Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui je suis ?

Enseignant de sciences économiques et sociales

 

Marié, père de 2 enfants

 

Conseiler municipal d'opposition de 2001 à 2008

Militant socialiste

Engagé aux côtés d'Edouard Baldo

 

Photo CDM site campagne primaire 2014

Rechercher

Tracts

 

Premier tract de lancement de campagne

Présentation et axes de campagne link

 

Propositions moralisation vie politique aixoise

Moralisation link


Propositions urbanisme et devenir de la ville

Urbanisme link

Archives

Twitter

Ouvrage décroissance

La crise écologique est là. Même les plus sceptiques ne peuvent en douter. Réchauffement climatique, pollutions croissantes, cancers en hausse constante, extinction de plus en plus rapide des espèces, raréfaction des ressources pétrolières. Face à ces destructions engendrées par notre système économique devenu fou, certains écologistes s’opposent au développement durable et parlent de plus en plus de décroissance. Comme si c’était l’unique solution. Mais la décroissance n’est pas seulement une remise en cause de la dépendance énergétique de notre système économique. Derrière ce mot vague de décroissance se cache une idéologie plus vaste aux alternatives plus que discutables. Au nom de l’anti-occidentalisme, de la critique du progrès et de la rationalité, nombre de décroissants défendent des thèses inquiétantes, sur la critique de la modernité, la place des femmes, la démographie, la respiritualisation de la société. C’est cette face cachée de la décroissance qu’explore cet ouvrage.

 Cyril Di Méo, élu et militant écologiste à Aix-en-Provence est aussi enseignant de Sciences Economiques et Sociales.

 «Cyril Di Méo grâce à la connaissance approfondie qu’il a à la fois des écrits des grands ancêtres de l’écologie politique et de ceux de la mouvance décroissanciste inscrit ce courant dans une histoire longue, en identifiant les origines et le cheminement de cette pensée. Il montre précisément la gravité des implications du discours décroissant, notamment vis-à-vis des pays du Sud et des femmes. Un ouvrage sans concession, mais aussi sans dérapages, Cyril Di Méo s’en tient toujours très précisément aux faits, aux écrits pour étayer ses conclusions. Il conclut d’ailleurs son ouvrage en indiquant que « l’écologie doit faire le pari de l’intelligence de la raison ». Et c’est bien ce à quoi il s’attelle fort utilement avec ce livre ». 

 Guillaume Duval, Rédacteur en chef d'Alternatives Economiques.

   ISBN: 2-296-01224-8

 Achat en ligne

http://www.amazon.fr/gp/product/2296012248/ref=sr_11_1/171-1636061-8438610?ie=UTF8

http://www.harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=21965

4 juin 2009 4 04 /06 /juin /2009 19:45
ça bruisse toujours dans Aix et la première question que ne cessent de me poser mes rencontres... est...."Au fait il dit quoi le Conseil d'Etat sur les municipales aixoises"... Et force est de répondre que je ne sais pas et que j'attends aussi... Comme beaucoup je trouve ça long.

 La sérénité retrouvée de Joissains depuis quelques semaines, (depuis  la position du commissaire du gouvernement) l'atonie du camp Medvedowskyste (qui a priori connait bien ....le Conseil d'Etat et annonce 10 % de chance d'annulation  dans la Provence et 0 %  au sein du  PS) fait dire que c'est plié et qu'il n'y aura pas de 3eme tour aixois... mais en même temps d'un point de vue logique  le report du prononcé de la décision après le scrutin du 7 juin a peu de sens, en dehors  d'une lourdeur administrative ou ... ou ..ou ...d'une d'une possible annulation... La logique contre le ressenti des politiques locaux qui connaissent tous les rouages de ces vénérables institutions ?  Qui l'emportera.? En tout cas une annulation serait en tout cas un Big Bang du droit éléctoral car il aménerait à définir de manière forte le dénigrement lors de campagnes éléctorales. Il y aurait là un acte fort de normalisation et civilisation du droit éléctoral. Ce qui serait heureux pour toutes les élections à venir.

To be or not to be annuled. Nous pouvons peut être pour trancher nous référer aux grands auteurs.. et suivre le seul et l'unique : Marx  (depuis que Le Point fait des numéros spéciaux c'est oeucuménique) qui nous dit que l'histoire se produit  toujours une fois en tragédie puis se répète une suivante en comédie.. Vous me direz que c'était à propos de Louis Napoléon Bonaparte (statut qui dépasse un peu celui du clan Joissains)...et qu'avec Joissains c'est déjà tellement souvent la comédie que l'histoire a  déjà bégayé plusieurs fois....Mais bon il faut faire confiance aux grands auteurs..surtout quand ils sont à la mode. Donc 90 % de chance qu'elles soient annulées.

Aura t'on droit à un nouveau "Sang et or".... L'histoire nous le dira bientôt....


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lavandifort 06/06/2009 16:47

Ne nous faisons aucune illusion, cette famille se comparera dans le futur à ce qu'on appelle des arapèdes :Maryse : 17000 € mensuelsSophie : 8000 € mensuelsAlain : 6000 € mensuelsVous seriez à leur place, tous, vous feriez comme eux, fini la signification de mots comme éthique, partage, respect des humbles...Les électeurs sont représentés par leurs semblables !