Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui je suis ?

Enseignant de sciences économiques et sociales

 

Marié, père de 2 enfants

 

Conseiler municipal d'opposition de 2001 à 2008

Militant socialiste

Engagé aux côtés d'Edouard Baldo

 

Photo CDM site campagne primaire 2014

Rechercher

Tracts

 

Premier tract de lancement de campagne

Présentation et axes de campagne link

 

Propositions moralisation vie politique aixoise

Moralisation link


Propositions urbanisme et devenir de la ville

Urbanisme link

Archives

Twitter

Ouvrage décroissance

La crise écologique est là. Même les plus sceptiques ne peuvent en douter. Réchauffement climatique, pollutions croissantes, cancers en hausse constante, extinction de plus en plus rapide des espèces, raréfaction des ressources pétrolières. Face à ces destructions engendrées par notre système économique devenu fou, certains écologistes s’opposent au développement durable et parlent de plus en plus de décroissance. Comme si c’était l’unique solution. Mais la décroissance n’est pas seulement une remise en cause de la dépendance énergétique de notre système économique. Derrière ce mot vague de décroissance se cache une idéologie plus vaste aux alternatives plus que discutables. Au nom de l’anti-occidentalisme, de la critique du progrès et de la rationalité, nombre de décroissants défendent des thèses inquiétantes, sur la critique de la modernité, la place des femmes, la démographie, la respiritualisation de la société. C’est cette face cachée de la décroissance qu’explore cet ouvrage.

 Cyril Di Méo, élu et militant écologiste à Aix-en-Provence est aussi enseignant de Sciences Economiques et Sociales.

 «Cyril Di Méo grâce à la connaissance approfondie qu’il a à la fois des écrits des grands ancêtres de l’écologie politique et de ceux de la mouvance décroissanciste inscrit ce courant dans une histoire longue, en identifiant les origines et le cheminement de cette pensée. Il montre précisément la gravité des implications du discours décroissant, notamment vis-à-vis des pays du Sud et des femmes. Un ouvrage sans concession, mais aussi sans dérapages, Cyril Di Méo s’en tient toujours très précisément aux faits, aux écrits pour étayer ses conclusions. Il conclut d’ailleurs son ouvrage en indiquant que « l’écologie doit faire le pari de l’intelligence de la raison ». Et c’est bien ce à quoi il s’attelle fort utilement avec ce livre ». 

 Guillaume Duval, Rédacteur en chef d'Alternatives Economiques.

   ISBN: 2-296-01224-8

 Achat en ligne

http://www.amazon.fr/gp/product/2296012248/ref=sr_11_1/171-1636061-8438610?ie=UTF8

http://www.harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=21965

6 avril 2009 1 06 /04 /avril /2009 01:21
Olivier Sana salarié dépendant de M Medvedowsky puisqu'il travaillle pour lui pour le Conseil général 13 (comme d'ailleurs la moitié des premiers secrétaires PS du 13 d'après le bouquin Gouverner Marseille de Samson et Peraldi) vient d'être élu chef de la section  ps Centre réunifiée... avec 74 votes sur 370 inscrits officiels mais "normalement "792 adhérents (si on compte les 20 euros et les PS ouest plus ou moins inscrits  si on en croit les chiffres passés donnés par la presse)....Ce monsieur est donc élu avec 10 %..... Triomphe.
 
On se pince.. Comment avec aussi peu de voix.. peut on prétendre incarner l'avenir d'Aix ???

Mais de toute façon, tout le monde s'en fout. L'équipe Medve controle maintenant l'entrée des cartes dans toutes les sections..et a donc l'investiture pour les municipales.. Ce sera pour un du clan. (Pas forcement Medvé d'ailleurs imaginez que Jacques Agopian  laisse parler la modestie de son penchant naturel....et qu'ayant après sa collaboration avec Joissains changé la configuration...) Or comme nous l'a appris la réalité il n'y a que les logos qui comptent..même s'ils ne suffisent pas pour gagner (là c'est l'équation personnelle qui joue en plus)

Partager cet article

Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Gauche aixoise
commenter cet article

commentaires

mina 08/04/2009 19:24

Moi aussi j'ai un doute sur la fidélité d'Agopian envers Medve ... Il a les dents longues ....

Cyril Di Méo 06/04/2009 17:17

Plus belle la vie au PS aixois
14 contributions
Publié le dimanche 5 avril 2009 à 15H28
Vendredi soir, les militants ont élu Olivier Sana premier secrétaire de la nouvelle section unique



La dernière bande dessinée de Lisa Mandel est "Esthétique et filatures" (Casterman), dont elle a signé le scénario avec Tanxxx au dessin. Travail en cours: "Nini Patalo", tome 5.



Et le premier rôle est attribué à… Olivier Sana. Sans surprise avec plus de 83% des suffrages (74 voix sur 370 inscrits et 89 votants), l'ancien secrétaire de la section centre et fidèle d'Alexandre Medvedowsky, a été élu hier soir premier secrétaire de la nouvelle section unique du parti socialiste à Aix. Pas de happy-end pour autant dans la vie agitée du PS local, qui ressemble à un véritable soap opera. Rappel des épisodes précédents: en mars 2008, Michel (Pezet) se présente sans investiture aux municipales alors qu'Alexandre (Medvedowsky) part sous les couleurs du parti. Le PS aixois est déchiré — la section ouest soutient Michel alors qu'André (Guinde) un de ses fondateurs est sur la liste d'Alexandre — c'est donc Maryse (Joissains, UMP) qui remporte la ville. Lors du vote des motions, chaque section dit la sienne: au centre, on vote Ségolène (Royal) comme le demande Jean-Noël (Guérini) et Eugène (Caselli), patron de la fédération départementale; à l'ouest, on vote Bertrand (Delanoë) et au sud, Martine (Aubry). Au final, en novembre, au congrès fédéral, Eugène ordonne une fusion des trois sections aixoises. Mais à l'ouest, rien ne va plus. La section vote une motion contre cette fusion, forme un recours auprès du Conseil national du PS et la commission nationale des conflits. Puis boycotte le vote sur la fusion des sections: "93% des militants ont voté pour la fusion mais ils ne représentent que 16,66% des militants qui pouvaient voter", écrit Dominique (Michel), premier secrétaire de la section ouest à Jean-David (Ciot), le nº2 de la fédération départementale. Boycott Dans un énième épisode, Jean-David convoque tous les militants pour élire le premier secrétaire de la section unique vendredi soir. La section ouest et sud décident de boycotter le vote tant que les instances nationales n'ont pas confirmé ou infirmé le principe de section unique. Mais quand même, Malik (Chafai), trésorier de la section ouest et responsable de la motion Delanoë écrit à Jean-David pour lui demander de "geler les huit postes" qui reviennent à la motion A dans la future commission administrative de la section unique. Au cas où… "S'ils gagnent le recours, ils continuent de nous faire ch…. ! Sinon, c'est coucou, on revient!", sous-titre André (Guinde).. François (Piluso), le 1er secrétaire de la section Sud, comme une bonne partie de ses camarades, n'est pas venu. Il juge cette fusion "contreproductive" et se demande s'il ne va pas aller voir du côté de Jean-Luc (Mélenchon). En revanche, Guillaume (Guerre), un ancien de la section ouest s'est présenté face à Olivier (Sana) et a fait 12 voix mais en "son nom propre", note un fan de Michel (Pezet toujours), absent au vote. Vendredi soir, l'ambiance se voulait plutôt Plus belle la vie que Dallas, ton univers impitoyable. "La porte reste ouverte à tous ceux qui ne sont pas là", ont rappelé Jean-David, Olivier et les autres… On a failli verser une larme.
Par Alexandra Ducamp ( aducamp@laprovence-presse.fr