Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui je suis ?

Enseignant de sciences économiques et sociales

 

Marié, père de 2 enfants

 

Conseiler municipal d'opposition de 2001 à 2008

Militant socialiste

Engagé aux côtés d'Edouard Baldo

 

Photo CDM site campagne primaire 2014

Rechercher

Tracts

 

Premier tract de lancement de campagne

Présentation et axes de campagne link

 

Propositions moralisation vie politique aixoise

Moralisation link


Propositions urbanisme et devenir de la ville

Urbanisme link

Archives

Twitter

Ouvrage décroissance

La crise écologique est là. Même les plus sceptiques ne peuvent en douter. Réchauffement climatique, pollutions croissantes, cancers en hausse constante, extinction de plus en plus rapide des espèces, raréfaction des ressources pétrolières. Face à ces destructions engendrées par notre système économique devenu fou, certains écologistes s’opposent au développement durable et parlent de plus en plus de décroissance. Comme si c’était l’unique solution. Mais la décroissance n’est pas seulement une remise en cause de la dépendance énergétique de notre système économique. Derrière ce mot vague de décroissance se cache une idéologie plus vaste aux alternatives plus que discutables. Au nom de l’anti-occidentalisme, de la critique du progrès et de la rationalité, nombre de décroissants défendent des thèses inquiétantes, sur la critique de la modernité, la place des femmes, la démographie, la respiritualisation de la société. C’est cette face cachée de la décroissance qu’explore cet ouvrage.

 Cyril Di Méo, élu et militant écologiste à Aix-en-Provence est aussi enseignant de Sciences Economiques et Sociales.

 «Cyril Di Méo grâce à la connaissance approfondie qu’il a à la fois des écrits des grands ancêtres de l’écologie politique et de ceux de la mouvance décroissanciste inscrit ce courant dans une histoire longue, en identifiant les origines et le cheminement de cette pensée. Il montre précisément la gravité des implications du discours décroissant, notamment vis-à-vis des pays du Sud et des femmes. Un ouvrage sans concession, mais aussi sans dérapages, Cyril Di Méo s’en tient toujours très précisément aux faits, aux écrits pour étayer ses conclusions. Il conclut d’ailleurs son ouvrage en indiquant que « l’écologie doit faire le pari de l’intelligence de la raison ». Et c’est bien ce à quoi il s’attelle fort utilement avec ce livre ». 

 Guillaume Duval, Rédacteur en chef d'Alternatives Economiques.

   ISBN: 2-296-01224-8

 Achat en ligne

http://www.amazon.fr/gp/product/2296012248/ref=sr_11_1/171-1636061-8438610?ie=UTF8

http://www.harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=21965

20 novembre 2009 5 20 /11 /novembre /2009 10:40
A la lecture du Libération du jour (si si il leur reste quelques lecteurs) on découvre que le leader Paca de Cap 21 Olivier Lesage est déjà intégré dans la main (c'est l'infographie) de la nébuleuse d'Europe Ecologie.

Il semble donc que l'accord Verts / Cap 21 est signé en PACA.

Ps Et dans le Monde du jour on découvre que Viechnievsky est une vieille copine de sarko ... Tout est possible comme dirait l'autre.

"Une position qui a le don d'agacer sérieusement le président de la région PACA, crédité de bons sondages au premier tour, mais qui aura besoin des écologistes au second tour. "Je n'imagine pas une seconde être mis en examen dans ce dossier, lâche-t-il. Mme Vichnievsky porte la responsabilité de ses propos, moi je tendrai la main jusqu'à la dernière minute. Au fait, n'a-t-elle pas été décorée des mains de M. Sarkozy, récemment, avec des mots très élogieux à son égard ?"

Une petite perfidie dans un débat qui n'en manquera pas, à coup sûr. C'est que Mme Vichnievsky l'assume sans détours : oui, elle a noué une relation amicale avec le président de la République. "On s'est connus en 1997, il n'était que maire de Neuilly-sur-Seine, explique-t-elle. On s'est fréquentés, on se tutoyait. Je me sens libre de mes opinions, les gens de gauche me jugent à droite, et inversement. Je ne l'ai plus vu à partir de 2004." Il lui a remis la Légion d'honneur, le 21 octobre. Avec une phrase bien sentie à son endroit : "Je préfère ceux qui s'engagent à découvert, plutôt que ceux qui se cachent derrière leur fonction", a déclaré M. Sarkozy.

L'avocate générale était émue, forcément. "Je n'imaginais pas refuser cette médaille, dit-elle, c'est la reconnaissance de mon parcours."Plus elle vieillit, moins elle a de certitudes. Mais elle "souri(t) plus aujourd'hui qu'avant", dit-elle. Ça sert aussi, en politique."

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Patrice Miran 07/12/2009 16:27


Un "rassemblement" qui commence par exclure la plupart des écologistes historiques de PACA et qui se focalise sur un discours anti-corruption sans même analyser pourquoi le bilan écolo des Verts en
12 ans de gestion régionale est si faible ne me paraît pas très crédible. D'ailleurs, les mauvais sondages actuels de Vichnievsky en sont la marque la plus visible


LESAGE OLIVIER 03/12/2009 22:43



Bonsoir, intéressant le nombre de commentaires suite à l’annonce d’un grand rassemblement autour de EE avec la venue des personnalités
issues de CAP21. Cela prouve tout l’intérêt de ce type de rassemblement. Notre travail de fond pour une région tournée vers l’écologie doit trouver des soutiens politiques et EE peut être un bon
vecteur pour changer la vie de tous les jours. Une vision écolo pour vivre mieux …voila ce qui compte et beaucoup d’entre nous, quelque soit leur appartenance politique, partagent cette idée, la
force de Laurence Vichnievsky est de rendre possible cela par une dynamique de rassemblement des forces vives écologistes, des associations de terrains … la PACA a besoin de ce renouveau pour
rayonner … mais … cette vision va-t-elle voir le jour ? le privilège de Mme Vichnievsky est d’être la seule candidate a avoir la clé … la porte sera-t-elle ouverte et la lumière inondera
t’elle la PACA ? suite de ce billet dans quelques jours ou quelques semaines ….



Miran 02/12/2009 18:25


Mr Guilhem,

Je ne sais pas qui vous informe mais la raison qui explique le non accord antre Mme Vichnievsky et moi ce n'est surement pas le refus de notre part d'un accord avec la Gauche car notre stratégie
étant celle de la bascule entre Gauche et Droite dire par avance qu'on refuse l'accord avec un bloc ou l'autre serait ruiner toutes nos chances. La raison avancée par EE pour nous refuser est
l'exigence d'arriver dans cet accord sans nos logos ni nos formations alors que les Verts y auraient droit et par ailleurs un veto sur ma personne liée à un contentieux avec Aschieri vieux de 18
ans et relatif au non respect par moi même du tourniquet en favuer de personnes qui avaient passé toute la campagne de 1992 à m'insulter et faire circuler les rumeurs les plus folles sur mon compte
! Quant aux alliances à Droite ( même si pour moi le terme Droite n'est pas une insulte) je rappelle que je suis à l'heure actuelle conseiller municipal d'oppostion à une mairie UMP...qui a été
élue grâce au soutien du PS qui a refusé un accord avec nous entre les 2 tours ! Sans parler de smultiples procédures que j'ai engagé seul contre des élu(e)s UMP souvent d'ailleurs complices de la
Gauche sur des problèmes de corruption . J'en ai donc plus qu'assez de ce flot d'inexactitides et d'ignominies déversé sur mon compte et celui de notre gorupe depuis de sannées par des
psuedo-écologistes Verts qui ne ressortent qu'au moment des élections et qu'on ne voit jamais le reste du temps lorsque il faut être présent sur le terrain. De toute manière, la meilleure réponse à
vos calomnies ce sont les électeurs qui vous la donnent en nous accordant leurs suffrages aussi bien l'an dernier aux municipales et aux cantonales où j'ai rassemblé ( et trois de nos adhérents ont
fait un score comparable) 9.02 % des voix malgré le soutien apporté par les Verts à la candidate PS et nous avons engrangé près d'une dizaine d'élu(e)s dans le seul département des AM ( aussi bien
dans des communes de Guache que de Droite) , aux européennes où nous avons obtenu 4.03 % au niveau de la région PACA et maintenant aux régionales où nos listes regroupent des élu(e)s locaux et des
militants de terrain très loin de la tambouille verdâtre et sont crédités pour l'heure de 5 % . Je le redis : nous sommes favorables à un rassemblement des écolos mais en effet pour gagner pas pour
reproduire ce que font les Verts depuis 12 ans à la Région.

Patrice Miran


boulin 24/11/2009 09:54



Laurence Vichnievsky, la fossoyeuse de Boulin










En 1991, juge d’instruction débutante, elle signa l’ordonnance de non-lieu, conclusion de huit années d’instruction pour homicide sur la personne de Robert Boulin.




Quand un magistrat descend dans l’arène politique, il ou elle redevient un citoyen ordinaire, s’expose aux votes des électeurs, et doit s’attendre à ce que les
grandes étapes de sa carrière soient scrutées, ses exploits vantés, et ses manquements -éventuels- aux devoirs de sa charge, dénoncés. Car, on l’oublie trop, dans ce pays, la justice est
toujours rendue au nom du peuple français.


Les risques du parachutage


Laurence Vichnievsky, fraichement parachutée à la tête de la liste vert-Europe-Ecologie de la région PACA vient de se lancer, dans les colonnes du Monde, sous le feu des
médias avec la bienveillante complicité de Gérard Davet. L’article est édifiant, surtout par sa béante lacune. Le seul véritable tremplin de la carrière de Mme Vichnievsky n’y est nulle part mentionné, pas même une allusion.


Certes, sa proximité avec Eva Joly, l’icône de l’Instruction de
l’affaire Elf, pare Mme Vichnievsky de toutes les vertus prêtées aux magistrats, capables d’ incarcérer des
puissants, tout en étant attentive aux souffrances des faibles.


Cette facette resplendissante du personnage ne saurait effacer le rôle bref mais capital qui fut le sien en septembre 1991, lorsque, juge d’instruction débutante, elle signa la tristement
fameuse ordonnance de non-lieu, conclusion de 8 années d’instruction pour homicide sur la personne de Robert Boulin.


Il a quand même fallu, pour que Mme Vichnievsky, juge d’instance à Colombes (92), hérite de la patate chaude qu’est le dossier Boulin, un enchainement de coïncidences peu conforme à une
bonne administration de la Justice.


Comment et pourquoi une débutante (à l’instruction) doit-elle, seule, assumer la responsabilité de clore le dossier le plus explosif de la Ve République ? Sur lequel deux magistrats
instructeurs parisiens expérimentés, MM. Yves Corneloup et Alain Verleene s’étaient échinés pendant 8 ans, s’abstenant, eux, de
clôturer un dossier que le parquet voulait fermer dès le premier jour.


Vitesse ou précipitation ?


Ce volumineux dossier, Laurence Vichnievsky le dévore en 8 jours, refusant tout contact avec la partie civile. Le système informatique en place en 1991 pour les magistrats instructeurs
parisiens permettait-il le copié-collé ? Où s’agit-il d’un simple usage de la photocopieuse ? Toujours est-il que l’ordonnance de non-lieu qui porte la signature de
Mme Vichnievsky est, à la virgule près, la réquisition du parquet. C’est à dire que la volonté écrite du pouvoir exécutif est docilement revêtue de la signature d’un magistrat dont
l’Indépendance est le fondement du code pénal…


Autre inconvénient de l’ingestion trop rapide d’un tel dossier : reprendre à son compte l’intégralité des réquisitions du parquet revient à endosser les faux témoignages et les grossières
distorsions de faits qui émaillent ce document.


Pour que le dogme du suicide de Robert Boulin ne s’effondre pas immédiatement, la Brigade Criminelle a été amenée à prendre pas mal de libertés avec la vérité. Comme faire témoigner un policier
selon qui la tête de Boulin a heurté un rocher, lors de son repêchage, alors qu’il n’était pas présent.


Ou forger de toute pièce une théorie invraisemblable sur les lividités mobiles, pour ne pas admettre que le cadavre du ministre Boulin avait été déplacé entre le moment -et le lieu- de sa mort
et sa découverte dans l’étang Rompu.


Un outil


Cette ordonnance signée Vichnievsky n’est pas un document poussiéreux enfoui dans les archives insondables du palais de Justice de Paris. C’est un outil entre les mains de l’actuel procureur
général de Paris Laurent Le Mesle pour rejeter toutes les demandes de
réouverture de l’instruction pour faits nouveaux.


A chaque page de sa décision de septembre 2007, M. Le Mesle se réfère à l’ordonnance de la juge indépendante Vichnievsky, pour nier l’existence des faits nouveaux que lui présente la
partie civile, affirmant que, dans son ordonnance, Mme Vichnievsky a déjà répondu à ces objections …Le parquet valide les travaux précédents du même parquet . La séparation des pouvoirs
dans toute sa splendeur.


L’affaire Boulin dans Bakchich






Tiens, r’voilà du Boulin


Trente ans que Robert Boulin, ministre en exercice, est mort dans des circonstances toujours inconnues. L’avocat de sa fille veut réouvrir l’enquête. Il est vrai que celles de la police et la
Justice sont restées à la case (…)



- Robert Boulin reprend un coup de pelle


- Giscard d’Estaing croise le fantôme de Boulin


- Giscard dans le Boulin


- Le nez dans le Boulin


- Affaire Boulin : c’est mal Barré


- Giscard confirme qu’il envisageait de faire de Robert Boulin son premier
ministre (pour les abonnés)




allia pierre 23/11/2009 13:15


Femme intelligente j'en doute car qui peu en huit jours conclure sur 8 ans d'instruction et pronoincer un non lieu dans l'affaire BOULIN dont je suis témoin de l'assassinat.

Courage pour prendre une telle décison, tutoyer SARKOSY et son secretaire général issu de lza promotion BOULIN du 30 octobre 1979  comme les autres hauts fonctionnaires de l'état de l'époque
.

Des instances ont été saisie et Madame VICVHNIEVSKY aura l'occasion pendant les semaines à venir de voir ses conclusions remises en cause.

OMERTA,autisme mais du sang a coulé et nous entrons dans l'ère du temps ou il faudra confondre et punir les commanditaires que nous connaissons.

Pierre ALLIA
Conseiller National UMP.