-occidentalisme, de la critique du progrès et de la rationalité, nombre de décroissants défendent des thèses inquiétantes, sur la critique de la modernité, la place des femmes, la démographie, la respiritualisation de la société. C’est cette face cachée de la décroissance qu’explore cet ouvrage.

 Cyril Di Méo, élu et militant écologiste à Aix-en-Provence est aussi enseignant de Sciences Economiques et Sociales.

 «Cyril Di Méo grâce à la connaissance approfondie qu’il a à la fois des écrits des grands ancêtres de l’écologie politique et de ceux de la mouvance décroissanciste inscrit ce courant dans une histoire longue, en identifiant les origines et le cheminement de cette pensée. Il montre précisément la gravité des implications du discours décroissant, notamment vis-à-vis des pays du Sud et des femmes. Un ouvrage sans concession, mais aussi sans dérapages, Cyril Di Méo s’en tient toujours très précisément aux faits, aux écrits pour étayer ses conclusions. Il conclut d’ailleurs son ouvrage en indiquant que « l’écologie doit faire le pari de l’intelligence de la raison ». Et c’est bien ce à quoi il s’attelle fort utilement avec ce livre ». 

 Guillaume Duval, Rédacteur en chef d'Alternatives Economiques.

   ISBN: 2-296-01224-8

 Achat en ligne

http://www.amazon.fr/gp/product/2296012248/ref=sr_11_1/171-1636061-8438610?ie=UTF8

http://www.harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=21965

8 septembre 2011 4 08 /09 /septembre /2011 10:19

 

Venez nombreux samedi 10 septembre à 15 heures sur le Vieux port de Marseille

Réunion du G7 Finance à Marseille les 9 et 10 septembre - un non-événement ?

Les ministres des finances des 7 pays les plus riches du monde (USA, Canada, Royaume Uni, Allemagne, France, Italie, Japon) vont se réunir à Marseille Palais du Pharo après un été où l'on a joyeusement spéculé sur les marchés financiers.

Voilà trois ans, éclatait une crise financière mondiale sans précédent depuis celle de 1929, due essentiellement aux pratiques incontrôlées des banques. Renflouées par les gouvernements avec l'argent des peuples, elles se sont permises de spéculer sur la dette publique ainsi accrue, mettant des pays au bord du gouffre.

Les gouvernements des pays riches poursuivent leurs sommets internationaux pour donner l'illusion qu'ils contrôlent le monde de la finance, alors qu'ils n'en sont que les commanditaires, en charge de prélever sur les populations des milliard d'euros par la baisse des salaires et des retraites, les privatisations, les licenciements de fonctionnaires, la réduction de la protection sociale .........

Nous dirons que d'autres politiques sont possibles et nous lançons un appel

« Les peuples d’abord, pas la finance ! »

Deux rassemblements au Vieux Port à Marseille

Jeudi 8 septembre à 10h

On n’a pas de blé mais on donne du pain”

initiative locale et originale d’EMMAÜS ouverte à tous les citoyen(ne)s en présence des présidents d’Emmaüs France et Emmaüs international.

Samedi 10 septembre à 15h

Collectif 13 Les peuples d’abord, pas la finance !

Une quarantaine d'associations, syndicats, partis politiques

Actions de rue déambulatoires aux rythmes de la batucada Mulêketù

Action “banques”, “Dette”, inauguration de la rue de la Spéculation, Paradis fiscal animé par le CCFD 13, Hakka altermondialiste sur une chorégraphie du CCFD,

Prises de parole, Animation musicale avec le groupe “Mon Vier”, Stands

Alors que ....

Dans le monde des millions d'individus sont privés d'accès aux soins, à l'éducation, à l'eau potable, à la nourriture et sous nos latitudes en France par exemple : 8 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté, 3 millions de personnes sont en situation de mal-logement, 1 Français sur 10 est au chômage et 1 jeune sur 5 est sans emploi

.. la valse des profits des banques continue .....

  • 5, 8 milliards d'euros, c'est le résultat net d'une banque célèbre en 2010

  • 500 millions d'euros constituent les bonus de leurs traders

  • 100 milliards d'euros remplissent les poches des traders américains

..et le G7 finances fera de grandes déclarations

Nous voulons une répartition équitable des richesses, la priorité à la lutte contre la pauvreté et la précarité, la finance au service des peuples

Plus d'informations : http://www.mobilisationsg8g20.org/temps-forts/article/face-au-g7-finance...

Partager cet article

Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Humeurs
commenter cet article

commentaires