Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui je suis ?

Enseignant de sciences économiques et sociales

 

Marié, père de 2 enfants

 

Conseiler municipal d'opposition de 2001 à 2008

Militant socialiste

Engagé aux côtés d'Edouard Baldo

 

Photo CDM site campagne primaire 2014

Rechercher

Tracts

 

Premier tract de lancement de campagne

Présentation et axes de campagne link

 

Propositions moralisation vie politique aixoise

Moralisation link


Propositions urbanisme et devenir de la ville

Urbanisme link

Archives

Twitter

Ouvrage décroissance

La crise écologique est là. Même les plus sceptiques ne peuvent en douter. Réchauffement climatique, pollutions croissantes, cancers en hausse constante, extinction de plus en plus rapide des espèces, raréfaction des ressources pétrolières. Face à ces destructions engendrées par notre système économique devenu fou, certains écologistes s’opposent au développement durable et parlent de plus en plus de décroissance. Comme si c’était l’unique solution. Mais la décroissance n’est pas seulement une remise en cause de la dépendance énergétique de notre système économique. Derrière ce mot vague de décroissance se cache une idéologie plus vaste aux alternatives plus que discutables. Au nom de l’anti-occidentalisme, de la critique du progrès et de la rationalité, nombre de décroissants défendent des thèses inquiétantes, sur la critique de la modernité, la place des femmes, la démographie, la respiritualisation de la société. C’est cette face cachée de la décroissance qu’explore cet ouvrage.

 Cyril Di Méo, élu et militant écologiste à Aix-en-Provence est aussi enseignant de Sciences Economiques et Sociales.

 «Cyril Di Méo grâce à la connaissance approfondie qu’il a à la fois des écrits des grands ancêtres de l’écologie politique et de ceux de la mouvance décroissanciste inscrit ce courant dans une histoire longue, en identifiant les origines et le cheminement de cette pensée. Il montre précisément la gravité des implications du discours décroissant, notamment vis-à-vis des pays du Sud et des femmes. Un ouvrage sans concession, mais aussi sans dérapages, Cyril Di Méo s’en tient toujours très précisément aux faits, aux écrits pour étayer ses conclusions. Il conclut d’ailleurs son ouvrage en indiquant que « l’écologie doit faire le pari de l’intelligence de la raison ». Et c’est bien ce à quoi il s’attelle fort utilement avec ce livre ». 

 Guillaume Duval, Rédacteur en chef d'Alternatives Economiques.

   ISBN: 2-296-01224-8

 Achat en ligne

http://www.amazon.fr/gp/product/2296012248/ref=sr_11_1/171-1636061-8438610?ie=UTF8

http://www.harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=21965

1 octobre 2008 3 01 /10 /octobre /2008 11:55

300 places de plus en centre ville. Voilà une décision que nous n'avions pas voté..

La cour du collège Mignet est autant polluée que l'autoroute

LA Provence. Publié le mardi 30 septembre 2008 à 09H38

Dans certains points de la cour du collège Mignet, l'air est aussi pollué qu'à la Rotonde ou sur l'A51! C'est ce qu'il ressort d'une étude d'Atmo Paca réalisée en 2007 et dont les conclusions, en ligne depuis peu sur le site internet de l'organisme, affolent les parents d'élèves. Et c'est sur le terrain de sport que l'air est le plus vicié! En cause: les cheminées d'extraction du parking souterrain Mignet.

Quelques-unes sont situées côté cour en bordure du boulevard du Roy René, les autres longent le plateau sportif et dominent les travaux d'extension du parking dont la dalle, une fois achevée, accueillera le nouveau gymnase et la salle des sciences. "On dirait cinq bouches de métro côte à côte sur une longueur de 10mètres, hautes de 3m," témoigne l'intendant, Dominique Laurent. Peu après la livraison du parking en 1991, ce dernier avait constaté les émanations de ces cheminées par leur odeur.

Soutenu par le principal du collège et les associations de parents d'élèves, il a profité des projets d'extension du parking pour interpeller le maître d'oeuvre, la Semepa. D'abord, il a fallu batailler pour obtenir cette étude d'Atmo Paca, réalisée dans le cadre d'un programme plus général de la communauté du pays d'Aix. Des courriers de la PEEP et la FCPE, adressés en mairie, n'obtiennent aucune réponse. Au printemps, les parents d'élèves, conviés par la conseillère générale Jeanine Ecochard sur le site pour évoquer les futurs travaux du collège l'interpellent surtout sur l'avenir des bouches d'aération.

Et lors d'une réunion en juin, initiée par la CPA avec tous les interlocuteurs du dossier, Dominique Laurent peut admirer à loisir l'élégance des toits à quatre pentes, au merveilleux effet rabattant, des dites cheminées redessinées par l'architecte des Bâtiments de France. "J'ai appris qu'elles n'ont même pas de filtre. Les interlocuteurs se sont renvoyés la responsabilité financière d'une étude de modélisation à réaliser pour trouver des solutions."

Depuis, plus personne n'a de nouvelles. Mais Jean-Louis Vincent, directeur de la Semepa, rassure: "Une entreprise vient d'être retenue pour réaliser l'étude que nous finançons à hauteur de 29000€. On a déjà modifié le positionnement des extracteurs du Roy René côté boulevard" (juste à côté de la résidence de retraite). Les autres sont cachés par une palissade de chantier et soufflent du côté du futur gymnase.

"On peut soit augmenter la hauteur des cheminées, soit les déplacer en dehors du collège, soit retraiter l'air rejeté", poursuit-il. Tempérant: "On ne dépasse pas les seuils recommandés. Et la source des pollutions peut aussi être les 20 000 véhicules jour du boulevard." Atmo Paca reconnaît: "Les valeurs les plus fortes sont prises à la sortie des bouches et baissent très vite dès qu'on s'en éloigne… Comment admettre que des enfants en pleine croissance fassent du sport dans cet environnement?", soupire le principal.

Par Carole Barletta

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Gertz 02/10/2008 22:18

Je m'etonne juste de cette façon de faire du journalisme de la part de la PROVENCE.  Ce rapport de l'Atmopaca est connu depuis des mois, pourquoi ils le sortent aujourd'hui, un trou à boucher ?Moi j'en ai parlé sur mon blog en juillet http://a.gertz.over-blog.com/article-21336558.html donnant les liens précis vers le doc PdF etc;PS, : content de te revoir sur ton clavier d'ordi.