Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui je suis ?

Enseignant de sciences économiques et sociales

 

Marié, père de 2 enfants

 

Conseiler municipal d'opposition de 2001 à 2008

Militant socialiste

Engagé aux côtés d'Edouard Baldo

 

Photo CDM site campagne primaire 2014

Rechercher

Tracts

 

Premier tract de lancement de campagne

Présentation et axes de campagne link

 

Propositions moralisation vie politique aixoise

Moralisation link


Propositions urbanisme et devenir de la ville

Urbanisme link

Archives

Twitter

Ouvrage décroissance

La crise écologique est là. Même les plus sceptiques ne peuvent en douter. Réchauffement climatique, pollutions croissantes, cancers en hausse constante, extinction de plus en plus rapide des espèces, raréfaction des ressources pétrolières. Face à ces destructions engendrées par notre système économique devenu fou, certains écologistes s’opposent au développement durable et parlent de plus en plus de décroissance. Comme si c’était l’unique solution. Mais la décroissance n’est pas seulement une remise en cause de la dépendance énergétique de notre système économique. Derrière ce mot vague de décroissance se cache une idéologie plus vaste aux alternatives plus que discutables. Au nom de l’anti-occidentalisme, de la critique du progrès et de la rationalité, nombre de décroissants défendent des thèses inquiétantes, sur la critique de la modernité, la place des femmes, la démographie, la respiritualisation de la société. C’est cette face cachée de la décroissance qu’explore cet ouvrage.

 Cyril Di Méo, élu et militant écologiste à Aix-en-Provence est aussi enseignant de Sciences Economiques et Sociales.

 «Cyril Di Méo grâce à la connaissance approfondie qu’il a à la fois des écrits des grands ancêtres de l’écologie politique et de ceux de la mouvance décroissanciste inscrit ce courant dans une histoire longue, en identifiant les origines et le cheminement de cette pensée. Il montre précisément la gravité des implications du discours décroissant, notamment vis-à-vis des pays du Sud et des femmes. Un ouvrage sans concession, mais aussi sans dérapages, Cyril Di Méo s’en tient toujours très précisément aux faits, aux écrits pour étayer ses conclusions. Il conclut d’ailleurs son ouvrage en indiquant que « l’écologie doit faire le pari de l’intelligence de la raison ». Et c’est bien ce à quoi il s’attelle fort utilement avec ce livre ». 

 Guillaume Duval, Rédacteur en chef d'Alternatives Economiques.

   ISBN: 2-296-01224-8

 Achat en ligne

http://www.amazon.fr/gp/product/2296012248/ref=sr_11_1/171-1636061-8438610?ie=UTF8

http://www.harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=21965

6 décembre 2008 6 06 /12 /décembre /2008 22:06
L'association des Amis du Montaiguet et du pont de l'Arc se mobilise contre ce projet.

Dans la campagne aixoise, à la sortie du Pont de l'Arc, à l'entrée du Montaiguet, les promoteurs de "la plus grande clinique d'Europe s'apprêtent à bétonner un espace boisé incendié en 2005.



Ce "poumon vert" est en danger d'être largement entamé s'ils obtiennent leur permis de construire (ils ont acheté 17 hectares). En prévision : un déclassement de zone boisée, une modification du POS, un bâtiment de 360 lits, un parking, un bassin de rétention, une extension progressive du bâti, de nouvelles structures routières, un afflux considérable de véhicules sur des axes déjà saturés (avenue Fortuné Ferrini = ancienne route de Marseille vers Aix) ou en voie de l'être (chemin de la Plaine des Dés)... Une fois le processus enclenché, la dégradation sera irréversible, et les nuisances certaines :

- chantier de longue durée avec d'énorme engins, jour et nuit,
- nuisances sonores pendant et après le chantier (véhicules spéciaux, sirènes, hélicoptères ?),
- bouleversement des caractéristiques géologiques et hygrométriques du site,
- déforestation progressive du massif,
- menace de pollution de l'air (incinérateurs), de la terre et de l'eau (rejets et fuites diverses),
- exemple désastreux du mépris des lois protégeant les paysages, notamment les sites boisées incendiés,
- surcharge intolérable de la circulation dans une zone déjà saturée, le flux de véhicules étant immanquablement attiré par la clinique et par l'ouverture de nouvelles voies d'accés,
- stationnement anarchique débordant le parking prévu (comme cela se produit systématiquement aux abords des lieux de soins),
-montée en flèche des impôts locaux après la modification du POS, contraignant les habitants les moins fortunés de terrains aujourd'hui taxés comme agricoles à céder une partie de leur espace, faute de pouvoir faire face à cette augmentation (comm cela s'est vu dans toutes les zones convoitées par les spéculation).

Mais, surtout cette atteinte en préparerait d'autres, si les promoteurs obtiennent leur permis de construire ; ce ne sont pas seulement les "riverains" immédiats, ni les habitants du Montaiguet, du Pont de l'Arc, de Luynes qui verraient endommager leur cadre de vie, mais bien tous les Aixois qui devraient se résigner à laisser réduire leurs "poumons vers" comme peau de chagrin !

De plus, le profit serait mince : au lieu d'offrir au privé un site boisé incendié, qui se révèlera bientôt incommode à l'entrée du Pont de l'Arc, pourquoi pas un vrai, grand projet public, pour répondre aux besoins sanitaires de la population et des personnels (l'Hôpital d'Aix le réclame) sur un site plus facilement accessible par l'autoroute et la gare de l'Arbois.

Manifestons notre attachement à la qualité du cadre de vie aixois, faisons entendre notre voix !

Notre mail: martine.coste8@wanadoo.fr

Notre site: http://www.montaiguetpontdelarc.com
link
 
Un projet qui va déstabiliser un quartier..modifier la structuration urbaine (et cela sans la moindre révision globale du POS en PLU)....augmenter les nuisances par le traffic  automobile gigantesque que cela va entrainer dans le quartier..(  et cela sans que le PDU ait été refait et prenne en compte ce type de dossier)... L'équipe Joissains continue donc son crime contre l'urbanité à Aix. S'affranchissant des régles minimales de droit..(un PLU et un PDU) elle continue à construire au coup par coup..donnant quelques permis et quelques autorisations d'urbanisation selon son bon vouloir....

PS: Je serais d'ailleurs curieux de connaitre les enjeux financiers de ce dossier...


Partager cet article

Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Blog Ouvert
commenter cet article

commentaires

carole 11/12/2008 23:00

CONCERNANT LA LOCALISATION, ce projet de clinique privée  se situera dans l' espace boisé  du massif  du montaiguet à la sortie du pont de l'arc(rrn 8 vers luynes ,av fortune ferrini) et à proximité de la plaine des dèsle visualiser sur google earth

MIKE 11/12/2008 22:51

oui pour un pôle de santé moderne au sud de la ville mais un tel projet   ne peut se faire que dans de sites accessibles et non enclavés avec de véritables  d'infrastructures routières suffisantes; or il semble que ces éléments n'aient pas été pris en compte. par contre la dénaturation du site du montaiguet a été mûrement réfléchie au détriment de la qualité du cadre de vie des aixois!!!!pourqoui un tel gâchis, d'autres alternatives moins dramatiques pour l'environnement auraient pu être étudiées???!!!

chris 09/12/2008 09:16

le seul hic avec cette associations c'est qu'on a du mal, lorsqu'on n'est pas du quartier en question,  situer exactement l'endroit où doit se construire cette clinique. J'ai eu beau chercher je vois pas