Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui je suis ?

Enseignant de sciences économiques et sociales

 

Marié, père de 2 enfants

 

Conseiler municipal d'opposition de 2001 à 2008

Militant socialiste

Engagé aux côtés d'Edouard Baldo

 

Photo CDM site campagne primaire 2014

Rechercher

Tracts

 

Premier tract de lancement de campagne

Présentation et axes de campagne link

 

Propositions moralisation vie politique aixoise

Moralisation link


Propositions urbanisme et devenir de la ville

Urbanisme link

Archives

Twitter

Ouvrage décroissance

La crise écologique est là. Même les plus sceptiques ne peuvent en douter. Réchauffement climatique, pollutions croissantes, cancers en hausse constante, extinction de plus en plus rapide des espèces, raréfaction des ressources pétrolières. Face à ces destructions engendrées par notre système économique devenu fou, certains écologistes s’opposent au développement durable et parlent de plus en plus de décroissance. Comme si c’était l’unique solution. Mais la décroissance n’est pas seulement une remise en cause de la dépendance énergétique de notre système économique. Derrière ce mot vague de décroissance se cache une idéologie plus vaste aux alternatives plus que discutables. Au nom de l’anti-occidentalisme, de la critique du progrès et de la rationalité, nombre de décroissants défendent des thèses inquiétantes, sur la critique de la modernité, la place des femmes, la démographie, la respiritualisation de la société. C’est cette face cachée de la décroissance qu’explore cet ouvrage.

 Cyril Di Méo, élu et militant écologiste à Aix-en-Provence est aussi enseignant de Sciences Economiques et Sociales.

 «Cyril Di Méo grâce à la connaissance approfondie qu’il a à la fois des écrits des grands ancêtres de l’écologie politique et de ceux de la mouvance décroissanciste inscrit ce courant dans une histoire longue, en identifiant les origines et le cheminement de cette pensée. Il montre précisément la gravité des implications du discours décroissant, notamment vis-à-vis des pays du Sud et des femmes. Un ouvrage sans concession, mais aussi sans dérapages, Cyril Di Méo s’en tient toujours très précisément aux faits, aux écrits pour étayer ses conclusions. Il conclut d’ailleurs son ouvrage en indiquant que « l’écologie doit faire le pari de l’intelligence de la raison ». Et c’est bien ce à quoi il s’attelle fort utilement avec ce livre ». 

 Guillaume Duval, Rédacteur en chef d'Alternatives Economiques.

   ISBN: 2-296-01224-8

 Achat en ligne

http://www.amazon.fr/gp/product/2296012248/ref=sr_11_1/171-1636061-8438610?ie=UTF8

http://www.harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=21965

11 février 2009 3 11 /02 /février /2009 22:10
Le ministre de l'Ecologie Jean-Louis Borloo a annoncé ce soir, à l'issue d'une réunion avec des élus du Sud-Est sur la future ligne à grande vitesse Paris-Nice, que la décision sur le tracé définitif serait prise "au 30 juin". "Vous verrez que le 30 juin, on aura un tracé et ce tracé sera extraordinairement bien", a déclaré M. Borloo.

Youppeee. Rien de tel que les vacances pour...préparer une mobilisation 2 mois après une décision.

Sont ils payés plus par sarko quand ils se foutent de manière aussi "extraordinaire" de notre gueule...???

PS Avez vous vu passer une position de Aix pour tous sur le sujet ??? Non.. c'est vrai que leur leader étant en charge de l'europole de l'Arbois.. il vaut mieux faire le canard, et  éviter le ridicule, du type dire qu'on est contre et après gérer le dossier  sur un territoire qu'on a  en charge...
Et puis comme les communistes veulent ce tracé (voir leur tract avec le logo de la région....pourquoi se géner..) pourquoi se facher  avec ses alliés ???



ps Pour répondre à un mel. Effectivement l'écharpe bleu blanc rouge que portait Dédé Guinde lors de la manifestation anti-TGV n'est pas a priori  légale. A ma connaissance seuls le  maire et ses adjoints peuvent la porter...et Dédé n'est pas encore passé dans l'équipe Joissains (bien que certains se le demandent). Et oui a priori les photos du trombinoscope de la mairie avec leur écharpe bleu blanc rouge sont aussi a priori illégales. Mais bon qui s'interesse vraiment au respect de la loi ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Marc 05/03/2009 10:33

Bonjour Titou, Pouvez-vous nous expliquer plus précisément ce que vous entendez par: - le groupe de Michel Pezet- une prise de position favorabble au tracé nordJe n'ai vu aucune communication en ce sens. Merci de ce complément d'information.

titou 05/03/2009 00:04

Vous vous moquez du silence de Aix pour Tous mais pourquoi ne dites vous rien du groupe Pezet qui défend le ridicule tracé Nord de la LGV ?

Cyril Di Méo 12/02/2009 12:00

Élus locaux
26  Décembre 2000 Le port de l’écharpe tricolore précisé pour les adjoints et conseillers municipaux
Un décret paru au JO du 23 décembre dernier précise le port de l’écharpe des adjoints et des conseillers municipaux lorsqu’ils remplacent le maire dans les fonctions d’officier d’état civil. Ce décret ajoute trois alinéas trois alinéas à l'article D. 2122-4 du code général des collectivités territoriales : “ Les adjoints portent l'écharpe tricolore avec glands à franges d'argent dans l'exercice de leurs fonctions d'officier d'état civil et d'officier de police judiciaire, et lorsqu'ils remplacent ou représentent le maire en application des articles L. 2122-17 et L. 2122-18. Les conseillers municipaux portent l'écharpe tricolore avec glands à franges d'argent lorsqu'ils remplacent le maire en application de l'article L. 2122-17 ou lorsqu'ils sont conduits à célébrer des mariages par délégation du maire dans les conditions fixées par l'article L. 2122-18. L'écharpe tricolore peut se porter soit en ceinture soit de l'épaule droite au côté gauche. Lorsqu'elle est portée en ceinture, l'ordre des couleurs fait figurer le bleu en haut. Lorsqu'elle est portée en écharpe, l'ordre des couleurs fait figurer le bleu près du col, par différenciation avec les parlementaires. ” Décret no 2000-1250 du 18 décembre 2000 modifiant l'article D. 2122-4 du code général des collectivités territoriales, J.O. du 23 décembre 2000

Derrick 12/02/2009 03:34

Sur les écharpes, faut pas écrire n'importe quoi. Faut vérifier d'abord. Y a que le maire qui peut la porter. Un élu, n'importe lequel peut la porter en l'absence du maire et si le maire l'a autorisé ! Par exemple, pour un mariage ou pour le représenter officiellement. Autrement dit, on ne peut jamais avoir deux écharpes d'élus d'une même municipalité en même temps. Et puis, vous feriez bien de surveiller votre orthographe,  votre français et la ocnstruction de vos phrases, c'est plus que pénible !