Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui je suis ?

Enseignant de sciences économiques et sociales

 

Marié, père de 2 enfants

 

Conseiler municipal d'opposition de 2001 à 2008

Militant socialiste

Engagé aux côtés d'Edouard Baldo

 

Photo CDM site campagne primaire 2014

Rechercher

Tracts

 

Premier tract de lancement de campagne

Présentation et axes de campagne link

 

Propositions moralisation vie politique aixoise

Moralisation link


Propositions urbanisme et devenir de la ville

Urbanisme link

Archives

Twitter

Ouvrage décroissance

La crise écologique est là. Même les plus sceptiques ne peuvent en douter. Réchauffement climatique, pollutions croissantes, cancers en hausse constante, extinction de plus en plus rapide des espèces, raréfaction des ressources pétrolières. Face à ces destructions engendrées par notre système économique devenu fou, certains écologistes s’opposent au développement durable et parlent de plus en plus de décroissance. Comme si c’était l’unique solution. Mais la décroissance n’est pas seulement une remise en cause de la dépendance énergétique de notre système économique. Derrière ce mot vague de décroissance se cache une idéologie plus vaste aux alternatives plus que discutables. Au nom de l’anti-occidentalisme, de la critique du progrès et de la rationalité, nombre de décroissants défendent des thèses inquiétantes, sur la critique de la modernité, la place des femmes, la démographie, la respiritualisation de la société. C’est cette face cachée de la décroissance qu’explore cet ouvrage.

 Cyril Di Méo, élu et militant écologiste à Aix-en-Provence est aussi enseignant de Sciences Economiques et Sociales.

 «Cyril Di Méo grâce à la connaissance approfondie qu’il a à la fois des écrits des grands ancêtres de l’écologie politique et de ceux de la mouvance décroissanciste inscrit ce courant dans une histoire longue, en identifiant les origines et le cheminement de cette pensée. Il montre précisément la gravité des implications du discours décroissant, notamment vis-à-vis des pays du Sud et des femmes. Un ouvrage sans concession, mais aussi sans dérapages, Cyril Di Méo s’en tient toujours très précisément aux faits, aux écrits pour étayer ses conclusions. Il conclut d’ailleurs son ouvrage en indiquant que « l’écologie doit faire le pari de l’intelligence de la raison ». Et c’est bien ce à quoi il s’attelle fort utilement avec ce livre ». 

 Guillaume Duval, Rédacteur en chef d'Alternatives Economiques.

   ISBN: 2-296-01224-8

 Achat en ligne

http://www.amazon.fr/gp/product/2296012248/ref=sr_11_1/171-1636061-8438610?ie=UTF8

http://www.harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=21965

8 juin 2009 1 08 /06 /juin /2009 23:50

Lu dans la Provence. Une révolution au sein du Ps aixois. Un candidat capable de faire l'unité aurait été nommé : André Guinde. On attend la confirmation par les instances PS de cette Info déterminante de La Provnece. André Guinde, socialiste d'une rondeur qui rend des alliances avec le Modem possible ne cristallisera pas de vote contre lui. Il permettrait de sortir du combat Pezet /Medve. Tout devient possible.

ps : Décidemment Guerini  mérite un coup de chapeau.

Annulation des municipales : Guinde sera le candidat PS

Publié le lundi 8 juin 2009 à 18H35

Le PS  devrait introniser, André Guinde, vice-président du Conseil général, pour partir à l'assaut de l'hôtel de ville aixois. L'information était dans l'air depuis quelques jours, avant même l'annonce ce matin de l'annulation des élections municipales à Aix par le Conseil d'Etat.

L'officialisation pourrait être faite dès ce soir à l'issue du conseil fédéral. Particulièrement bien implanté dans les quartiers ouest de la ville, André Guinde, 70 ans, était déjà adjoint de Jean-François Picheral de 1989 à 2001 et conseiller municipal d'opposition depuis.

Partager cet article

Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Gauche aixoise
commenter cet article

commentaires

sliman 12/06/2009 10:36

Il faut arrêter de dire n'imprte quoi.Mr Guinde n'est pas le candidat idéal. Et nous on n'aime pas que les politiques à Marseille nous imposent leur choix.Madame Joissains au moins elle a le mérite de ne pas laisser Gaudin dériger Aix et la CPA.Si vous avez , vous les politiques des comptes à régler ne le faitent pas sur le dos des aixois. D'ailleurs par vos comportements vous n'avez plus aucun crédits auprès des aixois. Voilà la solution:"le rassemblement politique unitaire le plus large possible, un projet pragmatique sur les grandes priorités aptes à répondre aux attentes de notre ville et l'assurance de la constituion d'une équipe de personnes honorables"Mr Castronovo.Et arrêter de tirer sur MEDVEDOWSKY. Il a ses qualités et ses défauts .Mais ilest le meilleur candidat pour la gauche.

Un de la Bande 09/06/2009 15:41

Nous sommes dans le consensus.Les Aixois n'aiment pas être bousculés.André GUINDE est donc le candidat idéal, il n'effrait personne et son parcours de militant est éloquent !Une alliance est possible et je suis sûr que Mr GUINDE saura oublier le différend avec Stéphane SALORD...J'étais d'ailleurs dans son bureau et consterné, le jour oû ce dernier lui avait cherché noise (invalidation again) au sujet des élections cantonales...

HDP 09/06/2009 12:46

Je n'imaginais pas qu'une simple remarque faite avec humour certes acide aurait pu déclencher autant de réactions.S'il s'agit effectivement de calmer tous les jeunes loups aux crocs acérés en plaçant un personnage pagnolesque en tête de liste lors du rassemblement évident du second tour, le choix peut être compris ! Il ne sera là que pour un court mandat, ce qui permettra de laisser le vivier se décanter jusqu'à la prochaine élection régulière.Mais on voit surtout que la partie n'est pas gagnée d'avance et que les listes qui seront présentes auront beaucoup à faire pour assurer leur crédibilité ! 

HDP 09/06/2009 12:42

Je n'imaginais pas qu'une simple remarque faite avec humour certes acide aurait pu déclencher autant de réactions.S'il s'agit effectivement de calmer tous les jeunes loups aux crocs acérés en plaçant un personnage pagnolesque en tête de liste lors du rassemblement évident du second tour, le choix peut être compris ! Il ne sera là que pour un court mandat, ce qui permettra de laisser le vivier se décanter jusqu'à la prochaine élection régulière.Mais on voit surtout que la partie n'est pas gagnée d'avance et que les listes qui seront présentes auront beaucoup à faire pour assurer leur crédibilité ! 

Xavaix 09/06/2009 09:15

Bonjour ,plusieurs observations :- bonne nouvelle si Medve n'est pas présent à cette élection , trop mauvaise image ( peut être à tord , mais mauvaise image ) trop d'élections perdues , trop d' exclusivisme ( pas d'espoir d'ouverture ) , pas assez locale ; c'est un bon candidat pour M. J....- reste donc à trouver un candidat présentant une "bonhomie" locale , plus pittoresque face à un personnage "pagnolesque" (dont les frasques lui ont d'ailleurs coûté cher ....)- enfin ,par expérience personnelle sur certains courts de tennis ,je confirme qu'un individu de 70 ans possède aujourd'hui une force de frappe assez étonnante . Dans notre société 70 ans n'est plus l'âge de la sénilité mais celui d'une certaine sagesse . ( Au fait j'ai 50 ans )Conclusion , à défaut d'un jeune et beau candidat de 40 ans , dégageant une aura telle qu'une grande unanimité se dégage autour de lui ( ou d'elle) , ne donnant pas le sentiment de vouloir tout et le reste ( j'entends nedonnant pas l' impression de se servir de l'élection municipale comme d'un simple marche pied vers d'autres destinées ...) , cette idée de choisir Guinde comme candidat ne me semble pas une mauvaise option ( peut être existe t il d'autres candidats au PS de cette envergure )Guinde à la mairie , Medve pourra mieux jouer les législatives . à bon entendeur ...