Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui je suis ?

Enseignant de sciences économiques et sociales

 

Marié, père de 2 enfants

 

Conseiler municipal d'opposition de 2001 à 2008

Militant socialiste

Engagé aux côtés d'Edouard Baldo

 

Photo CDM site campagne primaire 2014

Rechercher

Tracts

 

Premier tract de lancement de campagne

Présentation et axes de campagne link

 

Propositions moralisation vie politique aixoise

Moralisation link


Propositions urbanisme et devenir de la ville

Urbanisme link

Archives

Twitter

Ouvrage décroissance

La crise écologique est là. Même les plus sceptiques ne peuvent en douter. Réchauffement climatique, pollutions croissantes, cancers en hausse constante, extinction de plus en plus rapide des espèces, raréfaction des ressources pétrolières. Face à ces destructions engendrées par notre système économique devenu fou, certains écologistes s’opposent au développement durable et parlent de plus en plus de décroissance. Comme si c’était l’unique solution. Mais la décroissance n’est pas seulement une remise en cause de la dépendance énergétique de notre système économique. Derrière ce mot vague de décroissance se cache une idéologie plus vaste aux alternatives plus que discutables. Au nom de l’anti-occidentalisme, de la critique du progrès et de la rationalité, nombre de décroissants défendent des thèses inquiétantes, sur la critique de la modernité, la place des femmes, la démographie, la respiritualisation de la société. C’est cette face cachée de la décroissance qu’explore cet ouvrage.

 Cyril Di Méo, élu et militant écologiste à Aix-en-Provence est aussi enseignant de Sciences Economiques et Sociales.

 «Cyril Di Méo grâce à la connaissance approfondie qu’il a à la fois des écrits des grands ancêtres de l’écologie politique et de ceux de la mouvance décroissanciste inscrit ce courant dans une histoire longue, en identifiant les origines et le cheminement de cette pensée. Il montre précisément la gravité des implications du discours décroissant, notamment vis-à-vis des pays du Sud et des femmes. Un ouvrage sans concession, mais aussi sans dérapages, Cyril Di Méo s’en tient toujours très précisément aux faits, aux écrits pour étayer ses conclusions. Il conclut d’ailleurs son ouvrage en indiquant que « l’écologie doit faire le pari de l’intelligence de la raison ». Et c’est bien ce à quoi il s’attelle fort utilement avec ce livre ». 

 Guillaume Duval, Rédacteur en chef d'Alternatives Economiques.

   ISBN: 2-296-01224-8

 Achat en ligne

http://www.amazon.fr/gp/product/2296012248/ref=sr_11_1/171-1636061-8438610?ie=UTF8

http://www.harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=21965

27 août 2009 4 27 /08 /août /2009 15:15

  Les Verts aixois ont pour les municipales 2009 fait alliance ( au 2eme tour) avec le Modem et le Ps (enfin ..!!! et après avoir viré les verts dont j'étais qui avaient fait alliance avec le Modem en 2008). Exemple de tract

ELECTION MUNICIPALE DU 19 JUILLET 2009
UNIS POUR LE CHANGEMENT

Les listes « Tous ensemble pour Aix » et « Aix Ecologie » ont décidé de s’unir pour porter ensemble un projet de ville :
. Moderne et écologiste
. Démocrate et respectueux de la parole donnée
. Solidaire et proche de vos attentes quotidiennes
. Généreux et efficace
Une ère nouvelle
L’unité est en marche pour rendre Aix aux Aixoises et aux Aixois qui veulent en finir avec l’incompétence, les mensonges, les méthodes, l’absence d’éthique des années Joissains.

Dimanche 19 juillet, votez et faites voter pour la liste "TOUS ENSEMBLE POUR AIX " et "AIX ECOLOGIE" conduite par Alexandre Medvedowsky, François Xavier de peretti, Andre Guinde, Herve Guerrera


Permanence : 16 bis rue des Tanneurs – 06.26.11
Permanence : 16 bis rue des Tanneurs – Tél : 06.26.11.44.05 – www.tousensemblepouraix.fr


Liste soutenue par le Parti socialiste, le Mouvement démocrate, les Verts, le Partit Occitan, le Parti Radical de Gauche, Ecologie Cap 21, Convergence Citoyenne, la Société civile

Les verts aixois ont  en 2009 au premier tour pris un ancien adjoint Joissiniste UMP sur leur liste (Robert Delgiovine). Au second tour ils ont fait liste commune avec Modem, Ps, une ancienne fondatrice aixoise de l'UMP( N Kahoule), deux anciens adjoints UMp de Mme Joissains (Roure 11em adj et Delgiovine adj special). Extrait bulletin municipal.

 Ils ont aussi fait des réunions publiques avec le dissident de droite et ancien ajoint UMP, Stephane Salord (qui s'est vu couvert d'éloge lors du meeting d'Aix Ecologie par Annick Delhaye). Photo de La Provence

Après la défaite, un groupe d'élus municipaux unique Verts / Modem / PS a été constitué.  Tout ça ressemble "un peu " à une alliance avec le Modem et les UMP dissidents ...Mais que croyez vous que la leader aixoise des verts  Annick Delhaye (directrice de campagne de la liste verte aixoise...) déclare à la presse nationale à propos d'éventuelles alliances avec le Modem pour les régionales ?

"Pas question!", lance Annick Delhaye, vice-présidente Verts "profondément de gauche" de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur cogérée par le PS, les Verts et le PCF. Jugeant que le MoDem "ne sait pas où il se situe", elle estime que "trois quarts des Verts sont opposés à cette alliance"."Dany va trop vite en besogne", assure l'élue, regrettant que beaucoup à Europe-Ecologie "s'alignent sur le fameux 'ni droite ni gauche' d'Antoine Waechter" d'il y a vingt ans.

PS : Ah j'oubliais Annick Delhaye siège au conseil régional PACA dans un groupe technique Verts  / Modem... (ainsi elle  constitue avec JL Bennahmias et Catherine Levraud anciens élus verts passés au Modem un groupe pour avoir des salariés et des moyens de groupe)...

Décidemment ces gens ne sont pas sérieux...

A lire donc dans le Nouvel Obs

Les Verts divisés sur l'union avec le Modem

NOUVELOBS.COM | 22.08.2009 | 15:07

Au dernier jour d'université d'été, les responsables et militants Vert et d'Europe-Ecologie sont pleins d'espoir pour les régionales face au PS en crise mais les perspectives d'alliance proposées par Daniel Cohn-Bendit avec le MoDem pour battre la droite crispent les esprits.

Université d'été d'Europe-Ecologie (Sipa)

Université d'été d'Europe-Ecologie (Sipa)

Dernier jour ce samedi 22 août pour les journées d'été d'Europe-Ecologie. Forts de leur succès aux européennes, les responsables et militants Vert et d'Europe-Ecologie sont pleins d'espoir pour les régionales face à un PS en crise mais les perspectives d'alliance proposées jeudi par Daniel Cohn-Bendit avec le MoDem pour battre la droite crispent les esprits.
Jeudi soir, lors d'une table ronde des Journées d'été des Verts, "Dany" a déclaré qu'il fallait "changer la gauche et défier la droite" et que dans cet objectif, "s'il faut y ajouter le MoDem, on ajoutera le MoDem". Quelques huées ont alors fusé dans l'amphithéâtre de l'université de Nîmes, avant des applaudissements nourris.


Ni droite ni gauche ?


La direction des Verts ne s'est pas encore prononcée clairement sur le sujet et renvoie à la question du "projet". Interrogé vendredi par l'AFP, François Bayrou, lui, a estimé qu'"il n'y a rien d'autre que de très logique" pour le MoDem à se retrouver au centre du jeu d'alliances à gauche.
Pour Dominique Voynet, il n'est "pas tabou de discuter avec le MoDem". Mais l'ex-candidate à la présidentielle juge que "la question n'est pas tant de conclure des accords d'appareils que d'envoyer de bons signaux d'ouverture".
Mais "nos électeurs ne comprendraient pas", prévient Francine Bavay (aile gauche des Verts). "Pas question!", lance Annick Delhaye, vice-présidente Verts "profondément de gauche" de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur cogérée par le PS, les Verts et le PCF. Jugeant que le MoDem "ne sait pas où il se situe", elle estime que "trois quarts des Verts sont opposés à cette alliance".
"Dany va trop vite en besogne", assure l'élue, regrettant que beaucoup à Europe-Ecologie "s'alignent sur le fameux 'ni droite ni gauche' d'Antoine Waechter" d'il y a vingt ans.
"Le MoDem, je ne vois pas à quoi ça sert. On s'est rarement rencontré dans les combats qu'on mène", explique Claude Reznik, élu à Montreuil où Mme Voynet est maire. Pour lui, un "accord à gauche avec Jean-Luc Mélenchon" (Parti de gauche) serait "plus favorable qu'un accord à droite avec le MoDem".
Pierre Ottin Pecchio, militant Europe-Ecologie du Mouvement région Savoie (MRS), critique un "sectarisme interne" aux Verts et se prononce "pour l'ouverture" au MoDem. Aurélien, jeune militant parisien (Europe-Ecologie), estime aussi qu'il "faut être réaliste" pour battre la droite aux régionales et Nicolas Sarkozy en 2012.

Union pour battre la droite



Et même si "le MoDem n'est pas de gauche", renchérit Pierre Mathon (Verts), "on ne doit pas avoir l'illusion de croire qu'à nous tout seuls on peut battre Sarkozy".
Depuis leur succès aux européennes (16,28% juste derrière le PS), beaucoup d'"écolos" ont en effet le sentiment que leur rassemblement peut devenir un "pilier central" de la politique française.
"L'autonomie au premier tour vis-à-vis du PS est indispensable aux régionales", fait valoir Matthieu, militant breton, car "le PS, qui reste évidemment un allié naturel, n'a rien compris à l'écologie politique".
"Notre grande crainte, c'est pas nous, c'est les socialistes", dit un autre militant pour qui un PS toujours en crise après son Université d'été à La Rochelle (28-30 août) laisserait "la porte ouverte à un très bon score d'Europe-Ecologie aux régionales".
Pour Pierre Ottin Pecchio, La Rochelle sera "le cimetière des éléphants et des éléphanteaux", "ce qui conduira à un vote massif Europe-Ecologie aux régionales".
"Si le PS se suicide lui-même, je n'irai pas lui faire de bouche-à-bouche pour qu'il survive", admet un militant de Bagnolet (Seine-Saint-Denis) qui trouve malgré tout "dommage" l'état actuel des socialistes.

(Nouvelobs.com avec AFP)

Partager cet article

Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Gauche aixoise
commenter cet article

commentaires