Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui je suis ?

Enseignant de sciences économiques et sociales

 

Marié, père de 2 enfants

 

Conseiler municipal d'opposition de 2001 à 2008

Militant socialiste

Engagé aux côtés d'Edouard Baldo

 

Photo CDM site campagne primaire 2014

Rechercher

Tracts

 

Premier tract de lancement de campagne

Présentation et axes de campagne link

 

Propositions moralisation vie politique aixoise

Moralisation link


Propositions urbanisme et devenir de la ville

Urbanisme link

Archives

Twitter

Ouvrage décroissance

La crise écologique est là. Même les plus sceptiques ne peuvent en douter. Réchauffement climatique, pollutions croissantes, cancers en hausse constante, extinction de plus en plus rapide des espèces, raréfaction des ressources pétrolières. Face à ces destructions engendrées par notre système économique devenu fou, certains écologistes s’opposent au développement durable et parlent de plus en plus de décroissance. Comme si c’était l’unique solution. Mais la décroissance n’est pas seulement une remise en cause de la dépendance énergétique de notre système économique. Derrière ce mot vague de décroissance se cache une idéologie plus vaste aux alternatives plus que discutables. Au nom de l’anti-occidentalisme, de la critique du progrès et de la rationalité, nombre de décroissants défendent des thèses inquiétantes, sur la critique de la modernité, la place des femmes, la démographie, la respiritualisation de la société. C’est cette face cachée de la décroissance qu’explore cet ouvrage.

 Cyril Di Méo, élu et militant écologiste à Aix-en-Provence est aussi enseignant de Sciences Economiques et Sociales.

 «Cyril Di Méo grâce à la connaissance approfondie qu’il a à la fois des écrits des grands ancêtres de l’écologie politique et de ceux de la mouvance décroissanciste inscrit ce courant dans une histoire longue, en identifiant les origines et le cheminement de cette pensée. Il montre précisément la gravité des implications du discours décroissant, notamment vis-à-vis des pays du Sud et des femmes. Un ouvrage sans concession, mais aussi sans dérapages, Cyril Di Méo s’en tient toujours très précisément aux faits, aux écrits pour étayer ses conclusions. Il conclut d’ailleurs son ouvrage en indiquant que « l’écologie doit faire le pari de l’intelligence de la raison ». Et c’est bien ce à quoi il s’attelle fort utilement avec ce livre ». 

 Guillaume Duval, Rédacteur en chef d'Alternatives Economiques.

   ISBN: 2-296-01224-8

 Achat en ligne

http://www.amazon.fr/gp/product/2296012248/ref=sr_11_1/171-1636061-8438610?ie=UTF8

http://www.harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=21965

28 mars 2008 5 28 /03 /mars /2008 21:56


Le délai pour déposer des recours sur l'élection municipale est clos.

On aurait pu s'attendre à ce que le candidat socialiste opposé à Mme Joissains et perdant à 700 voix en dépose un. Les élements troublants semblent nombreux pour ceux qui ont suivi la campagne. Certains faits comme la distribution à quelques jours du scrutin d'un bulletin d'aix en Dialogue... ou la pause  de nombreux panneaux indiquant de futurs travaux de Mme  Joissains aux Milles, au parc rambeau....ont de quoi choquer... Et puis les bulletins de Mme Joissains pourraient être considérés comme nuls vu l'absence de certaines mentions légales... En tout cas la jurisprudence est à faire sur certains points  et pourrait valoir l'annulation de l'élection.... Et puis il y a ces nombreux tracts calomnieux... (écrits pas on ne sait qui) Des éléments de doute existent et pour ceux qui ne reveulent pas de 6 ans de Joissains la procédure d'annulation vaut d'être tentée.

Mais non notre pseudo-opposant a préféré annoncer le caractère clair, net et sans appel de la victoire de Mme Joissains en conseil municipal.. et sans déposer de recours en annulation de l'élection .. retourner tranquillement  travailler à Paris... C'est vrai que comme ancien membre du Conseil d'Etat il a peu de compétence juridiques pour faire un tel recours... Ceci étant, cette fois ci (pas comme en 2001), on pourra penser que vue l'absence de recours il n'y aura pas de problème de suspicion sur d'éventuel retrait..  Cette fois ci nous n'avons pas de  membres de structures para municipales proches de M Medvedowsky à licencier et pas de recours... Tout est donc très sain et clair.

On est donc reparti pour 6 ans de Joissains... à moins que le recours déposé par certains membres de Génération Aix sur les points évoqués ci dessus soient retenus. Les aixois méritent qu'on tente ce recours, même s'il a peu de chance d'aboutir. Car non la victoire de Mme Joissains n'est pas claire, nette et sans appel.  Faute de réussite, on aura au moins essayé. On doit cela aux aixois.


Partager cet article

Repost 0

commentaires

C 29/03/2008 20:41

Figaro.

Municipales: recours à Aix-en-Provence

Un ancien adjoint du maire UMP d'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) Maryse Joissains, réélue le 16 mars, a annoncé aujourd'hui avoir déposé un recours devant le tribunal administratif pour contester la légalité du scrutin.
"Je demande l'annulation totale de l'élection" devant le tribunal administratif de Marseille qui statuera dans les trois mois, a déclaré Stéphane Salord (UMP), confirmant des informations du quotidien La Provence. M. Salord était le deuxième adjoint de Mme Joissains dans sa précédente équipe mais avait rejoint le camp du MoDem François-Xavier de Peretti aux dernières municipales.

Source: AFP

Un de la Bande 29/03/2008 18:31

Comment après toutes ces approximations, voulez vous, que les gens s'intéressent vraiment à la "chose" politique, qui pourtant ne concerne qu'eux !??

Malhac 29/03/2008 15:15

la gestion du plateau de l'arbois par exemple...l'extension du centre d'enfouissement de l'arbois avec les freres guerini,medwé et maryse aussi...

Max 29/03/2008 14:07

Medvedovski / Joissains, encore une fois, il y a trop de connivences entre ces deux là. J'aimerai bien savoir la nature des intêrets objectifs qui les relient .

C 29/03/2008 14:01

Stéphane Salord dépose un recours contre Maryse Joissains


On appelle cela le troisième tour de l'élection municipale. Un recours devant le tribunal administratif a été déposé par Stéphane Salord (UMP), ancien adjoint de Maryse Joissains (UMP), passé chez François-Xavier de Peretti (MoDem), pour invalider les scrutins des 9 et 16mars. "Je m'étonne qu'Alexandre Medvedowsky (PS) ne l'ait pas fait. Soit il est bon perdant, soit il se satisfait de sa situation", observe l'ancien élu, comme pour montrer que, le concernant, le combat ne s'arrête pas.

Son ancien chef de file soutient du bout des lèvres cette action en justice: "Je ne le désavouerai pas mais si j'avais voulu déposer un recours, je l'aurais fait", tempère FXdP. Pas franchement optimiste, le chef de file de "Génération Aix" observera tout de même avec intérêt la position qu'adoptera la juridiction administrative sur les trois points du litige. En premier lieu, Stéphane Salord estime que Maryse Joissains n'a pas su faire la part des choses entre ce qui relevait de la propagande électorale et ce qui était du domaine de la communication municipale.

Ce reproche est étayé par plusieurs exemples relevés dans la revue municipale, comme le projet de mur végétalisé, les clubs houses aux associations ou le projet culturel autour de Cézanne et Picasso. Ces projets présentés dans Aix en dialogue figurent aussi dans le programme de Maryse Joissains: "Cette diffusion est manifestement contraire à la réglementation de l'article L 52-1 du code électoral interdisant toutes promotions des réalisations des collectivités en période électorale", indique le mémoire.

Au chapitre de la communication, Stéphane Salord ajoute: "La fabrication et l'installation par la Ville d'Aix- en-Provence, sans précédent durant toute la durée du mandat, d'une gamme de panneaux annonçant, in situ et à la veille des élections, des projets présentés au même moment dans des documents de propagande électorale"; e qui a, selon le plaignant, "consisté à mettre les moyens municipaux au service de (la) campagne" de Maryse Joissains.

En deuxième lieu, Stéphane Salord dénonce des "manoeuvres de nature à altérer la sincérité du scrutin". Il affirme que "les colistiers de la liste Génération Aix (..t fait l'objet (...)aques personnelles d'une extrême violence, de nature gravement diffamatoire, aux relents homophobes, largement diffusées sur la voie publique sous la forme d'un tract anonyme". Ilcite, dans le même volet, les propos tenus par le maire dans le Nouvel Observateur et sur France3, où Maryse Joissains, en direct, lançait en voyant des images de Stéphane Salord: "Il n'st pas plus beau que d'habitude."

Enfin, une dernière contestation porte sur le fait que Maria Lopes, 47e sur la liste Joissains, détient la double nationalité franco-portugaise. Selon Stéphane Salord, sur le bulletin de vote, aurait dû être mentionnée sa nationalité portugaise, dans la mesure où elle était inscrite sur la liste électorale complémentaire au titre de citoyenne portugaise.

Lire aussi, aujourd'hui dans La Provence, la réponse de Maryse Joissains.