Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui je suis ?

Enseignant de sciences économiques et sociales

 

Marié, père de 2 enfants

 

Conseiler municipal d'opposition de 2001 à 2008

Militant socialiste

Engagé aux côtés d'Edouard Baldo

 

Photo CDM site campagne primaire 2014

Rechercher

Tracts

 

Premier tract de lancement de campagne

Présentation et axes de campagne link

 

Propositions moralisation vie politique aixoise

Moralisation link


Propositions urbanisme et devenir de la ville

Urbanisme link

Archives

Twitter

Ouvrage décroissance

La crise écologique est là. Même les plus sceptiques ne peuvent en douter. Réchauffement climatique, pollutions croissantes, cancers en hausse constante, extinction de plus en plus rapide des espèces, raréfaction des ressources pétrolières. Face à ces destructions engendrées par notre système économique devenu fou, certains écologistes s’opposent au développement durable et parlent de plus en plus de décroissance. Comme si c’était l’unique solution. Mais la décroissance n’est pas seulement une remise en cause de la dépendance énergétique de notre système économique. Derrière ce mot vague de décroissance se cache une idéologie plus vaste aux alternatives plus que discutables. Au nom de l’anti-occidentalisme, de la critique du progrès et de la rationalité, nombre de décroissants défendent des thèses inquiétantes, sur la critique de la modernité, la place des femmes, la démographie, la respiritualisation de la société. C’est cette face cachée de la décroissance qu’explore cet ouvrage.

 Cyril Di Méo, élu et militant écologiste à Aix-en-Provence est aussi enseignant de Sciences Economiques et Sociales.

 «Cyril Di Méo grâce à la connaissance approfondie qu’il a à la fois des écrits des grands ancêtres de l’écologie politique et de ceux de la mouvance décroissanciste inscrit ce courant dans une histoire longue, en identifiant les origines et le cheminement de cette pensée. Il montre précisément la gravité des implications du discours décroissant, notamment vis-à-vis des pays du Sud et des femmes. Un ouvrage sans concession, mais aussi sans dérapages, Cyril Di Méo s’en tient toujours très précisément aux faits, aux écrits pour étayer ses conclusions. Il conclut d’ailleurs son ouvrage en indiquant que « l’écologie doit faire le pari de l’intelligence de la raison ». Et c’est bien ce à quoi il s’attelle fort utilement avec ce livre ». 

 Guillaume Duval, Rédacteur en chef d'Alternatives Economiques.

   ISBN: 2-296-01224-8

 Achat en ligne

http://www.amazon.fr/gp/product/2296012248/ref=sr_11_1/171-1636061-8438610?ie=UTF8

http://www.harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=21965

26 novembre 2008 3 26 /11 /novembre /2008 09:45

 

Incroyable mais vrai la puissante fédération Ps des Bouches du Rhône se trouve dans l'opposition à la direction du Ps.

On apprend quand même dans les journaux..(nationaux) par exemple Libération de hier que Jean David Ciot (le bras droit de Jean Noel Guerini) a fait un saut à Paris lors de la commission de recollement pour valider les résultats du Ps 13 et que tout s'est bien passé.  On apprend aussi dans le Canard de ce matin que les émissaires d'Aubry avaient pour consigne de ne surtout pas annoter et contester les Procès verbaux d'éléction du Ps 13. Tout devait être fait sur papier libre et non officiellement. Certains delanoistes ont visiblment peu gouté l'attitude et décidé de balancer.. quelques infos à la presse. http://www.rue89.com/marseille/2008/11/25/motions-ps-le-scrutateur-qui-a-vu-voter-une-equipe-de-foot .

Le Canard Enchainé va même plus loin en affirmant qu'une rencontre entre émissaires aubrystes et guerinistes aurait eu lieu avant le scrutin pour fixer un seuil de 27 % à Aubry en échange d'une non contestation des résultats...

 

On lit aussi dans Libération du jour que Jean Noel Guerini se réjouit qu'à aucun moment les résultats du Ps 13 n'aient étaient contesté lors de la commission de recollement national. Ce qui semble le cas les Bouches du Rhône n'ont fait l'objet d'aucune critique nationale...ceci alors même que Ségolène passait son temps à dénoncer les pratiques de ses concurrents Aubry est restée très neutre sur le sujet... C'est peut être là que Ségolène a fait sa plus grosse faute de son impressionnante campagne.

 

 

 

Pour l'instant le Ps 13 est dans l'oppostion à Aubry.. pour l'instant

Partager cet article

Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Humeurs
commenter cet article

commentaires

Cath 26/11/2008 19:44

http://www.lepoint.fr/actualites-politique/le-non-qui-a-fait-perdre-delanoe/917/0/294901

Cyril 26/11/2008 12:29

dans le figaro
20h20 : Les «Royalistes» iront-ils en justice ? Jean-Louis Bianco annonce que les partisans de Ségolène Royal «maintiendront un recours en justice» après l'élection de Martine Aubry à la tête du PS si elle n'accepte pas un nouveau vote dans les «endroits où il y a un problème». Jean-Noël Guérini, patron de l'importante fédération du Parti socialiste des Bouches-du-Rhône et partisan de Ségolène Royal, ne semble pas sur la même ligne. «Je ne ferai rien pour empêcher la première secrétaire de travailler», déclare-t-il. «Il y a une première secrétaire, une majorité et une opposition» dans le parti, ajoute-t-il.