Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui je suis ?

Enseignant de sciences économiques et sociales

 

Marié, père de 2 enfants

 

Conseiler municipal d'opposition de 2001 à 2008

Militant socialiste

Engagé aux côtés d'Edouard Baldo

 

Photo CDM site campagne primaire 2014

Rechercher

Tracts

 

Premier tract de lancement de campagne

Présentation et axes de campagne link

 

Propositions moralisation vie politique aixoise

Moralisation link


Propositions urbanisme et devenir de la ville

Urbanisme link

Archives

Twitter

Ouvrage décroissance

La crise écologique est là. Même les plus sceptiques ne peuvent en douter. Réchauffement climatique, pollutions croissantes, cancers en hausse constante, extinction de plus en plus rapide des espèces, raréfaction des ressources pétrolières. Face à ces destructions engendrées par notre système économique devenu fou, certains écologistes s’opposent au développement durable et parlent de plus en plus de décroissance. Comme si c’était l’unique solution. Mais la décroissance n’est pas seulement une remise en cause de la dépendance énergétique de notre système économique. Derrière ce mot vague de décroissance se cache une idéologie plus vaste aux alternatives plus que discutables. Au nom de l’anti-occidentalisme, de la critique du progrès et de la rationalité, nombre de décroissants défendent des thèses inquiétantes, sur la critique de la modernité, la place des femmes, la démographie, la respiritualisation de la société. C’est cette face cachée de la décroissance qu’explore cet ouvrage.

 Cyril Di Méo, élu et militant écologiste à Aix-en-Provence est aussi enseignant de Sciences Economiques et Sociales.

 «Cyril Di Méo grâce à la connaissance approfondie qu’il a à la fois des écrits des grands ancêtres de l’écologie politique et de ceux de la mouvance décroissanciste inscrit ce courant dans une histoire longue, en identifiant les origines et le cheminement de cette pensée. Il montre précisément la gravité des implications du discours décroissant, notamment vis-à-vis des pays du Sud et des femmes. Un ouvrage sans concession, mais aussi sans dérapages, Cyril Di Méo s’en tient toujours très précisément aux faits, aux écrits pour étayer ses conclusions. Il conclut d’ailleurs son ouvrage en indiquant que « l’écologie doit faire le pari de l’intelligence de la raison ». Et c’est bien ce à quoi il s’attelle fort utilement avec ce livre ». 

 Guillaume Duval, Rédacteur en chef d'Alternatives Economiques.

   ISBN: 2-296-01224-8

 Achat en ligne

http://www.amazon.fr/gp/product/2296012248/ref=sr_11_1/171-1636061-8438610?ie=UTF8

http://www.harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=21965

11 janvier 2009 7 11 /01 /janvier /2009 22:33

Lu sur le site féministe de Pro Choix. 

Pour le Vatican, la pilule est une catastrophe écologique

Le Vatican vient de rétrécir, une fois de plus, son champ de vision sociale en décrétant que les dérèglements environnementaux et leurs conséquences négatives sur la fertilité masculine son dus à la pilule utilisée par les femmes en milieu occidental. Ce moyen de contraception est en effet accusé par Pedro José Maria Simon Castellvi, président de la Fédération internationale des associations de médecins catholiques, de provoquer en Occident une "pollution environnementale" responsable "de l’infertilité masculine (marquée par une baisse constante du nombre de spermatozoïdes chez l’homme)". D’après les théories exposées ce samedi 03 janvier dans le journal du Vatican, l’Observatoire Romano, la pilule contraceptive "en relâchant des tonnes d’hormones dans la nature" à travers les urines des femmes qui l’utilisent, est coupable "des effets dévastateurs sur l’environnement".


Au nom de l’Humanae Vitae

Opposé à tous moyens de contraception et hostile à toutes formes de vie sexuelle non dédiée à la procréation, le Vatican trouve dans un premier temps une manière politiquement correcte de s’attaquer au contraceptif le plus répandu, dans un communiqué plus dithyrambique en vertu pseudo-écologique qu’en éclaircissements scientifiques. "Nous sommes face à un effet anti-écologique clair qui exige davantage d’explications de la part des fabricants" indique P. Castellvi en se référant à l'encyclique Humanae Viatae de feu-Jean-Paul II, qualifiée de "prophétie scientifique". On rappellera que la pilule et le préservatif y sont bannis comme instrument éminemment criminogènes portant atteinte à la vie. Le quarantième anniversaire de l’encyclique Humanae Vitae en octobre 2008 a donné l’opportunité à Benoît XVI de condamner une nouvelle fois la contraception et ce que J.P II nommait la "culture de la mort". A cette occasion, l'ancien cardinal Ratzinger avait d’ailleurs sollicité les pharmaciens à refuser de vendre la pilule du lendemain et les gynécologues à ne pas pratiquer d’IVG, en adoptant le statut d’objecteur de conscience…


La pilule comme adversaire des droits humains

Non seulement la pilule corrompt les esprits, pollue l’environnement et rend les hommes infertiles, mais elle porte atteinte aux droits fondamentaux d’après l’article de Castellvi. "En ce soixantième anniversaire de la Déclaration des Droits de l’Homme, elle viole au moins cinq droits de l’homme importants : le droit à la vie, le droit à la santé, le droit à l’éducation, le droit à l’information et le droit à l’égalité entre les sexes". D’autant plus meurtrière, la pilule progestative est associée au RU 486 qui "assassine" les fœtus ! "L’embryon, même dans ses premiers jours, est différent d’un ovule … et si rien ne l’en empêche, il finit, neuf mois plus tard par sortir du ventre maternel, prêt à dévorer des litres de lait" déclare Castellvi dans le même article.

En route pour une nouvelle croisade contre l’émancipation féminine, Benoît XVI et son équipe franchissent un stade supplémentaire en tentant de donner des fondements écologiques et scientifiques aux doctrines du Vatican, et d’étendre leur influence en empiétant à nouveau sur l’espace public, au-delà du seuil alloué à la foi.

Nathalie Szuchendler


jeudi 8 janvier 2009

 

Ps j'ai entendu ces arguments chez certains verts paca....

Partager cet article

Repost 0

commentaires