Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui je suis ?

Enseignant de sciences économiques et sociales

 

Marié, père de 2 enfants

 

Conseiler municipal d'opposition de 2001 à 2008

Militant socialiste

Engagé aux côtés d'Edouard Baldo

 

Photo CDM site campagne primaire 2014

Rechercher

Tracts

 

Premier tract de lancement de campagne

Présentation et axes de campagne link

 

Propositions moralisation vie politique aixoise

Moralisation link


Propositions urbanisme et devenir de la ville

Urbanisme link

Archives

Twitter

Ouvrage décroissance

La crise écologique est là. Même les plus sceptiques ne peuvent en douter. Réchauffement climatique, pollutions croissantes, cancers en hausse constante, extinction de plus en plus rapide des espèces, raréfaction des ressources pétrolières. Face à ces destructions engendrées par notre système économique devenu fou, certains écologistes s’opposent au développement durable et parlent de plus en plus de décroissance. Comme si c’était l’unique solution. Mais la décroissance n’est pas seulement une remise en cause de la dépendance énergétique de notre système économique. Derrière ce mot vague de décroissance se cache une idéologie plus vaste aux alternatives plus que discutables. Au nom de l’anti-occidentalisme, de la critique du progrès et de la rationalité, nombre de décroissants défendent des thèses inquiétantes, sur la critique de la modernité, la place des femmes, la démographie, la respiritualisation de la société. C’est cette face cachée de la décroissance qu’explore cet ouvrage.

 Cyril Di Méo, élu et militant écologiste à Aix-en-Provence est aussi enseignant de Sciences Economiques et Sociales.

 «Cyril Di Méo grâce à la connaissance approfondie qu’il a à la fois des écrits des grands ancêtres de l’écologie politique et de ceux de la mouvance décroissanciste inscrit ce courant dans une histoire longue, en identifiant les origines et le cheminement de cette pensée. Il montre précisément la gravité des implications du discours décroissant, notamment vis-à-vis des pays du Sud et des femmes. Un ouvrage sans concession, mais aussi sans dérapages, Cyril Di Méo s’en tient toujours très précisément aux faits, aux écrits pour étayer ses conclusions. Il conclut d’ailleurs son ouvrage en indiquant que « l’écologie doit faire le pari de l’intelligence de la raison ». Et c’est bien ce à quoi il s’attelle fort utilement avec ce livre ». 

 Guillaume Duval, Rédacteur en chef d'Alternatives Economiques.

   ISBN: 2-296-01224-8

 Achat en ligne

http://www.amazon.fr/gp/product/2296012248/ref=sr_11_1/171-1636061-8438610?ie=UTF8

http://www.harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=21965

10 septembre 2009 4 10 /09 /septembre /2009 08:28

Zizou qui ne fait pas de politique ....avait fourni pendant la campagne municipale un document d'accord pour son installation sportive (quel moment opportun) à aix qui avait été distribué massivement dans les quartiers...1er coup de boule éléctoral... contre la gauche.


" C'est l'adjoint aux sports, Francis Taulan, qui a donné un second souffle à l'affaire: quand on a Zidane au bout de la ligne, on fait tout pour le remonter sur le bateau. Et quand on a un promoteur dans ses anciens copains d'école, ça aide. " (Provence)
"Bernard Figuière a donc dégoté un terrain en bordure de la D59 après le pôle d'activités des Milles et fait un bon prix. "C'est un projet qui a du sens au vu de ce que j'ai fait dans ma vie et que je mène aussi avec mon frère. Et puis j'aime les défis, confiait Zinedine Zidane.
Quand on voit d'où je suis parti... La boucle est bouclée. Le futsal, j'aime ça. Et quand on a passe un certain âge, ce jeu à cinq..." (LA Provence)

Amis aixois vous aussi comme Zizou avez des problèmes de logement, terrain et d'argent. Vous aussi vous ne gagnez que le SMIC ? Détendez vous Mme Joissains et ses amis sont là. Et ils ont des terrains dont ils vous feront à profiter à des "bons " petits prix !!! Détendez vous, c'est juste le deuxième effet  coup boule .... coup de boule à l'égalité républicaine et aux aixois sans logement.

ps on pourrait dire des gros mots comme PLU.. et se poser la question de la cohérence urbaine et territoriale d'un tel projet surtout de cette taille (
un complexe de loisirs sur 2500 m2 avec restauration, salle de remise en forme, musée Zidane) à cet endroit là... ..mais à Aix ça fait longtemps qu'on n'y croit PLU au PLU ....ça fait longtemps que Joissains a mis un coup de boule à l'urbanisme local..

Lu dansLa provence

Aix 1-Marseille 0 : Zidane signe pour un complexe de futsal

Publié le mercredi 9 septembre 2009 à 11H17


Accompagnée de son adjoint aux sports, Francis Taulan, Maryse Joissains, tout sourire face au grand champion du monde, ne cachait pas sa joie après cette victoire décisive pour le pays d'Aix.

Photos Édouard Coulot


C'est le coup de boule politique de la rentrée. Maryse Joissains qui pose tout sourire au côté de l'idole nationale Zinedine Zidane. C'était hier soir en mairie d'Aix : le champion du monde de football  -et de la reconversion - venait conclure un projet de taille ; l'installation sur la commune du premier complexe de futsal en partenariat avec Adidas.

Le principe du futsal ? On loue un terrain à l'heure, avec ses copains, comme on réserve un court de tennis. Le tout dans un complexe de loisirs sur 2500 m2 avec restauration, salle de remise en forme, musée Zidane... "Et surtout une agora où les gens pourront se retrouver", précise Robert Sicchi, porteur du projet. Notre Zizou national avait bien tenté de faire naître son projet, dont l'investissement tourne autour de 4 millions d'€ à Marseille. L'idée aurait même fait son chemin du côté de Grand Littoral, tout près de sa cité natale de La Castellane. Mais l'impératif d'ouverture en juin 2010 -Coupe du monde en Afrique du Sud oblige- n'aurait pas été jouable.

Évidemment hier soir, il n'était pas question de tacler Marseille. "Zidane, non seulement, il est beau (on confirme), mais c'est surtout un symbole, relevait, comme d'habitude, nature, Maryse Joissains. C'est la victoire de la citoyenneté. Quelqu'un qui a prouvé que l'on n'a rien sans rien. C'est une étoile." Qui a filé à Aix pour le plus grand bonheur de la communauté.

Le projet stagnant dans la cité phocéenne, Robert Sicchi a contacté la mairie qui s'est empressée de lui trouver un terrain. Mais là encore, les contraintes administratives mettaient la Ville hors jeu. C'est l'adjoint aux sports, Francis Taulan, qui a donné un second souffle à l'affaire: quand on a Zidane au bout de la ligne, on fait tout pour le remonter sur le bateau. Et quand on a un promoteur dans ses anciens copains d'école, ça aide. Et hop, petit pont...

Bernard Figuière a donc dégoté un terrain en bordure de la D59 après le pôle d'activités des Milles et fait un bon prix. "C'est un projet qui a du sens au vu de ce que j'ai fait dans ma vie et que je mène aussi avec mon frère. Et puis j'aime les défis, confiait Zinedine Zidane. Quand on voit d'où je suis parti... La boucle est bouclée. Le futsal, j'aime ça. Et quand on passe un certain âge, ce jeu à cinq..."

À la question: "Les clubs et les scolaires d'Aix auront-ils leurs entrées?", Zizou répond comme une évidence: "Bien sûr... Il y aura des partenariats avec les centres sociaux. J'ai bien connu ça quand j'étais jeune, on allait souvent jouer sur le goudron." 

"Il y a un principe d'économie solidaire, précise Robert Sicchi. On n'a pas voulu faire une association pour ne pas dépendre de subventions. Sur un principe de 8€ de l'heure pour le grand public, on veut pouvoir accueillir des jeunes pour l'euro symbolique."

Zizou, hyperdisponible, a promis de "revenir à Aix le plus souvent possible". "Je veux être présent et participer pleinement à cette aventure." Qui devrait faire des petits : neuf autres complexes de ce genre devraient essaimer en France.


Par Alexandra Ducamp (aducamp@laprovence-presse.fr )

Partager cet article

Repost 0

commentaires