Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui je suis ?

Enseignant de sciences économiques et sociales

 

Marié, père de 2 enfants

 

Conseiler municipal d'opposition de 2001 à 2008

Militant socialiste

Engagé aux côtés d'Edouard Baldo

 

Photo CDM site campagne primaire 2014

Rechercher

Tracts

 

Premier tract de lancement de campagne

Présentation et axes de campagne link

 

Propositions moralisation vie politique aixoise

Moralisation link


Propositions urbanisme et devenir de la ville

Urbanisme link

Archives

Twitter

Ouvrage décroissance

La crise écologique est là. Même les plus sceptiques ne peuvent en douter. Réchauffement climatique, pollutions croissantes, cancers en hausse constante, extinction de plus en plus rapide des espèces, raréfaction des ressources pétrolières. Face à ces destructions engendrées par notre système économique devenu fou, certains écologistes s’opposent au développement durable et parlent de plus en plus de décroissance. Comme si c’était l’unique solution. Mais la décroissance n’est pas seulement une remise en cause de la dépendance énergétique de notre système économique. Derrière ce mot vague de décroissance se cache une idéologie plus vaste aux alternatives plus que discutables. Au nom de l’anti-occidentalisme, de la critique du progrès et de la rationalité, nombre de décroissants défendent des thèses inquiétantes, sur la critique de la modernité, la place des femmes, la démographie, la respiritualisation de la société. C’est cette face cachée de la décroissance qu’explore cet ouvrage.

 Cyril Di Méo, élu et militant écologiste à Aix-en-Provence est aussi enseignant de Sciences Economiques et Sociales.

 «Cyril Di Méo grâce à la connaissance approfondie qu’il a à la fois des écrits des grands ancêtres de l’écologie politique et de ceux de la mouvance décroissanciste inscrit ce courant dans une histoire longue, en identifiant les origines et le cheminement de cette pensée. Il montre précisément la gravité des implications du discours décroissant, notamment vis-à-vis des pays du Sud et des femmes. Un ouvrage sans concession, mais aussi sans dérapages, Cyril Di Méo s’en tient toujours très précisément aux faits, aux écrits pour étayer ses conclusions. Il conclut d’ailleurs son ouvrage en indiquant que « l’écologie doit faire le pari de l’intelligence de la raison ». Et c’est bien ce à quoi il s’attelle fort utilement avec ce livre ». 

 Guillaume Duval, Rédacteur en chef d'Alternatives Economiques.

   ISBN: 2-296-01224-8

 Achat en ligne

http://www.amazon.fr/gp/product/2296012248/ref=sr_11_1/171-1636061-8438610?ie=UTF8

http://www.harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=21965

25 juin 2005 6 25 /06 /juin /2005 00:00

Je rentre encore à point d'heure d'une réunion de la Communauté d'agglomération du Pays d'Aix, dite CPA pour les intimes.  On vient de donner 30 000 euros aux commerçants de Plan de Campagne pour qu'ils fassent du lobbying pour ouvrir le dimanche. Quelle horreur le boulot le dimanche . Quand Béatrice a fait ça pour payer nos études on a trouvé ça super dur. Depuis j'y suis allergique. J'ai essyé de m'y opposer, mais une fois encore mes interventions n'ont servi à rien. A quoi sert il d'avoir raison contre l'inertie d'un système technocratioque pareil ?? Et puis on a voté le Plan de déplacements urbain....depuis un an pas une ligne du dossier n'a évolué, malgré tous les commentaires émis par les citoyens lors de l'enquête publique. certes l'adjoint au transport ne confond plus bus propre et site propre (voir au conseil de communauté de Venelles)...mais on est loin du compte.

La séance s'est terminée de manière ubuesque. La moitié des délibérations ont été prises sans quorum.... La plupart des conseils n'étant pas venus où étant partis épuisés par les 10,5 kg de dossiers (sic j'ai pesé)....On s'est retrouvé sans quorum légal pour voter. Qu'à cela ne tienne....Après avois appelé le maire de Cabriès, M Fabre d'Aubrespy qui était sur ses toilettes (sic) et qui a indiqué que selon lui n'était pas grave de ne plus avoir de quorum ....à partir du moment où les thèmes à traiter avaient été indiqués en début de séance....on pouvait continuer. Les services des assemblées n'ont pas confirmé cette interprétation..c'est pas grave Mme Joissains est passée outre. Le conseil c'est terminé à quelques conseillers pour voter des délibérations extrement importantes...qui rseront surement annulées.

Même en y assistant on a du mal à y croire.

Partager cet article

Repost 0

commentaires