Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui je suis ?

Enseignant de sciences économiques et sociales

 

Marié, père de 2 enfants

 

Conseiler municipal d'opposition de 2001 à 2008

Militant socialiste

Engagé aux côtés d'Edouard Baldo

 

Photo CDM site campagne primaire 2014

Rechercher

Tracts

 

Premier tract de lancement de campagne

Présentation et axes de campagne link

 

Propositions moralisation vie politique aixoise

Moralisation link


Propositions urbanisme et devenir de la ville

Urbanisme link

Archives

Twitter

Ouvrage décroissance

La crise écologique est là. Même les plus sceptiques ne peuvent en douter. Réchauffement climatique, pollutions croissantes, cancers en hausse constante, extinction de plus en plus rapide des espèces, raréfaction des ressources pétrolières. Face à ces destructions engendrées par notre système économique devenu fou, certains écologistes s’opposent au développement durable et parlent de plus en plus de décroissance. Comme si c’était l’unique solution. Mais la décroissance n’est pas seulement une remise en cause de la dépendance énergétique de notre système économique. Derrière ce mot vague de décroissance se cache une idéologie plus vaste aux alternatives plus que discutables. Au nom de l’anti-occidentalisme, de la critique du progrès et de la rationalité, nombre de décroissants défendent des thèses inquiétantes, sur la critique de la modernité, la place des femmes, la démographie, la respiritualisation de la société. C’est cette face cachée de la décroissance qu’explore cet ouvrage.

 Cyril Di Méo, élu et militant écologiste à Aix-en-Provence est aussi enseignant de Sciences Economiques et Sociales.

 «Cyril Di Méo grâce à la connaissance approfondie qu’il a à la fois des écrits des grands ancêtres de l’écologie politique et de ceux de la mouvance décroissanciste inscrit ce courant dans une histoire longue, en identifiant les origines et le cheminement de cette pensée. Il montre précisément la gravité des implications du discours décroissant, notamment vis-à-vis des pays du Sud et des femmes. Un ouvrage sans concession, mais aussi sans dérapages, Cyril Di Méo s’en tient toujours très précisément aux faits, aux écrits pour étayer ses conclusions. Il conclut d’ailleurs son ouvrage en indiquant que « l’écologie doit faire le pari de l’intelligence de la raison ». Et c’est bien ce à quoi il s’attelle fort utilement avec ce livre ». 

 Guillaume Duval, Rédacteur en chef d'Alternatives Economiques.

   ISBN: 2-296-01224-8

 Achat en ligne

http://www.amazon.fr/gp/product/2296012248/ref=sr_11_1/171-1636061-8438610?ie=UTF8

http://www.harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=21965

8 septembre 2008 1 08 /09 /septembre /2008 16:30

Comme on pouvait s'y attendre l'initiative de Politis est en train de faire flop.



L'article de Politis de cette semaine explique ( à demi mots) pourquoi sans assumer cette situation. La raison est simple..cette initiative repose sur l'idée de détacher une partie des communistes unitaires ou de faire entrer une partie du Pcf dans le processus... (La manip des collectifs antilibéraux ne leur a visiblement pas suffit). Or faute d'avoir un accord..  une piste de travail.. sur cette alliance..Denis Sieffert doit se contenter d'être ravi (l'article reste cependant laconique) d'avoir été invité à une réunion où il a pu exposer son initiative..mais sans avoir le moindre signe d'assentiment...ou la moindre démarche de travail sur cette proposition.... quelle victoire !!

Deuxième condition du succès de l'initiative Politis qu'une partie du PS le quitte pour l'aventure.. Hélas la gauche du Ps est complétement atomisée..B Hamon commence à faire des risettes à la tendance la plus à droite du Ps.. et Melenchon trouve qu'on vit bien dans un siège de sénateur.. qu'il est d'autant moins pres à quitter (avec raison) que le PCF reste fermé...à toute recomposition.  Effectivement on ne pourra avoir un Die linke français que lorsque les communistes auront décidé de bouger...

Pour le reste des troupes c'est la débandade. Ainsi dans le même numéro de Politis on apprend que les Alter écolo (comprendre les Verts favorables à l'appel de Politis).. ne sont pas près de quitter les Verts car ils éspèrent beaucoup de la venue de Bové dans leurs rangs (quitte à faire campagne derrière Hulot et Dany...)..Exit donc les troupes écolos..

Le pardoxe n'est pas des moindres l'initiative se retrouve donc bloquée par les propres signataires de l'appel....  C'est vrai que trop de sincèrité tue la sincérité..... On touche là les limites du molletisme... Vous me direz que les molletistes du PCF, Ps et Verts vont vite être ringardisés et ridiculisés par leurs revirements incessants et leur refus de s'engager dans des processus politiques réels.. ce qui est effectivement plus compliqué que la signature systématique de tous les appels.....ne rêvez pas.

Reste les intellectuels et acteurs de la gauche de la gauche qui ont signé l'appel...force est de constater qu'avec un certain réalisme ils s'orientent vers ce qui marche.... le NPA. Ainsi Onfray, Autain, Jennar..etc sont en passe de rejoindre le NPA. Car la LCR a elle décidé de bouger et de s'autodissoudre ce qui est nettement différent des voeux pieux des signataires de l'appel de Politis. Entre le virtuel incohérent (car pour avoir cette brochette de signataires il a fallu un texte qui soit un bol d'eau tiède et ne tranche pas les questions centrales..) et le réel cohérent (quoiqu'on en pense sur le fond) ..pas fous ils semblent choisir la deuxième solution.

Je crois que les journalistes et signataires de l'Appel de Politis vont continuer à amuser la galerie et vendre du papier avec leur initiative pendant quelques semaines .. mais sans impact réel.. S'ils sont cohérents ils finiront par  rejoindre le NPa ( car comme le disait Denis sieffert aux journées d'été de la LCR (d'après certains comptes rendu) ils sont nombreux à suivre avec attention et bienveillance cette démarche et car c'est très proche de ce qu'ils cherchent à faire)..... sinon ils continueront à blablater avec des gens qui refusent de quitter leurs partis de peur d'en perdre les quelques avantages acquis....

L'appel de Politis j'ai l'impression que c'est fini avant d'avoir commencé.....

Partager cet article

Repost 0
Published by Cyril Di Méo - dans Humeurs
commenter cet article

commentaires