Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui je suis ?

Enseignant de sciences économiques et sociales

 

Marié, père de 2 enfants

 

Conseiler municipal d'opposition de 2001 à 2008

Militant socialiste

Engagé aux côtés d'Edouard Baldo

 

Photo CDM site campagne primaire 2014

Rechercher

Tracts

 

Premier tract de lancement de campagne

Présentation et axes de campagne link

 

Propositions moralisation vie politique aixoise

Moralisation link


Propositions urbanisme et devenir de la ville

Urbanisme link

Archives

Twitter

Ouvrage décroissance

La crise écologique est là. Même les plus sceptiques ne peuvent en douter. Réchauffement climatique, pollutions croissantes, cancers en hausse constante, extinction de plus en plus rapide des espèces, raréfaction des ressources pétrolières. Face à ces destructions engendrées par notre système économique devenu fou, certains écologistes s’opposent au développement durable et parlent de plus en plus de décroissance. Comme si c’était l’unique solution. Mais la décroissance n’est pas seulement une remise en cause de la dépendance énergétique de notre système économique. Derrière ce mot vague de décroissance se cache une idéologie plus vaste aux alternatives plus que discutables. Au nom de l’anti-occidentalisme, de la critique du progrès et de la rationalité, nombre de décroissants défendent des thèses inquiétantes, sur la critique de la modernité, la place des femmes, la démographie, la respiritualisation de la société. C’est cette face cachée de la décroissance qu’explore cet ouvrage.

 Cyril Di Méo, élu et militant écologiste à Aix-en-Provence est aussi enseignant de Sciences Economiques et Sociales.

 «Cyril Di Méo grâce à la connaissance approfondie qu’il a à la fois des écrits des grands ancêtres de l’écologie politique et de ceux de la mouvance décroissanciste inscrit ce courant dans une histoire longue, en identifiant les origines et le cheminement de cette pensée. Il montre précisément la gravité des implications du discours décroissant, notamment vis-à-vis des pays du Sud et des femmes. Un ouvrage sans concession, mais aussi sans dérapages, Cyril Di Méo s’en tient toujours très précisément aux faits, aux écrits pour étayer ses conclusions. Il conclut d’ailleurs son ouvrage en indiquant que « l’écologie doit faire le pari de l’intelligence de la raison ». Et c’est bien ce à quoi il s’attelle fort utilement avec ce livre ». 

 Guillaume Duval, Rédacteur en chef d'Alternatives Economiques.

   ISBN: 2-296-01224-8

 Achat en ligne

http://www.amazon.fr/gp/product/2296012248/ref=sr_11_1/171-1636061-8438610?ie=UTF8

http://www.harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=21965

16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 08:13

 

Depuis quelques jours tous les aixois rencontrés ne parlentq ue du Chaos rencontré en essayant de prendre le bus. La Provence en fait un article modéré.

Aix en Bus ? Aix en colère oui

 

Publié le lundi 16 juillet 2012

Vu les réactions des usagers depuis une semaine, la réorganisation semble un brin compliquée

La réorganisation s'avérerait-elle plus laborieuse que prévue ou la colère des usagers s'estompera-t-elle après quelques semaines d'essai ? Pour l'heure, ça roule moyen, pour le nouveau réseau...

La réorganisation s'avérerait-elle plus laborieuse que prévue ou la colère des usagers s'estompera-t-elle après quelques semaines d'essai ? Pour l'heure, ça roule moyen, pour le nouveau réseau...

Photo Serge GUEROULT

"C'est une galère !" Depuis le 9 juillet, le nouveau réseau Aix en bus est à l'essai avec d'importantes modifications des itinéraires et des horaires. Avec l'arrivée de la nouvelle entreprise délégataire, Keolis, les liaisons devaient être plus directes, les déplacements plus rapides et les bus plus nombreux "en soirée et le dimanche". La mise en pratique s'avère plus compliquée.

"Pas du tout efficace"

Malgré la mise en place de plusieurs points d'information, les Aixois ne retiennent pas leur colère face à ce changement brutal de leurs habitudes. "On ne comprend plus rien ! Ce matin j'ai attendu une heure mon bus !" peste Francis, un retraité venu obtenir des renseignements. Derrière lui, Jean-Pierre enrage : "J'avais un bus qui m'amenait directement au marché des Prêcheurs et maintenant je dois en prendre un deuxième . Ce nouveau service n'est pas du tout efficace".

Les réclamations sont souvent identiques : plus assez de bus, itinéraires rallongés, quartiers mal desservis, attente trop longue. .. Tous les arrêts ne semblent pas équipés des plans des réseaux modifiés (qui de toute façon, par essence, sont globalement incompréhensibles) et tous les usagers ne surfent pas forcément sur le site d'Aix en bus.

Des utilisateurs particulièrement remontés

Les agents du réseau ont du mal à gérer l'afflux de mécontents. "Il y a beaucoup de gens énervés, on essaye de les aider mais ce n'est pas évident", admet Marc, un des agents, reconnaissable à sa veste rouge vif Aix-en-bus. Même si pour Paulette, 83 ans, "il suffit d'oublier les anciens chiffres pour ne retenir que les nouveaux", les personnes âgées et les travailleurs arrivés en retard sur leur lieu de travail pendant cette première semaine de test sont particulièrement remontés.

"Mon bus était prévu à 8h19 à l'arrêt Verte Colline et l'arrivée à l'arrêt Pôle d'activités prévue à 8h47, s'exclame Sébastien, furibard. À 9h30, j'étais toujours dans le bus après avoir découvert des quartiers que je ne connaissais même pas, j'avais l'impression de revenir au temps du ramassage scolaire ! Je suis finalement arrivé au travail à... 9h45 !"

Fausses indications

Sur le site internet de La Provence, les réactions sont aussi acerbes. Pour Christale, trop de bus empruntent le boulevard des Belges : "Le traverser relève maintenant du suicide ! Les bus longent le trottoir et il faut traverser à l'aveuglette lorsque le feu est vert pour les piétons car on ne voit plus la couleur avec les bus arrêtés, c'est lamentable!"

Pour Andromac, les liaisons sont moins rapides: "Un bus qui fait le tour de la ville avec un passage toutes les 20 minutes, ça veut dire quoi ? Pourquoi pas toutes les heures tant qu'on y est ? Et ce fameux bus qui va sur le pôle d'activités des Milles ! Il est indiqué qu'il y en a un toutes les 15 minutes mais on nous cache qu'un sur deux ne va pas au même endroit ! Donc, il n'y a un bus que toutes les 30 minutes".

"Epuisée après un voyage de deux heures !"

Certains sont déterminés, comme Addy : "Pour ma part c'est un mail par jour (Ndlr : à Aix en bus) et je continuerai tant qu'ils ne changeront pas ce réseau foutoir qu'ils ont pondu au dernier moment et en dépit du bon sens !" Pour Françoise qui nous écrit, pas mieux : "J'ai pris le bus avenue Victor Hugo pour me rendre à l'arrêt Hôpital-Tamaris. Je suis allée de surprise en surprise : je me suis retrouvée à la gare routière, puis à Luynes ! Tout le long des arrêts, on voyait des gens égarés, perdus ou en attente de leur bus qui ne viendra plus . Je suis rentrée chez moi épuisée après un voyage de deux heures !"

Pour Didier Bonfort, administrateur du comité d'intérêt de quartier Granettes St-Mitre, "il n'y a pas eu de concertation" avec la communauté du pays d'Aix. "La CPA n'a pas pris la peine de nous avertir ! On a découvert le nouveau réseau dans la presse. On va faire un point à la rentrée avec nos adhérents".

Mauvaise volonté générale

Face à ce déchaînement de critiques, Patrick, un agent d'Aix-en-bus, souligne une mauvaise volonté générale : "Les gens s'informent à la dernière minute. Il faut qu'ils se réadaptent et prennent le temps de se repérer"

Le mécontentement est-il justifié ou s'agit-il d'un mouvement d'humeur afférent à tout changement ? Reconnaissons à Keolis un excellent choix : avoir lancé le nouveau réseau avec les vacances scolaires.... Si les réclamations perdurent, la copie pourrait être à nouveau modifiée dans les prochains mois .

Renseignements : www .aixenbus.fr Agence commerciale, 27 rue des Cordeliers. Tel : 09 70 80 90 13

François-Xavier LAMBER

Partager cet article

Repost 0

commentaires