Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui je suis ?

Enseignant de sciences économiques et sociales

 

Marié, père de 2 enfants

 

Conseiler municipal d'opposition de 2001 à 2008

Militant socialiste

Engagé aux côtés d'Edouard Baldo

 

Photo CDM site campagne primaire 2014

Rechercher

Tracts

 

Premier tract de lancement de campagne

Présentation et axes de campagne link

 

Propositions moralisation vie politique aixoise

Moralisation link


Propositions urbanisme et devenir de la ville

Urbanisme link

Archives

Twitter

Ouvrage décroissance

La crise écologique est là. Même les plus sceptiques ne peuvent en douter. Réchauffement climatique, pollutions croissantes, cancers en hausse constante, extinction de plus en plus rapide des espèces, raréfaction des ressources pétrolières. Face à ces destructions engendrées par notre système économique devenu fou, certains écologistes s’opposent au développement durable et parlent de plus en plus de décroissance. Comme si c’était l’unique solution. Mais la décroissance n’est pas seulement une remise en cause de la dépendance énergétique de notre système économique. Derrière ce mot vague de décroissance se cache une idéologie plus vaste aux alternatives plus que discutables. Au nom de l’anti-occidentalisme, de la critique du progrès et de la rationalité, nombre de décroissants défendent des thèses inquiétantes, sur la critique de la modernité, la place des femmes, la démographie, la respiritualisation de la société. C’est cette face cachée de la décroissance qu’explore cet ouvrage.

 Cyril Di Méo, élu et militant écologiste à Aix-en-Provence est aussi enseignant de Sciences Economiques et Sociales.

 «Cyril Di Méo grâce à la connaissance approfondie qu’il a à la fois des écrits des grands ancêtres de l’écologie politique et de ceux de la mouvance décroissanciste inscrit ce courant dans une histoire longue, en identifiant les origines et le cheminement de cette pensée. Il montre précisément la gravité des implications du discours décroissant, notamment vis-à-vis des pays du Sud et des femmes. Un ouvrage sans concession, mais aussi sans dérapages, Cyril Di Méo s’en tient toujours très précisément aux faits, aux écrits pour étayer ses conclusions. Il conclut d’ailleurs son ouvrage en indiquant que « l’écologie doit faire le pari de l’intelligence de la raison ». Et c’est bien ce à quoi il s’attelle fort utilement avec ce livre ». 

 Guillaume Duval, Rédacteur en chef d'Alternatives Economiques.

   ISBN: 2-296-01224-8

 Achat en ligne

http://www.amazon.fr/gp/product/2296012248/ref=sr_11_1/171-1636061-8438610?ie=UTF8

http://www.harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=21965

15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 20:40
Bon, la soirée n'était pas folichonne à Marseille hier...la déculottée même prévisible est douloureuse. Seule consolation,  mon pronostic sur facebook était pas trop mal. Maigre consolation. Catherine fait 2,5 % en PACA et a peine 3,4  % à Aix.... Aix vient de voir disparaitre sa spécificité centriste. Vous me direz que quand les militants Modem en viennent à tenir localement les bureaux de vote pour Vauzelle dès le premier tour..c'est que ça sent le sapin.

 Malgré une belle prestation, le départ extrêmement tardif de la campagne n'a pas permis à la campagne de décoler...et les querelles régionales internes du Modem n'ont rien arrangé à tout ça. ( en interne ça ressemble un peu aux Verts...côté bordel...surtout dans le Var
). Pourtant Catherine a un talent de pacification impressionnnant. Mais les hommes dépassent rarement le poids des structures.

Bon j'aurai fait ce que j'ai pu pour l'aider et j'espère que quelques idées qu'elle a défendu brillament rebondiront dans le débat régional un jour....avant la dispartion des régions, : établissement public régional de production d'éléctricité, comité de régulation de la demande d'éléctricité, agence régionale de santé environnementale, prise en charge des mutuelles complémentaires pour les étudiants précaires....

Comme prévu Le Pen a explosé (merci le débat sur l'identité nationale).. on est surpris de voir que c'est le grand retour...même à AIX... 14%. C'est dire si la crise est importante...et si l'image de ville musée est fausse. ça souffre partout  même à Aix. Les écolos sont en dessous de leurs attentes...vues leur camapgne et leurs positions c'est pas étonnant. Vauzelle a joué sur du velours. On imagine que les couteaux sont déjà sortis. Vauzelle triomphe..et le Front de gauche fait une belle prestation en écrasant le NPA...Ce sont bizarrement ceux qui ont peu parlé de région qui s'en sortent le mieux. Car Vauzelle a fait une campagne sur les services publics, la nation...et le Front de gauche a fait une campagne anti Sarko primaire..(la dernière fois je cherchais dans un de leur tract un truc qui avait rapport avec les compétences régionales et il a fallu attendre le dernier quart du doc pour avoir une réponse...les transports publics gratuits..proposition on ne plus démagogique..Que hélas Catherine a refusé de dénoncer avec forces....)

Nous avons donc le profil de la prochaine présidentielle. Un retour du FN qui va rebipolariser le jeu politique.

Enfin en attendant, allez voter pour Vauzelle dimanche prochain. Mariani ou Le Pen ce serait vraiment l'horreur.

Partager cet article

Repost 0

commentaires