Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui je suis ?

Enseignant de sciences économiques et sociales

 

Marié, père de 2 enfants

 

Conseiler municipal d'opposition de 2001 à 2008

Militant socialiste

Engagé aux côtés d'Edouard Baldo

 

Photo CDM site campagne primaire 2014

Rechercher

Tracts

 

Premier tract de lancement de campagne

Présentation et axes de campagne link

 

Propositions moralisation vie politique aixoise

Moralisation link


Propositions urbanisme et devenir de la ville

Urbanisme link

Archives

Twitter

Ouvrage décroissance

La crise écologique est là. Même les plus sceptiques ne peuvent en douter. Réchauffement climatique, pollutions croissantes, cancers en hausse constante, extinction de plus en plus rapide des espèces, raréfaction des ressources pétrolières. Face à ces destructions engendrées par notre système économique devenu fou, certains écologistes s’opposent au développement durable et parlent de plus en plus de décroissance. Comme si c’était l’unique solution. Mais la décroissance n’est pas seulement une remise en cause de la dépendance énergétique de notre système économique. Derrière ce mot vague de décroissance se cache une idéologie plus vaste aux alternatives plus que discutables. Au nom de l’anti-occidentalisme, de la critique du progrès et de la rationalité, nombre de décroissants défendent des thèses inquiétantes, sur la critique de la modernité, la place des femmes, la démographie, la respiritualisation de la société. C’est cette face cachée de la décroissance qu’explore cet ouvrage.

 Cyril Di Méo, élu et militant écologiste à Aix-en-Provence est aussi enseignant de Sciences Economiques et Sociales.

 «Cyril Di Méo grâce à la connaissance approfondie qu’il a à la fois des écrits des grands ancêtres de l’écologie politique et de ceux de la mouvance décroissanciste inscrit ce courant dans une histoire longue, en identifiant les origines et le cheminement de cette pensée. Il montre précisément la gravité des implications du discours décroissant, notamment vis-à-vis des pays du Sud et des femmes. Un ouvrage sans concession, mais aussi sans dérapages, Cyril Di Méo s’en tient toujours très précisément aux faits, aux écrits pour étayer ses conclusions. Il conclut d’ailleurs son ouvrage en indiquant que « l’écologie doit faire le pari de l’intelligence de la raison ». Et c’est bien ce à quoi il s’attelle fort utilement avec ce livre ». 

 Guillaume Duval, Rédacteur en chef d'Alternatives Economiques.

   ISBN: 2-296-01224-8

 Achat en ligne

http://www.amazon.fr/gp/product/2296012248/ref=sr_11_1/171-1636061-8438610?ie=UTF8

http://www.harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=21965

15 juin 2010 2 15 /06 /juin /2010 21:45

ça bruisse, ça grouille...ça fantasme dur en ce moment sur Aix. Pour certains nous revoterions avant ces vacances, Ooohh le bel été.... Pour d'autres ,nul besoin de voter car le Conseil d'Etat inverserait tout simplement l'éléction consacrant sans nouvelle éléction l'adversaire de mme Joissains. (rien de moins)..d'autres plus modestes parlent juste...d'inéligibilité de Mme Joissains.. Autant le dire ça rêve grave dans le landernau politique local. 

 

Il faut donc avoir un avis et faire un pronostic... alors disons que je crois peu qu'on va revoter même s'il a surement objectivement plus de raisons que la dernière fois  d'annuler. Je ne vois pas le Conseil d'Etat ayant déjà annulé avec une nouvelle jurisprudence, attaqué au niveau européen, en rajouter avec une nouvelle annulation qui pourrait  être prise pour un trouble à l'ordre public...Vous me direz qu'il vient bien d'y avoir Corbeilles Essonne...et je dirai qu'effectivement tout est possible...mais c'est peu probable et en tout cas l'attitude des principaux protagonistes ne me semble pas aller dans ce sens... Esperons que je me trompe.


Bon alors pour le plaisir (on a le droit de rêver un peu non) faisons comme si...on revotait. On exclu les hypothèses farfelues d'inversion d'éléction ou d'inéligibilité....il y a donc encore des adultes qui croient au père Noel. Que se passerait il donc ?


Du côté droit on pourrait penser que cette fois si le FN ne loupera pas une troisième fois la marche...En tout cas un nouvel échec confirmerait bien qu'il y a  quelque chose de douteux là dessous... car l'alliance objective FN Joissains serait évidente. En tout cas Joissains repartirait au combat avec sa majorité extensive..et remiserait dans l'arrière boutique les photos de Sarko...surfant sur son conservatoire, son office du tourisme, son nouveau marché, son plan d'aillane et sa possible modification de POS... Avec moins de faux pas et un changement de style et ses 3 victoires passées elle serait en bonne posture.


En face les choses seraient plus compliquées. Quelles nouvelles configurations pour l'opposition..toutes les configurations ayant déjà été essayé avec ces protagonistes avec échec. Tout est donc ouvert...


L'effondrement régional du Modem ( et aixois avec ses 3 %) va mettre FXDP en position de grande fragilité et va surement pousser Medve à se rerapprocher de la gauche de gauche...comme en 2008.. FXDP qui l'a compris se redroitise en parlant sécurité et propreté. Il relance aussi Aix pour tous qu'il avait sabordé en pleine campagne de 2008...cela sera t'il suffisant, car son absence de choix au second tour des régionales entre Le Pen, Mariani et Vauzelle a choqué à gauche et risque de bloquer toute alliance large. C'est vrai que le refus de donner une consigne de vote est assez incompréhensible et illisible entre l'alliance fusionnelle  avec le PS aixois et le refus d'appeler à voter pour la gauche....


Côté écolo les choses se compliquent le brillant Patrice Halimi a créé Europe écologie Pays d'Aix  dont il sera un très bon leader... Mais les verts aixois ont  aussitôt créé leur propre structure concurrente aix europe écologie...et ils font tout pour l'empêcher de se lancer sur aix...Iront ils jusqu'à s'allier avec le Ps pour empécher Halimi de se lancer comme tête de liste autonome dans la bagare ..ce n'est pas impossible. Ou irons nous jusqu'à avoir deux listes sur aix  ? Voire 3 depuis que Stephane Salord a rejoint la famille de l'alliance écologique indépendante de P miran et F Gamerre. Deux listes vertes  ce n'est pas improbable connaisant les protagonistes et leurs méthodes. Mais pas sûr que cela serve la gauche aixoise.


Côté gauche de la gauche la situation est confuse. La leader  PCF de l'ancienne liste de la gauche de gauche rassemblée, Nathalie Leconte ne participera surement pas à une alliance avec la gauche socialiste et centriste, surtout après l'effondrement financier de son association la CLCV sous les coups de boutoirs du conseil régional et général....socialistes. A moins d'un changement de leadership au PCF et au PG aixois on ne voit pas comment pourrait se faire une telle alliance ??? Mais comme dirait l'autre en politique tout est possible.


Côté socialiste pour finir..car en fait tout se joue là....Aura t'on de nouveau droit à un psychodrame pour une désignation en catastrophe.. ? André Guinde réusira t'il cette fois ci à obtenir l'investiture ? C'est peu probable.. Alexandre Medvedowsky sera donc là n'en pas douter candidat  à  ce qui pourrait être sa dernière chance. Aura t'il les peztistes avec lui ??? la question est ouverte car beaucoup d'entre eux regardent du côté d'europe écologie canal Halimi... et se disent qu'un nouvel échec municimapl de Medve l'aménerait à abandonner le leadership socialiste aixois. Comme souvent au Ps aixois c'est pas simple.

 

Mais l'essentiel est surtout de savoir quelle stratégie adoptera Alexandre Medvedowsky. Il n'a paradoxalement pas participé à la campagne régionale victorieuse ..bizarre si l'éléction se joue dans quelques mois  (c'est ce qui me fait dire que ça a peu de chance de revoter) mais il aura en tout cas entre les mains les clés du scrutin en choissisant de reconduire l'alliance au centre (très affaibli ) ou en renversant le choix de ses alliés...ce que les derniers resultats électoraux devraient logiquement l'amener à faire. Il semble que Medve ait intérêt à laisser FXDP partir seul faire 5 %  car cela lui permettrait de reviser très fortement à la baisse la répartition des postes avec FXDP qui s'était faite sur les 20 % de la liste de Génération Aix en 2008.  Pour finir on verra aussi si Medve réussira, cette fois ci, à rassembler le peuple de gauche.. très divisé sur Aix. Joissains en réintégrant Genzana et en gagnant à 200 voix a montré que dans un scrutin aussi serré toutes les voix (surtout celle de son camp) comptent. 


Si l'on revote donc, la victoire de la gauche élargie est donc loin d'être acquise.  Non pas grace à la droite mais à cause d'un centre, d'écologistes et d'une gauche très éclatés et compliqués.  Mais bon c'est aix.. et sa vie politique. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires