Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui je suis ?

Enseignant de sciences économiques et sociales

 

Marié, père de 2 enfants

 

Conseiler municipal d'opposition de 2001 à 2008

Militant socialiste

Engagé aux côtés d'Edouard Baldo

 

Photo CDM site campagne primaire 2014

Rechercher

Tracts

 

Premier tract de lancement de campagne

Présentation et axes de campagne link

 

Propositions moralisation vie politique aixoise

Moralisation link


Propositions urbanisme et devenir de la ville

Urbanisme link

Archives

Twitter

Ouvrage décroissance

La crise écologique est là. Même les plus sceptiques ne peuvent en douter. Réchauffement climatique, pollutions croissantes, cancers en hausse constante, extinction de plus en plus rapide des espèces, raréfaction des ressources pétrolières. Face à ces destructions engendrées par notre système économique devenu fou, certains écologistes s’opposent au développement durable et parlent de plus en plus de décroissance. Comme si c’était l’unique solution. Mais la décroissance n’est pas seulement une remise en cause de la dépendance énergétique de notre système économique. Derrière ce mot vague de décroissance se cache une idéologie plus vaste aux alternatives plus que discutables. Au nom de l’anti-occidentalisme, de la critique du progrès et de la rationalité, nombre de décroissants défendent des thèses inquiétantes, sur la critique de la modernité, la place des femmes, la démographie, la respiritualisation de la société. C’est cette face cachée de la décroissance qu’explore cet ouvrage.

 Cyril Di Méo, élu et militant écologiste à Aix-en-Provence est aussi enseignant de Sciences Economiques et Sociales.

 «Cyril Di Méo grâce à la connaissance approfondie qu’il a à la fois des écrits des grands ancêtres de l’écologie politique et de ceux de la mouvance décroissanciste inscrit ce courant dans une histoire longue, en identifiant les origines et le cheminement de cette pensée. Il montre précisément la gravité des implications du discours décroissant, notamment vis-à-vis des pays du Sud et des femmes. Un ouvrage sans concession, mais aussi sans dérapages, Cyril Di Méo s’en tient toujours très précisément aux faits, aux écrits pour étayer ses conclusions. Il conclut d’ailleurs son ouvrage en indiquant que « l’écologie doit faire le pari de l’intelligence de la raison ». Et c’est bien ce à quoi il s’attelle fort utilement avec ce livre ». 

 Guillaume Duval, Rédacteur en chef d'Alternatives Economiques.

   ISBN: 2-296-01224-8

 Achat en ligne

http://www.amazon.fr/gp/product/2296012248/ref=sr_11_1/171-1636061-8438610?ie=UTF8

http://www.harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=21965

18 novembre 2008 2 18 /11 /novembre /2008 11:46

Incroyable mais vrai. La puissante fédération des Bouches du Rhône se prépare a être dans la minorité du PS.... Car on ne voit pas  comment Ségolène arrivera à passer de 29 % à 51 %...même avec une ultramobilisation des non participants aux scrutins précédents. Cela confirmerait ma thèse selon laquelle elle sait qu'elle a perdu le Congrès depuis le début et joue l'opinion publique contre ce vieux parti...attendant qu'il se plante aux européennes et régionales...pour récolter les fruits...Seule façon de créer la rupture..pour gagner la présidentielle. Pari risqué. Mais le plus étonnant est le soutien du Ps 13 à cette stratégie "Banzaï"

Décidemment Jean Noel Guerini doit sacrément croire dans les capacités de Royal pour prendre ce risque avec elle. Ou alors il fait lui aussi le même pari d'une mort programmée de l'appareil Ps et de la nécessité de le rénover en créant une nouvelle structure modernisée... Pari osé de la part du leader des Bouches du Rhône..même si ce qui lui a permi de frôler la victoire marseillaise fut cette ouverture extrême que préconise Royal... (et qui est la seule porte de sortie du PS )  En tout cas le fédération des Bouches du Rhône joue gros... car les amis de Delanoe et Aubry du 13 feront tout pour se venger en cas de défaite de l'équipe Royal, Peillon, Rebsamen, Guerini, Collomb....

Etonnant et risqué. Mais n'est ce pas cela la noblesse de la politique...? Risquer de tout perdre au profit de ses convictions..

Partager cet article

Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Humeurs
commenter cet article

commentaires

sisi 18/11/2008 21:48

Pour illustrer ce fossé d'archaïsmes et d'inaptitudes voici un extrait de l'émission sur France Inter du 14 novembre dernier avec comme invité Vincent Peillon (eurodéputé qui brigue le poste n° 2 du PS, proche de S. Royal, un de la bande de Guerini) qui se faisait tirer l'oreille par Nicolas Demorand dans l'émission « Le sept dix » pour répondre en direct  à une dérangeante question d'un auditeur aixois. Voici la question scriptée :
Oui, Bonjour, Merci de prendre ma question,
J'habite dans les Bouches du Rhône et il y a eu un certain nombre de scandales ; on parle un peu de république bananière puisqu'on a entendu ce matin, sur votre antenne, qu'une équipe de football était venue voter aux noms d'autres personnes, que la ville d'Allauch, la section de la ville d'Allauch, a voté et rempli une urne avec un vote toutes les 30 secondes, et que suite à ça, l'ensemble des sections qui n'ont pas voté comme l'avait demandé le premier secrétaire Monsieur Guerini, ont été soit dissoutes c'est le cas à Aix en Provence, soit séparées et coupées c'est le cas à Marseille.
Donc  Monsieur Peillon, suite à ça, comptez-vous vous désolidariser des personnes qui dirigent cette fédération, M. Guerini, M. Caselli et leur soutien M. Medvedowsky, et si Mme Royal venait à être élue, quelles seraient ses actions, quelles seraient vos actions en tant qu'équipe, pour sanctionner et éviter que se reproduisent ces errements ?




   cliquez sur le bouton à l'extrême gauche

Martine 18/11/2008 21:45

Gaelle Lenfant et ses amis ne bougeront pas le petit doigt contre Guerini. Quel naif vous faites.

Jas 18/11/2008 21:37

Pezet appelle à voter Aubry car elle refuse les alliances avec le Modem, alors qu'à Lille elle a fusionné ses listes avec le Modem et qu'à Aix Pezet souhaitait fairea lliance avec le Modem. Ces gens là ne sont pas sérieux.

Achim 18/11/2008 21:24

Bonsoir,j'allais te coller le même extrait que "Z", et souligner que suis assez déboussolé. A Aix, les fractions et rivaux en présence jouent  sans arret l'exact inverse de ce qu'ils soutiennent au niveau national. Ne voulions nous pas concretiser l'alliance Pezet -Modem à Aix. Medve avec Ségo alors qu'il refuse la main de  F X  De Peretti , Pezet  avec Aubry, qui gouverne Lille avec le Modem ??? Ce n'est pas une question de convictions, c'est une histoire d'atomes crochus, ou on supporte SR ou on ne la supporte pas. Ce matin à France Inter elle s'est prononcé pour la réintegration de Georges Freche ...heureusement que je n'ai pas rejoint le PSAchim  

Z 18/11/2008 20:47

Pourquoi dites vous que Segolène a perdu ? Pezet soutient Aubry.
Michel Pezet appelle à voter Martine Aubry
mardi 18 novembre 2008 à 00:00 ::
Marie-Arlette CARLOTTI, Christophe MASSE et Michel PEZETAppellent tous les camarades à voter Jeudi 20 Novembre pour Martine AUBRY car elle est la seule à pouvoir rassembler en s’appuyant sur la base politique souhaitée par 71% des militant socialistes : Un parti de militants, renouvelé, ancré à gauche qui n’envisage aucune alliance avec le MODEM.Marie-Arlette CARLOTTI : Je vote pour Martine AUBRY parce qu’elle seule peut préserver l’unité du parti. Elle est le rempart au risque d’éclatement ou de dilution dans un centre qui n’a pour seul but que de nous phagocyter