Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui je suis ?

Enseignant de sciences économiques et sociales

 

Marié, père de 2 enfants

 

Conseiler municipal d'opposition de 2001 à 2008

Militant socialiste

Engagé aux côtés d'Edouard Baldo

 

Photo CDM site campagne primaire 2014

Rechercher

Tracts

 

Premier tract de lancement de campagne

Présentation et axes de campagne link

 

Propositions moralisation vie politique aixoise

Moralisation link


Propositions urbanisme et devenir de la ville

Urbanisme link

Archives

Twitter

Ouvrage décroissance

La crise écologique est là. Même les plus sceptiques ne peuvent en douter. Réchauffement climatique, pollutions croissantes, cancers en hausse constante, extinction de plus en plus rapide des espèces, raréfaction des ressources pétrolières. Face à ces destructions engendrées par notre système économique devenu fou, certains écologistes s’opposent au développement durable et parlent de plus en plus de décroissance. Comme si c’était l’unique solution. Mais la décroissance n’est pas seulement une remise en cause de la dépendance énergétique de notre système économique. Derrière ce mot vague de décroissance se cache une idéologie plus vaste aux alternatives plus que discutables. Au nom de l’anti-occidentalisme, de la critique du progrès et de la rationalité, nombre de décroissants défendent des thèses inquiétantes, sur la critique de la modernité, la place des femmes, la démographie, la respiritualisation de la société. C’est cette face cachée de la décroissance qu’explore cet ouvrage.

 Cyril Di Méo, élu et militant écologiste à Aix-en-Provence est aussi enseignant de Sciences Economiques et Sociales.

 «Cyril Di Méo grâce à la connaissance approfondie qu’il a à la fois des écrits des grands ancêtres de l’écologie politique et de ceux de la mouvance décroissanciste inscrit ce courant dans une histoire longue, en identifiant les origines et le cheminement de cette pensée. Il montre précisément la gravité des implications du discours décroissant, notamment vis-à-vis des pays du Sud et des femmes. Un ouvrage sans concession, mais aussi sans dérapages, Cyril Di Méo s’en tient toujours très précisément aux faits, aux écrits pour étayer ses conclusions. Il conclut d’ailleurs son ouvrage en indiquant que « l’écologie doit faire le pari de l’intelligence de la raison ». Et c’est bien ce à quoi il s’attelle fort utilement avec ce livre ». 

 Guillaume Duval, Rédacteur en chef d'Alternatives Economiques.

   ISBN: 2-296-01224-8

 Achat en ligne

http://www.amazon.fr/gp/product/2296012248/ref=sr_11_1/171-1636061-8438610?ie=UTF8

http://www.harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=21965

3 février 2008 7 03 /02 /février /2008 13:26

 C'est avec une certaine consternation que je viens de recevoir un courrier de l'Université Populaire d'Aix ( UPCPA) qui me demande de censurer un article présent sur mon blog depuis …4 mois et "osant" parler de cette initiative en bien. Je comprends que nous soyons en période électorale, que certains d'entre eux soient engagés sur des listes et que tous les délires soient permis…en ces périodes tourmentées... mais là.

 

 

Ne voulant pas discuter avec ce genre d'attitude légèrement paranoiaques et idéologiques j'ai donc retiré leur plaquette de présentation du blog. Tout ça va à l'encontre de ce qui fait la richesse de l'enseignement : l'ouverture, le partage, l'esprit critique.... Mais bon à quoi bon discuter.

Tristement.

Vous pouvez contacter ces gens à

 

Association Le Repaire du Pays d’Aix

Villa les Noisetiers – RN 7

13760 St Cannat

tel / fax : 04  42 50 67 82  port : 06 37 26 91 62

mel: universite-populaire-aix@orange.fr

PS A l'UPCPA ils devraient se méfier car leur université populaire va vite se transformer en "démocratie populaire"

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Grrrrr. 05/02/2008 00:54

Les gros nazes.

13770 04/02/2008 10:00

L'article est facile à trouver avec Google, il est toujours dans le cache. ICI

Gertz 04/02/2008 08:43

Ce qui prouve que j\\\'avais 100 % raison avec ma mise en garde du 15.10.07. J\\\'ai toujours été sceptique devant le sens de la democratie de certains de nos soit-disant camarades.
Achim

achim 15/10/2007 22:23

Gardons notre esprit critique, meme à l'encontre d'initiatives de ce genre. E. Chouard = chantre Tretsois du non à la constitution, repaire d'Aix = Daniel Mermez = ATTAC ?  Pourquois pas, mais ce n'est pas neutre et l'esprit de contradiction y est souvent reprimé ! Les universités populaires dans des pays comme l'Allemagne par exemple  ne sont pas recuperées politiquement et ne servent pas à une 'cause' précise autre que la formation gratuite à des savoirs et  l'acces  aux connaissances.
Achim