Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui je suis ?

Enseignant de sciences économiques et sociales

 

Marié, père de 2 enfants

 

Conseiler municipal d'opposition de 2001 à 2008

Militant socialiste

Engagé aux côtés d'Edouard Baldo

 

Photo CDM site campagne primaire 2014

Rechercher

Tracts

 

Premier tract de lancement de campagne

Présentation et axes de campagne link

 

Propositions moralisation vie politique aixoise

Moralisation link


Propositions urbanisme et devenir de la ville

Urbanisme link

Archives

Twitter

Ouvrage décroissance

La crise écologique est là. Même les plus sceptiques ne peuvent en douter. Réchauffement climatique, pollutions croissantes, cancers en hausse constante, extinction de plus en plus rapide des espèces, raréfaction des ressources pétrolières. Face à ces destructions engendrées par notre système économique devenu fou, certains écologistes s’opposent au développement durable et parlent de plus en plus de décroissance. Comme si c’était l’unique solution. Mais la décroissance n’est pas seulement une remise en cause de la dépendance énergétique de notre système économique. Derrière ce mot vague de décroissance se cache une idéologie plus vaste aux alternatives plus que discutables. Au nom de l’anti-occidentalisme, de la critique du progrès et de la rationalité, nombre de décroissants défendent des thèses inquiétantes, sur la critique de la modernité, la place des femmes, la démographie, la respiritualisation de la société. C’est cette face cachée de la décroissance qu’explore cet ouvrage.

 Cyril Di Méo, élu et militant écologiste à Aix-en-Provence est aussi enseignant de Sciences Economiques et Sociales.

 «Cyril Di Méo grâce à la connaissance approfondie qu’il a à la fois des écrits des grands ancêtres de l’écologie politique et de ceux de la mouvance décroissanciste inscrit ce courant dans une histoire longue, en identifiant les origines et le cheminement de cette pensée. Il montre précisément la gravité des implications du discours décroissant, notamment vis-à-vis des pays du Sud et des femmes. Un ouvrage sans concession, mais aussi sans dérapages, Cyril Di Méo s’en tient toujours très précisément aux faits, aux écrits pour étayer ses conclusions. Il conclut d’ailleurs son ouvrage en indiquant que « l’écologie doit faire le pari de l’intelligence de la raison ». Et c’est bien ce à quoi il s’attelle fort utilement avec ce livre ». 

 Guillaume Duval, Rédacteur en chef d'Alternatives Economiques.

   ISBN: 2-296-01224-8

 Achat en ligne

http://www.amazon.fr/gp/product/2296012248/ref=sr_11_1/171-1636061-8438610?ie=UTF8

http://www.harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=21965

14 juillet 2009 2 14 /07 /juillet /2009 19:09



Résultats définitifs du 1er tour :


Maryse Joissains : 43,31%
Alexandre Medvedowsky : 34,08%
Hervé Guerrera : 11,31%
Stéphane Salord : 7,08%
Nathalie Leconte : 4,21%


J'avais pronostiqué
Maryse Joissains : 44%
Alexandre Medvedowsky : 29%
Hervé Guerrera : 10%
Stéphane Salord : 9%
Nathalie Leconte : 9%

Ce qui semble flagrant c'est le vote utile dès le premier tour dans la gauche de la gauche...C'est bien car ça donne une dynamique à la liste PS Modem mais ça sigignifie qu'ils ont surement fait le plein de ce côté là !!!! et le refus de donner une consigne de vote de la liste Aix à gauche va dans ce sens.. car il n'y a même pas de service minimum appelant à battre Joissains...On est dans la plus complète irrésponsabilité politique... Esperons que leurs électeurs sauront raison garder et voudront battre Joissains plus que faire passer un message national au PS ...


Voir leur communiqué  http://www.aixagauche.com/

Déclaration de la liste Aix à Gauche

Elections municipales 2ème tour
du 19 juillet 2009.
Déclaration de la liste Aix à Gauche.




Nous remercions les électrices et les électeurs qui ont voté pour notre liste.
Seule véritable liste d’union des forces de gauche, syndicalistes, associatives et citoyennes, elle est le socle sur lequel les luttes contre la droite et la politique de Sarkozy et pour le rassemblement s’appuieront.

Cette élection, en plein week-end du 14 juillet est un déni de démocratie qui a conduit à près de 56% d’abstention. Il est clair que la gauche sort affaiblie de ce scrutin. L’alliance avec le MoDem réalisée par la liste « Tous ensemble pour Aix » non seulement n’était pas nécessaire mais est dangereuse pour l’avenir. Le seul discours « anti-Joissains », même de la part de responsables de droite ne fait pas une politique de gauche.
Madame Joissains rassemble la droite la plus dure et la plus réactionnaire. Elle est la représentante de la politique de Sarkozy, c’est pour cela qu’il faut combattre cette droite.
Nous avons mené une campagne populaire, intense et digne. Nous avons été les seuls à porter clairement une orientation et des propositions de gauche dans cette élection.
Dans la diversité de notre liste nous nous sommes mobilisés pour un projet qui s’attaque aux inégalités et aux conséquences locales de la politique de la droite et de sa mise en œuvre. Partout, et en particulier dans les quartiers populaires, nous avons constaté les dégâts causés par le manque de démocratie et par une gestion de la ville qui accentue inégalités sociales et environnementales.

Dès demain nous continuerons dans les luttes et dans les débats à porter ce courant clairement de gauche qui veut rassembler et se mettre au service de la population aixoise.
Nous avons été clairs et responsables et nous entendons le rester en particulier par le respect des paroles données et des engagements pris vis-à-vis des électeurs.
Nous sommes mobilisés dans le combat contre la politique de Sarkozy, de la droite en général et du MEDEF.

A Aix, sur des questions nationales ou locales nous poursuivrons dans ce sens, pour défendre au quotidien, l’ambition d’une ville solidaire.
Dans cette situation, les électrices et les électeurs, face à l’importance de l’enjeu de ce 2ème tour, déciderons en toute conscience de leur vote.



Aix-en-Provence, le 13-07-09.

Partager cet article

Repost 0

commentaires